Société

Une revalorisation des aides financières dédiées à l’eau

Mercredi 14 Février 2018 - 12:47

Le Conseil d’administration de l’Office de l’eau Réunion, établissement public local rattaché au Département, réuni ce mercredi 14 février 2018, a voté en faveur d’une revalorisation des aides financières dédiées à l’eau.

Réuni sous l’égide de M. Patrick Malet, vice-président du Conseil départemental, président délégué de l’Office de l’eau Réunion ; le Conseil d’administration a validé la proposition consistant à relever de 10% le taux minimal d’intervention du Programme pluriannuel d’aide (PPA) 2016-2021.  Ainsi, les porteurs de projets peuvent dorénavant bénéficier de taux compris entre 25 et 70%.

Par cet acte, l’Office de l’eau Réunion entend stimuler la mise en œuvre de travaux et d’études dédiés à l’eau sur le territoire, et réaffirmer son soutien aux collectivités locales. Comme a tenu à le souligner M. Malet, "Cette évolution est particulièrement importante pour l’accompagnement des services publics d’eau et d’assainissement, facilitant la concrétisation de projets".

Une application immédiate et près de 500.000 euros attribués en séance

Neuf demandes de subvention, soumises aux membres du Conseil d’administration, ont été validées.

Pour lutter contre les pollutions, la Créole est accompagnée à hauteur de 66 000 euros afin d’évaluer l’impact du rejet des eaux issues de la station d’épuration de l’Ermitage sur le milieu naturel. La commune de Petite-Île est aidée à hauteur de 979 euros pour l’acquisition d’équipements nécessaires à la réalisation des prestations de contrôle en assainissement non collectif.

La commune de Saint-Benoît est soutenue à hauteur de 176 800 euros pour des travaux de réhabilitation des réseaux d’eau potable et d’assainissement sur son territoire. Pour des travaux similaires, la commune de Saint-Louis bénéficie de 69 000 euros.

La CINOR se voit attribuer deux subventions d’un montant de 41 600 euros et de 70 000 euros pour la réalisation d’études liées au transfert de compétences eau, assainissement et GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations). Ces études ont notamment pour objectif de définir les modalités de ces transferts. Une aide financière de 24 500 euros a également été accordée à la CINOR, destinée aux équipements d’auto surveillance sur les réseaux d’eaux usées.
 
L’Université de la Réunion obtient une aide de 35 000 euros pour la réalisation d’une étude sur plusieurs masses d’eau côtières de l’île. Enfin, la commune du Port bénéficie d’une subvention d’un montant de 15 260 euros pour la réalisation d’un kit pédagogique sur la ressource en eau, principalement destiné au public scolaire.

Le financement d’actions et de travaux pour l’eau constitue l’une des missions centrales de l’Office de l’eau Réunion.  Pour la période 2016-2021, ce sont, ainsi, 72 millions d’euros qui sont dédiés au développement des infrastructures hydrauliques, à la gestion partagée de la ressource en eau et la préservation des milieux aquatiques.

A ce jour, l’Office de l’eau Réunion a engagé 8,6 millions d’euros correspondant à la mise en œuvre de 40 millions d’euros d’actions et de travaux dans le domaine de l’eau et des milieux aquatiques. Les subventions accordées ont essentiellement concerné les collectivités à travers le financement des unités de potabilisation, ainsi que des réseaux d’eau potable et d’assainissement.

 
L.G
Lu 951 fois



1.Posté par lollll le 14/02/2018 14:16

Première nouvelle, il y a des projets pour l'eau à la Réunion? Faudrait me dire pourquoi l'eau du robinet de la Réunion n'est pas aux normes dans ce cas.

2.Posté par DOGOUNET le 14/02/2018 18:35

La Créole n'en rate pas une. Abonnée aux subventions bidon, cette fois pour défoncer les portes ouvertes vers le lagon qu'elle a contribué à pourrir, voici qu'elle enfume à nouveau le bon Dr. Simplet sous son chêne qui prend l'eau de toute part. Assez de tout ce fric qui rend ces gugusses irresponsables ! Assez de ces taxes ! Et que va faire la CINOR qui déclare par ailleurs repousser l'application de la gemapi ? acheter du champagne et trinquer avec ces redoutables incompétents de l'université, surpayés à réinventer la roue ?

3.Posté par margouillat974 le 15/02/2018 10:40

La cinor, la créole, sud'eau, office de l'eau, la cise, le département, la région et les 24 communes, véolia : tant " d'acteurs " pour de si piètres résultats : ça en fait , du monde à nourrir!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter