MENU ZINFOS
National

Une réunionnaise et la Halde attaquent EasyJet en justice


Par Benjamin Postaire - Publié le Mardi 15 Juin 2010 à 10:30

Une réunionnaise et la Halde attaquent EasyJet en justice
Tout commence en mars 2010, à bord d'un vol Paris-Nice sur la compagnie low-cost EasyJet. Marie-Patricia Hoarau, une passagère de 38 ans d'origine réunionnaise, est débarquée à la demande du commandant de bord. Motif : elle est paraplégique et son handicap nécessite qu'elle soit accompagnée. Malgré qu'elle soit venue seule et avec la même compagnie à l'aller et que des passagers se soient proposés d'être accompagnateurs, Marie-Patricia Hoarau est priée de quitter l'avion. Humiliée, elle prendra la vol suivant.

Seulement la réunionnaise décide de ne pas en rester là et de saisir la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité). Selon le journal La Croix, la Halde, par l'intermédiaire de sa présidente Jeannette Bougrab, a porté plainte contre la compagnie EasyJet pour discriminations à l'encontre d'une personne handicapée. "Nous avons décidé de saisir le tribunal de grande instance pour obtenir la communication de pièces. Nous avons, à plusieurs reprises, mis cette société en demeure de nous fournir ses justifications. Notre patience à des limites", explique la présidente au journal chrétien.

La compagnie aérienne justifie sa décision sur des critères de sécurité, expliquant notamment qu'en cas de problème, tous les passagers doivent être évacués en 90 secondes, une personne paraplégique nécessitant donc d'être accompagnée. Seulement ces critères semblent assez variables...




1.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 15/06/2010 10:47

D'autant plus que si des passagers se sont proposés pour la prendre en charge, ils respectaient la règlementation...

2.Posté par Cambronne le 15/06/2010 11:41

Voilà ce ou l'on en arrive à toujours vouloir partir partout et nulle part.....
J'applaudis à la décision sage d'EasyJet voilà une compagnie qui ne se laissera pas faire ! c'est dingue comment la halde s'occupe aussi activement sur des cas spéciaux pour employer une sur médiatisation sauf que pour les autres que tchi nada que dalle des clous rien ...
Plus directement, à vouloir toujours plus, et toujours moins cher ... l'on arrive à ce genre de situation ...v'là ti pas que la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité va poursuivre en justice la compagnie aérienne, soupçonnée d'avoir discriminé une passagère...
je serais curieux juste pour voir le nombre d'administrations respectant les normes d'accessibilités pour Handicapé e vigueur juste pour rire vous seriez étonné pour emmerder le monde ils sont vachement balaise mais pour appliquer à eux même ya plus personne , tellement plus facile d'attaquer une compagnie aérienne qui a son propre règlement intérieur rien n'oblige qui que se soit à choisir une compagnie aérienne low-cost si les services pour handicapés ne sont pas prévu

Surtout que la réglementation européenne en matière de sécurité préconise qu'un appareil doit pouvoir être évacué en moins de 90 secondes en cas d'incident.
A ce titre, sujet la règlement interne d'easyjet n' est pas plus discriminante que certaines autres compagnies françaises; easyjet comporte simplement certaines normes de sécurité sur le cas d' une personne en fauteuil roulant en pratique elle doit être accompagnée.
jusqu'au jour où, lors d'un accident, l'on déplorera des pertes humaines dues au ralentissement des secours causés par faute d'un handicapé voyageant seul, pour l'histoire , on clouera aussi la compagnie aérienne au sol ?

l'on pourrait aussi saisir la Halde pour demander des dommages et intérêts
justifiant que des compagnies acceptent péi peuvent surclasser des politiques qui voyagent déjà sur le dos des contribuables
Après tout, vu qu'aujourd'hui l'on s'autorise de tout contester, alors pourquoi se gêner. Un peu comme la rombière de 150 kg qui vient s'asseoir a moitié sur vous pour le même prix et qui ne veut pas payer pour deux places qu'elle occupe en vertu d'un principe solidaire a la con d'équité de la mal bouffe .

3.Posté par Fabrice le 15/06/2010 11:45

Au dela de l'injustice et de tout ce qu'a pu ressentir cette Dame, Cela aurait ètè peut etre idem dans toutes les compagnies europééennes soumises aux memes régles de sécurité de l'aviation cicile je pense. Suis pas un spécialiste, mais cette affaire semble montée en mayonnaise par des égos touchés et bléssés a vif. A suivre...

4.Posté par corentin le 15/06/2010 12:58

les low cost privilégient la rentabilité à tout prix, pas étonnant qu'un handicapé se fasse refuser l'accès, il nécessite un minimun d'aide, ce que ne sont pas prêt a fournir le personnel soumis aux objectifs de rentabilité et de rapidité...

5.Posté par tcherno-Bill le 15/06/2010 16:10

Je ne connais pas le détail , mais il n'est pas impossible que cette passagère ait été
débarquée car très énervée ou conflictuelle , ce qui est l'ABC de la sécurité !
Elle a d'ailleurs pris le vol suivant ! C'est un raté regrettable de la compagnie mais qui ne mérite sans doute pas l'intervention de la Halde !

6.Posté par Tnoel le 16/06/2010 07:04

3 : bien sûr, être débarqué d'un avion alors que l'aller s'est déroulé sans problème alors qu'on est handi, c'est normal et se plaindre s'est avoir un égo surdimensionné…

5 : le nuage radio actif fait encore des ravages… Il est bien connu que les personnes handicapées sont très énervées et provoquent des conflits pour n'importe quoi.

2 : une personne à mobilité réduite est évacuée en dernier en cas de problème, c'est la procédure pour ne pas gêner le plus grand nombre… Éh oui !

Le commandant de bord est fautif, la compagnie qui le couvre ensuite aurait du désarmorcer l'affaire.
Petite aventure sur une grande compagnie : Embarquement de fauteuils électriques normalement (autocolants batteries sèches, etc). A la porte de l'avion, le commandant de bords remontant de la soute demande de débrancher les batteries. Nous lui indiquons que ce sont des batteries sèches et qu'il n'est pas nécessaire de les débrancher. Le monsieur insiste et menace de ne pas prendre les fauteuils. D'un ton plus convaincant je lui indique que depuis plusieurs années les FE son livré avec des batteries qui ne nécessite plus de les débrancher, que nous sommes voyageons régulièrement et je demande que le chef d'escale de la compagnie vienne. Ce commandant de bord dit qu'il va consulter son livre de procédure tout en affirmant qu'il a "un ami" en fauteuil roulant électrique et qu'il sait de quoi il parle… Deux minutes plus tard, il revient en nous indiquant qu'effectivement les batteries sèches n'ont pas à être débranchées… Moralité, avant que nous arrivions à la porte de l'avion, ce commandant (pas très jeune) a tenté avec le personnel de l'aéroport, de sortir les batteries, débranché tous les fils qu'ils ont trouvés à porté de main.

7.Posté par Tcherno-Bill le 16/06/2010 08:22

post 6 Je voulais dire que face à l'équipage , cette personne a peut-être mal réagi , empêchant de trouver une solution immédiate , à chaud , par exemple avec un autre passager ! C'est dailleurs ce qui a du se passer ensuite puisqu'elle a pris le vol
suivant....N'importe quelle personne énervée peut être débarquée , valide ou pas !
Je sais qu'une personne handicapée peut parfois s'énerver... comme n'importe qui!
M'étant occupé plusieurs années d'un ami handicapé à la suite d'un accident de moto , je n'ai dailleurs de leçon de morale à recevoir de personne dans ce domaine.....

8.Posté par zoom le 28/07/2010 13:13

cette personne ne pouvait pas embarquer sur cet avion mais la ete sur le suivant ,?,??
comme quoi quand on veut on peut et quand la connerie humaine sen mele on obtiens ce resultat !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes