MENU ZINFOS
Education

Une rentrée à 535.000 euros pour Saint-Joseph


A 48 heures de la rentrée scolaire, la municipalité de Saint-Joseph peaufine les derniers détails relatifs à l'entretien des écoles de la commune pour lesquels 535.000 euros ont été investis. Ce matin, le député-maire Patrick Lebreton s'est rendu sur le terrain pour constater de visu les avancées réalisées.

Par Ludovic Robert - Publié le Mardi 17 Août 2010 à 12:45 | Lu 1682 fois

Après plus d'un mois et demi de vacances, les écoliers de Saint-Joseph se préparent à retrouver leur salle de classe. Ils sont ainsi 5.200 élèves à reprendre le chemin de l'école dès ce jeudi, un chiffre stable mais correspondant néanmoins à une progression de 5,11% des effectifs depuis l'année scolaire 2003-2004.
Cette année, une vingtaine d'écoles a été inscrite au cœur d'un plan d'entretien global assuré par 375 agents dont 335 contrats aidés. Ce matin, le député-maire de Saint-Joseph, Patrick Lebreton a passé plusieurs écoles de la commune en revue. Le but, faire le point sur les actions réalisées durant les vacances scolaires.

Un entretien et des travaux ciblés

Le premier magistrat de Saint-Joseph le reconnaît volontiers, la gestion des 25 écoles de sa commune n'est pas chose aisée. Difficile donc de réaliser de gros travaux sur l'ensemble des établissements scolaires de la commune même si des efforts sont réalisés ça et là pour pouvoir accueillir au mieux les marmailles et leurs enseignants. Suivant avec intérêt les évolutions en effectifs des écoles de la commune, l'élu a dû faire un certain nombre de choix.

Des choix d'abord en réponse aux attentes et doléances des parents d'élèves et enseignants mais également en lien avec les écoles dans le besoin à l'image des écoles primaires des Lianes, Bésaves, Grand Coude, la Crête ou encore de l'école maternelle de Vincendo. Aménagements paysagers, sécurisation du cheminement des élèves, installation de modules en réponse à l'évolution des effectifs ou gros œuvre composent ainsi la majeure partie de ces "travaux de vacances".

535.000 euros d'investissement

Sur ce point, l'école primaire du deuxième village de la Crête arrive en tête des travaux. Lancés en avril dernier, ils devraient encore durer plusieurs mois. Sur site, le réfectoire a connu une réhabilitation et un agrandissement global de l'établissement à travers l'exemple de ses vestiaires. Une salle de classe "motricité" devrait d'ailleurs voir le jour. "L'école qui subit la plus grande réhabilitation est celle de Cryptomérias à la Crête", précise le député-maire qui n'ignore pas pour autant les attentes des parents sur l'ensemble du réseau d'écoles de la commune.

Un réseau géré, de manière globale, par la régie communale et, de manière précise et spécifique, par des entreprises municipales lorsque les subventions se font rare. Ainsi, si la commune avait retenu l'option d'une entreprise privée, la facture aurait été bien plus salée que les 535.000 euros injectés pour ces vacances, explique Jean-Luc Gonneville, le directeur des services techniques et chef d'orchestre des "travaux de vacances" au sein des écoles. Des écoles qui n'attendent plus que la première sonnerie de ce jeudi.




1.Posté par un usager usé! le 17/08/2010 13:28

c'est tout à l'honneur de st jo mais monsieur le maire pensez aussi aux routes de cette ville par pitié, et ces routes commencent de vincendo "par les hauts par les bas" à Manapany "idem", mon garagiste est content mais budget amortisseur beaucoup moins! à bon entendeur...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes