Santé

Une pétition en ligne pour développer l'HAD à La Réunion

Samedi 23 Février 2019 - 09:07

Dans le but d'apporter un éclairage à nos décideurs de l'Etat de la Santé à propos des réels besoins des personnes âgées de La Réunion et vraies réalités du terrain auxquelles nous professionnels et vous les familles sommes confrontés, nous avons lancé le 29 juin 2018 la Pétition "Développons l'HAD -Hospitalisation à domicile- à la Réunion"
 
Au 31 octobre 2018: nous avons accusé réception de 3033 signatures en ligne et 2350 signatures papiers. Soit au total: 5383 signatures, témoignant au nom de la population Réunionnaise une inégalité territoriale HAD. 
 
Attestées par Huissier de Justice Maître Riou Loic, elles ont été confiées à la Ministre des Outre-mer le vendredi 23 Novembre 2018, ainsi qu'au Préfet de La Réunion et à la Ministre de la Santé.

L'Hospitalisation à Domicile (HAD) c est quoi?

L'HAD constitue une modalité et une rigueur de fonctionnement type de l'Etablissement de Santé mobile. Active directement au domicile et au chevet du patient (proche de la famille) et  permettant d'assurer la prise en charge complexe et continue des patients fortement dépendants, fortement médicalisés.
 
En concertation avec le Médecin Traitant et l’infirmier(ère) libéral du patient c'est une coordination associée avec une belle équipe pluri-disciplinaire des prises en soins, des acteurs sociaux et médicaux. Elle est complexe et régie par la circulaire N°DGOS/R4/2013/398 du 4 décembre 2013 relative à l'amélioration du positionnement de l'Hospitalisation à Domicile sur le plan national et régional notamment au regard de l'accélération du vieillissement de la population et de l'ensemble des personnes fragilisées.
 
De manière identique à chaque secteur d'activité en Soins, l'HAD permet de garantir une prise en soins de qualité , globale et Holistique permettant d'intégrer l'environnement, la famille, le cadre de vie aux besoins de santé. Parce que beaucoup de nos gramounes de la Réunion sont en situation de grandes poly-pathologies (+9%/national), mais aussi associés à de la très forte précarité (42% des + de 60 ans), de la très forte dépendance ( 10 ans plus tôt/ national) et  d'isolement (80%),  une prise en charge globale dite Holistique telle que l'HAD , permet ainsi de limiter les ré-hospitalisation non programmées.

Pour rappel: 2016 = 20.90% de taux de ré-hospitalisation pour les personnes âgées de plus de 70 ans (à moins de 30 jours après un premier séjour hospitalier), ce taux a atteint 21.90% en 2017.
 
Si nous abordons l'intérêt de point de vue économies: ces ré-hospitalisations inutiles pourraient si elles avaient été réduites voir supprimées auraient permis de libérer quelques places et lits encore plus utiles à d'autres patients (en besoin de santé encore plus graves) pour être hospitalisés de manière plus rapide.
Si ces ré-hospitalisation avaient été réduites voir supprimées, les autres urgences hospitalières pourraient être prioritaires et soulager le personnel urgentiste en jugulant le nombre important des hospitalisations par les urgences.
Si ces ré-hospitalisations avaient été réduites voir supprimées, on aurait évité pour la personne âgée un nouveau transport par l'ambulance et une trop longue attente aux urgences. Un passage toujours perturbant qui fragilise encore plus sa santé.
Si ces ré-hospitalisations avaient été réduites voir supprimées, les bouleversements tant sur la famille que sur la santé du gramoune auraient été évités.

A chaque hospitalisation, la personne âgée perd 13% de ses capacités fonctionnelles. A chaque hospitalisation, la personne âgée se fragilise, avec complication des temps de soins croissants et ceci jusqu'à la fin de sa période de vie.
Cette même fin de vie peut être abordée en douceur et respect en dignité et humilité à son domicile, et proche de sa famille.

Oui, l'Hospitalisation à Domicile surtout pour nos gramounes est un chainon indispensable et complémentaire et les personnes âgées de la Réunion le méritent tout autant que le national, sachant que les 2/3 des autres régions de France ont un taux de couverture supérieur aux taux de la Réunion.
 
Nous décidons de maintenir cette pétition "Développons l'HAD à la Réunion" :
  • Pour que la Ministre  de la Santé entende l'importance de l'accélération du  vieillissement
  • Pour que la Ministre de la Santé entende l'augmentation des besoins (Dépendance et Soins) des personnes âgées de la Réunion auxquels nous Professionnels et FAMILLE sommes confrontés
  • Pour que la décision de déployer enfin  plus de moyens Humains Economiques de manière plus équitable et éthique à l'attention de nos gramounes autant dans le cadre du Sanitaire , du Médico-social, du Social, Hôpital, HAD, Département et ville.
     
Chaque signature de plus compte.
A tous ceux encore qui souhaitent nous rejoindre et s'associer à cet aboutissement positif  pour nos Gramounes de la Réunion, chacune de vos signatures est précieuse, cliquez-ici.
Zinfos 974
Lu 1644 fois



1.Posté par Pompes à subventions le 23/02/2019 11:22 (depuis mobile)

Ah ! On se serait rendu compte qu’il y a des subventions/dotations à récupérer dans ce secteur. Les deux autres acteurs ne vont sûrement pas se laisser faire. C’est bien trop lucratif pour laisser filer cette manne financière.

2.Posté par tibougreunion le 23/02/2019 13:56 (depuis mobile)

Une idée bien naïve. Ou comment dilapider de l’argent publique. il y a déjà deux structures qui s’activent trop tôt et ne restent pas bien longtemps avec les patients. peut être qu’après 3/6 mois il n’y a p’us d’argent à gagner ? ...

3.Posté par jlc le 24/02/2019 10:20

Bonjour! avant les personnes agées étaient gardées par un des ses enfants,qui profitaient de sa rente . Maintenant il faut de EPADH pour bouffer toute l'argent des contribuables.

4.Posté par Alex le 24/02/2019 21:29 (depuis mobile)

Maillon fort médecin et infirmiers qui passent cinq minutes auprès de la patientèle... Maillon faible aide soignante auxiliaire de vie qui s''occupe des besoins primaires et payé au SMIC ... Fo revoir le système... MS fo maintenir le had c positif

5.Posté par Foutaises le 26/02/2019 14:49

Mais avant de dire il y a un besoin pour nos gramouns,il faut savoir quels besoins.il y en a qui se sont penchés sur la question ,ça s’appelle "La santé dans les Outres-Mer " un rapport de la cour des comptes 2014 en P 93,tout est dit sur l'HAD:
-L'HAD s'est développée plus tard qu'en Métropole mais le taux en journée par habitants y est double:
-Dans les explications avancées ,c'est la manque de structures EHPAD ou services de soins infirmiers à domiciles et place en hospitalisation conventionnelle.
-De plus il n'y a pas assez de contrôle pour savoir si les séjours en HAD dans les deux structures sont pertinents.....alors mais que fait la sécu !!!
Donc arrêtons de dire qu'il y a un besoin d'HAD supplémentaire,allons plutôt voir quels carris l'ARAR et l'ASDR font en interne !!!! Car il y du blé derrière tout ça.
Et arrêtons de croire que ce serait une solution pour nos gramounes ,car l'HAD ,c'est comme une hospitalisation ,ce n'est pas ad vitam æternam.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie