Courrier des lecteurs

Une pensée qui délire au sein d’un monde sans repères

Vendredi 27 Octobre 2017 - 11:06

Quelle pensée fondée sur la raison ou sur le raisonnable peut naître aujourd’hui de l’observation du monde ? 

Partons cependant du postulat que le monde moderne porte en lui plus d’atouts pour faire avancer la civilisation.

Considérons aussi que la grande majorité des hommes et des femmes  ont besoin de repères, attendent des dirigeants de ce monde une vision  qui offre  de la perspective.

Ces perspectives cette vision tant espérée sont absentes laissant la place aux délires et aux actions abjectes.

Dans l’hexagone, nous avons une droite qui exclut mais ne parle pas de valeurs ni d’espoir.

Un Parti Socialiste qui s’est sabordé car incapable d’assurer une gouvernance au sein de laquelle chacun  souhaitait être calife à la place du calife.

Une République en Marche telle une armée mexicaine  éparpillés pour certains ou suivant aveuglément pour d’autres afin de s’assurer d’un pouvoir éphémère. On apprend chaque jour  de ce nouveau parti, mais on n’oublie de s’interroger  sur les valeurs qu’il porte
Par ailleurs,  citons les deux partis que d’aucuns qualifient d’extrêmes. Pour l’un  soutenu par des « semi fanatiques » qui ont boycotté les cours de  l’histoire du nazisme et de l’eugénisme. Pour l’autre porté  par de grands naïfs souvent empreints d’une forte dose d’angélisme, certainement absents lors des cours sur Lénine.

En Europe, des dirigeants de pays dits souverains, élus pour défendre le patrimoine de leurs territoires et qui chaque semaine se dépêchent d’aller chercher les consignes du côté d’un mur aujourd’hui en ruine  qui ne s’écroule pas totalement  car les travailleurs pauvres de la grande Allemagne s’y adossent chaque jour !

Le délire est fou, le délire est malade, le délire nous pénètre et nous pousse à délirer un peu plus.
C’est ainsi que la France se fait grignoter son patrimoine, un patrimoine constitué de l’idée de solidarité, de liberté et de générosité. Ce patrimoine que ni Bismarck, ni Hitler n’ont su s’accaparer par la force, le leader de l’Europe se l’accapare sans violence avec l’accord des pays qui choisissent de perdre leur souveraineté.

Adieu la grande Ecole républicaine, Adieu nos grands hôpitaux, adieu la solidarité vis-à-vis des laisser pour compte parce qu’il se dit de l’autre côté de notre frontière Est, que le gouvernement dépense trop pour sa population. Parce qu’il se dit que la France à l’instar de l’Allemagne devrait avoir des travailleurs  pauvres. Berlin est souvent cité comme la « capitale de l’emploi précaire et des travailleurs pauvres”. Que dire de ses retraités ! C’est ce pays que nos responsables politiques désignent comme exemple !

Ces pays qui « gouvernent » la France souhaitent des réformes structurelles ! Dans leur esprit c’est moins de service public, moins d’aide aux chômeurs et moins de revenus pour les retraités !

C’est en effet les propos d’un esprit perdu mais comment ne pas délirer lorsque notre Président se vante de se faire entendre en Europe !  Les travailleurs détachés   auront un droit de séjour de 18 mois au lieu de 3 ans. Mais c’est pour 2022 !
La réforme du code du travail, William Shakespeare se serait exclamé «  Much ado for Nothing », plus vulgairement c’est du « pipi de chat ».

Par contre là où  LREM excelle c’est dans  la hausse de la CSG pour les retraités car considérés comme non productifs. 

Un peu plus loin de chez nous, lors de grande déclaration à l’ONU il y a de cela quelques semaines, c’est le chef de l’Iran qui donne des leçons de retenue à l’Oncle SAM. On peut s’en féliciter pour le Moyen Orient mais inquiet pour la paix dans le  monde.
Armand HOAREAU
Lu 510 fois



1.Posté par Moi président le 27/10/2017 14:46

Il vaut mieux être forts ensemble, que faibles chacun dans son coin.

2.Posté par chikun le 27/10/2017 18:13

"Par contre là où LREM excelle c’est dans la hausse de la CSG pour les retraités car considérés comme non productifs. "
Ha Ha , le surrémunéré, se révèle : réactionaire et conservateur !!!! (rires)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 11:10 Ils nous prennent pour des cons