MENU ZINFOS
National

Une passagère tente d'ouvrir la porte de secours d'un Airbus A320 en vol


- Publié le Jeudi 24 Septembre 2015 à 11:14 | Lu 3846 fois

Arrêtée dimanche soir à l'aéroport international Félix Eboué de Cayenne, une passagère guyanaise de 24 ans a été mise en examen pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui. 

La jeune femme avait essayé d'ouvrir la porte de secours en plein vol d'un Airbus A320 d’Air France qui arrivait de Fort-de-France en Martinique alors que l'appareil se trouvait à 50 minutes de sa destination finale.

Une enquête a été ordonnée. "Pour information : il n'est pas possible d'ouvrir une issue ou une porte en vol", souligne la direction de la communication d'Air France.

La native de Kourou aurait pu retrouver la liberté après sa garde à vue malgré son acte fou, mais les gendarmes se sont aperçus que la principale intéressée était connue de la justice puisqu'en libération conditionnelle pour une affaire de violences avec arme, où elle avait écopé de 4 ans d'emprisonnement dont deux ans avec sursis.

Un sursis qui au regard de sa conduite dangereuse l'a conduite tout droit à la case prison.




1.Posté par yab le 24/09/2015 13:29

il n'est pas possible d'ouvrir une issue ou une porte en vol", 

Il n'est pas possible jusqu'au jour où quelqu'un le fera .
Impossible n'est pas vrai.

2.Posté par polo974 le 24/09/2015 13:49

""" "Pour information : il n'est pas possible d'ouvrir une issue ou une porte en vol" """

donc par son acte (certes débile), il était impossible de mettre:
""" en danger délibérée de la vie d'autrui. """

conclusion: c'est du nawak.

3.Posté par noe le 24/09/2015 13:56

Un acte de démence sûrement!
Heureusement que ces portes sont bloquées en vol !

4.Posté par un le 24/09/2015 15:41

Puisque la porte ne peut être ouverte en vol, elle a commis un délit impossible...................

Par contre qu'elle reste un peu en prison peut être qu'elle réussira à ouvrir la porte de sa cellule.......

5.Posté par Taiga974 le 24/09/2015 16:11

Tant que l avion est pressurisé, c est a dire en vol jusqu a pratiquement l atterrissage, il est impossible d ouvrir les portes ou issues de secours à cause de la pression de l air.

6.Posté par A320 le 24/09/2015 18:33 (depuis mobile)

Heureusement

7.Posté par Keyser Söze le 24/09/2015 19:44

envoie ça en Syrie dont.....!

8.Posté par NAJA le 24/09/2015 20:03 (depuis mobile)

A post 2 et 4 : dans le droit pénal français c''est l''intention et non le résultat qui compte....savait-elle que la porte ne pouvait pas s''ouvrir ? La mise en danger...est donc bien caractérisée par la volonté manifeste de commettre le délit.

9.Posté par rnouf le 24/09/2015 20:49

Taiga974:L'avion est en surpression par rapport à l'extérieur donc ce n'est pas ça qui bloque quoique ce soit, ça serait même le contraire.

10.Posté par Taiga974 le 24/09/2015 22:24

Mouf, bien sûr que l'air est en surpression, mais le système des portes est fait de telle sorte qu elle appuient sur la cellule de l avion et sont verrouillées par un mecanisme.
Essaye d ouvrir une porte ou même une fenêtre coulissante du cockpit, même au sol tant que le pilote n a pas décompressé l avion, c est impossible.

11.Posté par Choupette le 24/09/2015 23:05

2 tartes et au trou.

12.Posté par Pamphlétaire le 25/09/2015 07:34

Elle voulait finir le voyage à la nage.

13.Posté par Pamphlétaire le 26/09/2015 14:49

Ce n'était pas la ministre Madame TAUBIRA que l'équipage et les passagers n'auraient pas reconnue à tout hasard?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes