MENU ZINFOS
Océan Indien

Une nouvelle étape franchie dans la revendication des îles éparses par Madagascar


Par N.P - Publié le Mardi 14 Novembre 2017 à 10:08 | Lu 3048 fois

Une nouvelle étape a été franchie dans la revendication des îles éparses par Madagascar.

Le décret final définissant les lignes de bases -y compris ces îles qui sont au cœur d'un litige avec la France - a été adopté le 8 novembre dernier en conseil de ministre, soit onze ans après son élaboration, rapporte Newsmada.com.
 
Une démarche qui confirme la volonté de la partie malgache de revendiquer pleinement ces îles, souligne le média, précisant que cela "permettra également d’engager de manière effective le processus de délimitation de la ZEE (zone économique exclusive de Madagascar)"

Le président de madagascar Hery Rajaonarimampianina à l'ONU en septembre 2017
Le président de madagascar Hery Rajaonarimampianina à l'ONU en septembre 2017




1.Posté par ah,ah,ah! le 14/11/2017 11:21

déjà pas foutus de s'occuper dignement de sa population, le gouvernement ferait mieux de faire nettoyer le pays ( de ses corrompus aussi mais ils sont au gouvernement , c'est con!), de développer l'agriculture , de refaire les routes , de construire des écoles , des hôpitaux...mais bon , les ministres préfèrent tremper dans le trafic de bois de rose et de vanille!

2.Posté par À moin ca le 14/11/2017 17:17

Et après? Zot va revendiquer. C’est kom si ou revndik un l’augmentation Out patron looooool

3.Posté par Gamover le 14/11/2017 18:12

Oui en effet il serait temps que la France cesse de penser aux colonies c'est révolu.

4.Posté par DIMI le 14/11/2017 22:23

Rendons les iles éparses a madagascar ,arrêtons aussi l'assistanat permanent envers les anciennes colonies française qui ne nous rapporte rien du tout .Ils veulent ces iles que l'on ferment les faciliter d'accès au territoire français . Surtout que des français qui avaient un hôtel restaurant ont été expulser sans rien alors que leur affaire marchait bien surement par des pourris qui ont repris l 'affaire a leur compte cette histoire a tout juste 15 jours merci a radio freedom d'en avoir parlé ...

5.Posté par margoze le 15/11/2017 01:57

Ha.... toujours ces français donneurs de leçons

6.Posté par Iles éparses françaises le 15/11/2017 06:23

4.Posté par DIMI le 14/11/2017 22:23

Non, que ces îlots épars restent français. Sinon, une fois malgaches, bonjour la destruction des habitats naturels et l'exploitation du pétrole. Et bonjour certainement aussi la corruption. En outre,cela permet un certain regard sur le canal de Mozambique. Franchement, vous voyez un contrôle du canal par les malgaches? Moi, euh, non....

Donc, non, que ces îles demeurent françaises. Limitons les dégâts économiques, politiques et environnementaux.

7.Posté par Simandèf le 15/11/2017 08:08

Rendre à césar ce qui est à césar... Ses petites îles appartiennent naturellement à Madagascar il serait grand temps que les grandes puissances finissent une bonne foi pour toute d'exercer leur domination sur les petites nations.

8.Posté par Gamover le 17/11/2017 13:08

Il manquerait plus que ça que ces iles deviennent françaises, vous ne croyez pas
qu'il y assez de problèmes comme ça avec Mayotte pour ne citer qu'elle et tant d'autres qui sont des
département français, arrêtez les frais ça nous coute déja 100 milliards par an d'entretenir toutes ces iles qui ne nous servent à rien et on se demande bien pourquoi on les garde française, cet argent serait bien plus utile
en métropole. Il faudra bien qu'un jour cela change.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes