MENU ZINFOS
Culture

Une nouvelle édition pour le Marché des musiques de l'océan Indien


Après la création du "Marché des musiques de l'océan Indien" ou IOMMA, l'année dernière, avec les acteurs de la musique Réunionnaise, accompagnés par la Région, l'Europe et les sociétés civiles (Sacem), le directeur, Jérôme Galabert, remet le couvert pour une deuxième édition encore plus riche artistiquement, qui se tiendra du 29 au 31 mai. Une manière d'ancrer un peu plus ce salon qui se veut résolument ouvert à l'international.

- Publié le Jeudi 22 Mars 2012 à 14:36 | Lu 1041 fois

Une nouvelle édition pour le Marché des musiques de l'océan Indien
Un peu à la manière de la présentation des projets 2012 du PRMA (Pôle régional des musiques actuelles), les acteurs de la filière musicale réunionnaise se sont donnés rendez-vous au Moca, à Montgaillard, pour annoncer et présenter cette édition 2012 du IOMMA. Après une première édition "positive" mais faite dans "l'urgence", souligne Jérôme Galabert, le IOMMA se structure pour être plus fédérateur autour du potentiel musical réunionnais. "L'idée de développer ce type d'événement à la Réunion, par la création du IOMMA, va permettre d'amener les acteurs de la filières de l'océan Indien à la Réunion", explique Jérôme Galabert, directeur du IOMMA

Le IOMMA se présente comme la première plateforme de l'industrie musicale de l'océan Indien. Ce marché se veut un espace de rencontres, d'échanges et d'opportunités entre les artistes et professionnels de la zone, mais pas seulement. "Par le IOMMA on souhaite attirer les professionnels de l'Europe, de l'Australie, de l'Amérique, du monde entier", explique Jean-François Sita, vice-président du Conseil régional délégué à la culture.

Le marché des musiques de l'océan Indien est aussi un avantage certain pour les artistes réunionnais ne pouvant se déplacer faute de budget. "C'est plus simple de faire venir les artistes que de les faire se déplacer, mais également plus sympathique d'avoir des programmateurs étrangers pour voir les artistes dans leur environnement, plutôt que dans un bureau comme à Paris", explique de son côté Patrick Mathieu, délégué régional de la Sacem.

"Ce sera un panaché artistique qui ira du maloya traditionnel à l'électro chinoise"

Les objectifs pour le IOMMA sont multiples à commencer par l'exposition des artistes sur les différents marchés du monde entier, l'opportunité pour les professionnels de développer des marchés avec des pays de la zone, développer les réseaux entre artistes et professionnels du secteur mais également accompagner la professionnalisation des artistes réunionnais. "Le marché réunionnais à plus d'outils qu'il n'en avait auparavant. Le IOMMA est facilitateur pour le secteur", souligne Jérôme Galabert.

Pour cette édition, les professionnels et spectateurs pourront écouter Iza, Meddy Gerville, Christine Salem ou encore Nathalie Natiembe sur les différentes scènes qui seront ouvertes gratuitement, mais "sous réserves de réservation", prévient-on. Différentes scènes seront ouvertes pour l'occasion, le Moca à Saint-Denis, le Kabardock au Port, le théâtre Luc Donat au Tampon et pour clôturer l'événement, le 31 mai, sur le front de mer de Saint-Pierre, la "Fiesta de l'océan Indien".

"Ce sera un panaché artistique qui ira du maloya traditionnel à l'électro chinoise", souligne Jérôme Galabert. En plus des artistes réunionnais, le marché aura l'occasion d'accueillir des artistes venant des quatre coins du monde comme la Chine, l'Afrique du Sud, l'Inde… "Une équipe se crée autour du IOMMA et si 2012 est un succès, on aura l'assurance de la poursuite de cette manifestation", conclut Jérôme Galabert.




1.Posté par Phino le 22/03/2012 19:41

Une équipe de la Région avec un Vice Président à la Culture qui se sont mis au travail rapidement avec des résultats et du concret !!!! Voila ce qu'il faut pour ne pas dire c'est ça qui faut !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes