MENU ZINFOS
Faits-divers

Une "mule péi" prend 2 ans de prison pour 530g de cocaïne


Le tribunal judiciaire de Saint-Denis jugeait ce vendredi un dossier de transport de stupéfiants - une mule - dans le cadre de la comparution immédiate. Le 5 novembre, l'avocate avait demandé un renvoi du dossier pour pouvoir préparer la défense de sa cliente. La prévenue avait alors été placée en détention provisoire.

Par - Publié le Samedi 18 Décembre 2021 à 07:47

Une fois de trop, le tribunal avait à juger un dossier de "mule". La nouveauté, comme la présidente le faisait remarquer à l'audience : "la mule" est réunionnaise et a été recrutée sur place.

La jeune fille de 21 ans est maman d'un petit garçon de 6 ans, avec un parcours de vie compliqué, seule et dans le besoin. Elle s'est fait interpeller le 31 octobre à l'arrivée d'un vol en provenance de métropole avec 530 grammes de cocaïne répartis en deux ovules. Une partie entre ses jambes et l'autre dans ses parties intimes. Voyageant sans bagage en soute, son bagage à main a été testé "positif" aux stupéfiants par la douane. 

La valeur de revente de la drogue avoisine les 80 000€

Comme toujours, les pressions et menaces diverses font qu'elle ne dit rien à l'audience. Elle reconnaît les faits et sait qu'elle encourt une peine de 10 ans de prison. La valeur de revente de la drogue avoisine les 80.000€ pour une valeur initiale de presque 37.000€. Dans le besoin pour s'occuper de son fils, elle accepte de faire un aller-retour pour la somme de 1000€ par 100 grammes transportés soit 5000€. La jeune mère est inconnue de la justice. Les services des douanes, présents à l'audience, réclament une amende de 79.500€. La pureté de la drogue a été testée entre 49 et 59%, et le gramme estimé à 150€. "Il y en a de plus en plus, nous sommes inquiets pour l'avenir", indique l'agent présent. 

"C'est qu'à la clé il y a 5000€ pour 10 ans encourus !"

La salle d'audience est pleine à craquer, et visiblement, ils sont venus pour soutenir la jeune fille. Si elle n'a plus de famille, elle reconnait avoir beaucoup d'amis. "Il n'y a pas que des connaissances à vous dans la salle, nous ne sommes pas idiots !", indique la présidente. Un sous-entendu à peine voilé de la possibilité d'avoir également présents dans la salle d'audience des proches du ou des commanditaires, venus s'assurer de son silence.

"Arrivée à Paris, je ne voulais plus mais ils m'ont dit ce qu'il pouvait m'arriver", explique-t-elle. "C'est une grosse prise de cocaïne ici, qui arrive à travers "une mule". La motivation, c'est qu'à la clé il y a 5000€ pour 10 ans encourus ! C'est la balance à prendre en compte. Elle a beaucoup d'amis, elle n'est pas seule et nous avons la preuve par l'image ! Elle a fait un choix de vie : gagner de l'argent facile et rapide ! Je vous demande 3 ans de prison avec maintien en détention", requiert le parquet.

"Elle est victime de ce trafic, c'est facile de lui faire peur en s'en prenant à son petit garçon !", répond la défense. "La cocaïne ne se vend pas à la sortie des écoles. Ce sont de médecins, des chefs d'entreprise, des zoreils qui arrivent et qui veulent garder leur petit confort mais qui ne sont jamais inquiétés alors que ce sont eux qui créent le marché !"

"Ce n'est pas une "jet-seteuse" mais une jeune femme en difficulté"

Les douanes ont raison d'être inquiets ! On ne recherche jamais les gens qui sont à l'origine de tout ça et c'est le choix du parquet ! Ce n'est pas une "jet-seteuse" mais une jeune femme en difficulté. Je vous demande de faire preuve d'indulgence", plaide la robe noire.

Le tribunal entendra la défense. La jeune mère est condamnée à 2 ans de prison avec maintien en détention et 79.500€ d'amende douanière. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ouais... le 18/12/2021 09:17

Ha n'a d'mule pays ester, chacun la sienne...

2.Posté par Taloche le 18/12/2021 10:47

Il fallait refuser l'offre dès le départ, maintenant assume.

3.Posté par aristote le 18/12/2021 12:18

Ce sont de médecins, des chefs d'entreprise, des zoreils dixit ........pourquoi elle oublie les créoles ? .

4.Posté par Patoutdomoun Léfou le 18/12/2021 14:12

Le RSA n'est pas saisissable, elle ne fera pas 2 ans de vacances tous frais payés,.
Le risque est minime, je ne me fais pas de soucis pour elle, il n'y a plus de fêtes après le 1 janvier.
C'est juste quelques jours de difficiles à passer.
Mais.... il y a un MAIS, elle à rembourser la marchandise perdue, les billets et le séjour.

5.Posté par cyclope exalté le 18/12/2021 14:47

3 privilège de l'avocat, il a le droit de dire strictement n'importe quoi pour défendre son client., certains en abusent, sait on jamais avec un peu de chances il peut tomber sur un juge rouge pour qui le male blanc européen est responsable de tous les maux de la terre !


6.Posté par Barka le 18/12/2021 15:27

Ce n'est vraiment pas cher payé pour ces gratels criminels. Beau travail des douaniers

7.Posté par Lait Nine le 18/12/2021 20:12

. "Ce sont de médecins, des chefs d'entreprise, des zoreils qui arrivent et qui veulent garder leur petit confort mais qui ne sont jamais inquiétés alors que ce sont eux qui créent le marché !"
L'avocat de la défense a été dur...est-ce à dire que ce sont les métropolitains qui gangrènent notre île avec ce poison ?
Comment affirmer cela dans un tribunal ?
Peut-on également compter sur la jet set locale pour l'utilisation de cette drogue ?
Autant de questions qui pourraient déboucher les oreilles de la justice et des forces de l'ordre...
On attend la suite...
Quant à la mule, elle aurait pu bosser dignement pour élever son rejeton ! L'argent facile est rarement légal !
Je lui conseillerais à son déferrement de travailler honnêtement, des dizaines et des dizaines d'emplois vacants à la Réunion. Notre Président pourrait ainsi lui dire " il suffit de prendre un avion pour trouver du travail "....

8.Posté par Justin Santimon le 19/12/2021 07:47

2 ans que la "mule" ne fera pas ! C'est la "loi" ! Qu'il faudra bien changer jour, mais d'abord construire des prisons ! Mais bon, faut pas rêver dans le pays des droits de l'homme sans devoirs !

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/05/02/01016-20160502ARTFIG00258-les-condamnations-a-la-prison-ferme-ne-se-finissent-pas-toujours-derriere-les-barreaux.php

9.Posté par patpiman le 19/12/2021 08:42

Controle d identité de toutes personnes présentes au procés vu les suspicions, écoutes et filatures... le vrai travail de la justice !!! Rien de plus facile que d utiliser la misére (matérielle ou intellectuelle) des autres pour s enrichir...

10.Posté par lavérité le 19/12/2021 16:09

pas cher , à Maurice = 40 ans minimum ....

11.Posté par Bob Morane le 20/12/2021 12:43

La mule est réunionnaise oui et alors ? Mère d'un enfant de 6 ans a 21 ans , seule et dans le besoin cité 2 fois dans l'article et c'est paye 5000€ une belle et coquette somme d'argent.Tout ça pour que des privilégiés venant de Métropole gardent leurs petites habitudes loin de chez eux ne soit pas trop dépaysé.Heureusement qu'il y a des gens qui pensent à leurs biens etre.Il n'en faut pas plus pour lui trouver des excuses de l'a désigné comme étant une victime,de dire après tout ce n'est pas de sa faute son seul tord s être fait arrêter.Desoler peine maximale ça va donner a réfléchir à de futurs mules ou cabris pays

12.Posté par Veritas le 21/12/2021 12:09

Le mot mule est bien à l'image de se genre de fille lol...la fille mule la mère jument.
La merde doit être avec la merde

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes