MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Une morbidité humaine planétaire (à définir) fait-elle le lit du coronavirus ? "Quelque chose s’épuise" dirait Hans Selye, le père du stress


Par Frédéric Paulus, CEVOI (Centre du Vivant de l’Océan Indien) - Publié le Mercredi 20 Mai 2020 à 18:32 | Lu 446 fois

Comment expliquer que certains contractent le virus sans manifester le moindre trouble quand d’autres succombent à la suite de souffrances irradiant à l’ensemble du corps ?

Dans ces deux configurations aurons-nous suffisamment de données - fiables, pas uniquement statistiques - pour en tirer des enseignements ? Anticipant, l’hypothèse pessimiste qui nous vient spontanément à l’esprit se déduit de l’étude des victimes : ils souffriraient d’un état de morbidité à l’échelle de la planète. Dans ce cas, il nous faudrait urgemment le définir qualitativement ! On peut imaginer que Hans Selye, professeur d’endocrinologie, pourrait dire : « Quelque chose s’épuise, nous lui avons donné un nom sans savoir ce que c’est : l’énergie d’adaptation. » 

Est-ce un hasard si des chercheurs, physiciens, mathématiciens, biologistes et philosophes se sont réunis pour additionner leurs savoirs en les décloisonnant autour du thème :  L’homme peut-il s’adapter à lui-même, 2012, (1).

Pour ceux qui n’auront pas tenu compte des travaux d’Henri Laborit, c’est dramatiquement navrant ! Il avait une approche de l’adaptation qu’il opposait à la « soumission » à une culture, à un environnement, quand il disait : « Les erreurs commises si fréquemment dans l'emploi du terme "adaptation au milieu" viennent de la confusion entre les niveaux d'organisation. Le cosmonaute qui se promène sur la lune n'est pas adapté au milieu lunaire : il a transporté avec lui son environnement terrestre et continue à y vivre, entièrement séparé dans son scaphandre du milieu lunaire. Si l'on observe un individu considéré bien adapté à son milieu, on l'observe du point de vue de son comportement. Or, bien souvent, les accidents pathologiques qu'il présente sont attribués aux microbes, aux virus, à la "diathèse". Les désordres biologiques qui peuvent rester longtemps inapparents, n'étant pas recherchés, ne sont pas mis sur le compte de son inadaptation au milieu. Et quand ils sont découverts on leur attribue une autre cause encore, car cet individu s'est bien adapté, "a tout pour être heureux". Il en est lui-même le plus souvent convaincu et vient chercher chez son médecin la drogue miracle ou l'intervention chirurgicale qui le soulageront", p. 34, (2).

Les virus sans frontières vont-ils nous contraindre à être solidaires sur l’échelle de la planète ?... Fraternels ? 

Réf : 
1) Jean-François Toussaint, Bernard Swynghedauw et Gilles Bœuf, coord, L’homme peut-il s’adapter à lui-même, Edition Quae, 2012.
2) Henri Laborit, « Est-il possible de pratiquer la médecine aujourd’hui », pp. 21 à 39, in Cahier de Bioéthique, n°1, Presses de l’Université de Laval, Québec, 1979.
 
 




1.Posté par A mon avis le 21/05/2020 11:10

L'adaptation vue par l'auteur de "Paul et Virginie" :

« Il n’y a pas moins de convenance dans les formes et les grosseurs des fruits. Il y en a beaucoup qui sont taillés pour la bouche de l’homme, comme les cerises et les prunes ; d’autres pour sa main, comme les poires et les pommes ; d’autres beaucoup plus gros comme les melons, sont divisés par côtes et semblent destinés à être mangés en famille : il y en a même aux Indes, comme le jacq, et chez nous, la citrouille qu’on pourrait partager avec ses voisins. La nature paraît avoir suivi les mêmes proportions dans les diverses grosseurs des fruits destinés à nourrir l’homme, que dans la grandeur des feuilles qui devaient lui donner de l’ombre dans les pays chauds ; car elle y en a taillé pour abriter une seule personne, une famille entière, et tous les habitants du même hameau. »

2.Posté par A mon avis le 21/05/2020 11:32

Selon Henri Laborit, le cosmonaute sur la lune n'est pas adapté à la vie sur la lune. Cependant, le cosmonaute a marché sur la lune, a fait des prélèvements de matière.
Le cosmonaute se trouve dans des conditions analogues à celles du plongeur autonome, ou à celles du pilote de delta plane.
Comment qualifiait-il alors ce genre de "performance" ?

Que pensait-il des Inuits ? Sont-ils "adaptés" à la vie arctique ?

Et quelle est votre définition de l'adaptation ?

3.Posté par Paulus le 22/05/2020 12:55

Définir l'adaptation Complémentairement à l'approche de Henri Laborit je ne peux que renvoyer car un courrier qui est en ligne par le biais de Temoignages don't le titre est : contraint d'avoir et d'être nous serions en devenir C Complémentairement à l'approche de Henri Laborit je ne peux que vous renvoyer a un courrier qui est en ligne par le biais de Temoignages don't le titre est : " contraint d'avoir et d'être nous serions en devenir", Cordialement. . FP

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes