Education

Une mobilisation pour dénoncer la mauvaise prise en charge scolaire des enfants handicapés

Mercredi 2 Avril 2014 - 10:33

Une mobilisation pour dénoncer la mauvaise prise en charge scolaire des enfants handicapés
C'est aujourd'hui la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, un trouble qui touche environ 400.000 personnes en France. Symboliquement, une manifestation a lieu ce mercredi matin devant les grilles du Rectorat de la Réunion. Non pour les personnes autistes mais pour évoquer, plus largement, les difficultés rencontrées dans l'intégration des enfants handicapés à l'école.

Un nombre insuffisant d'AVSI (auxiliaires de la vie scolaire individuels), un grand nombre d'emplois précaires sont, entre autres, les points noirs révélés dans la prise en charge des élèves handicapés. Ce mercredi matin, la manifestation a rassemblé des personnes issues des représentations syndicales FSU, CGTR Éduc'Action, SFTP, Saiper, des membres du collectif Citoyen Handicap et d'un collectif lycéen et la ligue du sport adapté.

"Nous demandons à ce qu'il y ait plus de prise en compte des besoins de ces élèves et des avis des parents", précise Patrick Corré, secrétaire général de CGTR Éduc'Action.

Pour Leila, membre du collectif Citoyen Handicap et parent d'un élève handicapé, "Nous demandons à ce qu'il y ait une formalisation des compétences et des activités des AVSI et que l'on écoute les parents, qui connaissent mieux leurs enfants".

A la Réunion, on compte 5.000 élèves en situation de handicap dont 4.000 en milieu scolaire dit ordinaire et un millier au sein d'institutions spécialisées. Aucun chiffre n'a pu être donné quant à la proportion des enfants en situation de handicap non scolarisés à la Réunion.

Tant pour les représentants des syndicats que les parents et la communauté éducative, il est urgent que le Recteur mette en place des réunions de travail sur ce sujet récurrent. Thierry Théret a d'ores et déjà émis un avis favorable à cette requête. Reste à la concrétiser…

Soe Hitchon sur place
Lu 1058 fois



1.Posté par Moylla le 02/04/2014 13:44 (depuis mobile)

Très nul.

2.Posté par lilou le 02/04/2014 14:41

pourquoi vous dites que "c'est nul" moylla ??? nos revendication s vous dernagent ou plutôt le positionnement du rectorat ?


3.Posté par Lio le 02/04/2014 15:32 (depuis mobile)

C est très bien de se battre pour les enfants handicapés !
Et les commentaires comme c nul c est plutot mal venue !!
Mettez vous à la place de ces pauvres enfants ...
Merci pour se combat.

4.Posté par soso le 02/04/2014 19:32 (depuis mobile)

J''espère que la situation des enfants handicapés où autistes sera prit en compte. Un enfant quel qu''il soit à droit à une scolarisation. Au gouvernement d'' apporter les différentes aides et d'' écouter les parents, les associations...

5.Posté par thierry le 02/04/2014 21:28

le combat est bien !!!! mais certains parents se croient tout permis, ils rabaissent le travail des AVSI !!! posé la questions pourquoi certains AVSI démissionnent !!!!! Vous voulez un AVSi pérenne mais si les comportements de certains ne changent pas, vous pouvez faire des centaines de manifestations les AVSI ne resterons pas respecté leur travail et ayez confiance en ses personnes !!!!

6.Posté par lilou le 02/04/2014 23:53

thierry ,je pense que si les avsi jouent le jeu de la transparence auprès des parents et surtout demandent à être informées et comprennent que les parent sont leurs meilleurs alliés , la confiance et la partenariat seront bien là . beaucoup d' avsi sont des cui /cae a la réunion donc des contrats aidés non pérennes et de fait très peu formées et qui peut donc mieux les informer sur le handicap de l'enfant que les parents . noublions pas que les cui ./cae sont mal payés et donc la tentation peut être grande aussi de ne pas pas se maintenir dans un poste non pérenne et exigeant .
nous constatons qu'il y a à la réunion beaucoup de difficultés entre parents et avsi car celles ci ne comprennent pas que les parents sont leurs alliés et que historiquement ce postes ont été créés grâce au militantisme de parents qui ont réussi à obtenir cette aide humaine ;si'l n ya pas de demande d'avsi avec un dossier souvent lourd a faire au niveau de la mdph ,à la demande des parents ,ces personnes n'auraient pas ces postes .
ce n'est pas du tout le cas en métropole ou les parents et les avs sont solidaires ds ce combat contrairement a lareunion ou le rectorat et consorts divisent pour mieux régner …. la confiance à notre sens se construit et s'il a bien des personnes qui se doivent d'être dans l'empathie et l'écoute c'est bien les avsi et qui devraient pouvoir produire des écrits de leur actions au quotidien auprès des enfants . alors soyons solidaires et ne nous trompons pas de combat .je n'ai pas croisé beaucoup d'avsi qui se soit intéressée aux "guides pratiques des vas"qui donne une idées d e travail attendu des avsi par les parents et les professionnels autour de l'enfant . une avsi a récemment gagné aux prudommes a st pierre pour carence de formation avec des indemnités . bien sur le rectorat n'en parle pas à ses employés …. le combat continue

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter