Faits-divers

Une mère de famille qui battait son fils de 4 ans condamnée

Mercredi 4 Janvier 2017 - 08:54

Une mère de famille a été condamnée hier à huit mois de prison ferme pour des violences commises sur son fils de 4 ans.


Une mère de famille qui battait son fils de 4 ans condamnée
Erika Moutoussamy, une mère de famille de 30 ans a été condamnée par le tribunal correctionnel à huit mois de prison ferme et trois ans de suivi sociojudiciaire selon le Jir et le Quotidien.

Ce n’est pas la première fois que cette mère de cinq enfants est mise en garde par la justice. Mais le 3 décembre dernier, quand les cris de son fils alertent les voisins, la police intervient une nouvelle fois. Ils retrouvent la mère complètement ivre et le petit garçon présentant des traces de coups violents, comme peuvent en témoigner les photos prises par les policiers ce soir-là.

Des violences commises régulièrement sur fond d'alcool. Erika Moutoussamy a plusieurs fois tenté d’arrêter de boire, en vain. Son fils souffre d'ailleurs du syndrome d’alcoolisation foetale. Son avocate espère que son incarcération permettra de mettre fin à cette spirale infernale.
Lu 1948 fois



1.Posté par noe le 04/01/2017 11:21

L’alcool bon marché vous fait faire des choses horribles !
C’est rare pour les champagnes …
Pas bien du tout pour la maman qui tabasse son enfant pour un rien du tout … son enfant devient un boulet qui l’empêche d’aller voir l’amour ailleurs … tandis que le père , lui , il est introuvable !
C’est ce qui arrive souvent … la justice ou la vie met tj les enfants dans les bras des mamans et bien sûr , elles se sentent « prisonnières » et ne peuvent refaire difficilement une nouvelle vie !
D’où les énervements des mères célibataires envers leur rejeton !

2.Posté par zamizot le 04/01/2017 15:50

Son avocate espère que son incarcération permettra de mettre fin à cette spirale infernale. Je crois que la place de cette femme n'est pas en prison mais elle a besoin de soins médicaux, sa place est dans un hôpital.

3.Posté par Carlo le calamar le 04/01/2017 18:18

Elle ira dans un hopital une fois qu'elle aura cuvé son vin en prison!! Trop facile l'hôpital ! Je ne pense pas qu'elle ne puisse pas se contrôler !
L'alcool est devenu un prétexte de nos jours!

4.Posté par Pif le yinch le 04/01/2017 21:54

1.Posté par noe

Bravo pour l'analyse psychologique !
Des fois, la mère reporte sur l'enfant l'amertume laissée par le souvenir du mec.

L'alcool en général peut servir à faire ressortir un sentiment enfoui.
On accumule des sentiments, un jour on se sent submergé par ces sentiments, et on picole pour les faire ressortir, les exorciser. Si c'est des sentiments négatifs (frustration, injustice, sentiment d'inutilité, sentiment d'être écrasé par d'autres ...), l'alcool risque d'entraîner des actes dévastateurs.

Dans le cas de la femme, à mon avis on ne règlera rien tant qu'on n'aura pas identifié le malaise qui est à la source. Une fois le malaise identifié, il faut accompagner la personne sur les voies de sortie.
C'est pour ces cas-là en particulier qu'on dit "les enfants n'appartiennent pas aux parents" : les enfants vont être placés en foyer, ou en famille d'accueil.

5.Posté par Lufy le 06/01/2017 10:04 (depuis mobile)

Wouaa les psychologue sont ici une assiste sui connaît pas la sueure du travail oui

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter