MENU ZINFOS
Faits-divers

Une jeune fille au pair affirme avoir été traitée comme une "esclave"


Chantal* a déposé plainte avant de reprendre son avion direction l'Hexagone. Engagée comme jeune fille au pair, elle dit avoir été exploitée par les personnes l’ayant engagée. Un avis que ne partage pas du tout ces derniers, affirmant avoir des preuves que la jeune femme diffame et calomnie.

Par S.P. - Publié le Mardi 21 Décembre 2021 à 22:37

Le verre est-il à moitié plein ou à moitié vide ? Tout dépend de qui le regarde. D’un côté, Chantal vient de déposer plainte pour travail dissimulé à l’encontre d’un couple. Une plainte attendue par André* et Violette*, qui ont pris attache avec leur avocat. "Nous avons subi assez de diffamation et de calomnies. La plainte sera traitée ici à La Réunion et nous attendons qu’elle suive son cours", précise le couple.
 
Sur les réseaux sociaux, la jeune fille au pair dénonce des conditions de travail inhumaines dans un long message partagé dans de nombreux groupes. Il y a plus d’un mois, la femme de 24 ans venant de la région parisienne répond à une offre d'emploi de jeune fille au pair sur un groupe Facebook. Le poste est basé à La Réunion, dans les hauteurs de l’Ouest. "Au départ, nous avions échangé par Facebook. Il était convenu que je m’occupe de leur fille de 5 ans et demi, des tâches ménagères légères, des parties communes et que je donne un coup de pouce pour la chambre pour 320 € par mois", précise Chantal.

Arrivée, il y a un mois sur l’île, la jeune fille au pair reçoit en liquide comme prévu la moitié de son billet d’avion par son employeur. "Le cauchemar a commencé. Une semaine après mon arrivée, la femme de ménage a été renvoyée. Je devais m’occuper des repas, des chambres d’hôtes, des clients jusqu’à 22 heures le soir", avance la plaignante. "Violette vivait devant son ordinateur. Je devais m’occuper de toutes les tâches ménagères, du repassage, de la litière du chat, des draps [...] J’étais devenue une dame de maison. Je travaillais de 6 heures du matin jusqu’à 22 heures le soir. J’étais clairement une esclave". La vingtenaire, avec une expérience de jeune fille au pair dans le passé, dit n’avoir jamais été payée, juste avoir reçu 80 euros de vêtements lors d’une journée plage. De plus, elle dit avoir été bloquée dans les Hauts de l’île, n’ayant pas de permis et ne pouvant pas se déplacer.

"Un échec, un véritable calvaire"
 
En contact avec sa famille, elle prend la décision de répondre à une autre offre d’emploi pour un poste à Bangkok. "Là, j’ai été piégée. La famille d'ici s’est fait passer pour celle de là-bas. Ils m’ont déposée devant un hôtel de Saint-Denis et ont payé trois jours de nuit d’hôtel. Je n’avais pas d’argent. J’ai dû trouver refuge dans un centre de SDF et j’ai vidé mon livret pour un billet d’avion, soit plus de 1000 euros", souligne Chantal qui a déposé une plainte pour travail dissimulé. Cette expérience qu’elle considère comme "un échec, un véritable calvaire", s’achève ce soir avec le décollage de son avion.
 
De son côté, la tenancière de l’établissement a un discours aux antipodes de celui de la jeune fille au pair. "On a beaucoup de photos ou de témoignages qui prouvent qu’elle ne vivait pas comme une esclave, qui montrent qu'elle est partie en randonnée pendant plusieurs jours, ou à la plage. Comment peut-on travailler et être en randonnée ou à la plage ?", avance Violette. D’après elle, le contrat n'aurait dû être signé qu’après "une période d’essai". "On voulait voir si elle se plaisait à La Réunion. Elle était logée gratuitement chez nous. Il n’y a pas d’assurance. Soit  'ça matche', soit  'ça ne matche pas'. Malheureusement, ça n’a pas matché", conclut la tenancière du gîte qui ne cache pas son désarroi d’être "diffamée et calomniée". Et de conclure : "Je suis Réunionnaise, et je sais ce qu'est l'esclavage. Jamais je n'aurais traité quelqu'un comme ça". 

* Les prénoms ont été modifiés




1.Posté par Yab le 22/12/2021 00:11

C'est pas parce que Violette est Reyonaize qu'elle ne pourrait pas être esclavagiste. Attendre la fin de l'enquête, s'il y en a une, pour la vérité.

2.Posté par Playa le 22/12/2021 00:13

Quand tu forces à garder ta fille à la plage, c’est facile de prendre des photos

3.Posté par Zistéman le 22/12/2021 04:09

170 000 chômeurs à la Réunion et elle trouve un poste de bonne à tout faire à la Réunion, il y aura toujours des mules qui croieront toujours que les vacances au soleil tout frais payés sont toujours sans contrepartie.
Il manque des précisions dans cet article

4.Posté par Lulu le 22/12/2021 06:17

c'est fou le nombre de personnes .....qui ont connu l'esclavage sur cette ile......nous la fé!

5.Posté par titi45 le 22/12/2021 06:35

L'esclavage les pas abolir la réunion où ça il Daniel Wa🤔

6.Posté par A Nivet le 22/12/2021 06:55

Sur un autre site d’information, son témoignage est différent : elle aurait commencé à travailler à peine débarquée et non pas une semaine après, c’est sa famille qui lui a payé son billet retour alors que là c’est elle qui a sorti l’argent (d’ailleurs comment se fait-il qu’elle soit venue sans billet retour ?) etc.
Bref, une jeune de son temps (dans un autre témoignage, imaginez, elle n’avait pas le wifi dans sa chambre, quelle horreur !) qui pensait venir en vacances mais s’est retrouvé coincée au travail

7.Posté par Cloaca maxima le 22/12/2021 07:11

"Je suis Réunionnaise, et je sais ce qu'est l'esclavage. Jamais je n'aurais traité quelqu'un comme ça".
Ce n'est pas un argument, des Réunionnais qui en exploitent d'autres il y en a plein.
Cette dame m'a tout l'air d'une manipulatrice aguerrie.
J'espère que SP suivra l'affaire en tant que journaliste et nous tiendra informé car tout est possible des 2 côtés.

8.Posté par Troudnez le 22/12/2021 07:54

hein ? c'est de l'info sa? moi aussi mon patron me traitait mal et j'ai démissionné, je peux avoir un article svp?

9.Posté par ptitlu le 22/12/2021 06:21

qui ment des deux. on ne le saura jamais

10.Posté par Migraine le 22/12/2021 09:26

Histoire assez compliquée, soyons objectif, oui nous les réunionnais nous savons ce que c'est l'escavage mais ce motif n'est pas solide pour innocenter ce couple, même parmi nous j'avoue y'en a qui ne sont pas seuls dans leur tête, et qui
sont prétentieux et qui se considèrent supérieurs aux autres, car ils sont aisés, ils travaillent, ils payent des impôts, ils font ceci ils font cela, nous n'avons qu'à voir la preuve dans les commentaires sur zinfos974 à chaque fois qu'il y'a un problème "c'est la faute des étrangers", à chaque fois qu'il y a un problème "faut couper les allocs" à chaque fois qu'il y'a un problème "ceci cela", faut assumer qu'on n'est pas tous parfait et que des évènements comme ce qu'a "vécu"cette jeune femme ne sont pas impossibles malheureusement. C'est quand même compliqué de croire que cette jeune femme vaccinée a voyagée dans ces conditions sanitaires juste pour venir nuire à des gens. Des cas d'abus domestiques ça existe partout et c'est plus fréquent que l'on peut penser.
MAIS c'est également dur de croire les propos de cette jeune femme après toutes ces nombreuses jeunes femmes toujours de la métropole qui prênnent la parole avec des fausses déclarations grave du type "kiddnapping, viol, agressions sexuelles, vol, harcèlement, violences conjugales ect .." accusant des "non blancs" d'être l'auteur de ces actes.
Pour une affaire c'est vraiment une affaire, en tous cas, la où les coupable(s) devraient avoir une sanction très sévère car c'est ce genre de chose qui divise la population française !!

11.Posté par St paul le 22/12/2021 09:56

À voir car assé chelou l'histoire mais dire que "je suis Reunnionaise,je connait l'esclavage.Jaurais jamais traité qq1 comme ça. " à d'autre..ont connait c'est locaux qui traite les jeunes comme de ti Esclave pour faire des économies..je suis passé par là, de 3h jusqu'à 16h de taff pour 400e mois j'avais 16ans et l'employeur comme moi était Réunionnais kaf pourtant lol...aujourd'hui j'en rigole.

12.Posté par ?? le 22/12/2021 10:17

Bizarre.

13.Posté par PIPO. 🙉🙉🙊 le 22/12/2021 11:45

Trouver une fille au pair à la Réunion c'est facile faire venir une personne sur une île à 10000 km pour être esclave c'est plausible car loin de la famille on est vulnérable dans la tête d'une personne de 24 ans une île c'est le paradis surtout si on a pas fait d'études

14.Posté par Tancrède le 22/12/2021 12:47

"Je suis Réunionnaise, et je sais ce qu'est l'esclavage." Ah bon, l'esclavage n'a pas été aboli à La Réunion, ou bien cette Thénardier va -t-elle bientôt fêter ses 200 ans?

15.Posté par Zorey le patron le 22/12/2021 13:07

Ahha!!! Elle me fait bien rire cette réunionnaise affirmant que comme elle est réunionnaise , elle ne peut pas être une esclavagistes ahah
De 1 elle ne connaît pas du tout l’histoire de cette région française et européenne ou l’esclavage fut pratiqué et de 2 je serais curieux de savoir ce qu’est être réunionnais ahah
Bref, la justice française tranchera la question pour cette citoyenne française et européenne qui n’est pas réunionnaise vu que le statut de réunionnais n’existe pas.
Juste pour info, si vous voulez être réunionnais, il suffit de prendre votre indépendance et de créer un État reconnu par l’ONU.
Regardez au tour de notre île française et européenne , il existe des mauriciens, des seychellois , des malgaches etc mais ils n’existent pas de réunionnais ahah
Ps: les gens, les médias et les politiciens sont marrants, ils passent leur temps à parler d’être réunionnais sans être capable de définir le terme et après ils se font pipi dessus à l’idée de créer un vrai pays indépendant !!!

16.Posté par Ra lebol le 22/12/2021 13:26

Faudra suivre de près la Réunionnaise qui préfère embaucher à 10000 kms de chez nous, alors qu'il y a plus da 170000 chômeurs dans le département ! Bizarre, vous avez dit bizarre...
Attendons la suite !

17.Posté par Jude le 22/12/2021 15:01

Encore heureux qu'elle ait eu un temps pour aller à la plage ou en randonnée. Vous avez tenter de l'exploiter, y a pas photo !

18.Posté par Pa la ek ou le 22/12/2021 15:24

@15 un vrai raciste vous étonnez pas d’être mal vu par les locaux

19.Posté par Pour le Moukat le patron le 22/12/2021 15:34

Post 15: C’est vrai qu’on ne dit pas non plus Breton, Francilien, Basque, Corse, etc. Puisque ces pays n’existent pas.
Sans oublier les majuscules qui s’imposent !

20.Posté par Paul le 22/12/2021 18:57

Poste 15
Votre racisme caché le sous votre masque.

21.Posté par Olivier le 22/12/2021 19:38

Il y a eu des cas de kaf esclaves qui sont devenus esclavagistes, comme il y a eu des cas de malbars engagés qui sont devenus engagistes. L'abusé peut se transformer en abuseur.
Il n'y a pas que les blancs qui sont capables de foutre la merde.
Beaucoup ont accusé Hayot de foutre le bordel en créant le monopole sur l'île, mais Ravate auparavant était accusé d'avoir créé un monopole en rachetant les franchises pour empêcher leur entrée sur l'île et protéger la main-mise historique de son groupe, empêchant les Réunionnais d'avoir une meilleure diversité d'articles.

22.Posté par STANOPEA le 23/12/2021 09:25

J'AIMERAI AVOIR VOTRE AVIS COMMENT NOMMER CEUX QUI TRAVAIL COMME DES ACHARNES POUR PRESQUE RIEN , CEUX DONT LES PHOTOS SONT A LEUR DEPENS REVENDUES A DE BONS PERES DE FAMILLES COMME PETIT ENCAS PAR DES GRANDS TRAVAILLEURS LOCAUX , CEUX QUI FONT DES HEURES SUP SANS REMUNERATION COMPENSATRICE , CEUX QUI SONT MENACES D' ETRE RENVOYER DE LEURS POSTES S'ilS REFUSENT DE RENDRE SERVICE A LEUR ENTREPRISE POUR SATISFAIRE LA CLIENTELE , CEUX QUI SE FONT EXPLOITER PAR LEURS PATRONS OU LEURS PROXENETES, LEURS CAIDS, LEURS RELIGIEUX, LEURS GOUROUS , CEUX QUI SUBISSENT DU CHANTAGE AVEC LEURS SEMBLABLES QUI SONT DOTES D'UN EGO SUPERIEUR POUR SATISFAIRE LEURS VICES, CEUX QUI SONT SEQUESTRES, TABASSES, VIOLES, ABUSES, MANIPULES,FORMATES PAR DES SOIS DISANT , POLITICIEN, TRAFIQUANT, COLON, CHEF, RELIGIEUX, CAID , MENEUR, ZOO SPIRITUEL , SECTAIRE, MAUVAIS PATRON OU AUTRE ? CEUX DONT LEURS HISTOIRES, LEUR SOI DISANT LIBERTE SONT EXPLOITEES APRES LA VIE DE LEURS AIEUX .......VOUS ETES SUR QUE L'ESCLAVAGE A ETE ABOLLI OU IL A ETE JUSTE TRAVESTI ?

23.Posté par Ni ek moua le 23/12/2021 10:01

18.Posté par Pa la ek ou

i lé oula le rassiste ?
explik a moué don siouplé!

24.Posté par démon la monte su mwin.. le 23/12/2021 12:42

Poste 22
Votre commentaire est si long que j'ai arrêté de le lire, dsl la flemme est présente..je ne donnerai pas non plus mon avis gratuitement, et puis quoi encore.

25.Posté par Kafrine le 25/12/2021 07:30

Y faut dire même, réunionnais y traite même un autre réunionnais comme esclave quand y vient travail pou zote.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes