MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Une île semence !


Journal de Paul Hoarau n°43-2017

Par Paul Hoarau - Publié le Jeudi 14 Décembre 2017 à 12:26 | Lu 1220 fois

Une île semence !

Entre le colloque de « La Semaine de l'Histoire », la « Conférence partagée à propos de l'illettrisme », les « Rapports » du Conseil Economique, Social et Environnemental, les conférences sur le recrutement des Réunionnais dans le secteur public et le secteur privé, les réunions de collectifs divers, etc., nous disposons d'une mine invraisemblable d'informations et de propositions concernant la vie de notre île.

Les politiques devraient y trouver des solutions aux problèmes à résoudre. Tout se passe comme s'ils ignoraient ces ressources riches, diverses, sérieuses, comme s'ils détenaient à eux seuls, les clés de nos problèmes et les remèdes à nos maux.

Cependant, la part de nos exportations tombent de 13 à 5 % en 55 ans ; le pourcentage d'illettrés ne bouge pas, le chômage des Réunionnais ne s'améliore pas, la coopération régionale est fantaisiste : « par le vent du progrès emporté, (la BELLE-ILE PERLE) se consume sous son tropique, d'occidentale consommation, dans le canyon de l'assimilation ».

J'ai retenu, pour ce « Journal », quelques observations inspirées par le dernier colloque de « L'Université rurale de l'océan Indien » qui s'est tenu, pour la sixième fois, depuis six ans, à Saint-Joseph, les 6, 7 et 8 décembre.

Le thème du colloque était « La ruralité » ; les intervenants étaient de qualité ; l'Indianocéanie était là, sans être nommée. Autrement dit, tous les ingrédients des colloques qui se succèdent étaient réunis.

Le thème, la ruralité, dans une île, petite, minée par une urbanisation envahissante, est un thème capital. Des choses intéressantes, pratiques, opérationnelles ont été dites à Saint-Joseph sur la ruralité. Des choses intéressantes, pratiques, et opérationnelles ont été dites au mois d'avril sur « l'acquisition de la lecture », au mois de juillet sur la laïcité, au mois d'août à propos des « Nouvelles routes de la soie », au mois de septembre, sur l'école à La Réunion, au mois d'octobre, sur la coopération maritime en Océan Indien. Des informations précieuses sont dispensées au cours des conférences sur le recrutement des personnels du secteur public et du secteur privé à La Réunion, sur les problèmes sérieux des éleveurs bovins de la filière lait, sur les institutions, l'ethnologie réunionnaise, sur les incompréhensions et malentendus entre des justiciables et l'institution judiciaire. Tous ces sujets délaissés par les politiques, contiennent autant de poisons qui infestent notre société réunionnaise et qui pourraient la faire exploser à la moindre étincelle.

Les intervenants. Les intervenants, à toutes les réunions auxquelles j'ai assisté, étaient compétents. Il y avait des experts, des praticiens, des observateurs. J'ai noté trois sortes d'intervenants. D'abord les intervenants informés de façon précise et exhaustive sur l'existant. La plupart du temps incapables de proposer des alternatives à cet existant, même s'ils les souhaitent ou les jugent nécessaires. J'ai noté ensuite, les intervenants informés sur l'existant, mais proposant, à partir des outils actuellement disponibles, des solutions alternatives réalistes, applicables immédiatement ou à terme. J'ai noté, enfin, les intervenants « faut que », « y a qu'à ». Moins précis dans les solutions qu'ils préconisent, ils ne sont pas moins nécessaires pour que bougent les choses. Ces intervenants
sont des trésors ou devraient l'être, pour les politiques.

L'Indianocéanie. A ce colloque de la ruralité à Saint-Joseph, l'Indianocéanie était présente avec des Rodriguais, des Mahorais, des Mauriciens. Et j'ai retrouvé cette représentation dans tous les colloques, conférences et autres réunions organisés cette année dans l'île. Mais qu'il est difficile aux Indianocéaniens, à commencer par nous, de distinguer « l'Océan Indien » de « l'Indianocéanie ». Il est question tout au long des interventions, de l'Océan Indien et, quelquefois, timidement, en s'excusant presque, d'Indianocéanie. Il m'est arrivé d'intervenir, dans le cadre des « débats », pour rappeler cette distinction, pour rappeler que l'Indianocéanie, c'était la
famille, l'espace de notre autonomie collective, notre chantier particulier.

Je pense que, l'an prochain, l'Indianocéanie sera davantage présente.

A côté de ces débats d'idées, un travail de création vient nous rappeler que la promotion de « la manière réunionnaise » ne repose pas sur du vent. Quel moment de grâce, la visite de l'exposition Malcom de Chazal/Robert Labor, à Saint-Pierre ! Un voisinage indianocéanien – encore ! - de haut niveau. Quel moment de grâce, la soirée Pierre Vidot, à la médiathèque Alain Peters ! Loin du bruit
et du tapage des grands concerts populaires, un moment de créolité classique, c'est-à-dire éternelle, intimiste, d'un public quand même tassé dans une salle bien remplie.

Des poèmes Mascarins ! Bourbon ! La Réunion ! alternant avec des chansons du répertoire. Quel moment de grâce, enfin, la
visite, en trois dimensions, par la magie des technologies de l'image, des sculptures d'Alain Séraphine! Œuvres d'art visibles dans une toute petite salle qui devient grand salon, et dont on peut faire le tour pour en admirer toutes les faces. Alain Séraphine, fondateur de l'ECOLE DES BEAUX-ARTS, de l'ILOI, de PIPANGAÏ qui méritent le soutien de tous et des pouvoirs publics en particulier. Alain Séraphine, un grand Monsieur, fait, vendredi dernier, officier de l'Ordre National du Mérite.

Des semeurs de semences d'avenir, portant l'espoir de fleurs et de fruits, « quand l'alizé soufflera en mai ! »

Paul HOARAU



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes