MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Une histoire belge...


- Publié le Lundi 21 Mars 2016 à 10:30 | Lu 580 fois

Une histoire belge...
Une "histoire belge" dont les Français se seraient bien passe. On apprend dernièrement que l'un des principaux auteurs des attentats de Paris, du 13 novembre 2015, activement recherché, Salah Abdeslam, vient d'être interpellé, quatre mois après les faits, à Molenbeek en Belgique, bourg d'où il était originaire.

Si l'on peut se féliciter de cette interpellation, il convient également de s'interroger sur sa survenance tardive et de l'efficacité de la lutte anti-terroriste en Europe et en France.

Nul doute que l'arrestation de cette "petite frappe" radicalisée, déjà "connu défavorablement des services de police", selon la désormais formule consacrée, pour des  crimes de droit commun (braquage), est une bonne nouvelle pour les familles des victimes. Elle ont besoin de connaître la vérité pour enfin faire leur deuil.

 On ne peut tout de même, faire l'économie de constater l'extrême lenteur avec laquelle s'est opérée l'interpellation de cet individu pourtant internationalement recherché. Et conséquemment de réfléchir aux performances de la lutte anti-terroriste menée par la Belgique et la France. 

La Belgique, puisque le mis en cause est originaire de "Molenbeek", un bourg belge devenu depuis tristement célèbre et où vit une grande communauté musulmane. 

En son sein, beaucoup d'éléments radicalisés, n'en déplaisent aux autorités belges, qui sont encore dans le déni de réalité. Il suffit pourtant de se promener à Molenbeek pour constater de cette radicalité tant sur le plan vestimentaire que sur le plan social.
 
A ce titre, il est patent de constater du refus par les édiles locaux, de considérer la réalité sociale du bourg. De l'aveu même du bourgmestre de la ville, la communauté est selon ses dires et somme toute "tranquille". 

Cette "tranquillité " fallacieusement évoquée par notre bourgmestre belge, tout un chacun peut la découvrir sur internet, à l'occasion de l'interpellation de Salah Abdeslam.
En effet, les médias, toujours aux ordres, ont savamment occulté les circonstances et l'ambiance de cette interpellation. Notamment les violences commises par ces coreligionnaires réputés "tranquilles ", qui pour protéger Abdeslam, vont tenter de s'interposer physiquement aux forces de l'ordre belges. 

Il convient également de s'interroger sur la politique de coopération européenne en matière de terrorisme.

Suite aux attentats du 13 novembre dernier, les ministres de l'intérieur belge et français, avait assuré que les deux pays, de surcroît voisins, allaient travailler main dans la main. Et c'est apparemment là que le bât blesse. 

Si Le principe de souveraineté en matière de sécurité est toujours roi, il appert en conséquence que la coopération judiciaire atteigne vite ses limites au nom même du principe. En ce cas, il eut été plus opportun de limiter les accords de l'espace  "Schengen" et de rétablir bien avant les frontières nationales pour pouvoir anticiper ces tristes évvénements.

Il s'agit donc là d'une faute évidente des autorités françaises qui ont dans les attentats du 13 novembre dernier, une responsabilité à assumer, à l'instar de la Belgique, contre qui d'ailleurs une plainte a déjà été déposée. 

On ne peut prétendre vouloir instaurer un état d'urgence en France, obérant moult libertés publiques, pour ensuite ne pas reconnaître ses responsabilités dans l'échec de la lutte contre un petit délinquant devenu le symbole momentané de l'horreur djihadiste. Quatre mois d'errance pour interpeller cet individu qui n'a pas bougé de son sérail, sont intolérables et un désavoeu cinglant pour les autorités Belges et Françaises.

Un député républicain s'en est d'ailleurs récemment ému et considère quant à lui qu'il y a "angélisme", voire faute, dans la lenteur du processus de lutte conjointe contre le terrorisme.

8250 islamistes radicaux auraient été en France recensés. On ne parle pas de la Belgique, ni de l'Allemagne, ni d'aucun autre pays européen intégrant Schengen. Chacun fait ses petits comptes, même si pour la France un multiple de dix serait plus réaliste. Nos responsables politiques ne vont apparemment jamais dans les cités où il est vrai, vivent encore quelques "céfrancs" honnis, sur le départ.

Et pourtant ces mêmes responsables politiques continuent de vous parler d'une lutte européenne contre le terrorisme. La vérité est toute autre. La sécurité européenne a failli et chacun ne voulant pas renier son idéologie "Europeiste", met en place des politiques internes, souvent inopérantes car tardives et lâches, et qui n'ont plus rien de communautaire.

Dormez bien Français... on s'occupe de vous !
Marc LEWITT    




1.Posté par sottise le 21/03/2016 11:19

"Il suffit pourtant de se promener à Molenbeek pour constater de cette radicalité tant sur le plan vestimentaire que sur le plan social" !
Que veut dire cette phrase stupide ? Que le fait d'avoir la barbe ou un vêtement traditionnel fait de vous un islamiste radical ? M. Lewitt, svp, réfléchissez avant d'écrire des âneries !

2.Posté par kersauson de (p) le 21/03/2016 08:31

EXTREME LENTEUR.... pov Con.

3.Posté par Pierre Balcon le 21/03/2016 13:34

Je vais vous raconter une autre histoire belge qui en dit log sur la manière dont certains conçoivent la "démocratie":
La Belgique , -côté francophone , parce que du côté Flamand c'est un peu différent - , a tranché sur la représentation médiatique de l'extrême droite: la télévision francophone publique s'interdit de fournir une tribune d'expression à ce parti politique en raison , soutient elle , des valeurs qu'ils véhiculent. Dominique d'Olne, chef des rédactions radio et directeur de l'information de la RTBF, s'est expliqué auprès de Public Sénat: «On peut dire que nous considérons que le Front National de Marine Le Pen rentre dans cette catégorie des partis qui prônent des valeurs non démocratiques. […] Les notions de racisme et de xénophobie sont poursuivies par des lois spécifiques en Belgique. Par exemple, des partis qui prônent la discrimination à l'égard de personnes d'origine étrangère sont sous le coup de cette législation, donc sont considérées comme prônant des valeurs non démocratiques.[…] Nous n'invitons pas [ces partis] dans nos débats, nous ne les interviewons pas en direct, nous ne leur donnons pas non plus de tribunes pré-électorales. »
«Nous considérons que le Front National de Marine Le Pen prône des valeurs non démocratiques»
Cette règle appelée «cordon sanitaire médiatique» est née d'un constat au sein de la RTBF: «Nous nous sommes rendu compte qu'à force de donner de la visibilité à ces partis, on arrivait à leur renforcement sur la scène politique.[…] La loi «pacte culturel» de 1973 nous dit que le service public ne peut pas servir de tribune d'expression pour les partis porteurs de [ces] valeurs non démocratiques.» a ainsi justifié D'Olne.
À noter que si l'on parle ici de la télévision publique (en Belgique francophone), les règles sont les mêmes pour la télévision privée puisque RTL applique également le pacte culturel. En Flandre, les mesures sont différentes: l'extrême droite a droit à la parole, même dans les débats.
Résultat : les partis d'extrême droite sont quasi inexistants en Belgique francophone.
Voilà une technique fort démocratique et républicaine qui turlupine nos dirigeants

4.Posté par kld le 21/03/2016 14:48

le fn et ts les partis d'extrême droite véhiculent des valeurs ethnocentristes et haineuses , c'est un fait que l'histoire nous a montré , chronique de la haine ordinaire , certains s'en contente , comme semble le dire le sieur Balcon ........... stop aux munichois.

5.Posté par Pierre Balcon le 21/03/2016 18:58

Je viens de finir la lecture de la biographie du grand "républicain" que fut Joseph Fouché ( le silence de la pieuvre ) . Un grand Nantais qu'on m'avait on recommandé Elle m'a donné la "nausée" : plus de 50 000 morts à son actif , entre ses opérations de "nettoyage" à Nantes , Lyon , Nevers et Moulin.
Il fait pourtant l'admiration de Mélenchon
J'avais lu avant celle de Napoléon , par son compatriote Roger Caratini, un autre grand républicain jusqu'à son coup d'état . Elle m'avait déjà mis très mal en point .
Probablement plus de 1,5 million de morts .
Il fait pourtant l'admiration de'un certain nombre d'historiens , y compris M Gallo de "gooche"
Je viens de la Bretagne , Nantes , où je n'entendais que rarement des propos ethnocentristes et haineux . Ce n'est pas dans la culture des gens de l'Ouest ..
Depuis que je suis à La Réunion ,voici près de 35 ans, je n'ai jamais autant été pris à parti pour ma qualité de "zoreil" ,donc étranger , et je n'ai jamais entendu autant de propos haineusement racistes .
Il faudrait donc interdire de média plus de la moitié de la population , comme en pays wallon !

6.Posté par kld le 21/03/2016 20:16

bon , interdisons tout propos haineux , on est d'accord.

7.Posté par kld le 21/03/2016 20:19

ha , Nantes .......un passé équivoque (le mot est faible ) à une certaine époque , comme quoi le monde change et c'est tant mieux..

8.Posté par O Kaïdi, Kaïda, Kaïdo... le 22/03/2016 10:27

Je viens de la Bretagne , Nantes , où je n'entendais que rarement des propos ethnocentristes et haineux . Ce n'est pas dans la culture des gens de l'Ouest ..
...........................

L'ethnocentrisme c'est "surestimer le groupe racial, géographique ou national auquel on appartient, aboutissant parfois à des préjugés en ce qui concerne les autres peuples ».

Est-ce pour cela que Nantes est devenue la capitale négrière de la France?

9.Posté par Pierre Balcon le 22/03/2016 14:03

Nantes , Bordeaux et la Rochelle , comme l'Allemagne aujourd'hui reviennent effectivement de loin !
Le papa de Fouché était un horrible trafiquant de marchandises et d'esclaves .
Son fils , grand républicain , a lui même longtemps gardé des intérêts à Saint Domingue , tout en défendant les valeurs de la révolution abolitionniste.
C'est cette ambiguïté du personnage qu'a justement voulu traiter Emmanuel de Waresquiel dans sa biographie ..
Aujourd'hui Bordeaux et Nantes sont des villes exemplaires qui ont définitivement tiré un trait sur le passé et se veulent exemplaires , sans pour autant s'enfermer dans le déni ( cf la manifestation "les anneaux de la mémoire" à laquelle La Réunion n'a pas voulu réellement s'associer alors que j'avais alerté en son temps feu Sudel Fuma )

10.Posté par kld le 22/03/2016 17:35

beau commentaire du sieur Balcon en 9, on est d'accord.

11.Posté par kld le 22/03/2016 20:09

bravo post 8 , également, je surplussoie (- du verbe , connu de tous , surplussoyer, er , infinitif du 1er groupe))

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes