Culture

Une grande voix créole s’en est allée : Hommage à Henri Maingard

Jeudi 3 Octobre 2019 - 10:20

La gentille-même... et le talent. (Photo Fournie par Sully)
La gentille-même... et le talent. (Photo Fournie par Sully)
Tu nous chantes là un bien mauvais air, Henri ; bien involontairement, je te l’accorde. On a du mal à s’en remettre, voire à croire que c’est vrai ! Cela fait une semaine que tu est parti et je crains que ce vide que tu laisses ne reste béant très-très longtemps. Nous avions été fort surpris, mardi soir à Champ-Fleuri, de ne pas constater ta présence au Festival des Vieilles Charrettes, avec tes amis Legras, Ladauge, Farreyrol, Raélison, Watson et tant d’autres. André nous avait parlé de ta santé chancelante. Nous étions loin d’imaginer que ça irait aussi vite : deux jours après…

Henri était, avec son ami-compère-complice André Legras, "LA" grande voix des Jokarys. Une histoire remontant à la pré-adolescence, lorsqu’ils se retrouvent tous deux sur les bancs du vieux séminaire de Cilaos. Ils acquièrent là une culture estudiantine et générale de très haut niveau. Je l’ai personnellement constaté lorsqu’au vieux lycée de la rue Jean-Chatel, nous arrivaient des compagnons d’armes ex-séminaristes, en classe de seconde.

Non seulement ils étaient imbattables en latin, ce qui se comprend un peu, mais dans "toutes" les autres matières, ils étaient plus qu’à la hauteur et ce n’est pas mon ami d’enfance, Alfred Rivière, qui dira le contraire. Parce que l’enseignement au séminaire était pratiqué par des professeurs religieux et civils usant d’une pédagogie un peu… musclée.

Leur disque le plus connu. Henri est à droite, entre Alain Choby et Roger Ébrard.
Leur disque le plus connu. Henri est à droite, entre Alain Choby et Roger Ébrard.
Outre ces matières d’enseignement général, nos futures vedettes-pays y acquièrent un sens aigu du chant polyphonique.  Ce qui fait que plus tard, lorsqu’ils créeront les Jokarys, cette formation, qui se voulait à l’origine être un groupe yé-yé (si !) se distinguera des autres (Chats Noirs, AJER, etc.) non par ses performances instrumentales mais par une faculté sans pareille à chanter à trois ou quatre voix.

André Legras racontait récemment que "lorsque nous essayions une nouvelle chanson, Henri trouvait naturellement la quinte, la tierce et se plaçait à ces voix de façon spontanée".

Ainsi, un disque après l’autre, les Jokarys deviennent un des ensembles de bals mais, surtout, des chantres du séga. Et c’est Henri qui écrira et composera paroles et musiques de ce qui est leur chanson la plus célèbre, "Viens voir La Réunion". Une chanson qui a une histoire à peine croyable…

"Nous étions en classe terminale (c’est toujours André qui parle) et un jour, on nous colla une composition de philosophie. Sujet : La culture est ce qui reste quand on a tout oublié. Je pense que Henri ne devait pas être trop inspiré… À la fin de l’épreuve, il me tend un papier, son "devoir" de philo. C’était "Viens voir La Réunion !"

ls se sont d'abord appelés "Trio Jokary" mais Henri participait déjà à l'aventure.
ls se sont d'abord appelés "Trio Jokary" mais Henri participait déjà à l'aventure.
Outre cette magnifique chanson, ce que l’on retient surtout d’Henri Maingard, c’est son affabilité, sa gentillesse et, principalement, sa faculté à ne jamais tirer la couverture à lui, à ne jamais se mettre en avant. Il n’était jamais au-devant de la scène… mais on l’entendait, on entendait cette voix claire, reconnaissable entre toutes, forte sans être tonitruante. Un juste milieu indispensable.

Une preuve suffit… Lorsque les Jokarys, renforcés par Vabois et Dormeuil, ont enregistré leurs deux CD en hommage à Fourcade et avec leurs meilleurs airs à eux, on entend Henri dire :

"A mwin, mwin lé là po fé doo-doo-wap-wap, mwin !"

C’était bien lui, ça, l’indispensable pilier d’un groupe solide, laissant volontiers la vedette à ses amis. La création, l’interprétation, oui, la démonstration non !

Loin de doo-doo-wap-wap,  il était l’élément essentiel sans lequel les Jokarys eussent été fondamentalement différents.

Ta voix, ton sourire, ton infinie gentillesse vont nous manquer, l’ami. 

Salut l’artiste !
Jules Bénard
Lu 5956 fois




1.Posté par JACKY SAMBON le 03/10/2019 10:58

L' Artiste s'en va, les rideaux tombent, mais sa prestation, ses messages, son histoire resteront toujours graver dans les mémoires de ceux qui l'ont écouté.

2.Posté par Marengo le 03/10/2019 12:06

C'est bien beau tout ça mais ça ne nous indique pas l'âge qu'il avait....

3.Posté par Zandet le 03/10/2019 17:16

Il a été mon enseignant dans les années 60 à St-Paul. Salut l'artiste!

4.Posté par Choupette le 03/10/2019 18:20

Bel hommage à ce groupe mythique.

Je bavais devant leur disque que nous n'avions pas les moyens d'acheter.

Leurs chansons ont bercé mon adolescence. Merci les garçons.

5.Posté par LAMPION le 03/10/2019 18:22

Salut JULES
KAN MI LI UN TEX SUR ZINFO DEY KE MI KOMENCE MI DI SA C DU JULES BENARD
LE AYB LA RIVIR.

6.Posté par klod le 03/10/2019 18:47

je me souviens des 45 tours des Jokaris la case papa , maman , na bien lontan . c'est là que j'ai commencé à aimer "mon ile" . RIP .

7.Posté par Ti Tangue zilé zone le 03/10/2019 18:57 (depuis mobile)

Quelqu’un a des nouvelles d’Harly talentueux pianiste qui jouait dans les. Bars branchés de Sindni qui était encore SAINT DENIS ? Et d’Hervé Imare si discret parti sans crier gare ..à quelle famille ça ?

8.Posté par maikouai le 04/10/2019 12:50

A post 7:
Hélas nos artistes locaux (musiciens, écrivains, peintre,sculpteurs, comédiens...) vont "Partir" les uns après les autres en silence et sombré dans l'oubli si l'idée lancée de : " perpétuer et entretenir le souvenir et la mémoire des Artistes de la Réunion disparus" ne prend pas forme.
Hélas Harly; Hervé comme bien d'autre Herbert , Petio..., on ne les voit plus, que devienne-ils ?
Grand merci à Jules B et Dédé M., toujours à l'affut dans ce domaine pour nous informer...
Henri autant talentueux que discret, a maintenant trouvé la justesse du LA.

9.Posté par Ti Tangue zilé zone le 04/10/2019 14:58 (depuis mobile)

Et pourtant Herve a chanté avec des grands
https://youtu.be/jhfhMkhzLws

10.Posté par Kiki le 04/10/2019 15:34 (depuis mobile)

A première vue, le nom té dis pas moin grd chose. Mais li té fait parti la band''Jokarys ! Là mi retrouv''. Mi rappel disque là, ns l''avez. Bana navé l''air un band'' zoreil. Fait drôle. Tt ça y rajeuni pas ns. Tte vié mizic mi en lasse pas moin !

11.Posté par Gangsta le 04/10/2019 19:38 (depuis mobile)


12.Posté par Gangsta le 04/10/2019 19:38 (depuis mobile)

Ces artistes représentaient vraiment une chance ici
à l île de la Réunion c etait vraiment une chance

13.Posté par titbecrose009 le 04/10/2019 21:05

Sympathie pour la famille, les JOKARYS c'est la jeunesse des baby booms que plusieurs d'entre nous sommes....Leurs petites mimiques bien à eux, leur entente, leur façon de garder notre langue, nos histoires et chansons imagées...
Les Jokarys faisaient partie d'un bon groupe de chanteurs comme plusieurs autres.
Longue vie à ceux qui NOUS restent de ce groupe.
Je partage vos chagrins.
A quand des chansons ou bals avec nos chers Jokarys, en n'oubliant pas UN GRAND MANQUE .,
Bisous à zot tous!
Pensées à la famille du cher ultime voyageur qui manquera à l'appel de cette fratrie musicale.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Octobre 2019 - 10:14 Un livre, un auteur pays : Marie Claude Barbin

Dimanche 13 Octobre 2019 - 14:13 Concours de la correspondance : Semaine 8