Sport

"Une grande différence par rapport à l'Euro 2008"

Jeudi 3 Juin 2010 - 16:35

Après Djibril Cissé et Thierry Henry hier, c'est le champion de Premier League Florent Malouda qui s'est exprimé ce jeudi. Pour le Guyanais, le plus important est que le groupe fasse le plein de confiance afin d'arriver au premier match en étant sûr de lui.


"Une grande différence par rapport à l'Euro 2008"
Le Guyannais Florent Malouda attend la confrontation contre la Chine avec impatience. Une impatience visiblement partagée par un groupe qui, progressivement, "gagne en puissance". Cet après-midi, le milieu de Chelsea est revenu sur l'état d'esprit de ses coéquipiers et sur la nécessité de donner le ton dès le premier match du mondial face à l'Uruguay, auteur d'un bon parcours jusqu'à maintenant.

S'il y a bien un point qui semble pourtant rassurer Florent Malouda dans la course au titre mondial, c'est l'ambiance qui règne en interne au sein groupe. "On vient pour se préparer à gagner et on l'a senti dès Tignes. Mais seuls les résultats diront si on a tort ou raison (...). Pour l'instant, on n'en est qu'au stade des bonnes intentions. Je sens une grande différence par rapport à l'Euro 2008 où les consignes étaient différentes", a-t-il répondu à la question d'un journaliste sur l'éventuelle différence entre les préparations de l'Euro 2008 et de la Coupe du monde de 2010.

"Gommer les erreurs des deux premiers matchs"

Ceci étant, le joueur aux 53 sélections sait que le fait d'encaisser régulièrement un but "très tôt dans une rencontre" devra changer. Car, c'est bien du côté de la défense que les Bleus ont encore des efforts et du travail à fournir. Mené au score en début de match aux côtés de ses coéquipiers contre le Costa-Rica et la Tunisie, Florent Malouda évoque sur ce point des "petits problèmes de communication, des petits détails mais des détails qui peuvent coûter très chers" d'où l'importance pour le groupe de "gommer les erreurs des deux premiers matchs" et d'être "au niveau".

Quant aux 400.000 euros de prime en cas de victoire au mondial, l'ancien joueur de Guingamp et de Lyon estime que "cela ne parait pas choquant". Pour autant, le milieu de terrain qui pourrait bien être titularisé demain soir aux côtés de Yoann Gourcuff sait que la confrontation face à la Chine sera d'un enjeu capital : Celui d'arriver avec des garanties en Afrique du Sud.
Ludovic Robert
Lu 1605 fois



1.Posté par Pas Glops! le 03/06/2010 17:05

Attends, si la France n'est pas capable d'écraser la Chine en jouant chez elle? il vaudrait mieux que ces milliardaires aillent jouer au babyfoot!

2.Posté par Bitako le 03/06/2010 18:10

Moi ausi , il vont se faire jeter direct.......

3.Posté par Feroz le 03/06/2010 19:49

Ils vont bien sur écraser la Chine, encore très faible au foot et en plus c'est une équipe nouvelle très jeune.
C'est pour ça qu'ils ont choisi la Chine pour ce dernier match.
Mais on sait bien qu'à vaincre sans péril on triomphe sans gloire.
Ils vont donc partir regonflés et confiants et nous verrons ce qu'ils feront lors d'un vrai match avec une équipe solide en face car ça n'aura plus rien à voir avec un match d'opérette.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >