MENU ZINFOS
National

Une étudiante placée en garde à vue pour des tags anti-police à Paris


- Publié le Mercredi 26 Octobre 2016 à 18:06 | Lu 3419 fois

Interpellée mercredi par les policiers du commissariat du 13ème arrondissement, une étudiante en philosophie a été placée en garde à vue. Elle est soupçonnée pour la découverte, le même jour, de quatre tags anti-police dans les couloirs de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Les photos de ces tags ont été publiées par le syndicat Alliance sur sa page Facebook. Les messages restent toujours les mêmes que ceux découverts ces derniers temps. A savoir, "Frapper vite, frapper fort, un bon flic est un flic mort", et "J’ouvre une bouteille à chaque fois qu’ils ferment le cercueil d’un flic", tous écrits en rouge ou en noir. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris.
 
Pour sa part, le ministre de l’Intérieur a d’ores et déjà annoncé sa décision de porter plainte. Bernard Cazeneuve affirme que ces messages constituent une apologie de crimes contre les policiers. Des sanctions contre les auteurs de ces faits ont également été demandées par la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem et le secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur Thierry Mandon. Par ailleurs, d’autres tags similaires ont été découverts à l’Université de Paris VI. 




1.Posté par Nono le 26/10/2016 18:32

Typical bobo anarchiste from Paris. Maintenant, être con(ne), ce n'est quand même pas un crime !.

2.Posté par Perplexe le 26/10/2016 18:38

L’État ferait mieux de s'occuper de toute cette violence. Au lieu de taper sur des coupeurs de canne qui veulent travailler...

3.Posté par Dazibao le 26/10/2016 19:19

Une garde à claques ferait plus de bien qu'une garde à vue........

4.Posté par le taz le 26/10/2016 19:31

les gauchistes doivent se féliciter de cette haine anti-france qu'ils encouragent depuis MAI 68.
voire les affiches de la CGT ou de npa.....

et traitent encore de fachos tout ceux qui sont dégoutés de cette haine...

les vicissitudes gauchistes, donc....

bravo....
vive les sauvages qui agressent et tuent (même des flics).
puisque que c'est toléré voire encouragé par la même bande de saloperies dans ce pays qui sont responsables de l'affaiblissement de notre pays et de nos valeurs.

5.Posté par Zozossi le 26/10/2016 19:37

Lâchez-la dans la jungle de Calais, toute seule avec sa philo: nos frères migrants ont chaud autour de leurs feux !

Et dire que nous payons des impôts pour que ces décérébré(e)s encombrent les universités…

6.Posté par noe le 26/10/2016 19:38

Pas de quoi en faire un massalé de cabris !

7.Posté par et pour adama traoré? le 26/10/2016 20:31

Lors de son audition, le 2 août, par l’Inspection générale de la gendarmerie nationale, un sapeur-pompier présent au moment du décès du jeune homme a mis à mal la version des militaires

police partout, justice nulle part

8.Posté par On va voir le 26/10/2016 21:29 (depuis mobile)

Nous allons vite voir si le gouvernement et nos juges laxistes, ont compris le message qu''essayent de faire passer tous les jours nos policiers...
Incitation à la haine et au meurtre, la suite judiciaire nous éclairera sur notre "justice" .

9.Posté par Dazibao le 26/10/2016 21:40

Arrêtez de nous enquiquiner avec le mensonge que c'est la faute des gauchos.

ils sont tous coupables ( DROITE et GAUCHE)
....................

"Qui a le mieux gouverné la France ces trente dernières années ?"

La droite ne devrait pas jouer sur le pseudo-manque de crédibilité de la gauche en ce qui concerne la politique économique : elles ont fait probablement autant d'erreurs économiques l'une que l'autre.

Le Monde.fr | 09.11.2011



Ces trente dernières années, la droite et la gauche ont passé autant de temps au pouvoir. De 1981 à 2011, la France a connu sept législatures avec des cohabitations de 1986 à 1988, de 1993 à 1995 et de 1997 à 2002. On peut donc considérer que la gauche a eu les leviers de l'économie de 1981 à 1986, puis de 1988 à 1993 et enfin de 1997 à 2002, soit quinze ans. La droite a quant à elle tenu les rênes du pouvoir de 1986 à 1988 puis de 1993 à 1997 et enfin de 2002 à 2011, également quinze ans. Sur ces trente années de pouvoir partagé entre la gauche et la droite, quel parti a été le plus efficace d'un point de vue économique ?

EN TERMES DE CROISSANCE, AVANTAGE À LA GAUCHE

La compétitivité française peut être analysée au regard des gains de productivité horaire et par tête et du solde extérieur. Alors que les gains de productivité étaient très importants dans les années 1980 et largement supérieurs à l'Allemagne et au Royaume-Uni, ils ont brutalement chuté dans les années 1990 pour devenir inférieurs à ces deux pays. Dans les années 2000, le décrochage est tel que la France peut être considérée comme un pays à la traîne au regard des Etats-Unis.

Ce manque de productivité explique en partie le manque de compétitivité française sur les marchés internationaux. Le solde commercial français n'est excédentaire que de 1992 à 2003. Alors que la France accumulait des déficits commerciaux avoisinant 1 % du PIB durant les années 1980, ce que la droite considère comme un échec de la présidence socialiste, elle s'est révélée encore moins compétitive depuis 2004, accumulant des déficits commerciaux colossaux – parfois supérieurs à 3 % du PIB – qui viennent peser sur la croissance économique. S'il existe un effet structurel – les années 2000 sont marquées par l'émergence de la Chine qui prend des parts de marché aux entreprises françaises – l'absence de politique industrielle et un manque d'investissements publics, la distribution d'avantages fiscaux qui ont profité aux emplois dans le secteur des services et le mépris de la recherche et développement.

En conséquence, la France a connu un taux de croissance du PIB qui a été une fois sur deux en dessous du seuil de 2 %, seuil qui est généralement considéré comme représentatif du potentiel de croissance français. En termes de croissance du PIB, la gauche s'est avérée plus performante avec une croissance en moyenne de 2 % du PIB chaque année lorsqu'elle était aux commandes. La droite n'atteint qu'un taux de croissance de 1,65 % sur l'ensemble de ses législatures, ce taux de croissance est de 1 % sur les huit dernières années. La récession de 2009 n'a pas d'impact significatif sur la différence de performance entre droite et gauche. Paradoxalement, les gouvernements de Jacques Chirac (1986-1988) et Lionel Jospin (1997-2002) sont ceux qui ont eu les périodes de croissance les plus fastes sans pour autant en bénéficier lors de l'élection présidentielle.

Le taux de chômage français se caractérise par une montée rapide dans les années 1980 puis par une stabilité effrayante. Il converge autour de 8,5 % de la population active sur l'ensemble de la période 1981-2011 et a presque tout le temps été au dessus de 10 % au cours des années 1990. Ni la droite, ni la gauche n'ont su diminuer le chômage durablement.

UNE DETTE PUBLIQUE HÉRITÉE EN GRANDE PARTIE DES GOUVERNEMENTS DE DROITE

De 1981 à 2011, la dette publique est passée de moins de 25 % du PIB en 1981 à plus de 80 % aujourd'hui. Contrairement à l'idée reçue selon laquelle la droite gèrerait plus sérieusement les deniers publics, l'analyse des données montre qu'aucun des deux partis ne s'est avéré plus rigoureux que l'autre.

Même en excluant les trois dernières années, on constate que la gauche a été bien meilleure gestionnaire des deniers publics. De 1981 à 1986, de 1988 à 1993 et de 1997 à 2002, la dette publique a augmenté respectivement de 12 points et de 8 points et a diminué de 0,5 points. A l'inverse, de 1986 à 1988, de 1993 à 1997 et de 2002 à 2011, la dette augmente respectivement de 5 points, de 14 points et enfin de 24 points. C'est essentiellement les gouvernements de droite qui feront face aux récessions de 1993 et 2009 mais le constat brut est significatif : en quinze ans de gouvernement, la gauche a fait croître la dette publique de 20,5 points ; en autant de temps, la droite a fait croître la dette publique de 43 points. Alors que le président Nicolas Sarkozy a dit à plusieurs reprises qu'il héritait essentiellement de l'endettement des gouvernements passés, il devrait préciser qu'il hérite en grande partie de la dette des gouvernements de droite, qui même en dehors des périodes de crise ont eu fortement recours à l'endettement public.

Si l'on regarde maintenant la source de l'endettement public, on se rend compte que ni la droite, ni la gauche n'ont fourni les efforts budgétaires opportuns à la limitation de l'augmentation de la dette publique. Les déficits publics n'ont été maintenus en dessous du seuil de 3 % des critères de Maastricht que lors de la période 1998-2001 et entre 2005 et 2007. Nous n'avons jamais eu d'excédents budgétaires sur les trente dernières années. A titre d'exemple, l'Allemagne a eu des excédents budgétaires depuis la mise en place du Pacte de stabilité et de croissance (1997) à deux reprises.

Ces indicateurs sont évidemment imparfaits. Ils dépendent de la conjoncture mondiale et certains gouvernements bénéficient ou au contraire supportent les mesures politiques de leurs précédents. Cela montre néanmoins que la droite ne devrait pas jouer sur le pseudo-manque de crédibilité de la gauche en ce qui concerne la politique économique. La gauche et la droite ont fait probablement autant d'erreurs économiques. Il leur faut, face aux défis actuels, trouver des solutions qui fonctionnent : investir dans l'enseignement supérieur et l'industrie, réformer la fiscalité pour dégager des marges de manœuvre, développer un service public de l'emploi efficace.

Simon Porcher, économiste, enseignant à Sciences Po

10.Posté par zep le 26/10/2016 21:59

Ca on a pas beaucoup d'info, mais je crois qu'on peut s'avancer a penser qu'elle est de gauche. Et c'est aussi a peu pret certain qu'elle etait dans les manifs contre la loi travail.

Ils faudrait qu'ils arretent de rever, les dictatures administratives n'ont jamais ete créatrice d'avenir, d'intelligence et d'emploi. Trop d'administration n'est que contrainte supplémentaire et source de discrimination.

11.Posté par un citoyen le 27/10/2016 07:45

On peut être stupide mais l'être ainsi c'est grave de plus on paye des impots pour que des stupides pareilles gèrent la société de demain : c'est la première qui s'insurgera demain lorsqu'elle appellera une patrouille qui n'arrivera pas de suite alors qu'elle aura un problème..............lamentable d'écrire de tels propos.

12.Posté par LORHEIN le 27/10/2016 09:21

Elle a été éduquée par qui? L'éducation Nationale.

13.Posté par orage d''acier le 29/10/2016 10:05

Une crasseuse antifa, fonctionnant sous un logiciel largement dépassé, il faut encore qu'on se cogne ces débris en 2016, c'est pathétique.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes