MENU ZINFOS
International

Une étude australienne indique que le coronavirus peut survivre 28 jours sur certaines surfaces


Selon une étude menée par l’agence scientifique nationale australienne (CSIRO), le Coronavirus peut résister jusqu’à 28 jours sur certaines surfaces comme les billets de banque ou les écrans de téléphone. Une durée de vie qui nécessite toutefois des conditions climatiques particulières.

Par - Publié le Lundi 12 Octobre 2020 à 14:15 | Lu 1936 fois

Comment expliquer que l’épidémie de coronavirus reparte même lorsqu'il y a moins de personnes contagieuses? L’agence scientifique nationale australienne (CSIRO) a peut-être trouvé un élément de réponse après une étude menée par les chercheurs de son département de prévention des maladies. 

Selon les chercheurs australiens, le SARS-CoV-2 est très résistant sur des surfaces lisses comme des écrans de téléphone. Il peut en plus tenir jusqu’à 28 jours sur des surfaces comme le verre, l’acier ou des billets en polymère. Une durée de vie qui descend entre 14 à 16 jours sur les surfaces poreuses, en fonction de la température.

La température a bien une incidence sur le virus

C’est l’une des autres informations importantes qui ressort de cette étude : la température agit sur la durée de vie du SARS-CoV-2. Sur des surfaces lisses, le virus résiste 28 jours à 20°. Un chiffre qui descend à 7 jours lorsque la chaleur monte à 30° et 24 heures lorsque le mercure affiche 40°.

Toutefois, certains, à l’image de Trevor Drew, le directeur du centre australien de prévention des maladies, émettent quelques réserves. Ces résultats sont réalisés dans des conditions extrêmement précises qui ne reflètent pas nécessairement le monde extérieur. Le niveau fixe de virus utilisé correspond à un pic d’infection qui n’a pas été altéré par une lumière ultraviolette. De plus, l’humidité du laboratoire est fixée à 50%, car au-delà, le virus perd en férocité.

Trevor Drew précise qu’il est alors possible d’être infecté après avoir touché un objet contaminé 15 jours auparavant. Il précise toutefois que les personnes contaminées sont plus contagieuses que les surfaces. Enfin, la CSIRO estime que le virus se propage dans l’air, mais poursuit toujours ses recherches pour mieux comprendre le mode de transmission.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Pierre Balcon le 12/10/2020 19:36

Belle découverte !!!

L'archéologie génétique révèle que l'on peut reconstituer le génome d'humains décédés il y a 40 000 ans .

Et que ces génomes peuvent être contaminés au moment de leur analyse par des gènes des observateurs

2.Posté par almuba le 12/10/2020 21:01

Et pourquoi pas 27 ou 29 jours?

3.Posté par Ray le 13/10/2020 05:06

J'attends cette étude depuis le début de l'épidémie !!! J'ai cru qu'on la gardait secrète pour eviter la psychose ! Une durée de vie de 28 jours à une température de 20 °C !! Rappel : le VIH a une durée de vie de quelques heures à l'air libre... Mortel mais très fragile ! Autre vérité.. la distanciation d'un mètre est fausse !! Il faut observer 4 m ! Prouvé dans les chambres de réa de ceux atteints !

4.Posté par parlamer le 13/10/2020 08:49

avec le changement climatique , la fonte du permafrost remet le coronavirus du mammouth congelé

en circulation aérienne et inquiète la communauté scientifique sur des rhumes toxiques

ayant entrainné la disparition de l'homme de Neandertal ...

5.Posté par Tanguy le 13/10/2020 16:35

Et bien ça ne m'étonne pas !
Il parait qu'il peut rester jusqu’à plus de 72 heures sur une pièce de monnaie!
J'espère que ma jolie boulangère se lave bien les mains ;-)

6.Posté par parlamer le 13/10/2020 18:56

Sunetra Gupta, Jay Bhattacharya and Martin Kulldorff le 5 oct 2020

S’expriment donc « en tant qu’épidémiologistes des maladies infectieuses, et scientifiques de la santé publique, nous sommes profondément inquiets des conséquences physiques et psychologiques induites par les politiques publiques actuelles appliquées face au Covid-19. »

Ils nous proposent une approche dite « protection ciblée ». Nous pourrons revenir sur ses aspects discutables, mais leur démarche peut nous sortir de l’enfermement délétère dans lequel nous sommes. Ces trois chercheurs constatent avec justesse la catastrophe engendrée par le confinement et autres mesures coercitives.

« Les politiques actuelles ont des effets dévastateurs. Nous avons consacré nos carrières à protéger les gens. Les politiques actuelles de confinement ont des effets dévastateurs sur la santé publique à court et à long terme.
Les répercussions sont une baisse du taux de vaccination infantile, une aggravation des maladies cardiovasculaires et leurs conséquences, moins de dépistages du cancer et une détérioration de la santé mentale – ce qui mènera à une mortalité excessive ces prochaines années, en particulier chez les classes ouvrières et les plus jeunes qui en paieront le prix le plus cher. Empêcher les étudiants de se rendre à l’école, par exemple, est injuste.

Poursuivre l’application de ces mesures jusqu’à ce qu’un vaccin soit disponible causera des dommages irréparables et nuira de manière insensée aux personnes déjà en difficulté.
« Au fur et à mesure que l’immunité s’installe, le risque d’infection décroit pour tous, y compris les plus vulnérables Notre compréhension du virus s’améliore.
Nous savons que les taux de mortalité dus à une infection au Covid-19 sont 1 000 fois plus élevés chez les personnes âgées et infirmes que chez les jeunes. Et que pour les enfants, le Covid-19 est moins dangereux que de nombreuses autres menaces, dont la grippe.

7.Posté par BinBin le 14/10/2020 05:47

OUVRABLE les 28 JOURS..?


8.Posté par JORI le 15/10/2020 11:00

6.Posté par parlamer le 13/10/2020 18:56
Vous avez oublié la suite:
"À mesure que l'immunité se développe dans la population, le risque d'infection pour tous - y compris les personnes vulnérables - diminue. Nous savons que toutes les populations finiront par atteindre l'immunité collective - c'est-à-dire le point auquel le taux de nouvelles infections est stable - et que cela peut être assisté par (mais ne dépend pas) d'un vaccin. Notre objectif devrait donc être de minimiser la mortalité et les dommages sociaux jusqu'à ce que nous atteignions l'immunité collective." Et minimiser la mortalité et les dommages sociaux, c'est ce que fait le gouvernement.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes