Courrier des lecteurs

Une espérance de vie sans autonomie à horizon 2050

Mercredi 31 Juillet 2019 - 09:59

En cette période  estivale, la presse s’en donne à cœur joie aux bonheurs de nos enfants en vacances, à la coulée du volcan, boutik lontan, les baleines qui font les slows ou les défilés des miss, aux candidats qui se déclarent aux Municipales, aux faits divers….etc etc. Quoi de plus normal, c’est aussi l’actualité!

Mais cette trêve estivale ne doit pas forcément être synonyme de creux de l’actualité puisqu’une enquête de l’INSEE vient de nous annoncer ce chiffre, qui devrait faire un électrochoc à l’Etat, aux Départements, aux Communes, aux associations, aux syndicats, à nos élus et à la presse, que la France Métropolitaine ainsi que les Départements d’Outremers (hors Mayotte) compteront de près de 4 millions de personnes de plus de 60 ans, qui seront en perte d’autonomie d’ici 2050. Est-ce grave docteur ?

Cette étude publiée le jeudi 25 juillet semble passer sous le plus grand silence. Elle nous informe que ces 4 millions de séniors auront une espérance de vie allongée mais sans autonomie, ne pourront plus se lever ou faire leur toilette seules, préparer ou prendre un repas sans dépendre d’autrui, ou bien qui, pour une part, seront sujettes à des altérations de la mémoire.

Cerise sur le gâteau, les auteurs de cette étude observent d’importance disparité entre départements, et que les Outremers seraient fortement touchés. Ainsi, les taux de prévalence de la perte d’autonomie en Outremers augmenteraient davantage + 4,2 points qu’en métropole (+ 1,0 point). La part des seniors guadeloupéens en perte d’autonomie passerait ainsi de 20,6 % à 26,7 %. Cet écart est le résultat d’un vieillissement plus important de la population âgée dit l’enquête. 

A noter que cette projection à 2050, fondée sur une hypothèse conventionnelle, ne détermine pas le scénario le plus probable mais vise à illustrer que dans les prochaines années, « la France devra choisir entre ouvrir massivement des places en EHPAD ou de construire des nouveaux et modifier le partage de la prise en charge entre domicile et établissement, évolution qui rejoindrait l’objectif affiché des politiques publiques de favoriser le maintien à domicile ».

C’est vrai que les possibilités de prise en charge des seniors en perte d'autonomie ont considérablement évolué à la Réunion grâce au Conseil Départemental, les Communes avec  le CCAS, les associations... pour les aménagements des logements et des aides aux équipements, le service d’aide à domicile, bon de transport pour rompe l’isolement, familles d’accueil, lieux vie, portage de repas à domicile….etc.

 Aujourd'hui encore, le maintien à domicile est de plus en plus facilité par le Conseil Départemental, bien que des alternatives à la maison de retraite se développent, qui sont les fruits de la politique volontariste du "Plan solidarité grand âge". Mais, plus que jamais nos élus doivent s’emparer de cette enquête et de cette problématique pour proposer dés à présent des perspectives nouvelles à nos « gramounes » encore plus avec la précarité persistante à la Réunion.
JCC
Lu 462 fois



1.Posté par Bruno Bourgeon le 31/07/2019 11:02

1 million de nonagénaires en 2050, plus de 150000 centenaires. Comme le dit très bien JCC, il faut développer de manière drastique les services d'aide à la personne. En outremer plus qu'en métropole. Ce vieillissement de la population, tout prévisible qu'il soit, est la conséquence de l'hiver démographique des pays développés. Il est grand temps de s'apercevoir que nos politiques, tout fixés qu'ils sont sur l'horizon électoral suivant, ne se préoccupent que fort peu de l'état de la population dans 30 ans.

2.Posté par polo974 le 31/07/2019 12:20

en réponse à Bruno: pour avoir une pyramide des âges bien triangulaire, il n'y a pas 36 solutions:
démographie galopante, et donc fuite en avant insoutenable.
euthanasie (plus ou moins rampante) afin de baisser l'espérance de vie (genre mal bouffe bien lourde, réduction des soins, ou pire...), pas envisageable (ouvertement).

donc, autrement, il faut accepter le fait que pyramide des âges se transforme en quasi rectangle, et donc il faut que tout un chacun accepte de vivre avec les plus vieux (rien de péjoratif, ici). car il est non seulement question de leurs besoins physiques (logement, nourriture, soins) mais aussi du vivre ensemble avec eux afin de leur garder une vrai place dans la société, pas juste un placard.

(bon, j'en vois déjà les gros bourrins poster la question "et toi, t'en as adopté combien chez toi ? ? ?"...)

3.Posté par Zarin le 31/07/2019 13:04

Tribu (ethnologie)

D'un point de vue historique, une tribu consiste en une formation sociale existant avant la formation de l'État. Certains ethnologues utilisent ce mot pour désigner les sociétés organisées sur la base des liens de parentés, spécialement des familles ayant une même ascendance. Ainsi, plusieurs clans familiaux vivant sur un même territoire peuvent configurer une tribu, et plusieurs tribus un groupe ethnique. Dans certains pays comme les États-Unis, le Canada, l'Australie ou l'Inde, les tribus sont des peuples autochtones qui ont une reconnaissance légale dans le pays concerné. Les gouvernements des tribus peuvent être un chef de tribu ou une sorte de conseil de tribu, qui représente la tribu et est généralement composé de personnes âgées et sages. Au Canada, le terme « premières nations » est préféré à «tribu».

Wikipédia

4.Posté par Taloche le 31/07/2019 14:21 (depuis mobile)

Ça fera du boulot en perspectives pour nos jeunes à condition bien sûr que les subventions de l''État suivent.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Août 2019 - 15:26 Lettre ouverte à Charles Marimoutou