Education

Une enseignante mutée en métropole malgré deux avis favorables pour rester à La Réunion

Mercredi 14 Août 2019 - 11:18

Chaque année les professeurs réunionnais mutés en métropole remuent ciel et terre pour changer le cours de leur affectation en métropole. Généralement, les néo-enseignants ont droit au bizutage traditionnel dans l'académie de Créteil.

Si la majorité d’entre eux font valoir la raison de l’éloignement familial comme raison unique, et n'obtiennent donc pas satisfaction auprès de l'autorité de tutelle, ce n’est pas le cas de Sylvie (emprunt). 

Sylvie a obtenu son concours dans l’enseignement l’année dernière. Après son année en tant que stagiaire, elle a appris, fin avril, qu’elle était affectée dans l’académie d'Orléans-Tours à la rentrée prochaine. "Je suis attendue le 2 septembre", précise Sylvie qui, depuis avril, tente d’annuler cette mutation. 

"Mon compagnon est malade", soutient Sylvie. C’est cette raison qu’elle a fait valoir au rectorat de La Réunion pour que l’institution accède à sa demande de dérogation. 

"J’ai entrepris des demandes de révision d’affectation et j’ai obtenu un avis favorable du rectorat". Du côté de son académie de destination (Orléans-Tours), la Réunionnaise a également obtenu un avis favorable pour qu’elle reste finalement à La Réunion. Mais voilà, c’est le ministère de l’Éducation qui y a opposé son refus, faisant fi des deux avis favorables. 

Le médiateur de l’Education nationale suit la décision du ministère

Afin de demander une révision d’affectation, il faut demander un avis des deux rectorats concernés, celui de départ et celui de destination. Malgré ces deux avis favorables qui plaident pour son maintien à La Réunion, la Réunionnaise a eu la surprise de découvrir que le ministère de l’Education a émis, "de façon incompréhensible", un avis défavorable. "C’était comme s'ils n’avaient pas vu les deux avis favorables émis par les deux rectorats", regrette Sylvie qui se bat contre le pot de fer. 

Devant cette incompréhension, Sylvie a donc contesté cette décision en juillet en portant un recours face à  la décision du ministère. Mais il a abouti au même résultat confirmant son affectation en métropole...

"Moi même ma santé s’est détériorée ces derniers temps et je suis suivie ici. J’ai mon médecin qui a établi un certificat médical établissant le fait que je ne dois pas être à plus de 20 minutes de mon domicile", explique Sylvie. 

La jeune enseignante a déjà sollicité le médiateur de l’Education nationale mais c’est comme si, lui aussi, n’avait pas compris, s’en désole Sylvie. 

C’est désormais auprès des députés de La Réunion qu’elle espère une aide. Le temps presse. 
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 17631 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

88.Posté par communiste le 19/08/2019 11:39

Rien d'intéressant dans les commentaires :
- constats : les instances n'ont plus leur place (avis rejetés par le Ministère)
- avenir : les affectations sorties de stage se feront par tirage au sort, le ministère sortira une liste d'affectation totalement arbitraire (presque militaire)
- Ceux qui prônent la suppression de l'indexation de salaire et remettre le coût des marchandises sur le même niveau métropole : carburant augmentera, les loyers augmenteront, il n'y aura pas que des gagnants, les électro ménagers et meubles en provenance d'Asie sont moins chers ici (moins de transport)... à ce rythme créole va manz la po patate

87.Posté par Caliméro le 18/08/2019 00:26

nena la peur du zavion la tite dame ?
elle ve réjime spézial pou el ?
c le pri du futu!!
ou lala madame c pou toute moune pareye!
ou na la sence la, prophite en french mon fylle!
dot zon parien!
ton zieu fé de lo ? zesui !!

86.Posté par Ouais... le 16/08/2019 18:58

Ben.... il fallait passer le concours de professeur des écoles.... On parle des collègues de métropole mutés à perpet' les olivettes alors qu'ils viennent d'acheter une case avec mari/femme et enfants????Ceux qui font parfois 100 km dans la journée pour aller bosser???

20 ans que je suis prof et même chez les nouveaux arrivants c'est de pire en pire...Ca se plaint, ça se prend au sérieux sans être rigoureux.....
Y a pas que les élèves qui sont de pire en pire ...Les jeunes profs aussi.Beaucoup rechignent à venir aux réunions, arrivent en retard....La caricature du fonctionnaire.... Et on ne parle pas de ceux qui peinent à être titularisés après le stage ( quand ils sont pas virés ou redoublent ou même démissionnent).
Donc pour rester ici PASSEZ PE!!!!! On est tous plus ou moins passés par la case zoreillie, et on en est pas mort!

85.Posté par retraitée gilet jaune indignée le 16/08/2019 08:01

A @84.Posté par marie le 15/08/2019 21:00

Ne trouvez vous pas indécent que les fonctionnaires dont de nombreux élus cumulards et les syndicalistes créoles qui ont leur domicile et toute leur famille à La Réunion, perçoivent la sur-rémunération comme leurs collègues venus de métropole ?

D'où la nécessité du gouvernement de supprimer définitivement POUR TOUS LES FONCTIONNAIRES ce privilège colonial qui divise les réunionnais et tire les prix vers le haut, accroissant ainsi les injustices.

Quitte pour l'Etat de continuer à prendre en charge une fois l'an, les frais de billets d'avion de congés annuels pour les personnels ne pouvant pas être embauché localement.

Paul Vergés lui-même n'avait -il pas reconnu lors de son second mandat, qu'il faudrait avoir le courage politique de supprimer avant 10 ans cette injustice ?

84.Posté par marie le 15/08/2019 21:00

Beaucoup de commentaires ....inutile pour moi d'en rajouter et de rentrer dans une telle polémique.
Juste un petit calcul serait intéressant pour connaître le nombre d'enseignants métropolitains en poste à la Réunion et qui bénéficient aussi de cette surénumération tant convoitée .
Prenons en exemple deux communes de l'ouest : Saint Gilles et Saint Leu, et comptons le nombre d'enseignants réunionnais en poste et le nombre d'enseignants métropolitains en poste et on réfléchira deux fois avant de tenir certains propos .

83.Posté par jlr le 15/08/2019 18:57

@Mega : Nous sommes Français depuis toujours , depuis plusieurs siècles , depuis que La Réunion est habitée . Votre intervention est scandaleuse .

82.Posté par division le 15/08/2019 18:07

86.Posté par balayedovantzotportavant **** quels sont les elements concrets vous permettant d affirmer cela ?

81.Posté par balayedovantzotportavant le 15/08/2019 17:59

plus de 150 NOUVEAUX viennent d'arriver à la réunion le concours est national je vous l'accorde mais le piston est 'il local ou national? vive la France !

80.Posté par MEGA le 15/08/2019 15:19

C'est bien simple les DOM vous passez votre temps à vous plaindre il faudrait prendre en compte vos spécificités, vos coutumes, votre mode de vie, votre éloignement géographique de la France mais estimez vous heureux d'être Français déjà car vous étiez à deux doigts de ne pas l'être . Alors ne vous plaignez pas ou alors faites un référendum pour obtenir votre indépendance le problème sera règlé.

79.Posté par Ricos le 15/08/2019 16:46

Il faut savoir que la spécificité domienne existe déjà et favorise grandement les réunionnais en matière de ''priorité régionale à l'emploi'' dans l'éducation nationale et la fonction publique plus généralement. A tel point qu'au jour d'aujourd’hui le barème de points nécessaires pour entrer dans l'académie atteint des sommets auxquels la grande majorité des candidats métropolitains ne pourra jamais accéder n'ayant pas d'intérêts matériels et moraux à La Réunion, ce qui les exclu d'office à toute entrée sur le territoire. Visiblement ça ne suffit pas encore car certains considèrent qu'ils ne devraient pas y avoir d'exceptions et que La Réunion devrait ''appartenir'' uniquement aux réunionnais. Ce qui devient un non sens total d'une part au regard des modalités d'un concours national, et par ailleurs tend sournoisement à s'apparenter à un repli identitaire avec les dérives que tout le monde peut imaginer ... Il semble que ce travail soit déjà bien commencé car la poule aux œufs d'or suscite les convoitises au détriment des vocations.

78.Posté par JnLect974 le 15/08/2019 16:00

L’égalité de traitement c’est aussi adapter les règles aux réalités d’un territoire, faire preuve du sens de l’équité. Nous sommes dans un espace insulaire, à des milliers de kilomètres de la métropole, avec une situation socio-économique dont la particularité ne peut échapper à personne. Comment peut-on tenir des propos tendant à faire abstraction de cette réalité ?
Il faut dépasser certains principes déphasés par rapport à la réalité comme le caractère national du concours pour faire preuve de bon sens, de raison, de discernement.
(A ce propos, même, la constitution française au sommet de la hiérarchie des normes, loi fondamentale du fonctionnement de l'Etat, édicte dans son article 73 que les lois et les règlements peuvent faire l’objet d’adaptations tenant aux caractéristiques et contraintes particulières des collectivités d’outre-mer).
Le fait que ces enseignants soient affectés en métropole est absolument inadmissible.

77.Posté par JnLect974 le 15/08/2019 14:56

@JORI
"Plus de la moitié des réunionnais ne parleraient que créole ?. Et d'où tirez vous ce chiffre ?."
DE L'INSEE : https://www.insee.fr/fr/statistiques/1292364

"Je ne crois pas que le lorrain bénéficiera d'un congé bonifié, salaire indexé au taux local, comme un domien !"
Les blessures provoquées par l'éloignement de sa région, des siens ne doivent pas être ignorées. Le droit aux congés bonifiés ne peut nullement compenser ces blessures. Les contraintes de la « famille à distance » sont, en métropole, sans commune mesure avec celles vécues par les domiens dont les enfants résident en dehors de leur département. À titre d’exemple, parmi les parents métropolitains âgés de 60-69 ans, seuls 5 % n’ont aucun enfant vivant à proximité. En outre, la prise en charge institutionnelle des personnes âgées est très déficiente dans les DOM, alors que leur proportion va augmenter considérablement.
Je vous recommande "Faire famille à distance" chez les domiens :
https://www.cairn.info/revue-recherches-familiales-2016-1-page-35.htm
Quant à la sur-rémunération, il y a nécessité qu'elle s'adapte à la réalité de la cherté de la vie dans les DOM, mais il faut que la somme récupérée reste à la Réunion pour maîtriser les conséquences de la diminution de la sur-rémunération (par exemple, ce solde financier résultant de la réduction de la sur-rémunération peut être utilisé pour permettre l' extension de la sur-rémunération au secteur privé, aux diverses allocations ce qui conduirait à une diminution des inégalités de niveau de vie dans les DOM...)

"Si les profs ne veulent pas se soumettre aux conditions d''un concours national,..."
Il ne s’agit pas de s’enfermer derrière le caractère national du concours pour éluder le problème : la fonction publique française ne peut pas continuer à ignorer et faire abstraction de la situation géographique, socio-économique, culturelle et identitaire spécifique des départements d’ Outre-Mer. C'est l'Etat français qui a décrété le caractère national du concours...(Et sachez que dans les couloirs des ministères, on parle déjà de "concours national à affectation locale")

76.Posté par Ricos le 15/08/2019 14:12

Tout enseignant qui intègre l'éducation nationale et qui passe le concours (master 2 requis pour rappel) connait parfaitement les conditions et les règles une fois titularisé. Le positionnement au concours (classement) rapporte des points, selon le nombre de points acquis certains ont plus de chance que d'autres pour choisir leur affectation. Malheureusement et on le voit tous les ans, certains ne veulent pas jouer le jeu de la mutation et préfèrent crier au loup, passer pour une victime dans les médias peut aider à faire pression sur les instances. L'hypocrisie de certains ''jeunes enseignants'' est inquiétante car ce sont eux qui durant toute une carrière vont contribuer à l'éducation de milliers de ''marmailles''. Se comporter ainsi n'est pas un modèle pour nos jeunes.

75.Posté par division le 15/08/2019 12:27

72.Posté par Payl en ce cas on ne presente pas a un concours national , on se dirige vers le privé !!!!!!!!!!!!!!

74.Posté par JORI le 15/08/2019 11:46 (depuis mobile)

68. Jnlect974. Si les profs ne veulent pas se soumettre aux conditions d''un concours national, il y a, me semble-t-il, ce qu''on appelle l''école privée. Pourquoi ces personnes n''en créent ils pas plus et ils seront peinards à la Réunion.

73.Posté par JORI le 15/08/2019 11:39 (depuis mobile)

Plus de la moitié des réunionnais ne parleraient que créole ?. Et d'où tirez vous ce chiffre ?.

72.Posté par JORI le 15/08/2019 11:36 (depuis mobile)

68. Je ne crois pas que le lorrain bénéficiera d'un congé bonifié, salaire indexé au taux local, comme un domien !.

71.Posté par Zarin le 15/08/2019 11:12

66.Posté par Arlésienne le 15/08/2019

Les Seychelles sont à 1 826 km ! snif snif ! ouin ouin !

70.Posté par bob le 15/08/2019 09:04

Que l'on propose la sur-rémunération dans l'académie de Créteil et qu'on la supprime dans les dom. Nous verrons alors si la motivation est toujours là même...

69.Posté par Payl le 15/08/2019 09:33 (depuis mobile)

Je compatis. Moi aussi qui était dans le même cas avec un père malade. Ils n''ont rien voulu savoir. C'' est inadmissible et inhumain.

68.Posté par JnLect974 le 15/08/2019 09:15

L'affectation locale de ces enseignants est clairement justifiée. En effet, l’Etat français doit prendre en considération les spécificités des DOM tenant à leur situation géographique, au contexte social et économique, à leur identité culturelle, à la situation de leur académie. L’action administrative ne doit pas se couper de ces réalités et doit répondre aux aspirations collectives de la société (exprimées notamment lors des Etats Généraux de l'Outre-mer).
Tout d'abord, la situation géographique des DOM à des milliers de kilomètres de la métropole : la situation d'un lorrain affecté en région parisienne n'a rien de comparable à celle d'un réunionnais qui vit cela et qui devra par exemple débourser une somme bien plus importante pour se rendre dans sa région d'origine.
Ensuite le contexte économique et social : 60% des jeunes au chomage , 20 % des diplomés du supérieur au chômage, et ce alors même que la fonction publique n'est pas représentative du bassin de vie qu'elle administre comme l'a souligné le CIOM . Peut-on encore continuer ainsi ? De plus, au regard de la gravité de la situation, l’état français ne peut pas se permettre de favoriser la précarité en embauchant des contractuels dans le but de réaliser des économies dérisoires.
A propos de l'identité culturelle propre considérons notamment le domaine linguistique. Plus de la moitié des réunionnais parlent uniquement le créole, ce qui en fait de loin la langue régionale la plus utilisée en France (à titre de comparaison en région Bretagne, ils sont à peine 12% à parler le breton et le français). Or, il est important pour un enseignant de pouvoir mobiliser ses compétences liées à l'environnement, notamment la connaissance de ses élèves, cela ne peut être que favorable à la réussite de ces derniers. Je précise que c'est notamment dans le fait que l'institution scolaire a refusé de prendre en compte la culture et la langue maternelle de l'élève créolophone que l'échec scolaire massif trouve son origine dans les DOM comme l'ont démontré une multitude d'études à ce sujet. Un énorme gâchis en est la conséquence : blocage et insécurité linguistique, déni de soi, diglossie, illétrisme, sortie sans diplôme du système scolaire …
Enfin la dotation en postes de notre académie doit être à la hauteur de ses besoins spécifiques sachant que l’illétrisme et la sortie du système scolaire sans diplôme sont bien plus élevés qu’en métropole aujourd’hui encore.

Il existe donc une différence de situation manifeste entre les fonctionnaires domiens et les fonctionnaires métropolitains ce qui légitime une dérogation au principe d’égalité de traitement et rend inopérant les arguments relatifs au caractère national du concours.


L'administtation française ne peut continuer à ignorer de manière aussi méprisante les réalités des DOM.

67.Posté par Rostropo le 15/08/2019 07:03

Si elle n'est pas contente elle quitte l'Education Nationale il y en a d'autres qui veulent travailler. Madame ne veut pas aller en France et pourquoi donc? serait t elle donc à part des autres ? non alors elle obéi où elle dégage pour qui se prend elle ?

66.Posté par cousin le 15/08/2019 09:02

Concours National implique départ vers le National et quand on du boulot il faut suivre le boulot, cessons de pleurnicher, on vit bien aussi en Métropole, il y a des hôpitaux et toutes les commodités et on découvre et on y apprend : nous y avons vécu pendant des années et puis la date du retour s 'est présentée.

Prenez votre courage à deux mains Mme.La Professeur et dans une dizaine d'années, une certaine fierté de dire je l'ai fait, sera votre moteur, bon courage pour le départ.............

65.Posté par Modeste le 15/08/2019 08:07

lors des prochains concours, faudra faire signer aux candidats un document attestant qu'ils ont bien compris ce que c'était un CONCOURS NATIONAL.....!

64.Posté par Arlésienne le 15/08/2019 07:56

En vacance à La Réunion jusqu'à la fin du mois d'août , je suis étonnée de voir les comportements d'enfants plus que gâtés des fonctionnaires de La Réunion.

Je suis maman de 3 enfants dont l'ainée, âgée de 50 ans de même que son mari, sont enseignants en poste dans l'académie de Créteil depuis leur sortie de la faculté d'Aix en Provence.

Mis à part une expérience de 2 fois 2 ans à Mayotte de 1998 à 2002, l'essentiel de leur carrière se déroule dans la région parisienne et ils ne s'en plaignent pas de même que leurs 2 enfants.

Pour ma part, je souhaiterai les voir à d'autres moments que les congés scolaires. Mais c'est leur vie et les contraintes imposées par leur travail de fonctionnaire compensées il est vrai, par de longues vacances que n'ont pas mes 2 autres enfants qui ont choisi de travailler dans le secteur privé.

Que le gouvernement ait le courage de supprimer la scandaleuse sur-rémunération de ses fonctionnaires des DOM où les carriéristes même retraités, s'accrochent comme des moules sur un rocher et vous verrez que ces problèmes seront résolus.

En plus de créer des emplois locaux, cette action de justice et d'égalité de tous les citoyens français, fera faire des économies à l' Etat et fera baisser automatiquement tous les prix des produits proposés dans l'île !!!

63.Posté par Suppression sur rem le 15/08/2019 06:48 (depuis mobile)

Ah ces feignasses de prof...quelle honte..qu'on la vire !



62.Posté par Buenos974 le 15/08/2019 04:22 (depuis mobile)

Voilà une personne qui a déjà parfaitement intégré les codes et les valeurs de l'éducation nationale... félicitations!

61.Posté par division le 14/08/2019 23:05

10.Posté par Trouduc et .............................les congés bonifiés lui permettront de venir dans son ile !

60.Posté par division le 14/08/2019 23:04

41.Posté par " VIEUX CREOLE "****************le cout de la vie est plus cher à la Réunion ! OUI ! mais quel est le montant de la TVA sur l ile ? plus la taxe d octroi de mer ? ...........en conclusion étudiez bien cela et apres vous en tirerez une certaine conclusion ! QUI vole vraiment les réunionnais ? l état ou ...tout ceux qui vous revendent les marchandises dans l ile ?

59.Posté par Tristan Lefebvre le 14/08/2019 22:53 (depuis mobile)

Bravo zinfos ! C''est une info extrêmement importante. Je suis ravi. ☺️ Jori à commenté, les autres vont dans son sens. Heureusement que demain est férié...

58.Posté par Gégé le 14/08/2019 22:36 (depuis mobile)

Je ne comprends pas ces enseignants, quand vous passez le concours vous savez et on ne vous ment pas que c''est un concours national, et qu''il y a mutation, alors arrêter de pleurer, moi j''ai passée 8 ans en France et ça c''est bien passé.

57.Posté par Nathalie le 14/08/2019 22:29 (depuis mobile)

Quand un parisien est affecté dans le Creuse, personne ne crie en scandale....
On passe un concours national, on accepte les conséquences. En revanche on a le droit de donner ses préférences.
quel bel exemple pour enseigner à nos Enfants...

56.Posté par Jean luc ABELARD le 14/08/2019 21:34

tiluc27
le grand remplacement est en marche !!!!!! et quand on dit ça on est pas credible !!!! mdr !!!!

55.Posté par Yab le 14/08/2019 21:23 (depuis mobile)

Cette personne doit absolument trouver un autre métier pour vivre car elle est obligée d''''être à 20 minutes de chez elle. J''''espère que cette restriction est suivie tous les jours. Même en restant à La Réunion, elle ne peut plus exercer ce métier 😎😎

54.Posté par DIDIER NAZE le 14/08/2019 20:57

COLONIE UN JOUR...COLONIE...TOUJOURS.....J AI DES RELENTS ET DES REMONTÉES. ..GAZEUX....DE COULEURS....BLANC...😕😤😶😩.....

53.Posté par division le 14/08/2019 20:57

33.Posté par Glauret**************************mais apparemment le courage c est ce qui lui manque , mais bon ! pour enseigner c est tout bon !!!!!!!!!!!

52.Posté par division le 14/08/2019 20:55

37.Posté par Patrick96587---------------------------------------------+ 100

51.Posté par Pierlou le 14/08/2019 20:49 (depuis mobile)

Tu acceptes ou tu démissionne. Facile de jouer le victime, monter des dossiers, le rectorat ne se mouillé pas,,,, les députés non plus lol

50.Posté par Candide le 14/08/2019 20:09

Un avis est un avis, nul n'est obligé de le suivre. Ils me fatiguent tous ses profs qui passent un concours national et n'en n'acceptent pas les règles. Comment voulez vous ensuite qu'ils forment les élèves correctement, si eux même sont incapables de se plier aux règles établies ?

49.Posté par Le Suédois le 14/08/2019 18:07

Mais depuis quand conteste on une décision d'autant qu'elle émane d'une autorité administrative. Elle a choisit d'être enseignante elle savait pertinament qu'elle pourrait être confrontée à des mutations dans lieux différents alors le prétexte de la maladie et tout simplement une manigance de sa part pour rester à la Réunion elle est tout simplement gonflée ce qu'elle a de mieux à faire c'est de démissionner si elle n'est pas satisfaite
le fait qu'elle soit Réunionnaise ne la place pas au dessus des règlements comment font les Françaises en France?..

48.Posté par Jerome le 14/08/2019 20:06 (depuis mobile)

Le systeme est organiser de facon a expedier les Reunionnais en Metropole meme avec des criteres familiaux proritaires pour exercer sur l''''ile. Il y en a qui ont juste besoin d''''une prime de vie chere et de se dorer la pilule au soleil toute l''''annee.

47.Posté par JORI le 14/08/2019 20:04 (depuis mobile)

Quand on critique les fonctionnaires, c''''est derniers répliquent qu''''il fallait passer les concours. Une fois qu''''ils ont les concours, beaucoup oublie qu''''ils sont nationaux et doivent donc en subir les conséquences.

46.Posté par jlr le 14/08/2019 19:52

@31AlainPosteur : les enseignants que vous avez eus dans votre jeunesse vous ont visiblement mal éveillé à la vie , car ils ne vous ont malheureusement pas inculqué un minimum d'empathie à l'égard des gens . Triste .

45.Posté par yabos le 14/08/2019 19:34

Je pense que cette dame et son compagnon pourront être correctement soignés en Indre et Loire. Orléans. Angers ce n'est pas la jungle tout de même. Autre solution, elle démissionne et reste à La Réunion. Ces pleurnicheries de fonctionnaires insatisfaits commencent à nous gonfler.

44.Posté par @ 32 observateur le 14/08/2019 19:29 (depuis mobile)

Ayez le courage et l''honnêteté de demander l'' INDÉPENDANCE POUR LA RÉUNION !
Elle a fait un concours national, elle doit donc accepter de travailler partout en France, elle le savait PARFAITEMENT avant de le passer.
Faut assumer ou démissionner

43.Posté par Zarin le 14/08/2019 19:28

Extrait de la chanson C'est L'piston par Bourvil

Qu'est-c' qui m'a donné l'âme d'un artist' ;
C'est l'piston.
Qu'est-c' qui m'a rendu toujours optimist' !
C'est l'piston.
Qu'est-ce qui m'a fait venir à Paris :
C'est l'piston.
Qu'est-c' qui me fera un nom dans la vie :
C'est l'piston.
Piston solo chez moi, j'étais connu,
Tout le mond' m'appelait Tu tu ku tu...

C'est l'heure de la récré !

42.Posté par " VIEUX CREOLE " le 14/08/2019 19:27

DE BONNES RAISONS DE VOULOIR ÊTRE NOMMÉ A A REUNION ,Dés SON 1er POSTE, ET D'y RESTER PAR LA SUITE ( jusqu'à sa retraite) :

-1) Un salaire majoré de 53,6 %(en activité) de 30% (à la retraite ) alors que le coût de la vie est plus cher de 15 à 20% maximum en moyenne par rapport à la Métropole :PERSONNE N' a le courage de DEMANDER "UN CONTRÔLE RIGOUREUX ET SÉRIEUX DES PRIX ( ni les partis politiques ,ni les Élus (des élections approchent ) !
-2) Une déduction de 30% de l'impôt sur les revenus ;
-3 ) Posséder une "Clim" ou un "ventilo" permet der supporter les heures les plus chaudes de" l'été tropical "dans les villes côtières ; NE nous plaignons pas toujours excessivement,sans raison valable et tournons-nous plutôt sur le sort de plus MALHEUREUX QUE NOUS que seules des" Organisations- Non-Gouvernementales ( O.N.G.) ESSAIENT D' AIDER "dans la mesure de leurs moyens " et que le Présidents et le Gouvernement ont du mal à entendre et encore moins à écouter ! ! !
-4 ) LA T.V.A. à 20% n'existe pas sur de nombreux articles à la Réunion ( articles dans la construction etc. etc...

-NE nous plaignons pas toujours excessivement,sans raison valable et tournons-nous plutôt sur le sort de plus MALHEUREUX QUE NOUS que seules des" Organisations- Non-Gouvernementales ( O.N.G.) ESSAIENT D' AIDER "dans la mesure de leurs moyens " et que le Présidents et le Gouvernement ont du mal à entendre et encore moins à écouter ! ! !

41.Posté par Gramoune le 14/08/2019 19:16

Beaucoup de "bizarreries" ou d'informations insuffisantes concernant le cas de "Sylvie". Est-elle créole ou
zoreille ? Si en plus son compagnon est "malade" et qu'elle même est "déprimée", je ne la vois pas ENSEIGNER - elle sera en "congé maladie", et "ses élèves" ne la verront pas de toute l'année. Comme
elle est jeune (venant de passer le concours de professeur(e)s ) , elle ferait mieux de PROFITER DE
L'OCCASION pour voir la métropole - surtout que la Région ORLÉANS/TOURS ne fait pas partie des régions
"difficiles". Encore un mot, pour ceux qui pensent toujours que les métropolitains viennent à la Réunion pour
bénéficier de 35% de plus pour leur salaire : 80% des fonctionnaires qui en bénéficient SONT DES CRÉOLES.

40.Posté par PATRICK CEVENNES le 14/08/2019 19:08

fukcd473
Si elle n'accepte pas le règlement des concours et examens de l'EN, elle n'a qu'à démissionner.
Elle savait bien qu'elle avait un très grande chance très affectée (1ère affectation) en métropole. Et sérieusement de quoi se plaint-elle ? Elle n'ai même pas affecté à Créteil.
Une chance pour elle, Tours/Orléans une base aérienne et une base école. Et peut-être que l'offre de soin est bien meilleure que celle de la Réunion, ce qui permettrait à son conjoint de se rétablir plus rapidement.

39.Posté par Patrick96587 le 14/08/2019 18:55

arrêtez faire cinéma pas plus de 20 minute loin du domicile laissez la place pour ceux qui veulent travailler vraiment ."LE MIEUX POUR ELLE EST DE DÉMISSIONNER COMME SA ELLE RESTERA CHEZ ELLE

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie