MENU ZINFOS
Communiqué

Une délégation ultramarine à Paris et Bruxelles pour la défense du POSEI


Au sujet du POSEI, le président de la chambre d'agriculture s’"oppose avec détermination à cette proposition qui mettrait en danger la pérennité et la richesse" des productions locales. Voici le communiqué de Jean-Bernard Gonthier :

Par N.P - Publié le Lundi 25 Juin 2018 à 09:18 | Lu 406 fois

Depuis 1991, l’objectif global du Programme d’Options Spécifiques à l’Eloignement et à l’Insularité (POSEI) a toujours été l’amélioration de la compétitivité économique et technique des filières agricoles ultramarines. Tenant compte des handicaps géographiques et économiques des territoires concernés (éloignement, insularité, dépendance à certains produits d’importation et à la concurrence internationale), le POSEI a permis jusqu’ici d’appuyer des filières locales créatrices d’un nombre important d’emplois. Visant par ailleurs à renforcer les marchés d’exportations, ce programme a participé au maintien de la sécurité alimentaire de nos territoires à travers une stratégie de développement de l’agriculture et des productions.

Aujourd’hui, cet équilibre apparaît menacé au regard de la baisse annoncée du POSEI. En effet,la commission européenne propose sur le socle de la future Politique Agricole Commune (PAC) pour 2021 et 2027 une diminution de 4% de ce même budget. Cette réduction drastique, estimée à près de 11 millions d’euros par an, impacterait de manière irrémédiable l’avenir de nos productions allant de la canne à sucre aux fruits et légumes sans oublier l’élevage et l’ensemble de l’industrie de transformation. D'où l'inquiétude des professions agricoles.

Afin de défendre l’avenir de notre agriculture, une délégation représentant les filières d’Outremer et les chambres d'agriculture a pris la direction de Paris. Aux côtés de mes homologues des Antilles et de la Guyane, en ma qualité de président, je suis venu témoigner auprès de la Commission Outre-mer du Sénat nos oppositions quant à la baisse annoncée des aides européennes. Celle-ci nous a assuré de son plein engagement dans ce combat auprès des agriculteurs réunionnais. Pour être pleinement entendus, nous irons avec force défendre nos arguments et nos préoccupations auprès de la Commission européenne à compter du 25 juin prochain aux côtés des filières ultramarines portugaises et espagnoles. Rappelons que depuis plus de deux décennies, ces aides ont permis de dynamiser les filières et exploitations qui font vivre des dizaines de milliers de familles tout en offrant une agriculture de qualité aux Réunionnaises et Réunionnais.

En tant que président de la Chambre d’agriculture de La Réunion, je m’oppose avec détermination à cette proposition qui mettrait en danger la pérennité et la richesse de nos productions.

Le Président de la Chambre d'Agriculture,
Jean-Bernard GONTHIER




1.Posté par " VIEUX CREOLE " le 25/06/2018 18:34

Très heureuse initiative :BRAVO !

2.Posté par tonton le 03/07/2018 15:56

Alors, combien de subventions ou néné gratté ? Rien ? Echec, alros.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes