MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Une curieuse pétition circule à l'université


Par - Publié le Jeudi 21 Avril 2011 à 09:36 | Lu 2897 fois

Une curieuse pétition circule à l'université
Une étrange pétition impulsée par un très proche du président Rochdi circule actuellement à l'université de La Réunion. Pour bien apprécier ce qu'elle revendique, quelques précisions sont nécessaires.

La Région Réunion a lancé un appel à projets sur ce qu'elle considère comme ses axes prioritaires en matière d'innovation, de recherche et de développement, eu égard à ses missions et à son programme d'action dont un des points forts est la stratégie régionale d'innovation. Elle fait écho à la stratégie Europe 2020 et réalise une synthèse régionale de plusieurs programmes de l'ensemble des acteurs socio-économiques de notre île.

Rien d'étonnant, c'est une  démarche conforme aux champs de compétence de la Région et stratégique pour les besoins futurs du territoire en matière d'innovation, de recherche et de développement. Bien des régions françaises pratiquent une même politique régionale, fixent les axes prioritaires de recherche afin d'avoir une politique intégrée pour développer son territoire et favoriser l'emploi.

Une pratique également appliquée à la Région Réunion  jusqu'à la précédente mandature. Paul Vergés avait alors décidé de déléguer la politique régionale en matière de recherche à la direction de l'université.

En agissant ainsi, la Région perdait en pilotage en se désaisissant de ses compétences, mais  elle gagnait en tactique politicienne en tenant le président de l'université. On n'a qu'à se rappeler le soutien du Président de l'Université à Paul Vergés lors des Régionales.

Mais cette  allégeance, le président de l'Université la vivait bien puisqu'elle lui permettait de tenir à son tour les universitaires. Une fois les fonds versés, leur ventilation relevait de sa seule autorité ou de conseils inféodés. Le fameux gagnant-gagnant en quelque sorte!

La Région a décidé de revenir à un mode de fonctionnement plus habituel, mais voilà qui n'arrange pas les affaires du président de l'université à un an des élections universitaires. C'est le priver d'un champ de manœuvres qui ailleurs se verrait qualifier de clientélisme.

D'où la démarche du président de l'université du 21 mars dernier qui avait tenté de s'opposer à cette modification, mais qui ne fut pas suivie d'effet par les enseignants au nom précisément de leur liberté de mener librement leur recherche en canditatant à des programmes et en recherchant leurs financements.

C'est dans ce contexte que sort cette pétition téléphonée par le président de l'université pour tenter de maintenir un système dont lui et son équipe entendent encore tirer profit encore pendant 4 ans.

Quand je vous disais que l'université était devenue un véritable organisme politique, avec clientélisme à tous les étages...

Ci-dessous le texte de la pétition

"Le Président de l’Université a demandé, dans son mail du 21 Mars 2011, de surseoir à l’envoi de projets de Recherche à la Région afin de mettre en place une concertation d’institution à institution. Cette consigne, respectée par la très grande majorité, a toutefois été transgressée par un certain nombre de nos collègues.

Nous, fonctionnaires d’état, en appelons à une concertation, dans le respect de l’institution, entre Président de Région et Président d’Université, pour que l’Université puisse mettre ses compétences dans tous ses domaines de Recherche (et pas uniquement ceux, excessivement restreints, de l’appel d’offres de la Région) au service du développement de La Réunion et de la Recherche.

Signatures

Thierry Mara (MCF, FST)
"


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par epsilone le 21/04/2011 10:47

Un président aux abois et des méthodes qui chaque jour éclairent sur le personnage.
S'il y en a qui sont encore surpris de ce qui motive ce personnage!

2.Posté par COUSCOUS le 21/04/2011 10:50

Sacré Paul Vergés la tambouille cela fait excusez du peu soixante qu'il la pratique et il est clair qu'il a trouvé en Rochdi le personnage idoine.Une sacré paire tous les deux Après nous être débarrassés de l'un espérons que dans l'intérêt de La Réunion l'autre suivra!

3.Posté par comblage le 21/04/2011 10:52

Qui c'est ce monsieur le porteur de pétition c'est quoi les sigles qui suivent?

4.Posté par Grachus le 21/04/2011 13:29

MCF FST = Maitre de Conférences des Facultés
Faculté des Sciences et Techniques.

5.Posté par Amphi le 21/04/2011 22:29

Le cher président de l'université a besoin de biscuits pour sa prochaine campagne c'est on ne peut plus clair .Il y va désormais de l'élection d'un président d'université comme d'un conseiller général de Sainte Clotilde:"si je vote pour toi qu'est-ce que tu me donnes?" .
C'est tout aussi simple et vous l'avez parfaitement décrit.
PAUVRES DE NOUS!

6.Posté par comblage le 21/04/2011 22:37

4
Merci .
Maintenant que vous m'avez renseigné en quoi ce monsieur est fondé à demander:"une concertation d'institution à institution"?
Les Réunionnais à ma connaissance ne l'ont pas élu ni lui ni ses collègues .
Il y a une assemblée élu au suffrage universel sur un programme ,au quel il adhère ou pas ,c'est son droit,et un organisme dans lequel ce monsieur Maitre des Conférences des Facultés travaille dans ce cadre il répond à des projets où est son problème?

7.Posté par mansour le 21/04/2011 22:59

Ce monsieur Mara ne nous dit pas ce qu'il convient de faire à ses collègues qui auraient "transgressé": une retenue sur salaire?un blâme?le conseil de discipline?
Par contre ce qu'il nous dit est complétement stupéfiant il n'est pas d'accord avec l'appel d'offres la belle affaire!Il ne répond pas à celle-ci et répond à d'autres appels d'offres locaux ou nationaux et internationaux.
En réalité monsieur le président de l'Université veut compter ses soutiens pour peser sur le Conseil Régional au nom de la science .Et en bon soldat ce Monsieur Mara sonne la charge.
Pitoyable et prétentieux.Pitoyable parce que c'est l'appel aux grands principes alors que le reste de l'article montre que c'est de la basse cuisine.Prétentieux parce qu'il s'agit de faire pression sur une collectivité qui a été élue et qui gère des fonds publics. j espère que la Région saura lui répondre!


8.Posté par Non aux passes droits le 22/04/2011 10:46

Voici le texte introductif à la pétition qui m'a convaincu de signer comme aujourd'hui plus d'une centaine d'Enseignants chercheurs ( dont directeurs d'unités de recherche). Mara n'étant que le premier nom de la très longue liste qui s'aggrandit à chaque heure...

Bonjour,
Dans une lettre du 25 Février 2011 le Vice-Président de Région «Recherche, Innovation et Relations internationales » définissait l’appel à projets universitaires (pour l’année 2010). Il va sans dire que nos élus sont nos élus. Il ne fait donc aucun doute qu’un Vice-Président de Région puisse, en toute légitimité, envoyer un appel à projets « Recherche », en précisant -ou non- ses critères d’évaluation, en fournissant -ou non- les noms du comité d’experts évaluateurs, en choisissant -ou non- des thèmes suffisamment larges pour couvrir un nombre important de domaines scientifiques, en orientant l’appel vers tels laboratoires reconnus par les expertises de l’AERES comme des plus performants ou au contraire en l’orientant vers tel autre ayant eu grand mal à obtenir un «repêchage». Tout cela est bien sûr du ressort d’un Vice Président de Région à la recherche et à l’innovation. Cela ne fait aucun doute. Qui oserait d’ailleurs le contester tout en se disant démocrate ?

Toutefois, il ne fait aucun doute non plus que notre Président d’Université soit lui aussi un élu, il ne fait guère plus de doute que lorsqu’il demande de suspendre les réponses à un appel à projets, ceux qui ne respectent pas cette consigne, se lancent dans un déni sans précédent de la voie hiérarchique, et bafouent notre institution. Si chacun peut enfreindre, comme bon lui semble, les règles les plus élémentaires de la fonction publique c’en est fini de notre institution. Ceux qui transgressent sciemment la voie hiérarchique le font parce qu’ils savent que leur projet aura toutes les chances d'être évalué quand même, c’est aussi cela qui encourage ces conduites. Essayez donc d’envoyer un projet ANR sans l’accord du chef d’établissement : il ne sera même pas expertisé par les responsables de l’évaluation. Mais l’heure n’est pas à la stigmatisation, ceux qui ont choisi d’aller à l’encontre des directives hiérarchiques sont assez grands pour ne pas recommencer et sentir peser sur eux le poids des règles de la fonction publique.

Enfin, un lien partenarial de qualité ne peut s’établir que dans la concertation et dans le respect des institutions. Aussi est-il indispensable, que s’instaure un dialogue, d’institution à institution, pour que l’ensemble des ressources en matière de recherche dont dispose l’Université, puisse être mis, dans le respect de son autonomie scientifique, au service du développement de la Région et du territoire. Nous appelons ainsi le Président de Région à ouvrir cette concertation avec le Président de l'Université dans les plus brefs délais car nous tenons fortement au partenariat Région/Université surtout dans un contexte où les laboratoires universitaires ne disposent plus de soutien de la Région depuis plus d’un an. C’est pour cela que nous vous faisons suivre la pétition en pièce jointe. En la ratifiant, vous contribuerez, nous l’espérons, à la mise en place rapide de cette concertation profitable à tous.
Bien cordialement,

Le collectif « Pour la Recherche dans le respect des Institutions »



9.Posté par Commerson le 22/04/2011 11:18

MR dans ses œuvres .
Avec sa garde rapprochée: MARA,WATBLED,TARDIEU,SERMET,DURET
Avec ses bataillons: le SNESUP et l UNEF
Avec ses sous-marins :Les Leperlier frere et soeur
Avec ses officiers traitants :Mrimoutou et Césari

10.Posté par epsilone le 22/04/2011 11:59

C'est l'hôpital qui se moque de la charité ce texte !
Laissons la Région apprécier le style et le ton utilisés la concernant.
Ces messieurs et dames éminents chercheurs qui ont grandi à la déontologie et dont l'éthique est leur seule culture pourraient-ils nous indiquer:
-leur statut à l'arrivée dans cette université,leurs promotions depuis,les financements de leurs programmes depuis l'arrivée de l'équipe SVIZZERO ROCHDI?
-La composition des Comités qui les ont promu,recruté,évalué?
-leurs décharges de service et depuis quand en bénéficient-ils?

-

11.Posté par mansour le 22/04/2011 14:55

8
Sans verser dans une psychanalyse de comptoir le choix d'un pseudo laisse toujours transparaitre quelque chose de son auteur, collectif ou non.
Quand on suit de l'extérieur les affaires régulières qui agitent l'université on se dit que votre pseudo est bien trouvé .
Reste à savoir ,là également sans abuser de la psychanalyse, si les "passe -droit " pour vous ne concernent que les "autres" et qui sont ses "autres" !

12.Posté par MRS le 22/04/2011 14:59

Gros caprice d'enfants gâtés depuis des années. On me donnait l'argent et j'en faisais ce que je voulais. Comment ça la Région se donne maintenant le droit de choisir les projets qui correspondent à sa politique de recherche et d'innovation avec SON ARGENT ! (enfin l'argent de nos impôts soit dit en passant) Horreur, malheur, c'est un déni de démocratie, si le payeur se permet de regarder où va son argent et de choisir, où va-t-on ?!
Enfin, le Président d'Université est peut-être un élu mais élu par ses pairs, les élus de la Région le sont eux par le peuple (après on a voté pour ou contre ce n'est pas le problème, ça s'appelle la démocratie)
Qu'il est dur de changer des habitudes longtemps ancrées dans un fonctionnement à la base biaisé

13.Posté par COUSCOUS le 22/04/2011 15:25

A l auteur du post 8
Une manif devant la Région en vociférant "notre pognon!notre pognon!" ce serait classe non?

14.Posté par Amphi le 22/04/2011 16:26

Après ce monsieur Mara un collectif pourquoi pas .
Mais tout ceci reste cousu de fil blanc:
-forcer la main de la Région
-garantir le pouvoir du président de l'université
-assurer sa réélection.
Au nom de grands principes bafoués en permanence par cette équipe.

15.Posté par ducap le 22/04/2011 17:02

Je connais rien de l'université mais un bout sur le Fils de Raymond et ses pratiques.
Ce qu'il a mis en place à l'université c'est ce qu'il passe sa vie à faire,le CG étant l'exemple le plus récent ,à savoir identifier et sélectionner celui qui est prêt à tout pour décrocher un mandat et qui offre le plus de prise pour faire avancer son jeu.
Ce monsieur Rochdi a le profil idoine et c'est en jubilant que le Fils de Raymond a du faire son élection!
Maintenant ce Monsieur a sans doute trop gobé la phraséologie du Fils de Raymond car ce qu'il réclame à l'actuelle région c'est ce que le Fils de Raymond essayait d'imposer à la France sous le nom d'Aide Globalisée.
Mais qui croient-ils encore duper?

16.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 22/04/2011 23:00

8. Sans vouloir pinailler, j'aimerais connaître la règle élémentaire de la fonction publique autorisant un président d'université à interdire à ses enseignants de candidater à un appel à projet... Il ne me semble pas que son pouvoir hiérarchique aille aussi loin.

17.Posté par epsilone le 23/04/2011 10:11

Monsieur Pierre Dupuy vous pointez un vrai problème.
Si cette règle n'existe pas pourquoi ce battage? Pour blouser la Région et faire peur aux universitaires,tout en leur laissant entendre qu' il est le meilleur "agent" pour ramener à ses collègues des crédits et qu'ils doivent le garder.
Et conséquemment mettre en porte à faux le V-P Cadet celui qui le connait le mieux à la Région,celui qui ne se laissera pas berner ni par son génie scientifique,ni par ses mensonges chroniques.
Un vrai politicien mais un piètre président ce monsieur Rochdi.

18.Posté par momo Vissarionovitch Djougachvili (Staline pour les néophyt le 23/04/2011 19:25

Si vraiment le Président du l'Université avait ce pouvoir, il donnerait l'ordre comme il le fait à tous les personnels sous ses ORDRES. Il n'a eu de cesse d'écrire à ses subalternes (y compris enseignants-chercheurs) dès qu'ils n'étaient pas au garde à vous.
Il est vrai, que cette fois, les élections approches, qu'il est bon de compter ses soutiens (72), et de ne pas s'exposer directement puisqu'il se sait impuissant. Mais il est "grand" d'esprit, puisqu'il permet à ce que les agneaux "perdus" puissent rentrer dans la basse-cour (vraiment basse, d'ailleurs).
piètre président ? Non, minable serait plus adéquat !

19.Posté par Non aux passes droits le 24/04/2011 19:42

Ce soir 112 enseignants chercheurs signataires, plus 72, plus 97, 112.
A la gravité d’une situation de transgression sans précédent de la voie hiérarchique, répond donc une réprobation sans précédent de la communauté universitaire. Vous pouvez bien raconter ce que vous voulez ; que les signataires sont à la solde de la gauche (les signatures démentent), qu’ils soutiennent tous le Président actuel (les signatures démentent). Mais les 112 sont une réalité incontournable. Le chiffre va bien au-delà de ce que le post n°9 appelle la « garde rapprochée », 112 enseignants-chercheurs signataires ça ne c’était jamais vu !!!
Beaucoup de gens ont signé, par delà tel ou tel clivage idéologique, simplement pour dire que les règles doivent s’appliquer de la même façon pour tous. Et fort heureusement, que ceux qui ne respectent pas les règles de la fonction publique s’exposent à un tel niveau de réprobation collective.
Je suis proche maintenant de la retraite, et longtemps j’ai eu la certitude rassurante d’être à l’Université dans une institution, or depuis les réponses à l’appel à projets cette certitude se dérobe. Un autre type d’université se profile, une Université où chacun pourra allégrement bafouer les règles les plus élémentaires de la fonction publique, et se réclamer uniquement de ses réseaux où même uniquement de son bon vouloir. Cette nouvelle ère à un nom c’est celle de fin de l’institution. Inutile d’y conserver un Président d’Université puisque cet échelon hiérarchique, pourra être court-circuité sciemment et régulièrement, et du coup sera rendu obsolète par des relations qui se régleront toutes de grès à grés. Ce qu’ont voulu dire les 112 signataires c’est que cette nouvelle ère, qu’on nous promet déjà, ne leur parait pas si enviable.

20.Posté par Commerson le 25/04/2011 23:01

Écrire cela quand on sait ce qui se passe dans cette université c'est vraiment se moquer du monde!
Les recrutements,les promotions,les élections elle-mêmes, les financements des labos amis etc etc etc!
Hein Pierre Gigord vous l'ancien ,le prédécesseur de ce futur retraité, que lui dites-vous?


21.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 26/04/2011 15:12

17. De toute façon, c'est très simple: soit il a ce pouvoir hiérarchique et il peut alors entamer une procédure disciplinaire soit il ne l'a pas et dans ce cas, c'est du battage pour rien. N'ayant, jusqu'à présent, pas entendu parler d'une quelconque procédure visant des professeurs d'universités renégats, j'en déduis qu'on est face à un moulin à vent...

22.Posté par epsilone le 26/04/2011 19:30

Mr Dupuy P F
vous n'avez que partiellement raison.
oui c'est du battage.
Mais ce n'est pas pour autant que du vent .En effet si dans cette affaire le Président d'université sait qu'il ne peut rien contre les enseignants qui ont répondu à un appel d'offres(encore heureux) son objectif est tout autre.Il s'agit pour lui de s'attaquer à Monsieur Cadet,ancien recteur et actuel Vice-Président de Région
.Mais comme ,après s'être ridiculisé et montré au grand jour sa mauvaise foi en s'en prenant à Madame Bello,il a préféré confié la manœuvre au généralissime Duret et à son adjoint Watbled.

23.Posté par vacoas le 26/04/2011 22:00

NON AUX PASSES DROITS (SIC)
Votre cynisme est à élever au rang d'œuvre d'art.
Après avoir composé à votre botte des commissions de recrutement, et de promotion.
Après avoir recruté des femmes et des maitresses.
Après vous vous êtes promus endogamiquement.
Après avoir présidé au nom de la sociologie du couple toute sorte d'expertises
Après vous vous êtes distribués toutes sortes de missions .
Après vous vous êtes octroyés des crédits faramineux.
Après
Après
.......
(Ne pensez pas que j'aurai des difficultés à poursuivre!)

Vous osez vous posez en conscience ?
,Vous vraiment?
Mais comme direz ce personnage célèbre que je paraphrase, c'est à cela qu'on les reconnait c'est qu'ils osent tout.
MONSIEUR ROBERT TOUT CELA C EST DE L INTOX .NE VOUS LAISSEZ PAS ABUSER PAR CES PSEUDOS EXPERTS QUI DOIVENT CARRIÈRE ET GAMELLE A UN SYSTEME CLANIQUE.
MONSIEUR CADET MERCI DE POURSUIVRE VOTRE TRAVAIL .


24.Posté par Commerson le 27/04/2011 09:34

23
je partage votre point de vue toutefois je dirai plutôt que le système en place à l'université est d' abord ETHNIQUE!

25.Posté par Ded le 27/04/2011 12:56

Et l'on s'étonne encore en lisant tout cela ( le vrai ,le faux , le sûr et l'incertain) que certains jeunes préfèrent parir en métropole( malgré difficultés et scrifices que cela peut imposer à certains) ou ailleurs pour étudier afin d'échapper à ce jeu pourri où dès que quelqu'un a un pouvoir ,il en abuse ,il se prend pour le âître du monde .
Et ne nous étonnons plus si ,effectivement , notre "Université" est si mal classée ...
Les magouilleurs de toutes espèces se donnent rendez-vous ici , aussi bien dans le monde politique que dans la société civile!

Vivement un tremblement de terre de 9,9 sur l'échelle deRichter! Nous serons rayés de la carte et nous ne manquerons pas à grand monde!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes