MENU ZINFOS
Social

Une cannette lancée par un jeune a tout déclenché


C’est lorsque les membres du Cospar ont quitté la place de la préfecture vers 12h30 que les événements se sont enchaînés. Il y a d’abord eu cette personne qui a pris le micro pour chauffer la foule. Puis, il y a eu ce groupe de jeunes qui a improvisé un face à face oral avec les policiers…

Par Jismy Ramoudou - Publié le Mardi 10 Mars 2009 à 16:27 | Lu 975 fois

Il y a eu aussi l’épreuve de force entre des manifestants retenus par des barrières de sécurité. Ulcérés par la présence des policiers mais aussi des gendarmes mobiles pourtant discrèts, les excités ont continué à faire monter la température. C’est vers 13 heures que quelques “manifestants” ont pris possession de la route.
Deux jeunes torses nus ont alors placé deux barrières au niveau de la préfecture. C’est lorsqu’un garde mobile a stoppé un adolescent qui voulait bloquer les voitures qui venaient du bas de la Rivière, Saint-Denis, qu’il y a eu le premier “rush” des “casseurs” puis des forces de l’ordre venues prêter main forte à leur collègue.
Vexés d’avoir été repoussés, la pression à son paroxysme, un des excités a alors lancé une cannette de dodo sur un camion des forces de l’ordre. Immédiatement un explosion a déchiré le ciel. C’était la première grenade de gaz lacrymogène de l’après-midi. Et c’était le début d’un face à face attendu.
Et c’était galets contre gaz lacrymogènes. C’est mètre par mètre, en rang ou en tortue que les gendarmes mobiles ont gagné du terrain, repoussant les fauteurs de trouble vers le boulevard Lancastel.
Impuissants et très en colère de perdre ainsi du terrain, les excités ont alors tout dégradé sur leur passage: poubelles vidées, éventrées et brûlées, bouteilles cassées, galets, branchages et barrières métalliques et détritus au milieu de la voie publique…
Ce duel perdu d’avance pour les casseurs devait durer une bonne partie de l’après-midi.




1.Posté par darkalliance le 10/03/2009 16:36

Perdu d'avance ? : je ne suis pas convaincu pour l'instant.

2.Posté par Trouillomètre au maximum le 10/03/2009 17:02

Dans certains cas, il faut autoriser la force publique à faire usage de la force. Pas seulement leurs petits lacrymogènes de rien.
Ces casseurs peuvent être clairement identifiés et arrêtés chez eux.
Que font les RG à part compter les manifestants ?
Regardez cette photo et dites moi si les moyens techniques n'existent pas pour identifier les gens ...
http://gigapan.org/viewGigapanFullscreen.php?auth=033ef14483ee899496648c2b4b06233c
Peut-être que la volonté d'arrêter les fauteurs de trouble n'existe pas ? C'est tout à fait possible. Avec la lourdeur administrative française : arrêter un casseur revient sûrement à 8 heures de boulot en paperasse pour le relâcher avant même que la paperasse soit finie, et tout cela sans que le casseur soit pour le moins inquiété du monde.

3.Posté par Anne-Sophie Rochegune le 10/03/2009 17:02

Un grand merci au COSPAR pour leurs interventions d'un intêret profond.
Manifester, oui.
Le droit de grève, oui.

Vandaliser les gars ça se paye!
Détruire, piller des commerces privés n'arrange rien. ça c'est le moyen des crève la faim.
Et qu'on ne vienne pas nous dire que ce n'est pas leur faute. Nous savons pertinement que ce genre d'action n'est condamné qu'hypocritement par les investigateurs de manifestation.

Des innocents vont avoir à payer leurs vitrines, leurs produits perdus alors qu'eux-même sont des consommateurs qui attendent cette baisse. Expliquez-moi ce que deux guignols torse poil foutaient sur le Barachois, fait passible d'une amende soit dit entre nous pour atteinte à la pudeur et en quoi les manifestants pouvaient trouver ces deux zozo serviables à leur cause.

Ben voilà maintenant prenez vos responsabilités les gars.
Et la ki sa i sa cri gout' a nou aster? Zot. La pa mwen i croira sa....

4.Posté par franck974 le 10/03/2009 18:14

darkalliance, très à gauche, souhaite t il se rendre sur les lieux de bagarre
on va rire face aux policiers ?
il prendra son baisement

5.Posté par avis de tempete le 10/03/2009 20:16

"Expliquez-moi ce que deux guignols torse poil foutaient sur le Barachois, fait passible d'une amende soit dit entre nous pour atteinte à la pudeur et en quoi les manifestants pouvaient trouver ces deux zozo serviables à leur cause."
c'est une phrase de puritains ça non? et je suis tout a fait daccord avec darkalliance, ce combat n'était pas perdu d'avance! meme si je n'approuve pas ce genre d'action, mais jugé un mec simplement parce qu'il est "torse poil" je trouve ça legerement choquant....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes