Société

Une augmentation de plaintes pour violences sexuelles enregistrée

Jeudi 9 Août 2018 - 17:28

Le nombre de plaintes pour agressions sexuelles ne cesse d'augmenter. Il n'y a même jamais eu autant de plaintes enregistrées pour viols qu'au cours du mois de juillet 2018. Ceci ne signifie pas que le nombre d'agressions augmente mais surtout que les femmes victimes de ces violences osent de plus en plus les dénoncer.


Il y a une augmentation d'agressions sexuelles de près de 10% si l'on compare les 7 derniers mois par rapport à l'an passé, nous explique le Procureur de la République de La Réunion, Eric Tuffery. "On le voit très bien à travers le nombre de plaintes déposées qui est de plus en plus important." 

"Elles augmentent mais c'est ce qu'on souhaite, on explique les lois, le Préfet invite même les femmes à déposer plainte, évidemment les langues se délient et les femmes aujourd'hui osent affirmer", confie Odette Poncet, présidente association Femmes Solid'Air. 

Mais dire que cette augmentation est due à une augmentation des faits c'est autre chose, pour le moment il n'y a pas de preuve. "Mais ça ne veut pas dire du tout que la violence est supérieure à avant, je crois même que ça serait le contraire", précise-t-elle. 

Mais il faut être prudent sur les chiffres, c'est ce que souligne Odette Poncet. "On estimait à 2 000 le nombre de femmes en danger réel, mais alors quand on voit un féminicide, deux, trois, quatre connus en 2018, ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas d'autres. Chiffre ou pas chiffre il y a de la violence, (...) et les formes de la violence sont aussi différentes et ça c'est pas pris en compte." 

Les temps changent, et c'est tant mieux

Ce qui est sûr c'est que les mœurs ont tendance à évoluer "il y a peut-être une plus grande facilité d'atteintes sexuelles à franchir le pas d'une gendarmerie ou d'un commissariat. (...) C'est très difficile pour une femme de dire qu'elle a été violée par son conjoint ou par un inconnu, (...) il y a une pudeur et c'est naturel, (...) cela évolue et il faut s'en réjouir. Plus il y a de plaintes, plus on peut être en état de nuire des individus qui sont extrêmement dangereux", précise le Procureur de la République de La Réunion.

"Les médias et la société tolèrent de moins en moins le fait d'harcèlement sexuel, qui a longtemps a été sous évalué", souligne le Procureur. Pour rappel la loi le réprime et une nouvelle loi, promulguée il y a quelques jours, aggrave les peines. "C'est une réalité qu'il faut prendre à bras le corps. Il y a une volonté de la société et de tous les acteurs concernés d'apporter à ces faits très graves, les suites qu'ils méritent", confie-t-il.

Les femmes elles-mêmes encouragent les autres femmes 

"J'ai été violentée moralement, sexuellement, physiquement", témoigne une victime de l'association, qui a senti qu'il fallait que la santé de ses enfants soit mise en cause pour partir et enfin dire stop aux violences subies par le père de ses enfants. "J'encourage toutes les femmes à sortir de cette bulle d'inconfort. Il m'a fallu plus de 10 ans, aujourd'hui je suis sûre de moi, j'ai retrouvé une assurance sur ma féminité".

"Je ne trouvais pas le bout du tunnel, pour moi c'était une violence psychologique. (...) Il ne faut pas avoir peur, il faut savoir dire les choses, moi c'est ça qui m'a forgée, ça n'a pas été facile, après être restée enfermer pendant 19 ans", témoigne Kamini, une victime de l'association.
Après avoir eu aucune conversation avec personnes pendant tout ce temps, Kamini a aujourd'hui pu avancer et aller outre ses blocages. Elle a notamment pu passer son permis ou encore obtenir un CAP petite enfance. 

Charline Bakowski
Lu 4717 fois



1.Posté par mister garisson le 09/08/2018 17:31

ça représente quoi la photo en haut de l'article?

2.Posté par landru le 09/08/2018 18:03

ben oui tu dis bonjour a une femme et aussitôt c'est une agression sexuelle

messieurs tenez vous a carreau

baissez les yeux devant une femme ne jamais fixer son regard

3.Posté par Choupette le 09/08/2018 18:13

" ... Kamini, une victime de l'association" ???

Il faut ab-so-lu-ment qu'elle quitte cette association !

" ... Après avoir eu aucune conversation avec personnes ... " ???!!!

Euh ... , c'est dans quelle langue ? Quelqu'un peut traduire ?
;;;

4.Posté par Balance ton porc / ta vache le 09/08/2018 19:25 (depuis mobile)

Il faut dénoncer et ne pas hésiter à porter plainte.
Des femmes aussi harcèlent les hommes.

5.Posté par siderationworld le 09/08/2018 20:32

Pensée du jour:
les humains n'aiment pas leur prochain ni la faune ni la flore
ils n'aiment que la seule chose qui les fait vivre :l'argent...
A méditer

6.Posté par cmoin le 09/08/2018 20:40

Entre les fausses accusations pour faire du chantage et les simples bonjour comment ca va qui passent pas,c'est normal.

7.Posté par toxique le 09/08/2018 21:02

Quand une relation devient toxique = on se barre ! si possible loin et très loin ! ça évite tout malentendu....

8.Posté par Un homme droit dans ses botes le 10/08/2018 07:22

Histoire vrai d'un papa!
L'autre jours je vais avec mon fils dans un magasin de vêtement en ville de St Pierre, il choisi deux ou trois shorts puis il se dirige en cabine d'essayage, au bout de cinq minutes ne le voyant pas revenir, je me décide de faire la même chose pour voir se qu'il fessait, donc je me positionne devant le petit bureau d'ou l'hôtesse de caisse comptabilise les vêtements des clients en essayage! En moins de deux minutes, je me rend compte que la dite hôtesse me regarde bizarrement ainsi que les clientes présente sur place. (cabine mixte je précise)
Elle me dit!
-Monsieur qu'es que vous faite là?
- j'attend mon fils!
- ici c'est des cabines d'essayages!
Mon fils est sorti de la cabine au même moment, heureusement pour moi...
je peux vous dire que je me suis senti comme un prédateur sexuel le temps de quelques secondes!!!!
Voila ou notre société nous mène!!!

9.Posté par Jp POPAUL54 le 10/08/2018 10:23

Attention, une cabine peut en cacher une autre !!!
C'est l'histoire de la cabine de ta fille qui ne cache pas mon fils ou celle de la cabine de mon fils qui ne cache pas ta fille.

Quand une maman étourdie passe sa tête dans la cabine où mon fils essaye des vêtements ..... personne ne relève ni trouve cela suspect.
Quand étourdi je passe ma tête dans la mauvaise cabine..... je deviens, sur le champ, le méchant pervers mateur.
Et même si je me confonds en excuses, je reste la cible de regards bien incendiaires !!

Au fait, je crois que je peux vous le dire, le plus gêné, c'est moi.

10.Posté par Sujet tabou le 10/08/2018 11:59 (depuis mobile)

Et les élues cougars qui font la main sur les jeunes tout juste majeurs ? Promotion canapé ?

11.Posté par Dagober le 10/08/2018 13:17 (depuis mobile)

Post 8 mi n'aurai repose tout les vêtements et signaler le chef du magasin

12.Posté par Serguei NOMADE le 10/08/2018 18:43

bonjour,
il est bien que les femmes portent plainte quand elles sont victimes de violences; mais il serait bien aussi que les hommes qui sont victimes puissent le faire aussi; et c'est là qu'est le problème; c'est le plus souvent une violence morale, des pressions psychologiques. Et si par hasard, un homme porte plainte, c'est la double peine; tout le monde se foutra de sa gueule, alors que tout-un chacun aura de la compassion pour une femme battue.
Combien de situations où, à l'occasion d'une séparation, la femme va porter plainte en se plaignant de blessures, voire va même les simuler. Avant que l'homme puisse faire valoir la vérité, si par le plus grand hasard, il y arrive, il aura été éjecté de tous ses droits et traité en paria par la justice, séparé définitivement de ses enfants, tout ça sans l'ombre d'une preuve sérieuse.

Aujourd'hui, la stigmatisation porte sur les hommes, systématiquement et sans équité; par définition, la femme est une bonne mère de famille et l'homme un prédateur sexuel et un cogneur. L'exemple de la cabine est révélateur, la femme qui va entrouvrir la cabine sera simplement distraite, et vu positivement car elle s'inquiète de son enfant, l'homme sera vu comme un vieux vicelard qui cherche à satisfaire ses plus basses pulsions sexuelles!!
Il est temps de revendiquer l'égalité, aussi en faveur des hommes, et que les hommes, à part quelques connards qui le sont vraiment, bénéficient des mêmes droits que les femmes dans la société, en particulier dans leur capacité aussi à élever des enfants.
A l'heure où on parle d'égalité, où en est le projet de loi (courageux, à l'encontre du matriarcat dominant!) donnant comme principe la garde alternée!! perdue car non politiquement correcte.

regardons la réalité d'aujourd'hui, ce sont les femmes qui réussissent le mieux sur le marché du travail, le chômage est en train de basculer: ce sont les hommes qui sont de plus en plus touchés. A la fac, les filles sont ultra majoritaires et investissent des métiers de plus en plus qualifiés et porteurs dans l'économie de demain(à part encore les maths, mais comme on n'a plus d'industrie, on a moins besoins d'ingénieurs!) et les décrocheurs scolaires sont en forte majorité des jeunes garçons.
A la cinquantaine ou avant, le gars qui a perdu sa famille et son emploi est largué comme un rebus et sombre dans l'exclusion. Une femme parviendra toujours à se faire aider, par les proches ou la famille, ou les institutions. Par contre, un homme seul peut crever dans la rue, ce n'est jamais qu'un déchet qui traine; ce qui fait qu'à plus de 90 %, ce sont des hommes qui sont dans la rue, et plus que rarement des femmes; même quand il n'y a pas d'enfants.
Bref, allons vers l'égalité réelle entre les femmes et les hommes!!!!

13.Posté par Vieille peau le 11/08/2018 00:31 (depuis mobile)

Une vieille peau de 52 ans m''a harcelé. Je n''ai pas cédé. Elle m''en a voulu et m''a fait la guerre. Je n''allais pas faire plaisir à une cougar de 52 ans alors que ma campagne à 26 ans est beaucoup plus fraîche et largement plus jolie.

14.Posté par Kayam le 11/08/2018 13:50

@13
Quel-que-soit l'âge qu'on a, on veut toujours reculer l'échéance. De savoir et de voir ce qui peut nous attendre devant.
Je vous souhaite d'arriver à 52 ans (cela doit être bien d'avoir pu dépasser la cinquantaine) pour profiter encore de votre "vieille peau". Si vous mourez avant ce serait dommage. Vous regretterez de ne pas avoir atteint cet âge alors que vous serez peut-être entrain de vous battre pour rester en vie, pour en profiter.

Le reste, d'être ou ne pas être avec une personne + âgée est votre choix.

Votre campagne (c'est vous qui le dites) a 26 ans... la cougar de 52 ans voulait peut-être vous faire découvrir un autre endroit là où l'herbe est plus verte ? aussi fraîche, aussi jolie et toute autant naturelle ?

15.Posté par une réunionnaise 97410 le 11/08/2018 15:51

post 10 sujet tabou, c'est vrai ce que vous dites, çà tient debout?? la quarantaine, je ne me vois pas au lit avec un p'tit jeune comme vous dites.Jamais.Mais à l'heure actuelle, sur notre ile, j'arrive à vous croire si vous le dites.
Il faut, et ne pas s'imaginer des choses quand on est en face d'une mère de famille, cad une maman.Il suffit que ses enfants sont loin d'elle, que son regard s'attarde tristement un peu sur les autres enfants dans un mac do par exemple, ce n'est pas pour cela qu'elle veut leur sauter dessus, elle pense à ses enfants c'est tout.

16.Posté par Post 15 le 11/08/2018 21:00 (depuis mobile)

Vous devez être une femme agréable.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter