Océan Indien

Une ambulance caillassée à Mayotte: Le directeur de l'hôpital craint pour la sécurité sanitaire

Mercredi 26 Octobre 2011 - 15:15

Alors que Mayotte est parsemée de barrages, des manifestants s'en sont pris à une ambulance dans la nuit de mardi à mercredi. Une situation alarmante qui a forcé le directeur de l'hôpital de Mamoudzou à prendre des mesures draconiennes quant aux déplacements du personnel hospitalier. Pour lui, la sécurité sanitaire n'est plus garantie.


Une ambulance caillassée à Mayotte: Le directeur de l'hôpital craint pour la sécurité sanitaire
 
A Mayotte, après 29 jours de mobilisation, le mouvement contre la vie chère est loin de faiblir. Dans la nuit de mardi à mercredi, la violence a atteint un niveau des plus alarmant. Aux alentours de 2 heures du matin, une ambulance transportant une femme enceinte dans le centre de Mayotte a été prise d'assaut par des manifestants. La vitre latérale a été cassée par des lancers de galets et le conducteur a été blessé à la jambe.

Un acte qui a provoqué une réaction imminente, dans la nuit, du directeur de l'hôpital de Mamoudzou, Alain Daniel. "Cela aurait pu être plus grave. En tant que directeur de l'établissement, je me dois de protéger mon personnel ainsi que les patients", nous a-t-il indiqué, ce mercredi, par téléphone. Le directeur de l'hôpital a donc aussitôt alerté les autorités publiques et décidé de ne plus faire sortir les ambulances "sans avoir vérifié au préalable que la sécurité est garantie". En d'autres termes, les ambulances restent au garage à défaut d'obtenir une escorte policière ou une vérification précise de l'état du trajet.

La conséquence est évidente, la réactivité de l'assistance aux blessés ou aux malades est en jeu. "Dieu merci nous n'avons pour le moment eu aucun appel. Clairement, nous ne pouvons à cette heure garantir une intervention sur les détresses qui s'exprimeraient", indique Alain Daniel avant d'ajouter, "c'est la première fois, depuis le début du conflit, que nous ressentons de telles difficultés". Le fonctionnement de l'hôpital est également touché puisque les nombreux barrages empêchent certains employés d'être à leur poste, et le ravitaillement des médicaments, repas et matériels connaît lui aussi des difficultés.

Après 29 jours de mobilisation le conflit contre la vie chère pourrait prendre une ampleur encore plus dramatique.
Lu 2715 fois



1.Posté par noe le 26/10/2011 15:18

Situation chaotique à Mayotte ....Cs sont des vrais combattants , pas des poules mouillées !!!

Mais il faut sortir de cette situation la tête haute ...
Tout le monde doit faire un effort et ne pas tout laisser sur le dos du gouvernement ...

2.Posté par Hugues Neau le 26/10/2011 16:00

A Post 1 : Caillasser les ambulances c'est être un vrai combattant!!??...vous avez encore perdu l'occasion de vous "taire" mon cher Noé...

3.Posté par Gaston la gaffe le 26/10/2011 16:43

Noé, il te faut faire intervenir le Seigneur et tous les saints du Paradis, afin qu'ils disent aux manifestants "Tirez pas sur l'ambulance!", et qu'ils mouillent les poules de la pluie divine tombant du ciel étoilé pour les calmer...

4.Posté par ALEXANDRA le 26/10/2011 18:06

Une question se pose: est ce des manifestants qui ont jeté des galets sur l'ambulance, ou un groupe dirigé pour semer la zizanie et empêcher les négociations d'aboutir ???

5.Posté par Raz le bol de Tayotte et de leurs abrutis.... le 26/10/2011 18:20

Trop cool les Mahorais....à 99% pour devenir Français...ahahahahahah!!!!!

"ON" veut du pas chère......on détruit, on met le feu on agresse les Français (blanc) on raquette en coupant les routes....on caillasse les ambulances...

elle est bien belle la France Mahoraise.....

6.Posté par David Asmodee le 26/10/2011 19:31

Que pense le CRAN de ces émeutes raciales ?
Il est politiquement correct de traiter les Réunionnais de raciste alors qu'il n'y a pas de problèmes majeurs à la Réunion. Que pensent les Mzoungous qui se font bombarder juste en raison de leur couleur de peau ? Le problème de la vie chère n'est qu'un prétexte pour déclencher cette espèce de nettoyage ethnique.
Qui se souvient des émeutes à St-André où la gendarmerie arrêtait des Mahorais armés qui disaient qu'ils voulaient "casser du créole" ? En minorité, ils n'ont pas trop bougé. Mais chez eux, c'est une autre histoire.

JE ME MARRE.

7.Posté par Pépin Probleme le 26/10/2011 19:55 (depuis mobile)

Nous louons la tolérance mahoraise. Las mahorais et comoriens n\'ont jamais ete racistes, agresseurs ou simplement dangereux. Jamais de litiges ni problèmes nii pepins avec eux.

8.Posté par Fab le 26/10/2011 20:58

J'espère que tous ces faits de violences teintés de racisme ne sont que le résultat d'actes d'individus minoritaires et mal intentionnés. Parceque si c'est ça la mentalité mahoraise qui domine au sein de la population, alors ils n'ont rien compris à ce qu'impliquait de devenir pleinement français. Toute cette violence est inutile. Ils n'obtiendront rien de cette manière. J'ose donc espérer que ce n'est pas ça l'état d'esprit mahorais..

9.Posté par touriste le 26/10/2011 21:36

Il faut envoyer l'armée en renfort et décréter le couvre feu.......Ce sont des laches pour attaquer une ambulance, il faut les mater .

10.Posté par ALEXANDRA le 27/10/2011 06:31

Ne confondez pas Mahorais etComoriens

11.Posté par zipé le 27/10/2011 07:38

appliquons la directive de l' ONU, rendons Mayotte aux Comores. point barre.

12.Posté par anonymous le 27/10/2011 23:16

on demande aux jeunes internes (médecins hospitaliers ) qui partent en poste là-bas de partir avec 3 semaines de vivres ...
On est en zone de guerre ou quoi ?
Où sont les sanctions pour de tels actes ?.
Combien de sans papier dans ces pillards/émeutiers ?
On va toucher le fond !

13.Posté par anonymous le 27/10/2011 23:19

@7 Pépin
Je ne l'avais pas vu ce post ...
Vous sortez d'où vous ? De la planète Mars ?

14.Posté par raména le 28/10/2011 01:33

les vrai manifestants n'agressent ni les blancs ni les ambulances parcequ'ils savent que la population mahoraise est multiculturelle depuis plusieurs siècles et dans leur tradition il y a le mot"respect".
En 2008 les comoriens ont manifesté violemment sur cette île et ils en ont pris aux blancs et quelques mahorais de passage.Une délégation mahoraise a demandé au préfet de l'époque de faire quelques choses pour que cela ne se reproduit plus à Mayotte.ces étrangers profitent de la situation pour violenter les blancs et quelques mahorais..Le gouvernement est au courant de ça.
les autorités ont même arrêté quelques groupes des barbus étrangers entrains de donner des videos jihadistes aux gamins incontrôlés.

15.Posté par anonymous le 29/10/2011 07:46

@ ramena
"les autorités ont même arrêté quelques groupes des barbus étrangers entrains de donner des videos jihadistes aux gamins incontrôlés. "

Nous y sommes

Le baril de poudre de la pauvreté est universel hélas . Mais c'est aussi ce qu'on appelait dans les années 20-30 le "lumpenproletariat" c'est à dire un réservoir de gros bras et de casseurs en tous genres pour des agitateurs .
Comme par hasard après les "révolutions de jasmin" on assiste à la floraison des barbus sur les cendres encore chaudes .
Ils sont partout où ce "lumpenproletariat" est présent et prêt à caillasser et déstabiliser le pouvoir en place .

Eux sont derrière , tirent les ficelles et disent d'une voix doucereuses " ces malheureux ont raison de se plaindre , ils sont exploités , leur pauvreté est inacceptable"

Attention danger ++
Ce processus peut parfaitement être appliqué à la Réunion !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >