Faits-divers

Une agence de publicité visée pour "exercice illégal d’agence de mannequin et concurrence déloyale"

Mercredi 14 Mars 2018 - 09:48

Rien ne va plus dans le milieu de la pub à La Réunion. C’est en tout cas le point de vue d’une des agences de la place, remontée contre certaines pratiques qu’elle estime illégales. L’affaire passe d’ailleurs ce mercredi devant le Tribunal de Champ-Fleuri.


Une des nombreuses campagnes mises en place par l'agence.
Une des nombreuses campagnes mises en place par l'agence.
Caroleen Parc est remontée. La gérante de l’agence de mannequins Kwahéri Studios est l’une des rares agences à La Réunion à disposer de la licence et de l’agrément légal afin de faire travailler des enfants dans les campagnes publicitaires.
 
Relevant de l’administration et de la législation française, le processus est lourd et contraignant : horaires contrôlés, visites médicales obligatoires, contrôles de l’inspection du travail, formulaires sans fin et à renouveler tous les ans en préfecture.
 
"Exercice illégal d’agence de mannequin et concurrence déloyale"
 
Ces procédures ont bien entendu un coût qui va se répercuter sur le prix final de la prestation. Mais selon Caroleen Parc, une agence de publicité aurait fait le choix de faire l’impasse sur ces lourdeurs administratives, en toute illégalité, pour proposer des devis plus attractifs. "Pourquoi certains devraient être assujettis à effectuer toutes ces démarches et d’autres pas ?" se demande la gérante de l’agence.
 
"Nous avons assigné en justice une agence publicitaire pour "exercice illégal d’agence de mannequin et concurrence déloyale". Ils ont fait travailler des mannequins enfants et adultes sur une campagne publicitaire d’envergure en toute illégalité."
 
"Un mannequin est un salarié"
 
À la base, l’enseigne a contacté l’agence Kwahéri pour une demande de devis. Les prix sont élevés, avec plusieurs enfants et des heures de shooting à la clé. Par la suite, plus de nouvelles de l’enseigne. "C’est la maman d’un des enfants mannequins, qui nous a communiqué le contrat.  Il y a eu des contrats qui ont été faits en direct, sans agence de mannequin. Il y a également eu des factures à la place des contrats de travail, or un mannequin est un salarié. C’est donc une pratique tout à fait illégale" souligne Caroleen Parc.
 
"Pour nous, c’est un manque à gagner, pour les mannequins, c’est également un manque à gagner et pour l’Etat aussi. Cette situation est profondément injuste et c’est pour cela que nous la portons devant les tribunaux", conclut la gérante de l’agence. 
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 2893 fois



1.Posté par viande roger le 14/03/2018 12:19

ouin ouin regardez monsieur, il m'a piqué mon précieux pognon.
en plus il a même pas le droit d'exploiter des gamins pour vendre des merd.s aux sans dent.
c'est pas juste, je veux du pognon snif snif

2.Posté par Simandèf le 14/03/2018 12:49

Dans les pub diffusées à la Réunion, on remarquera que les mahorais sont absents, ils sont invisibles. Comment expliquer cela ? Si ce n'est pas de la discrimination d'ailleurs qui est derrière ses agences de pub ?

3.Posté par André Nivet le 14/03/2018 14:55 (depuis mobile)

N’importe quoi Simandef ! La pub, c’est fait pour vendre aux Réunionnais. Que viennent faire les Mahorais là-dedans ?
Cordialement
A N

4.Posté par Alain Civet le 14/03/2018 15:00 (depuis mobile)

Qu’ils aillent faire de la pub à Mayotte puisque ce département a vocation à être développé, selon Simandef.
Cordialement
A N

5.Posté par Jp POPAUL54 le 14/03/2018 16:48

Passer par une agence de mannequin n'est pas une obligation.
Un mannequin n'est salarié qu'à partir de 16ans et s' il est sous contrat.
Au deça, - de 16, - de 14 , un certain flou artistique voile parfois les pratiques.
Pour une campagne de pub, seule une autorisation administrative est requise.
Une facture pour une prestation, rien d'illégal .... si cela est déclaré !!!

6.Posté par Fleurs des iles le 14/03/2018 19:11 (depuis mobile)

ET qui peut me répondre sûr certains comité de miss à la Réunion une fois Une fille élue miss ou Dauphine q, elle se sentent obligée de, être présente pour des magasins ou autres pour dès shooting +pub)c sans être renumere est-il légales

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter