MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Une administration française aux pratiques condamnables...


- Publié le Vendredi 4 Septembre 2015 à 11:45 | Lu 505 fois

Une administration française aux pratiques condamnables...
"On ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre" dit un célèbre adage français....Le gouvernement français commence à en savoir quelque chose. 
 
Parallèlement, il nous renseigne sur sa légèreté quant à la réalité de ses engagements communautaires et leurs conséquences. Il faut dire que l'administration française apparaît plutôt autiste, voire même discrétionnaire, quand il s'agit de parler « impôts ». Et bizarrement, notre souveraineté, qu'elle a volontairement diluée au sein d'instances européennes non élues (Commission européenne par exemple...), trouve ses limites dans nos finances publiques qui se voudraient presque, celles d'une république bananière...
 
De deux choses l'une, soit la France s'estime pleinement européenne et se conforme au droit communautaire, soit notre pays sort de l'Europe pour exercer pleinement sa souveraineté. Il ne peut y avoir de demi-mesure ou une Europe à la carte, sans nuire à sa cohésion et à sa force. Nos gouvernants du moment se montrent volontiers donneurs de leçons vis à vis des autres membres de l'Union (la Grèce par exemple...), mais devraient déjà balayer devant leur porte et se montrer irréprochables. Tant sur le plan européen que sur le plan national. On est actuellement loin du compte sur les deux tableaux, loin s'en faut.
 
La justice européenne - une fois de plus - a rendu mercredi 2 septembre une décision qui devrait obliger le Ministère des Finances français à reconsidérer une importante partie du code des impôts. Une décision qui devrait faire jurisprudence et finalement coûter beaucoup d'argent au Fisc, à la vue des demandes de remboursements qui ne manqueront pas d'affluer, sauf à ignorer une fois de plus, la supériorité du droit communautaire sur le droit interne français. Ce sont là encore, bien évidemment, les contribuables français qui vont devoir mettre la main à la poche.
 
Et le mirage d'une nouvelle promesse socialiste - faite la semaine dernière par Michel Sapin - de rendre 2 milliards d'impôts aux français en 2017, apparaît-il une fois de plus, comme une vaine promesse de campagne....
 
De même, malgré l'omerta imposée aux médias, et l'intimidation exercée par l'administration française envers les assurés sociaux (salariés et travailleurs indépendants) qui seraient légitimement tentés de reprendre leur liberté, on commence à entrevoir aux quatre coins de France et de Navarre, mais surtout aussi à La Réunion, qu'il est désormais possible de choisir sa caisse de sécurité sociale et de retraite au niveau européen, sans être « lors la loi ».
 
Au niveau national, on apprend que notre administration, dont notamment notre désormais célèbre « Justice du XXI ième siècle », emploie plus de de 50.000 personnes « au noir », sans contrat de travail, sans payer ni charges sociales, ni TVA... Comme le souligne une fois de plus un de nos célèbres adages, « les bons conseilleurs ne sont pas toujours les bons payeurs.. ». Inévitablement, des procès coûteux se préparent contre notre administration qui se voulait irréprochable. A croire que le respect des lois c'est l'affaire de tous, sauf de l'administration française !
 
Avec toutes ces « bonnes nouvelles », on continue à nous faire croire que demain sera meilleur et que les Français n'ont pas peur de l'avenir. Ce n'est pas tant l'avenir dont il faut nous méfier, mais surtout de ces gens qui nous le prépare. Le réveil sera rude..
 
Marc LEWITT




1.Posté par H. DEZAERT le 04/09/2015 14:51

Magnifique envolée Mr LEWITT ! Vos propos sont les miens !
Nos chers gouvernants se disent Européens avant tout, mais se permettent des 'intentions' ou des actions qui contrecarrent les grands principes de l'UE.

Concrètement, pour parler "d'Administration Française aux pratiques condamnables", je me dois d'évoquer ici le cas de la DDE/DEAL qui a exploité ses propres erreurs (le fruit de son mauvais travail) pour classer en rouge un riverain qui a osé dénoncer ses bévues dans le lit du Boucan-Launay !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes