MENU ZINFOS
Santé

Un week-end de prévention pour la journée mondiale du diabète


En cette journée mondiale du diabète, différents stands de prévention étaient installés un peu partout sur l'île. Ce dimanche, les réunionnais ont pu se rendre sur le Barachois pour s'informer mais aussi se faire dépister gratuitement.

Par Julien Delarue - Publié le Dimanche 14 Novembre 2010 à 17:14 | Lu 1627 fois

"C'est une journée destinée à sensibiliser le plus grand nombre de personne possible, patient, institutionnel, professionnel, … sur le gros enjeux de santé publique que représente la maladie diabétique et ses complications", explique le Dr. Marie-Claude Boyer, médecin diabétologue au CHR de Bellepierre.

Pas seulement une journée de prévention, puisque des manifestations étaient organisées tout le week-end, samedi dans l'Ouest et le Sud de notre île et aujourd'hui dans le Nord et l'Est.

Alors que le diabète progresse dangereusement en France et plus particulièrement dans les DOM, notamment à la Réunion, comme l'indique une étude publiée par l'Institut de veille sanitaire, "L’étude Entred 2007 a permis pour la première fois de comparer les populations diabétiques dans les DOM et en métropole en termes de caractéristiques, risque cardiovasculaire, complications et qualité des soins. On observe une population plus jeune à La Réunion, à ancienneté de diabète égal, majoritairement féminine surtout en Antilles-Guyane, et économiquement moins favorisée. Chez les personnes diabétiques de type 2, le risque vasculaire est élevé malgré une prévalence du surpoids, de l’obésité et du tabagisme plus faible. Le contrôle glycémique est moins bon à La Réunion qu’en métropole malgré un traitement plus intensif, en particulier par insulinothérapie. Le profil des complications est différent avec une fréquence élevée de complications oculaires à La Réunion, et une fréquence moindre de complications cardiovasculaires en Antilles-Guyane. Le risque rénal est davantage reconnu dans les DOM, mais sa surveillance, comme celle du diabète de façon plus générale, reste insuffisante", explique en conclusion l'étude, ces journées de prévention sont là pour informer le grand public.

Le Dr. Marie-Claude Boyer met en avant "la flambée du diabète" due à une évolution du mode de vie qui interviendrait "sur un terrain génétique. Mais ce sont les facteurs environnementaux qui ont favorisé l'émergence de la maladie, notamment au niveau de l'alimentation plus grasse et sucrée, le tout associé à un manque d'activité sportive".

Un diabète non traité donne des complications

Ces journées de sensibilisation servent avant tout à faire prendre conscience aux Réunionnais à se faire dépister à temps, "car un diabète non pris en charge, qui n'est pas traité peut engendrer des atteintes sur l'ensemble de l'organisme et les fameuses complications", explique-t-elle, avant de conclure et d'insister sur le fait que ces complications "ne sont pas une fatalité, car le but de ces journées et d'éviter de les faire apparaitre quand on sensibilise les personnes à une prise en charge précoce. Ce n'est pas le diabète qui donne des complications, mais le diabète non soigné, non traité et négligé qui donne des complications !".




1.Posté par noe974 le 14/11/2010 20:01

Trop de diabétiques : il faut arracher les cannes et faire d'autres cultures bio !!!

2.Posté par Dionysien le 14/11/2010 22:54

Faut arrêter de faire l'amour car l'amour lé doux !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes