MENU ZINFOS
Société

Un "utérus baba figue" pour sensibiliser au dépistage du cancer du col


Avec ses couleurs lumineuses et ses contours fleuris, l’Utérus baba figue, oeuvre de l’artiste Aurellll, est la star de la nouvelle campagne de sensibilisation menée par le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers (CRCDC). En levant le tabou sur cet organe féminin par excellence, l’objectif est d’encourager les Réunionnaises à participer au dépistage du cancer du col de l’utérus : une maladie évitable et curable à condition d’être prise en charge rapidement.

Par - Publié le Vendredi 31 Janvier 2020 à 17:33 | Lu 3456 fois

"J’ai voulu valoriser cet espace obscur qu’est l’utérus, pour mètre en lumière son côté sacré, et ainsi valoriser la femme", explique l’artiste plasticienne Aurellll, dont l’oeuvre "Utérus Baba Figue" a été choisie pour figurer au coeur de la nouvelle campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du col de l’utérus.
 
"J’ai choisi le baba figue (ou fleur du bananier) parce que c’est un symbole végétal fort de La Réunion, qui représente l’abondance avec sa grande fleur et ses nombreux fruits".
 
Dans des tons roses-orangés, l’oeuvre dépeint l’organe reproducteur féminin avec luminosité : une main de bouddha et une fleur rafflesia viennent ajouter une touche de joie et de sérénité dans la composition.

 

L’utérus, sombre inconnu
 
Logé au fin fond du ventre des femmes, l’utérus reste un organe mal connu par leurs propriétaires. Imbriqué dans le système reproductif féminin, il est invisible de l’extérieur et quelque peu mystérieux dans son fonctionnement : une fois par mois, il saigne, et quelques fois, il donne la vie à un nouvel être humain.
 
Parce qu’il est lié à la sexualité des femmes, le sujet de l’utérus est encore quelque peu tabou, et avec lui, les maladies qui le touchent. Mais c’est en le représentant de façon visuelle, sacralisée, colorée et originale qu’Aurellll et le CRCDC espèrent inciter les Réunionnaise à en parler avec leurs médecins.
 

Les Réunionnaises participent moins au dépistage
 
Alors que la semaine Européenne de prévention et de dépistage du cancer du col de l’utérus touche à sa fin, il est plus que jamais important de sensibiliser les Réunionnaise, dont seulement 57% participent au dépistage. C’est moins que la moyenne nationale qui enregistre 60% de participation.
 
"L’idéal ce serait d’arriver à 100% de participation" explique en souriant le Dr Katia Slama, médecin-coordinatrice du CRCDC, "Parce que le cancer du col de l’utérus est un cancer relativement fréquent à La Réunion: c’est le troisième cancer chez la femme après le cancer colorectal et le cancer du sein".
 
D’autant que c’est un cancer que l’on peut aujourd’hui prévenir, et même guérir dans 93% des cas, si la maladie et rapidement diagnostiquée.


Les recommandations du CRCDC
 
Face au cancer du col de l’utérus, il y a deux moyens pour agir :
  • Se faire vacciner contre les HPV entre 11 ans et 14 ans. La vaccination peut également être proposée en rattrapage jusqu’à 19 ans inclus.
  • Réaliser un test de dépistage tous les 3 ans, entre 25 et 65 ans, que l’on soit vaccinée ou non.
 
Le dépistage du cancer du col de l'utérus en pratique :
 
1. Le rendez-vous. Vous pouvez prendre rendez-vous auprès : d’un gynécologue ; d’un médecin généraliste ; d’une sage-femme (pendant mais aussi en dehors du suivi de grossesse)

2. Le test de dépistage. L’examen se fait en position gynécologique. Le professionnel de santé prélève délicatement des cellules au niveau du col de l’utérus afin de les analyser. Cela prend quelques minutes, n’est pas douloureux, même si une gêne peut être ressentie.

3. Les résultats ; Le prélèvement est envoyé à un cabinet ou laboratoire spécialisé pour analyse par un médecin anatomo-cyto-pathologiste. Après quelques jours, vous recevrez vos résultats. Dans 96 % des cas, le résultat est normal. Cela signifie qu’aucune anomalie pouvant correspondre à des lésions précancéreuses ou à un cancer n’a été détectée au moment du dépistage.

N’oubliez pas de refaire le test de dépistage tous les 3 ans ou 1 an après si c’est votre premier dépistage.
Dans 4 % des cas, le résultat est anormal. Cela ne signifie pas que vous avez un cancer mais qu’une anomalie a été détectée. Votre médecin ou votre sage-femme vous indiquera les examens complémentaires nécessaires et vous orientera, si besoin, vers un professionnel de santé spécialisé.


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par LAMPION le 31/01/2020 21:48

Le comble pour une femme c'est de faire LE GRAND RAIDE et de passer le col du taibit.
Histoire de col..

2.Posté par Clown le 01/02/2020 06:04 (depuis mobile)

Si on a fait un peu d'école l'utérus n'est pas inconnu, surment pour cela qu'ici il est complètement inconnu

3.Posté par Kayam le 01/02/2020 11:05

Coquine !! 😊 C'est une façon détournée de parler de la banane...😋quand on sait à quoi la banane est assimilée... Ceci dit, la banane est un fruit délicieux et elle fait sûrement partie des préférences de beaucoup de palais ; mangée crue, cuite on s'en régale. Et le baba figue avec du boucané est un délice.

Briser les tabous n'est pas facile mais quitte à avoir honte et se sentir gênée pendant 15 minutes environ, il est important de se faire dépister. Être en bonne santé est tellement vital et être rassurée de ne pas avoir un cancer apporte tellement de sérénité !
Beaucoup de jeunes filles et femmes sont pudiques et dans ce cas, il faut choisir une gynéco ; ce qui n'enlève rien au professionnalisme d'un gynéco qui a fait des études pour.

Il faut parler entre femmes (famille, collègues), amies pour décoincer un peu et ça aide beaucoup surtout quand les conversations sont pimentées et hilarantes.
Entre savoir et douter pour s'inquiéter à en devenir complètement parano, le choix doit être vite fait. 😘
----
Retourné à l'envers, c'est une vraie tenaille !
Les concours de dessins sont-ils diffusés au public ou sont-ils diffusés à huis-clos ? C'est toujours après que nous en avons connaissance alors que c'est largement à sa portée...sauf si les mineures n'ont pas le droit d'y participer.

4.Posté par une réunionnaise 97410 le 01/02/2020 18:55

comment on peut parler d'un sujet très grave comme cela, concernant les femmes, et avoir des sourires tranches papailles comme sur cette photo.toutes les dents dehors ce n'est pas possible, un peu de respect. quand meme pour ces femmes malades.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes