MENU ZINFOS
Faits-divers

Un surveillant amoureux d’une élève : Le "Casanova" condamné à 6 mois de sursis


Par - Publié le Mercredi 3 Avril 2019 à 09:27 | Lu 13925 fois

C’est au collège de la Montagne que les amoureux se sont rencontrés. Lui, assistant d’éducation de 23 ans, elle, une élève de 16 ans. Les faits datent de l’année dernière mais le couple tient toujours ; avec l’accord des parents de la jeune fille. Ayant atteint la majorité sexuelle, l’adolescente ne serait pas victime, si son petit copain n’exerçait pas une fonction d’autorité. Il était donc jugé pour atteinte sexuelle abusant de l’autorité de sa fonction ce mardi devant le tribunal correctionnel de Champ-Fleuri. A cela s’ajoutent des menaces de mort et de délit proférés à l’encontre de deux autres élèves.
 
"J’ai été victime de ma colère", affirme le jeune homme, confiant, qui ajoute avoir été poussé à bout par les deux amies de sa copine. Jugé trop "proche" des élèves par ses collègues, le président d’audience lui demande : "La cour de récréation, c’est un terrain de chasse pour vous ? Vous êtes le Casanova des cours de récré ?" Si la procureure a requis deux mois de prison avec sursis, la cour n'a manifestement pas été convaincue par cette histoire d'amour: 6 mois de sursis.


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Fidol Castre le 03/04/2019 11:45

Brigitte Trognieux 40 ans
Emmanuel Macron 15 ans

2.Posté par Pascale le 03/04/2019 11:50

juste 6 mois de sursis.... pas d'inscription dans le fameux fichier des délinquants sexuels alors?
Et ben...........
en plus zinfos ne donne pas son prénom ni ses diplômes................ étrange!!

3.Posté par spartacus974 le 03/04/2019 12:29

Étonnant cette décision de justice .....Nous nous étions habitués à des décisions dérisoires pour des viols,des agressions sexuelles ....Et là,6 mois de sursis dans un cadre où la contrainte ne peut être reprochée à l'assistant d'éducation.

4.Posté par pipo le 03/04/2019 13:29

16 ans est encore au collège sacré émancipation la gamine!

@ Pascale bien sur qui oui pour le fichier!

5.Posté par Intouchable le 03/04/2019 14:12 (depuis mobile)

A 16 ans elle peut vivre une histoire d''amour avec un jeune homme de 23 ans, il est jeune aussi je ne vois pas pourquoi ce serait un délinquant ou prédateur sexuel c''est juste des jeunes normaux qui vivent une histoire d''amour entaché par des cons

6.Posté par kersauson de (p.) le 03/04/2019 16:29

s ils sont ensemble
LACHEZ LES

7.Posté par cd974 le 03/04/2019 16:35

les parents étaient d'accord ! quel sens des responsabilités ! bravo ...

8.Posté par miro le 03/04/2019 17:52

y parait que tisane Tambave y guérit parfois ce genre de maladie amoureuse. La trogneux n'a pas été soulagée pourtant ! ......

9.Posté par Bib le 04/04/2019 06:41 (depuis mobile)

Mais où va t-on? Parents irresponsables, jeune homme en mal d''amour ou de sexe à la recherche sur son lieu de travail d''une jeune fille mineure, vierge de préférence...la justice lui a bien rappelé : c''est de l''abus d''autorité. Pauvre gars!

10.Posté par changeonslesmentalites le 04/04/2019 04:48

Arrêtez de trouver ça normal à 23 ans sortir avec une mineure c juste révélateur d’une immaturité à mon sens c beaucoup trop commun à la Réunion les jeunes ne pensent qu’à se mettre en couple et les parents cautionnent !!! Lamentable

11.Posté par anonyme le 04/04/2019 08:47 (depuis mobile)

Je vois pas où est le problème , il n’est pas délinquant ou quoi la , la fille et les parents sont consentent , tant mieux pour eux , ce sont des parents à l’ecoute et Ouvert d’esprit , 23/16 dans la vie cet écart d’age Ne sera plus un soucis .

12.Posté par changeonslesmentalites le 04/04/2019 09:54

Sérieusement !! Cet écart ne choque pas à l’âge adulte car la personne est censées être construite à 16 ans ce n’est pas le cas

13.Posté par Inconnu le 04/04/2019 13:28 (depuis mobile)

Je pense qu''il y a des choses vraiment plus grave sur cette terre au lieu de juger ses amoureux d''autant plus que les parents de la fille accepte cette relation

14.Posté par Zarin le 04/04/2019 20:38

Une abeille un jour de printemps
Voletait, voletait gaiement
Sur la rose bruyère en fleur
Dont si douce est l'odeur

Au pied de la bruyère en fleur
Une pauvre chenille en pleur
Regardait voler dans le ciel
La petite et son miel

Et la pauvre chenille en sanglots
Lui disait "Je vous aime"
Mais l'abeille là-haut, tout là-haut
N'entendait pas un mot

Cependant que les jours passaient
La chenille toujours pleurait
Et l'abeille volait gaiement
Dans le ciel du printemps

Après avoir pleuré jusqu'à la nuit
Notre chenille s'endormit
Mais le soleil de ses rayons
Vint éveiller un papillon

Et sur une bruyère en fleur
Notre abeille a donné son coeur
Tandis que chantaient les grillons,
Au petit papillon

Par les bois, les champs et les jardins
Se frôlant de leurs ailes
Ils butinent la rose et le thym
Dans l'air frais du matin

Ma petite histoire est finie
Elle montre que dans la vie
Quand on est guidé par l'amour,
On triomphe toujours
On triomphe toujours
On triomphe toujours.

Henri Salvador
L'ABEILLE ET LE PAPILLON
Paroles: Maurice Pon, musique: Henri Salvador

15.Posté par Kiki le 05/04/2019 15:35 (depuis mobile)

Ils auraient dû resté plus discret sur leur "amourette" jusqu''à s''que sa s'' "tasse". La jalousie des 2 copines c''est ce qui a fait déborder le "vase". Et lorsque la loi a mis le nez ds vos affaires, c''est que sa sens le roussi pr votre matricule. ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes