Société

Un sous-préfet originaire de La Réunion pour Morlaix

Mardi 5 Mars 2019 - 11:30

Gilbert Manciet prend ses fonctions (Photo : Préfecture du Finistère)
Gilbert Manciet prend ses fonctions (Photo : Préfecture du Finistère)
Depuis hier, Morlaix a un sous-préfet originaire de La Réunion. Né en 1966, à Saint-Pierre, Gilbert Manciet a pris ses fonctions dans le Finistère ce lundi.

Une mission qui ne lui est pas étrangère, puisque l'homme a déjà occupé le poste de sous-préfet à Bagnères-de-Bigorre, dans les Hautes-Pyrénées, entre 2015 et 2017.

Avant ça, celui qui a entamé sa carrière comme officier dans l'armée de terre avait occupé les fonctions de secrétaire général de la sous-préfecture de Mulhouse, et de chef du service interministériel de défense et de protection civiles au cabinet du préfet de Maine-et-Loire. 
N.P
Lu 2716 fois



1.Posté par oh le 05/03/2019 12:08

Mais que vont dire les Bretons?

2.Posté par Ken le 05/03/2019 13:07

Quel honte, on devrait écouter les élus réunionnais et appliquer la préférence régionale: il y a pas assez de bretons au chômage pour qu’en plus on envoie un français des îles? C’est sûre, il doit sûrement bien connaître les problèmes de la Bretagne!
A la la la la... quoi?

3.Posté par Pamphlétaire le 05/03/2019 14:21

Le Ssous-Préfet aux champs d’Alphonse Daudet.

M. le sous-préfet est en tournée. Cocher devant, laquais derrière, la calèche de la sous-préfecture l’emporte majestueusement au concours régional de la Combe-aux-Fées. Pour cette journée mémorable, M. le sous-préfet a mis son bel habit brodé, son petit claque, sa culotte collante à bandes d’argent et son épée de gala à poignée de nacre... Sur ses genoux repose une grande serviette en chagrin gaufré qu’il regarde tristement.M. le sous-préfet regarde tristement sa serviette en chagrin gaufré ; il songe au fameux discours qu’il va falloir prononcer tout à l’heure devant les habitants de la Combe-aux-Fées :— Messieurs et chers administrés...Mais il a beau tortiller la soie blonde de ses favoris et répéter vingt fois de suite :— Messieurs et chers administrés... la suite du discours ne vient pas.La suite du discours ne vient pas... Il fait si chaud dans cette calèche !... À perte de vue, la route de la Combe-aux-Fées poudroie sous le soleil du Midi... L’air est embrasé... et sur les ormeaux du bord du chemin, tout couverts de poussière blanche, des milliers de cigales se répondent d’un arbre à l’autre... Tout à coup M. le sous-préfet tressaille... Là-bas, au pied d’un coteau, il vient d’apercevoir un petit bois de chênes verts qui semble lui faire signe...Le petit bois de chênes verts semble lui faire signe :— Venez donc par ici, monsieur le sous-préfet ; pour composer votre discours, vous serez beaucoup mieux sous mes arbres...M. le sous-préfet est séduit ; il saute à bas de sa calèche et dit à ses gens de l’attendre, qu’il va composer son discours dans le petit bois de chênes verts.Dans le petit bois de chênes verts il y a des oiseaux, des violettes, et des sources sous l’herbe fi ne... Quand ils ont aperçu M. le sous-préfet avec sa belle culotte et sa serviette en chagrin gaufré, les oiseaux ont eu peur et se sont arrêtés de chanter, les sources n’ont plus osé faire de bruit, et les violettes se sont cachées dans le gazon... Tout ce petit monde-là n’a jamais vu de sous-préfet, et se demande à voix basse quel est ce beau seigneur qui se promène en culotte d’argent.A voix basse, sous la feuillée, on se demande quel est ce beau seigneur en culotte d’argent. Pendant ce temps-là, M. le sous-préfet, ravi du silence et de la fraîcheur du bois, relève les pans de son habit, pose son claque sur l’herbe et s’assied dans la mousse au pied d’un jeune chêne ; puis il ouvre sur ses genoux sa grande serviette de chagrin gaufré et en tire une large feuille de papier ministre.— C’est un artiste ! dit la fauvette.— Non, dit le bouvreuil, ce n’est pas un artiste, puisqu’il a une culotte en argent ; c’est plutôt un prince.— C’est plutôt un prince, dit le bouvreuil.— Ni un artiste, ni un prince, interrompt un vieux rossignol, qui a chanté toute une saison dans les jardins de la sous-préfecture... Je sais ce que c’est : c’est un sous-préfet !Et tout le petit bois va chuchotant :— C’est un sous-préfet ! c’est un sous-préfet !— Comme il est chauve ! remarque une alouette à grande huppe.
3Les violettes demandent :— Est-ce que c’est méchant ?— Est-ce que c’est méchant ? demandent les violettes.Le vieux rossignol répond :— Pas du tout !Et sur cette assurance, les oiseaux se remettent à chanter, les sources à courir, les violettes à embaumer, comme si le monsieur n’était pas là... Impassible au milieu de tout ce joli tapage, M. le sous-préfet invoque dans son cœur la Muse des comices agricoles, et, le crayon levé, commence à déclamer de sa voix de cérémonie :— Messieurs et chers administrés...— Messieurs et chers administrés, dit le sous-préfet de sa voix de cérémonie...Un éclat de rire l’interrompt ; il se retourne et ne voit rien qu’un gros pivert qui le regarde en riant, perché sur son claque. Le sous-préfet hausse les épaules et veut continuer son discours ; mais le pivert l’interrompt encore et lui crie de loin :— À quoi bon ?— Comment ! à quoi bon ? dit le sous-préfet, qui devient tout rouge ; et, chassant d’un geste cette bête effrontée, il reprend de plus belle :— Messieurs et chers administrés...— Messieurs et chers administrés..., a repris le sous-préfet de plus belle.Mais alors, voilà les petites violettes qui se haussent vers lui sur le bout de leurs tiges et qui lui disent doucement :— Monsieur le sous-préfet, sentez-vous comme nous sentons bon ?Et les sources lui font sous la mousse une musique divine ; et dans les branches, au-dessus de sa tête, des tas de fauvettes viennent lui chanter leurs plus jolis airs ; et tout le petit bois conspire pour l’empêcher de composer son discours.Tout le petit bois conspire pour l’empêcher de composer son discours... M. le sous-préfet, grisé de parfums, ivre de musique, essaye vainement de résister au nouveau charme qui l’envahit. Il s’accoude sur l’herbe, dégrafe son bel habit, balbutie encore deux ou trois fois :— Messieurs et chers administrés... Messieurs et chers admi... Messieurs et chers...Puis il envoie les administrés au diable ; et la Muse des comices agricoles n’a plus qu’à se voiler la face.Voile-toi la face, ô Muse, des comices agricoles !... Lorsque, au bout d’une heure, les gens de la sous-préfecture, inquiets de leur maître, sont entrés dans le petit bois, ils ont vu un spectacle qui les a fait reculer d’horreur... M. le sous-préfet était couché sur le ventre, dans l’herbe, débraillé comme un bohème. Il avait mis son habit bas ; et, tout en mâchonnant des violettes, M. le sous-préfet faisait des vers.

4.Posté par Ti Tangue zilé zone le 05/03/2019 15:12 (depuis mobile)

Normal son grand père boulanger renommé à Saint Pierre était un gentil personnage....

5.Posté par MICHEL HENRY le 05/03/2019 18:48

3.Posté par Pamphlétaire//2.Posté par Ken ça vole bas les gars tres bas !!!!!

6.Posté par Pamphlétaire le 05/03/2019 19:40

5.Posté par MICHEL HENRY le 05/03/2019 18:48

Naturellement, l'existence, le nom et la profession de Madame Astiné étaient une source d'ébaudissement infini, à base de contrepèteries et de calembours d'un goût exécrable; mais plus la facétie volait bas, plus vif était l'amusement. Jean-Louis Curtis, le Roseau pensant, p. 22.

ébaudissement : nom masculin. Vieux ou archaïsme littéraire. Le fait de s'ébaudir; état d'une personne ébaudie, réjouie. Plaisir, réjouissance.

7.Posté par Pro no stick le 05/03/2019 19:45 (depuis mobile)

6.
Ah ces bretons qui se considerent expat à la Reunion .. La honte!

8.Posté par klod le 05/03/2019 21:29

excellent certains commentaires à lire ! i love "zinfos" des fois !

j'ai cru lire "un morlaixiens, sous préfet de la run, vive les bretons " ............ il faut que je me mette à la diète , lol de relol .

9.Posté par L'Ardéchoise le 05/03/2019 22:12

Merci, Pamphlétaire, pour ce joli texte qui sent si bon les violettes et qu'on ne se lasse jamais de lire !
D'autant qu'il tombe bien : j'ai fait une rando en Cévennes cet après-midi, le chemin était tapissé de violettes, et les prés, et la forêt aussi; un régal visuel, vu la variété de tons, et olfactif !

10.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 05/03/2019 23:17

Est-ce qu'ils vont le mordre à Morlaix ?

11.Posté par klod le 06/03/2019 15:33

"La Boulangerie-Pâtisserie "A la Reine Anne" à Morlaix, vous propose tout au long des saisons un Arc en Ciel de saveurs et gourmandises ... un choix varié de pâtisseries, sans oublier ses spécialités Bretonnes (pavé de Morlaix, kouign-amann, gâteaux bretons à la framboise, à la cerise, aux pruneaux ou nature et son far breton) et notre spécialité : le pavé de Morlaix. "

ha le kouign-amann, excellent, bonne dégustation à ce "préfet" .

12.Posté par drogo le 28/03/2019 17:02

et on nous envoie un ...corse ! qui ne connait rien des territoires ultramarins ni de la mer

13.Posté par carol martin le 28/03/2019 19:51

12.Posté par drogo et toi t y connais quoi à l ocean et a la mer ? mais vu ton temps de reaction sur cet article tu dois avoir 99% de sang corse ! quoique creoles ou corses ???

14.Posté par drogo le 28/03/2019 22:01

Du calme Carol Martin ... tu es corse ? d'ou ? moi de l'Ile Rousse ... et la mer ? je connais ha ha ha ...

15.Posté par carol martin le 29/03/2019 13:56

14.Posté par drogo A chì t'ha culu, tira peta a bacia t'hà l'anchi corti va donc et pinzutu !!!!!! la mer ou l ocean a la reunion c est l ocean la corse c est la mer mais ou es tu ? en corse sur le continent ou a la run , je suis né a Calvi ! ma famille est de belgodere ! donc........ on est voisin enfin pas pour le moment je suis sur st pierre et miquelon ! embarqué surle "NORDET " camarade marin !!!!!!!! et toi ?

16.Posté par drogo le 03/04/2019 13:53

15 : Le Nordet ? le Roro Passager ? qui fait la liaison entre Saint Pierre et Miquelon ? Beau Bateau Moi j'ai vécu a Calvi (dans la citadelle) puis a Bastia (rue collonella) j'ai vécu 10 ans a La Réunion, (je connais bien l'ancien maire du Port) je suis un "specialiste" des bateaux"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie