MENU ZINFOS
Mayotte

Un réseau de passeurs identifié après des mois d'écoutes


Par Yohann Deleu - Publié le Jeudi 10 Mars 2022 à 09:35

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Des centaines de pages de retranscriptions téléphoniques ont permis de confondre le responsable d'un réseau de passeurs. Ce dernier a écopé de trois ans de prison ferme ce mercredi en comparution immédiate. Ses complices, eux, sont en fuite.

Quatre trajets, et guère plus de 500€ de revenus au total. À écouter le trentenaire à la barre du tribunal correctionnel de Mamoudzou, son rôle dans le réseau de passeurs a été plus que modeste. Mais le parquet avait contre lui un dossier d'une rare épaisseur pour une affaire de ce type. En tout, quatre mois d'écoutes téléphoniques, de septembre à janvier dernier, qui dressent un portrait bien différent du jeune homme. On l'y entend donner des ordres, et faire preuve d'un cynisme glaçant à l'égard des passagers. Ces derniers sont qualifiés de "corossols", de "maniocs" ou encore de "cocos" voire de "choses" que le passeur n'hésite pas à menacer de "pousser à l'eau".

Les écoutes montrent que l'homme, surnommé Chakri, était l'acheteur d'une barque, et qu'il se chargeait de toute la logistique du côté mahorais du trafic : transport des passagers en taxis clandestins à l'arrivée, fourniture de téléphones prépayés aux pilotes des barques, mais aussi encaissement. Les écoutes font état de milliers d'euros, de transport d'Anjouannais mais aussi d'Africains, transportés comme du bétail sur des barques chargées de cigarettes de contrebande, de zébus, de chèvres et autres moutons.

"La semaine dernière, il a été question d’un certain nombre de personnes décédées entre les Comores et Mayotte. Cela arrive tout le temps. Ces faits ne sont pas que des faits d’atteinte à l’intégrité des frontières, ce sont des faits qui mettent la vie des personnes en jeu, pour un gain financier", a exprimé le substitut du procureur qui réclamait 4 ans ferme. 

Malgré ses tentatives pour minimiser les faits, le prévenu, seul à la barre, a été condamné à 3 ans de détention, cinq ans d'interdiction du territoire français et 3000€ d'amende. Ses complices présumés, abondamment cités dans les écoutes, seraient quant à eux cachés à Anjouan. Le réseau, lui, a pris un coup dans l'aile.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes