Océan Indien

Un reportage de France 2 pour comprendre les "décasages" à Mayotte

Mercredi 8 Juin 2016 - 11:10

Un reportage de France 2 pour comprendre les "décasages" à Mayotte
Chaque semaine, en général le week-end, des dizaines de Mahorais partent à la chasse -le terme n'est pas trop fort- aux clandestins. Ils leur reprochent d'occuper illégalement leurs terres et d'être à l'origine de la délinquance extrêmement importante et violente qui sévit sur l'île.

Généralement prévenus longtemps à l'avance par un système d'affiches et par bouche-à-oreilles, ces Comoriens en situation irrégulière ne les ont généralement pas attendu et se sont enfuis pour se mettre sous la protection des forces de l'ordre.

A peine partis, les Mahorais s'en prennent à leurs bidonvilles, leurs bangas comme on les appelle dans l'ile aux Parfums, et détruisent tout.

Pris en charge et dans l'espoir de se voir relogés décemment par l'Etat français, les clandestins n'iront pas très loin pour la plupart. En général, des équipes de la PAF les attendent sur la route qui mène à Mamoutzou, la capitale. Le tri est fait entre ceux qui sont en situation régulière et les clandestins et ces derniers se voient conduire en centre de rétention, avant d'être expulsés vers les Comores.

Les autres atterrissent sur la place de la République à Mamoutzou, dans l'attente d'une solution qui n'existe pas. Le parc de logements sociaux est quasi-inexistant à Mayotte et le préfet ne sait quoi faire de ces Comoriens qui soit ont déjà obtenu la nationalité française, soit sont inexpulsables du fait qu'ils ont un enfant né à Mayotte, et qui sont donc Français de par le droit du sol.

Nombre de femmes comoriennes prennent en effet le risque de venir accoucher à Mayotte à bord d'un kwassa-kwassa avec cet objectif en tête.  Et ce n'est pas un hasard si la maternité de Mamoutzou détient le record national du nombre de naissances...

Pierrot Dupuy
Lu 2546 fois



1.Posté par Choupette le 08/06/2016 11:59

" ... dans l'attente d'une solution qui n'existe pas"

Et le boeing qu'on a été cherché à grandes pompes ? Celui-là, justement, qui doit faire la liaison Mayotte-Métropole ?

Quelqu'un disait "voleurs y volent voleurs, le diable y rit !".

2.Posté par Choupette le 08/06/2016 12:08

" ... venir accoucher à Mayotte à bord d'un kwassa-kwassa ... "

Formulation douteuse. Ça laisse croire qu'elles accouchent à bord d'un kwassa-kwassa.

Par contre " ... venir, à bord d'un kwassa-kwassa, accoucher à Mayotte", là, c'est mieux.

3.Posté par Zarin le 08/06/2016 12:28

C'est "kwa çà" ?...

4.Posté par Légadiamb le 08/06/2016 13:47

Laissons les mahorais vivrent sereinement leur sage culture comorienne, loin de l'agitation européenne et de la stressante mondialisation

5.Posté par eh oui le 08/06/2016 14:01

Ah bon, parce que ces Mahorais découvrent tout d'un coup ces cases "clandestines" habitées par des Comoriens qu'ils emploient au noir dans leurs plantations souvent depuis des années...sans compter ceux qui travaillent au noir depuis des années sur tous les chantiers de l'île!...
Et ce discours sur "ces gens là" n'est-ce pas ce que disent certains à la Réunion concernat les mahorais!

6.Posté par D.Hoareau le 08/06/2016 15:32

Faut juste annuler le droit du sol a Mayotte. Et riskab bana y revien plus.
Il n'y a qu'a voir sur youtube, tous ces anjouanais qui déclarent ouvertement la guerre aux Mahorais parce qu'ils ont demandé a ce que leurs terrains soient libérés.

7.Posté par Manquements de l’État, et voilà le dramatique résultat ! (GS) le 08/06/2016 16:03

D'une part, il s'agit d'un reportage partial qui emploie des termes inapropriés comme « expédition punitive » ; alors qu'en vérité ce sont des délinquants et des criminels qui commettent des expéditions punitives contre les propriétaires, comme par exemple, la famille d'un conseiller départemental agressée et menacée de mort chez elle.
D'autre part, il est vrai que depuis 40 ans, plus de 10 000 victimes sont mortes naufragées dans les eaux territoriales Françaises, et qu'il faut que les naufrages cessent.
Par ailleurs, soulignons que grâce à Jésus-Christ, les enfants d'immigrés qui naissent en France depuis 1975, y compris, par exemple, à Mayotte, comblent depuis le manque démographique causé par les millions de bébés Français avortés.

8.Posté par kafir le 08/06/2016 16:08

L'enjeu ici réside dans une certaine idée de l'homme, car en effet, si la notion de barbare est relative alors celle d'humanité, et surtout d’inhumanité,le sera elle aussi. Comment alors juger des actes ( des barbares ).

Monsieur Azaly Asoumani le nouveau président comorien est un homme intelligent et pragmatique. J’espère que cela va aller vite et se concrétiser dans la positivité des bonnes relations amicales et sociales avec la France et de s'associer, en vertu d'un accord sur le droit et d'une communauté d’interêts, pourquoi pas une indépendance association ? ?

kafir

kafir

9.Posté par Zozossi le 08/06/2016 17:01

France 2, comme toute la corporation des fabricants d'opinion, ne cherche pas à informer, mais à diffuser un avis tout fait au service d'une cause qui n'est pas la nôtre.

Ce "reportage" comporte toutes les grosses ficelles de la propagande:

-la "journaliste" taxe les expulsions par les Mahorais d'"illégalité la plus totale", mais évite d'employer les mêmes mots pour désigner l'immigration clandestine comorienne;

-pour apitoyer le téléspectateur, elle fait un gros plan sur le visage d'une femme immigrée clandestine au moment où celle-ci s'essuie les yeux, comme si celle-ci pleurait; mais manifestement, elle ne pleure pas: elle s'essuie les yeux…

-elle déclare péremptoirement, pour condamner les Mahorais, que "la plupart des expulsés sont en situation régulière", alors qu'elle n'a évidemment aucun moyen de la savoir faute d'avoir fait un recensement précis;

-elle ne filme que des femmes et des enfants, toujours pour apitoyer le naïf téléspectateur; voir la dernière image en particulier (celle qui laissera l'impression finale): un gentil enfant clandestin dans les bras d'un gentil père clandestin…

Les seuls propos vrais et sensés sont ceux d'un jeune Mahorais qui déclare sans se laisser intimider par la faiseuse d'opinion:
"Nous, on fait le boulot de l'Etat qui devait expulser ces gens-là. Ce n'est pas à nous de faire ça. Parce que nous, on en a marre de ces gens-là. Qu'ils restent chez eux! La France aux Français, les Comores aux Comoriens!"

Un fossé entre ces gens du cru qui parlent vrai, et ce pauvre préfet Veau (le bien nommé), fraîchement débarqué de métropole, qui trouve que "ces décasages ne sont pas républicains"…
S'il savait comme on s'en fout, de sa "république" et de ses "valeurs" de menteurs et de corrompus…

10.Posté par Henri le 08/06/2016 18:08

Mayotte est comorienne, point final ! L'ONU dicte le Droit International qui est supérieur à celui de la France, membre de l'ONU, mais malheureusement disposant d'un inique droit de véto, et elle viole ce Droit international.
Depuis 1995, plus de 7000 comoriens sont morts noyés par la faute du visa Balladur. La France est ici une puissance coloniale et porte la responsabilité de ce qui s'appelle des CRIMES.
Les Comores sont complices de cet état de fait, car les dirigeants y trouvent avantage financier.
Ces Mahorais ont perdu leur dignité en se vendant à la France, non par sentiment d'être "français" (peu de mahorais parlent même le français, beaucoup parlent seulement le Shimaoré ou le Shibushi malgache, alors que le niveau de compréhension en français fait partie des conditions obligatoires pourtant pour obtenir la nationalité en tant qu'étranger).
Leur ancêtre Andriantsoly a vendu cette île à la France alors que ce prince était un malgache Sakalava en fuite, occupant Mayotte sans droit ni titre. Mayotte était une possession du sultan d'Anjouan. La France a acheté cette île contre trois cacahouètes à un voleur et un fuyard malgache, donc elle ne peut évoquer aucun droit légitime du "peuple mahorais" à référendum séparé. C'est comme si la France avait fait un référendum en Algérie séparé pour la Daïra d' Hassi-Messaoud, pour se garder le pétrole et, auparavant, aurait gavé les habitants d'avantages afin d'obtenir leur vote séparé. Et pourquoi pas aussi agir de même partout où la France aurait voulu violer les lois sur la décolonisation afin de garder la main d'administration directe sur ses colonies ?
Aux Comores, le franc CFA, comme dans tant de pays africains, pille ces pays et rapporte des milliards d'Euro à la France en bloquant le développement de ces pays dirigés par des marionnettes.
Les Comores sont une néo colonie d'administration indirecte et Mayotte une colonie d'administration directe, voila la seule différence.
La France a agi ainsi, elle a monté les Mahorais contre les Grand-Comoriens et a préparé cette partition depuis bien longtemps avant le référendum, afin de garder un pied dans l'entrée stratégique du canal de Mozambique, puisqu'elle a été légitimement fichue dehors de Madagascar. D'autres intérêts aussi sont en jeu, mais ce serait trop long de les développer ici.
Ces actes criminels de ces Mahorais envers leurs ex frères et soeurs qu'ils ont trahi pour se vendre aux Français, sont admis par l'administration française qui les encourage et ne les dénonce que de façon totalement hypocrite. Pas besoin de FN à Mayotte, les Mahorais ont perdu toute dignité et ils adhèrent à une autre sorte de FN local, le parti de la xénophobie envers leurs propres frères. L'histoire de Caïn et d'Abel en Swahili !
Les Comores sont un seul et même peuple. ils seront abandonnés par la France un jour ou l'autre dans l'avenir, lorsque la France n'y aura plus d'intérêts et alors ils se traineront lamentablement devant les Comores, alors riches en pétrole et développées enfin grâce à l'aide d'un quelconque pays riche arabe du Golfe et ils demanderont pardon bien trop tard pour tous ces morts qu'ils ont provoqués.
Ils n'ont absolument rien de français, ce sont des Français d'allocations et de papiers, rien de plus. Ce sentiment pro-français n'est qu'un leurre, une justification à postériori pour faire croire à un attachement qui n'est qu'une posture et ne correspond à aucune réalité.
A vos crayons, les gens, et merci d'avance pour l'avalanche d'insultes qui va tomber !
On ne rigole pas avec la vie des gens, surtout quand ce sont des pauvres qui sont violentés. Déjà assez de morts noyés entre les deux îles, non ? maintenant vous agressez ceux qui sont en DROIT d'être là selon l'ONU et l'Etat français vous laisse faire, comme au temps des pogroms contre les juifs ? C'est minable et criminel, honte à vous qui martyrisez votre frères et soeurs pour avoir vendu votre âme aux Français pour de l'argent ! Votre dignité, elle est où, Mahorais ?

11.Posté par ramadantanplan le 08/06/2016 18:22

Mes amis louons le légendaire humanisme de la religion de paix et d'amour qui sévit sur cette douce île (...) ;-) !

Humour : et si c'était des picards/basques/bretons/provençaux/parisiens qui faisaient ça à des clandestins en métropole ? On les traiterait de nazis ? On on essaierait de "comprendre" ?

Non mais allô quoi !

12.Posté par verite le 08/06/2016 20:45

@Henri: La France à loi droit de choisir si une résolution de l'ONU s'applique ou non à elle. La France, comme les USA, le Royaume-Uni, la Russie et la Chine ont un droit de véto à l'ONU. Ça aussi c'est le droit international et c'est accepté par l'ensemble des états membres de l'ONU, Comores compris.

13.Posté par Zozossi le 08/06/2016 22:10

@10.Posté par Henri

Vous êtes un bel exemple d'individu gavé de vagues connaissances livresques que sa nature est incapable d'assimiler, et qui décrète en fonction d'abstractions déconnectées du réel ce qui est "légitime" et ce qui ne l'est pas.

Le "droit international", l'"ONU" sont des notions virtuelles inventées par les puissants de ce monde pour donner un vernis de légalité à leurs intérêts matériels.

La colonisation n'est pas le diable: c'est la manifestation normale depuis la nuit des temps de la supériorité militaire et démographique de certains pays sur d'autres.
La France est une ancienne colonie romaine avalisée par le temps, et tant mieux.
Et les populations des anciennes colonies françaises parlent avec nostalgie du "temps béni des colonies" que la décolonisation a souvent plongées dans la misère et la violence.

Tout le monde se moque de la façon dont Mayotte -qui n'était pas "comorienne" à l'époque puisqu'il n'y avait pas d'Etat "comorien"- est devenue française il y a un siècle et demi.
Si c'était "légal" ou pas.
Ce qui compte, c'est le résultat actuel, et l'actuelle volonté des Mahorais (et non des Comoriens) d'être français, quelles que soient leur localisation géographique, leur culture et leur langue.
Il est intéressant de voir les bobolches bien blancs, "antiwâââcistes" professionnels, défenseurs de l'invasion migratoire de la France par des clandestins indésirables du monde entier, refuser soudain aux Mahorais noirs, musulmans et non francophones le droit de dire "nous sommes français"!
Nos bobolches sont révulsés d'horreur quand des Blancs colonisent des Noirs, mais souhaitent ardemment que des Noirs colonisent d'autres Noirs.
Belle logique raciste…

Quant à l'Algérie, il faut ne rien connaître de l'histoire de ce pays pour prétendre que le Sahara en ferait historiquement partie.
C'est précisément un crime et une faute de De Gaulle d'avoir rattaché à l'Algérie indépendante un Sahara qui ne lui avait jamais appartenu.

Pas plus fort en histoire des Comores qu'en histoire de l'Algérie, le bobolche francophobe: cet archipel a fluctué au gré des invasions arabes et des sujétions temporaires à des sultanats omanais et autres.
Les Mahorais parlent les uns le chimahoré, dialecte comorien proche de langues d'Afrique de l'est, et les autres le chibuchi, dialecte malgache.
Cela ne veut évidemment pas dire que certains Mahorais sont comoriens et que d'autres Mahorais sont malgaches.
Ni que les pays africains où on parle un dialecte proche du chimahoré sont comoriens!

Quant à l'argument de la proximité géographique, il est tout aussi absurde: il n'y a pas plus d'"Etat antillais" que d'"Etat comorien" sous prétexte de la proximité d'îles différentes.

Ne relevons même pas l'indispensable, inusable et bouffon point Godwin sur "les juifs", et terminons la leçon sur une ferme injonction: fichez donc la paix aux Mahorais qui sont français et le resteront malgré vous, vos complexes et préjugés raciaux de bobos blancs formatés.
Notre solidarité à nous, Français, n'est pas raciale comme la vôtre, mais nationale.

14.Posté par Jounry le 09/06/2016 01:12

Zozossi,

Bravo et merci pour ces précisions !

15.Posté par Henri le 09/06/2016 09:53

Zozossi est le type même du colonialiste franchouillard qui développe exactement les mêmes argumentaires crétins que les Sionistes pour dire que les résolutions de l'ONU ainsi que les lois sur la décolonisation ne sont que du flan. Avec de telles idées, le Monde serait encore plus soumis à la loi de la jungle et du plus fort. Il est, comme tous les ultra libéraux qui prêchent la loi du plus fort tout en la déniant, un pervers polymorphe qui se sert des mots pour justifier tous ses crimes. Ecoutez les plaidoiries de défense des assassins pervers et vous allez retrouver tous les poncifes de Zozossi. Monsieur Zozossi, restez sur vos positions et admirez tous les fascismes, celui des Mahorais que vous légitimez à commettre des actes criminels contre leurs frères. je n'ai jamais dit que Mayotte était à l'origine une île appartenant à la Nation Comorienne qui n'existait pas encore dans les années 1830, vous êtes un pervers propagandiste et menteur. j'ai dit que Mayotte appartenait au sultan d'Anjouan. Vous jouez sur les mots, c'est minable et vous pouvez tromper les faibles d'esprit qui ne cherchent ici qu'à conforter leurs positions racistes ou nationalistes, mais moi vous ne m'aurez pas avec votre flan colonialiste. selon vous donc, Israël a le droit de commettre tous les crimes qu'il veut contre le peuple palestinien. Quant à insulter mes connaissances sur l'Algérie et sur les Comores, allez vous faire voir, les attaques personnelles sans connaître le niveau réel de mes sources et de mes connaissances, sont juste une position qui montre la fragilité de votre argumentaire, je le redis, purement colonialiste. Votre couplet raciste sur les Blancs signe votre appartenance au FN ou à leur idéologie et vous ne déparez pas d'avec ces mahorais, français de gamelle et de papiers... Non mais ! .....

16.Posté par Patrick le 09/06/2016 12:56

Mayotte n'a rien de Français point barre ! Le cran veut porter plainte contre l'état Français , je conseillerais plutôt à ce groupuscule de retourner cette plainte contre Sarkozy qui a passé outre la volonté des anciens présidents de la République et sans même avoir demandé l'avis des Français.b[

17.Posté par Jounry le 09/06/2016 14:54

A Henri alias...

L’affirmation « Mayotte appartenait au sultan d'Anjouan » est totalement fausse. Il s’agit bien entendu d’une des inventions comoriennes destinées, dans le cadre de leur propagande, à faire croire que Mayotte leur a appartenu avant l’arrivée de la France.
S’agissant de la crise sociale que connaît Mayotte, au sujet des immigrés clandestins comoriens notamment, le comportement irresponsable des pseudo-élites comoriennes, visant à déstabiliser l’île, en est la cause : comme indiqué dans mon intervention du 03/06/2016 12:06, elles les incitent à s’installer massivement à Mayotte alors qu’ils n’y ont ni revenus ni propriétés…
(Cf. 22.Posté par Jounry le 03/06/2016 12:06 URL : http://www.zinfos974.com/Mayotte-On-a-voulu-un-eldorado-nous-avons-un-Titanic-a-la-derive_a101767.html)

18.Posté par Henri le 09/06/2016 16:59

Journy, c'est la sortie des révisionnistes de l'Histoire on dirait ? Savez vous qu'à Mayotte à l'époque où Andriantsoly s'y est réfugié, invité par les sultans d'ANJOUAN, il n'y avait que 5000 habitants ? Déjà un point important pour comprendre les enjeux.

Voici un auteur, le Dr Roger Yzarn et non un Comorien : EXTRAITS de son Histoire d'Anjouan :

" Hospitalier, comme le sont traditionnellement les Anjouanais, Abdallah II s'engagera dans les pires difficultés en acceptant de donner asile à des princes malgaches bannis de Madagascar.
A Mayotte, gouvernée par Boina Combo, Sultan théoriquement vassal de celui d'Anjouan, c'est Andriantsoli, roi détrôné du royaume malgache du Boina, qui fut accueilli en 1832. Aidé par quelques-uns de ses sujets qui l'avaient accompagné dans son exil, il réussit en quelques années à éliminer le Sultan légitime et prendre sa place. Pour rétablir ses droits de suzerain, Abdallah II organisa en 1835 une expédition victorieuse sur Mayotte; les Grand Notables de l'île confirmèrent les droits du Sultan d'Anjouan, par un traité passé en présence d'un représentant du Gouverneur anglais du Cap, le 19 Novembre 1835 (J. Martin, op. cit. t. 1, p.138-139, et n.96, p.437). Andriantsoli fut nommé Gouverneur de Mayotte; mais il rejeta bien vite toute suzeraineté, et se proclama Sultan de Mayotte. Cependant, redoutant avec raison une nouvelle action du Sultan d'Anjouan pour rentrer dans ses droits, et projetant de reprendre pied à Madagascar, il se hâta de prendre contact avec les représentants du Gouverneur de l'île Bourbon, afin de vendre Mayotte à la France."

Voici encore ce qu'en dit le prof émérite d’histoire à l’Université de Lille III, Jean Martin :

" À Mayotte, AdrianTsouli se convertit à l’Islam, la religion pratiquée sur place, dans l’unique but de se faire admettre par la population et prend le nom de Sultan Boubah Sadiq. Il a été accepté un temps par une partie de la population. Mais, il n’avait pas beaucoup d’illusions sur la longévité de son installation à Mayotte et il savait tôt ou tard que les sultans d’Anjouan qui disposaient de forces armées bien supérieures aux siennes allaient probablement le déloger avec l’aide d’un chef betsimisaraka qui s’était établi près de la baie de Bouéni, dans le Sud de Mayotte, qui s’appelait Adrianavy. Il y a d’ailleurs une montagne au Sud de Mayotte qui s’appelle le «Boundru Dranavi» : la colline d’Adriananavy.

Évidemment cette île dont il risquait fort d’être bientôt chassé mieux valait la vendre au plus offrant pendant qu’il était encore temps. C’est ce qui l’amène à vouloir céder «son île». Il l’aurait tout aussi bien vendue à l’Angleterre. Mais les Anglais n’étaient pas très désireux de l’acquérir et même un missionnaire religieux et un agent politique, le Révérend Griffith a adressé à Adrian Tsouli une lettre très dure rédigée en termes très menaçants : «You are a bad man and disshevelled» etc.... Enfin bon, une lettre pleine de menaces."

"On rapporte que le dialecte comorien d'Anjouan et celui de Mayotte [comorien oriental] seraient similaires avec quelques variantes d'accent, comme on dit également que le dialecte comorien de Mohéli serait plu sproche de celui de la Grande Comore [comorien occidental]...
Jean Martin : Cela confirmerait la thèse de liens très étroits entre Anjouan et Mayotte. Mohéli était comme une réserve agricole et d’élevage pour les sultans d’Anjouan."

Les historiens coloniaux actuels bien sûr, comme vous le faites, puisque c'est le noeud central même de l'argumentaire colonial de justification du référendum séparé, expliquent pour noyer le poisson, que, bien sûr, "trois prétendants contestaient à Andrian-Souli la légitimité de sa possession, c'étaient:
1° Buanacombé, ancien sultan de Mayotte ;
2° Ramanateka, sultan de Mohéli;
3° Salim, sultan d'Anjouan.
Mais toutes ces prétentions furent successivement écartées..." (ainsi que toute discussion dirais-je)
C'est pour aussitôt évacuer la question en disant que finalement Andriantsoly était légitimement "propriétaire" de l'île, circulez, il n'y a rien à voir ! Cà, c'est l'Histoire officielle, refabriquée, alors que la vraie Histoire est beaucoup, beaucoup plus complexe que çà, étant donné, depuis les Schiraziens et Zanzibar, tout ce qui s'est passé comme arrivées et départs des Sakalava et toutes les prises de possessions et pertes de possession concernant ces 4 îles COMORIENNES. Vous confondez facilement Comorien, caractéristique d'un Peuple précis, d'une Nation, avec Grande Comore, comme font tous les Mahorais, mais il faut bien simplifier pour faire passer des thèses coloniales sans trop entrer dans le détail. Andriantsoly a été chassé par les Mahorais, puis a demandé asile au Sultan d'Anjouan , puis est revenu, etc etc ... ok, à certaines périodes, les Mahorais voulaient se défaire de la tutelle d'Anjouan, ok.
Mais la vraie question que vous éludez est avant tout celle-ci : est-ce qu'un dirigeant de quelque pays que ce soit a la légitimité de vendre son pays à des étrangers ? Que vaut cette "vente", moralement parlant ? Cette braderie pour 5000 francs et une bourse d'étude à la Réunion, jamais utilisée d'ailleurs ? Tout çà pour obtenir de la France une protection contre Ramanetaka ou les Anglais ...
Que penser de la moralité de ce Sakalava qui a "vendu" la terre étrangère de Mayotte, quand on sait que pour les vrais Malgaches, la Terre est sacrée et ne se vend pas aux étrangers ? Sans parler de l'immoralité absolue des Français à acheter des pays contre une poignée de verroterie et qui ont commis tellement de massacres et de spoliations partout au cours des siècles que la question n'est plus à se poser de la criminalité coloniale, qui continue aujourd'hui à Mayotte contre le Peuple anjouanais. Là est la question de fond.

19.Posté par Arbitre officiel le 09/06/2016 18:23

1. Médaille d'or : Henri (commentaires 10,15,18)
2. Médaille d'argent : verite (12)
3. Médailles de bronze : GS et Kafir (7 et 8)

Mention spéciale aussi pour l'auteur de l'article, pour avoir résumé la situation comme un pro.

20.Posté par Zozossi le 10/06/2016 09:47

@15.Posté par Henri

Vos étiquettes sont amusantes, mais un peu datées: "colonialiste franchouillard"… bof… "révisionniste"… Pour être chicos à la page, il faut dire "négationniste" maintenant. Sachez évoluer avec vos manuels.

La "loi de la jungle", ça ne consiste pas à vouloir (comme moi) garder Mayotte française parce que les Mahorais le veulent.

La "loi de la jungle", c'est vous et votre soutien au machin onusien; c'est votre ONU, parangon de "super -légalité super-démocratique", qui, par exemple, a ordonné à l'Europe d'accueillir 159 millions d'immigrés d'ici 2015 contre la volonté de ses habitants.

Alors, un ton plus bas, s'il vous plaît.

Et ce n'est pas grâce à moi que les Mahorais se reconnaissent -à votre grand désespoir et désemparement- dans le combat pour la France mené par le Front national.
Ils sont plus capables que vous de comprendre ce qui les concerne au plus près.

(Au fait, j'ai trouvé hilarant que vous m'accusiez de "couplet raciste sur les Blancs" qui signerait "mon appartenance au FN". Accuser le FN de racisme anti-blanc, c'est … original!
Qu'est-ce que vous fumez?
Je raillais seulement les bobos blancs qui se rêvent noirs mais qui accusent de "racisme" les Noirs fiers d'être français. Je comprends que tout cela se brouille dans votre tête: c'est tellement confus, un cerveau de bobolche…).

Vos considérations sur l'histoire de Mayotte présentent un intérêt historique, mais aucun sur le plan politique.
Un argument "historique" en chasse un autre: on ne va discuter de la légitimité respective de César et de Vercingétorix pour trancher la question de la souveraineté française actuelle par rapport à l'Italie: idem pour Mayotte.
Les Mahorais actuels veulent être français: vous n'avez rien à dire contre leur volonté librement exprimée, et ils n'ont cure de vos insultes de militant francophobe aigri.

"Les juifs" et Israël semblent vous obséder: pas moi.

Si vous connaissiez la question du Sahara, vous n'auriez pas imprudemment comparé Mayotte à Hassi-Messaoud: vous prétendez ainsi que le Sahara est aussi algérien que Mayotte est comorienne. Or, historiquement, l'un est aussi faux que l'autre.

Allez!
Laissez un peu vos cours de rattrapage d'Histoire anti-colonialiste pour les nuls, et voyagez donc un peu dans le vrai monde, découvrez les vrais pays et les vrais peuples: cela vous fera le plus grand bien.

21.Posté par Henri le 10/06/2016 12:19

C'est amusant comment le FN à la Réunionnaise, par la voix de Zozossi qui me traite de bolchévik (il date un peu dans ses références), aligne autant de propos pervers en quelques lignes. Pervers, c'est à dire qui procèdent de la tactique de retournement de la réalité.
En effet, il prête aux autres exactement sa propre confusion, voit le contradicteur non pour ce qu'il dit, mais comme un miroir qui lui renvoie sa propre image. Les idées ne l'intéressent pas, ce qui le passionne c'est l'identification victimaire à la personne de son ennemi fantasmatique, le BOLCHEVIK. Il a plus qu'un pied dans le XIX° siècle et le début du XX°, il y vit corps et âme, prisonnier de ses références franchouillardes. Mais bon, il n'est jamais trop tard pour grandir, il y a toujours de l'espoir qu'il soit un jour touché par la grâce et l'illumination, le "haha erlebnitz !" soudain qui fait que l'Homme tout d'un coup s'éveille à la Réalité et s'en émerveille brusquement. Je le lui souhaite.
Bien sûr que le mot "racisme" va bien au delà de la couleur de peau. Il y a belle lurette que l'on a tous compris qu'il n'y a pas de Blancs et de noirs mais toute la palette des couleurs de peau. Il y a tellement de bounties, peau noir mais coeur blanc et le contraire aussi, que ce mot de racisme n'a plus le même sens qu'au XX° siècle. Le FN déteste tout ce qui prône le vivre ensemble multiculturel et ne se contente plus de détester "les Juifs", les "Arabes" ou les "Noirs". La mère Le Pen a évolué dans la démagogie, s'est transmutée en personne respectable, a épousé les causes nobles que l'absence de Gauche vraie lui a abandonné. Pour analyser la stratégie 2016 du FN, il faudrait aussi plus d'un livre et non quelques lignes sur Zinfos974. Mais c'est un débat très très intéressant que peu de gens font.
Le FN a beau jeu démagogique de se servir du vide sidéral laissé par une Gauche délitée et bureaucratisée, phagocytée par Washington, pour épouser toutes les causes comme celles de la Libye, de la Syrie par exemple, de la Françafrique (dont, contrairement à vous le FN ne nie pas l'existence bien réelle). Mais une fois au pouvoir (qui sera partagé bien sûr avec l'extrême droite des Salopialistes et des Ripoublicains), on sait bien que le masque tombera et que l'armée coloniale française sera, comme celle des USA, à la reconquête des ex colonies.
Vous niez le néocolonialisme, mais ce n'est qu'une posture, car vous le transpirez derrière chaque mot. Et ce ne sont pas vos injonctions de "baisser le ton" qui changeront quoi que ce soit à cette réalité de ce qui est. Je ne suis pas venu m'exprimer ici sur Mayotte, la criminalité d'Etat et la criminalité populaire de certains Mahorais, avoir raison ni pour faussement dialoguer avec quelqu'un qui ne s'intéresse qu'aux attaques personnelles. Ce sont les idées débattues qui comptent et non nos personnes insignifiantes. Alors cessons d'emmerder les lecteurs avec nos joutes personnelles Phalanges fascistes contre Bolchéviks et revenons aux idées sur Mayotte, sur les 7000 morts noyés et sur ce prétendu "droit des Peuples à disposer d'eux-mêmes" qui ne peut pas s'appliquer en Droit à Mayotte qui est une composante du Peuple insulaire Comorien.

22.Posté par Jounry le 10/06/2016 15:53

A Henri
(18.Posté par Henri le 09/06/2016 16:59 )

J’ai lu attentivement les passages historiques de votre message (ce sont dans les faits des passages qui vous arrangent), et au risque de vous décevoir, je vous assure que vous n’avez rien à m’apprendre sur l’Histoire de Mayotte : je l’ai bien saisie, que ce soit au travers de ce qui m’a été transmis par mes parents et mes grands-parents ou d’événements relatés dans d’autres cadres. D’ailleurs, ayant vécu plusieurs années à Lille, j’ai eu l’occasion de suivre des échanges de Monsieur Martin relatifs à Mayotte. Ainsi, je conçois tout à fait que les Anjouanais aient voulu coloniser Mayotte il y a des siècles de cela, ce qui ne signifie pas qu’elle leur a appartenu.

Combien de fois doit-on vous répéter que la France n’a rien imposé aux Mahorais ? Ce sont les Mahorais eux-mêmes qui ont choisi de rester au sein de la République Française, et comme l’écrivait Zozossi, ce qui compte, c’est la « volonté des Mahorais (et non des Comoriens) d'être français, quelles que soient leur localisation géographique, leur culture et leur langue. »

En ce qui concerne les mesquineries que vous avancez au sujet des décisions politiques relatives à Mayotte, j’ai envie de vous dire ceci : « Occupez-vous plutôt de vos oignons ! A cause de gens comme vous, les Comores sont aujourd’hui un des pays les plus pauvres au monde, et continuez ainsi à régresser en vous croyant de plus en plus malins pendant que les autres progressent ; Mayotte est aujourd’hui largement plus belle que les Comores, et croyez-moi, elle l'est en partie grâce à la France. Sinon, les Comores seraient aussi belles et les Comoriens les plus modestes ne risqueraient pas leur vie en prenant des embarcations de fortune pour tenter d'y trouver une vie meilleure ou pour voler des papiers français qu'ils vendent ensuite à leurs « élites », qui, se croyant toujours les plus malignes, préfèrent partir s'installer dans les départements français. »

23.Posté par KLD le 10/06/2016 19:41

"La colonisation n'est pas le diable: c'est la manifestation normale depuis la nuit des temps de la supériorité militaire et démographique de certains pays sur d'autres. "

pov zobaussi ..à l'encontre de l'histoire . c'est pas grave , de gens comme lui , avec ses idées justifiant l'innommable disparaitront , one by one .l'histoire a déjà jugé . ce type de raisonnement est à la source du chaos actuel .

24.Posté par Zozossi le 10/06/2016 19:47

@22.Posté par Jounry

J'avais eu l'occasion de lire vos contributions précédentes dont je vous remercie: elles m'avaient confirmé dans ce que je pensais et appris des points que j'ignorais.

Pour ma part, je ne poursuivrai pas la discussion avec Henri que j'ai certes malmené, mais avec raison: quelqu'un qui commence son texte par "Mayotte est comorienne, point final !" ne mérite pas qu'on prenne des gants avec lui.

Nous avons essayé, vous et moi, de le ramener à considérer la réalité des choses et des gens (la volonté des premiers intéressés: les Mahorais), mais il fait partie de ces esprits pour lesquels l'abstraction doit primer sur le concret, quand bien même celui-ci crèverait les yeux des moins instruits.

Toutes les digressions oiseuses lui sont bonnes (sur le FN, sur le "racisme" redéfini à l'aune de ses divagations, la culpabilité indélébile de son pays -il faut être un Français (souvent blanc) élevé dans la haine de soi pour parler ainsi-…) pour fuir le sujet et les objections qu'on lui adresse.

Bonne continuation pour Mayotte et son bon combat, contre lequel tous les "Henri" du monde ne pourront rien…

25.Posté par Jounry le 10/06/2016 22:21

Zozossi,

Merci infiniment de vos interventions, qui sont très enrichissantes. C’est à chaque fois un plaisir pour moi de vous lire.

Quant à mes échanges avec Henri, je pense bien que je ne tarderai pas non plus à y mettre fin…

Merci encore de votre contribution !

26.Posté par @ "jounry" le 11/06/2016 16:59

oui t'as raison ils sont super enrichissant les commentaires de ton ami zozossi
par exemple t'as ça

- "Il est totalement anormal qu'un pays blanc exhibe une équipe de foot noire et bistre."
- "Le vrai racisme consiste à ce que, dans un pays blanc avec à la marge des Noirs et des Bistres, on se retrouve avec une équipe sportive noire-bistre avec quelques Blancs à la marge."
- "A l'apogée de son rayonnement colonial, la France avait des équipes sportives françaises.
Les colonisés vivaient dans les colonies où la France assurait l'emploi et la sécurité.
Et les colonies avaient des équipes sportives locales.
C'est la décolonisation qui, avec la misère et le chômage, a provoqué des vagues d'émigration vers la France qui ne font que s'amplifier avec le temps.
La mauvaise conscience aidant, la France a défrancisé ses équipes sportives qu'elle truffe de mercenaires ex-colonisés qui ne sont "français" que par le fric que la France leur verse."

ça c'était dans l'article "Quand-Marion-Marechal-Le-Pen-se-mele-de-l-Affaire-Benzema" du 2 juin
et dans l'article "Et-pourquoi-pas-des-camps-de-refugies-pour-Comoriens-a-Mayotte" (blog de pierrot du 9 mai) tu trouve ça :

- "Ceux qui voient dans l'indépendance une solution se trompent: avec un raisonnement pareil, il faudrait donner aussi l'indépendance à la Guyane, puis à la Seine-Saint-Denis, puis aux Bouches-du-Rhône, etc. , tous envahis de clandestins.
L'indépendance de toutes les anciennes colonies françaises africaines n'a rien résolu: elle n'a fait que déverser en France des torrents d'immigrés qui ne se tarissent pas.
Les Comoriens indépendants affluent en France (Réunion et métropole) plus qu'ils ne le feraient s'ils étaient restés français.
Marseille est la première ville comorienne du monde avec une population comorienne estimée à 120.000 personnes."

si ton pote zozossi est tellement "solidaire" des mahorais, c'est parce que si mayotte est rendue aux comores ça fera une "invasion" de mahorais en france
alors vaut mieux que mayotte reste française et que les mahorais restent sagement dans la colonie française (c'est ce que mayotte serait si ça n'avait tenu qu'au FN), se reproduisent entre eux ou avec d'autres noirs ou bistres pour pas salir la race blanche de france
qu'ils jouent au foot entre eux et tant pis s'ils ont les meilleurs joueurs de france, de toute façon on ne pourra pas mettre plus d'un ou deux noirs ou bistres dans la sélection nationale
la voila la pensée profonde de ton héros
si t'avais pas pigé, c'est pas grave parce que la majorité des mahorais ne sont pas dupes

ce gars la est intéressant parce qu'il dévoile ses pensées comme rihanna dévoile son corps
la patronne du parti dont il fait la publicité, elle ne cautionne pas la moitié de ses idées
il est en train de donner une image contraire à celle qu'elle veut donner aux français
et pourtant tu ne trouve pas le secrétaire départemental du FN 974 sur ce site, pour dire que le FN n'a rien à voir avec les idées de ton héros
bizarre pour un parti qui veut soigner son image
à moins que...

en tout cas, nous on est content qu'il déblatère chaque jour sur ce site, il fait le travail pour nous
on n'a qu'à faire tourner ses précieux commentaires chez ceux qui croient encore que le FN a "changêêêêê", ça les fait réfléchir en général
après il y a toujours des noirs et des bistres qui acceptent avec honneur d'être considérés comme des sous-français

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter