Faits-divers

Un professeur de techno pervers condamné

Samedi 17 Février 2018 - 08:30

Un professeur de techno pervers condamné
Quatre lycéennes du Tampon ont dénoncé le comportement pervers de Franco Loricourt, leur professeur de techno.

Le profil des victimes est à chaque fois le même. Des adolescentes un peu perdues, face à des difficultés scolaires ou familiales relate le JIR.

Ces élèves du Lycée Roland Garros au Tampon pensait pouvoir se confier au professeur, qui montre d’abord un comportement amical. Franco Loricourt, la cinquantaine est également un homme politique à Saint-Joseph.

Sous le prétexte de cours particuliers, il dérape. Caresses, attouchements sur les seins et les parties génitales, il cherche à embrasser deux de ses victimes.

face au tribunal de Saint-pierre, il a nié en bloc les accusations, avant de reconnaitre une partie des faits. L’homme se contredit et accuse une de ses victimes de l’avoir aguiché avec ‘une tenue sexy ». Au final, l’homme a profité de sa position de confiance et d’autorité.

Il n’a pas adressé un seul mot d’excuses à ses victimes, allant même jusqu’à se victimiser lui-même, blâmant la fatigue et la pression au travail.

Franco Loricourt a été condamné à deux ans de prison avec sursis et interdiction d’exercer la profession d’enseignant.
L.G
Lu 9780 fois



1.Posté par Sivi le 17/02/2018 07:27

Encore du sursis. Et le prédateur reste libre de s'attaquer à d'autres enfants !

2.Posté par pipo le 17/02/2018 14:41

Et probablement inscrit au FIJAIS!

3.Posté par noe le 17/02/2018 16:03

Triste affaire que ce prof , personne ayant une autorité sur des élèves !
Ce qu'il a fait est extrêmement horrible ... Monnayer des notes et en paiement , des relations sexuelles ...
A la porte !

4.Posté par jlr le 17/02/2018 16:49

Les jeunes filles agressées ont 17 ans ; la condamnation est logique et méritée , mais je ne vois pas beaucoup de perversité là-dedans .

5.Posté par SPARTACUS974 le 17/02/2018 17:28

Mais quel con!!!!!
Ce sinistre individu qui cherche une excuse dans la fatigue et la pression au travail...Pour éviter qu'il soit à nouveau traumatisé par son travail arrassant,il convenait donc de le mettre un peu au repos et cela fut chose faite avec l'interdiction d'exercer la profesion d'enseignant .

6.Posté par miro le 17/02/2018 17:30

bougre là, va voir que râle la pioche, lé plus dur que faire mu-muse avec les élèves. La justice de l'homme est trop clémente : deux ans de prison oui, mas ferme ...

7.Posté par chikun le 17/02/2018 17:42

Comme les religieux ? Je ne cite aucune religion. (rires)

8.Posté par Fressard le 17/02/2018 18:19

Quelque chose doit nous interpeller : c'est la troisième affaire en un mois d'agression sexuelle mettant en cause un enseignant et homme politique à la fois. Ces enseignants auraient-ils cherché à surmonter leur frustration de perdant électoral en se vengeant sur des fillettes ?

9.Posté par Anaïs le 17/02/2018 23:20 (depuis mobile)

Grâce à cet article, j’irais porter plainte également. Aucune perversite ? A cause de cet homme je suis traumatisé à vie. Quand on sait rien, il est préférable de se taire.

10.Posté par Jp POPAUL54 le 18/02/2018 00:32

Quand ce que l'on appelle le " transfert de savoirs " veut s'inviter sous la ceinture !!!
Trop de pression ... dans le pantalon.

11.Posté par Beber974 le 18/02/2018 06:41 (depuis mobile)

C est mlheureux tout de même! Faire autant d études, avoir un très bon salaire, et se retrouver du jour au lendemain sur le banc de touche...tout ça pour une tentation!

12.Posté par dadou le 18/02/2018 04:32

S’il est de la majorité il va avoir un poste ds la municipalité et bien payé!!
Et il va recommencer à faire pareil avec son entourage

13.Posté par patrick le 18/02/2018 08:17

Jack-pot :
pendant 2 ans il sera payé plein pot (commission ARS pour souffrances psychologiques, moral atteint, bla-bla-bla) et ne sera même plus obligé d'aller émarger au lycée de merde. Et vu son âge, dans 2 ans cure psychanalyse ...jusqu'à la retraite !!! Elle est pas belle la vie

14.Posté par Pitoyable le 18/02/2018 09:43

Je le connais, pardon je le connaissais. La tentation n'excuse pas tout, là il s'agit d'un garçon de bonne famille qui va tout perdre.
Le Franco i faisait peut-être un peu trop, toujours bien mis, il cachait bien son jeu.

15.Posté par Et-après ! le 18/02/2018 15:02

Ce n'est pas en enseignant de technologie mais un professeur des sciences industrielles de l'ingénieur qui lui enseigne au lycée. Concernant la rigueur de l'information, Y. P. du journal du JIR n'est pas le bon exemple. Arrêtons avec cet enseignant ceci ou cela ! Prenons nos responsabilités quand nous voyons de tels agissements. Car la corruption ou les affaires de moeurs vont continuer. Pourquoi ? Souvent nous baissons la tête ou regardons ailleurs...Nous avons peur du prof, du proviseur, de l'inspecteur, du maire, du juge, du policier, de l'homme politique, du riche, etc. Arrêtons d'avoir PEUR et dénonçons tout, tout de suite alors la peur changera de camp et peut-être que les choses changerons. Ce monsieur a été arrêté, jugé et condamné. Ne poussons pas non plus cet homme ou ses proches vers le suicide. Les victimes peuvent créer une association pour sensibiliser d'autres jeunes dans les établissements scolaire. Essayons de ne plus avoir peur pour libérer la parole et changer notre monde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 23:28 Les barrages levés sur la quatre-voies de St-Louis