Faits-divers

Un prof de math persécute un élève et fait appel de son interdiction d'exercer

Vendredi 26 Janvier 2018 - 08:44

Un prof de math persécute un élève et fait appel de son interdiction d'exercer
Ce professeur de mathématiques justifie les multiples agressions qu'il a fait vivre à un petit élève de 5ème par une "technique pédagogique expérimentale".

Tirages d'oreilles, coups de bouteille sur la tête, et même proposition de se jeter d'un pont pour non compréhension d'un exercice, rien n'est épargné au souffre-douleur de cet enseignant qui pourtant ne doute pas un instant de la force de sa vocation. Des humiliations répétées qui ont valu des troubles du sommeil et des crises d'angoisse au pauvre enfant.

Le professeur a été suspendu par l'Éducation Nationale, et condamné en première instance à une interdiction définitive d'exercer, oserons-nous dire, de sévir. Il a tout de même osé faire appel, convaincu de son bon droit. Le Procureur de la République requerrait hier une peine de prison avec sursis, mais aussi une obligation de soin, devant le déni évident de l'enseignant.

La décision sera connue le 15 février, selon la presse écrite.
B.A
Lu 3375 fois



1.Posté par noe le 26/01/2018 10:39

Dehors !
Indigne d'exercer !
Qu'on le fout dehors illico !

2.Posté par No comment le 26/01/2018 11:10 (depuis mobile)

Il atend quoi pour sauter d'un pont le prof

3.Posté par Marie le 26/01/2018 11:18

faut juste l'enfermer c'est tout bon laissez lui une calculette cela lui occupera l'esprit....!

4.Posté par Pauline le 26/01/2018 11:53 (depuis mobile)

Noé ne pensez vous pas qu’il y avait une personne qu’on aurait dû foutre dehors également ? Et pourtant , il est resté au delà de l’âge auquel il pouvait prétendre à une retraite paisible !!!

5.Posté par Storn le 26/01/2018 14:50

Mais il faut pas s' emmerder avec des petits Pinochets en herbe que terrorisent les enfants,
il faut leur foutre une bonne branlée et les virer de l'éducation nationale er avant un petit tour
en taule histoire de calmer ses ardeurs et qu'il aille pointer au chômage.....

6.Posté par Dadou le 26/01/2018 20:50

Au moins un qui est sanctionné contrairement à d'autres qui sévissent dans d'autres établissements et qui sont protégés par les chefs qui minimisent les dégâts provoqués !! Et il y en a qui rabaisse leurs élèves ,surtout les gentils car il n'ose pas se frotter aux durs!

7.Posté par No comment le 26/01/2018 21:02 (depuis mobile)

Meilleur encore envoyer ce gaillard dans les conflits urbain à St Denis on verra si li peut foutre la patoche à ces caïd sois disant

8.Posté par Dubois le 26/01/2018 22:30

Entièrement d'accord avec post 6 ; combien de prof mal fondés qi ont "rancune " envers un élève et en font leur souffre douleur pendant sa scolarité , un élève est mal vu par un prof, ça ne s'arrête pas la, l'élève devient aussi la cible des collègue du premier, tout ça couvet par les directeurs d'établissements qui ont peur d'une grève des profs devant le portail. Que celui là soit bien sanctionné pour servir d'exemple aux autres qui se croient intouchables

9.Posté par une réunionnaise 97410 le 26/01/2018 23:12

Je trouve que c'est" dépasser la ligne jaune" de dire à ce petit de se jeter d'un pont.Ce n'est pas suspendu qu'il doit etre, mais radier définitivement de l'éducation nationale.Il agit comme dans une entreprise, un chef qui prend entre les dents un technicien, un ouvrier, et ne le lache plus en le harcelant.Il a fait la meme chose avec ce petit.Ce qui est grave, c'est qu'il ne comprend pas qu'il a fait des dégats chez ce petit, et ce comportement est très grave.On prend un dans la bande et on se dit « je vais m'occuper de toi tellement, que tu ne seras plus où tu habites » ; mais c'est un petit.Lui, il est un adulte.
Car ce genre de « personnes » reste tel qu'ils sont dans les entreprises, il trouve toujours une victime pour se mettre sous la dent.dans leur environnement pour harceler.

10.Posté par Choupette le 27/01/2018 11:32

Les maths ?

Un vrai casse-tête.

Dont acte.

9.Posté par une réunionnaise 97410

" ... tu ne seras plus où tu habites".

A l'imparfait, ça donne " ... tu n'étais plus où tu habites"

Peut-être qu'en remplaçant "seras" par "sauras" du verbe savoir, ça irait mieux. Non ?

11.Posté par Dazibao le 27/01/2018 13:30

Il faut avoir de l'indulgence et donner à ce professeur l'occasion d'exercer ses talents....... en prison.
On verra s'il tape sur la tête des taulards. Même s'il n'a pas de savonnette pour ses douches, les autres vont lui en prêter une. Ce sera le nivellement instructif par le bas.

12.Posté par patrick le 28/01/2018 10:16

Dommage, c'est un excellent prof avec des méthodes pédagogiques éprouvées et reconnues pour leur efficacité. C'est juste l'époque qui a changé, trop de restrictions, trop de droits, trop d'interdits. Il faut juste qu'il prenne la machine à remonter le temps et retrouve les années 50-60 ou alors un "pays de merde" où ces méthodes sont toujours encensées et ardemment désirées, saperlipopette mais c'est le 97-4, il avait bien choisi le bougre !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Novembre 2018 - 13:41 Le Dash8 en intervention à Plateau Caillou

Lundi 19 Novembre 2018 - 08:00 Saint-André: Un individu s'immole devant Jumbo