Société

Un premier Sri-Lankais renvoyé dans son pays

Vendredi 4 Janvier 2019 - 11:20

L'un des pêcheurs sri-lankais a bel et bien quitté La Réunion hier soir.

Depuis hier la préfecture travaille au rapatriement des 7 sri-lankais arrivés sur notre île le 26 décembre dernier. Leur demande d'asile avait reçu un avis défavorable de l'OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides). La cour d'appel avait de son côté confirmé leur maintien en zone d'attente.

Difficile de savoir quand les six autres seront eux aussi réacheminés vers leur pays d'origine, puisque la préfecture doit d'abord trouver des places libres dans les avions remplis en cette saison. D'autant que les personnes en situation illégale sur le territoire sont généralement accompagnées de deux agents de la police aux frontières durant le voyage. 

Ce sont également les places disponibles dans les vols qui détermineront la route empruntée par les Sri-Lankais : ils pourraient tout aussi bien transiter par l'île Maurice, comme prendre un vol direct vers l'Inde.  

Les sept demandeurs d'asile peuvent encore faire appel de la décision du tribunal administratif. Un recours non suspensif qui ne repoussera désormais plus leur retour vers leur pays d'origine.  
Charlotte Molina
Lu 3038 fois



1.Posté par Charlattend le 04/01/2019 11:43 (depuis mobile)

Je ne sais pas si ceux qui prônent l'accueil sans réserves de tous les migrants se rendent compte mais vous voyez dans quelle merde nous met ces sans papiers ! En dehors du coût financier, toute une administration à régler leur rapatriement !

2.Posté par pacha25 le 04/01/2019 12:30

Charlattend : si si , ils se rendent compte , mais bon , ils sont prêt a tout ( ceux qui prônent l’accueil ) pour se donner bonne conscience et faire bien devant autrui , mais demander leurs de prendre ces migrants dans leurs maisons , leurs donner gîtes et couverts , et là vous verrez leurs véritable images .Que des faut cul je vous dit .

3.Posté par PEC-PEC le 04/01/2019 14:14 (depuis mobile)

Non seulement il entrent chez nous en toute illégalité, mais en plus ça coûte un pognon de dingue pour les virer. Pourquoi 2 policiers, une fois dans l''avion je ne vois pas comment il peut s''échapper ?! L''administration toujours aussi ridicule....

4.Posté par Ikki le 04/01/2019 14:22 (depuis mobile)

Dans 30 ans le GIEC prévoit au bas mot 1 milliards d'émigrés climatiques ! Donc penser nationalisme c'est juste l'opposé de la solution. Après si vous êtes plus forts que la science... Ils vont juste être exécutés en arrivant. Quel humanisme !

5.Posté par Framboise le 04/01/2019 14:47 (depuis mobile)

Et tous les autres. ...on les garde !😈

6.Posté par le lépreux le 04/01/2019 16:35

gardos la france pour nous en cas de déréglement climatique chez nous

7.Posté par Zarin le 04/01/2019 17:14

Mi comprend plus
Mi comprend pas...

"Sega Bello" par Alain Permal

8.Posté par tony le 04/01/2019 18:17 (depuis mobile)

Retour au frais du contribuable...
La, l'état a de l'argent...

9.Posté par kersauson de (p.) le 04/01/2019 19:13

avec 2 accompagnateurs !! ca fait cher
il faut un charter de 100 place
club med pour labas

10.Posté par Beber974 le 04/01/2019 21:16 (depuis mobile)

Je serais curieux de savoir combien ça coûte à l'état, par mois, ces 62 + 7 sri lankais????

11.Posté par li9 le 04/01/2019 22:05

@ Ikki
Ce ne sont pas des immigrés climatiques
Et ils sont plus recherchés que persécutés
Ils fuient



12.Posté par Bien que l'immogration oive être contrôlée le 05/01/2019 02:50 (depuis mobile)

C'est pas bien de parler sur des gens qui essayent de s'en sortir. Même les autorités les traitent avec + de douceur . . .

13.Posté par Elle est pas belle la vie le 05/01/2019 14:41 (depuis mobile)

Ha tout c''est commentaires , arrêté de pleurer l''émigration et l''immigration a toujours excité et c''est que le début mais là ça va être en masse , courage les pignoufs

14.Posté par cheche le 05/01/2019 18:13

post 3 PEC PEC C'est une obligation.Par mesure de securite(bordel dans l'avion) le commandant de bord peut refusé la presence des personnes expulsées.Donc,minimun 2 flics pour en surveiller une seule.Ca coute tres cher à l'Etat les billets d'avion car il faut aussi heberger a leur arrivée sur le sol etranger ces deux representants de l'ordre et souvent il n'y a pas de vol retour immediatement. D'où peu d'expulsions en France..faute de fric

15.Posté par microipi le 06/01/2019 13:40

poste 12 et 13 gardez les chez vous vous êtes vraiment des couillons pour avaler les couleuvres , qu'ils aillent vivre en malaisie ou en thailande ce sont des grands pays , merde je me suis trompé pas de CAF et de CARTE VITALE, vive la FRANCE et la vaseline

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie