MENU ZINFOS
Animaux

Un policier dégaine son arme de service et tire sur un chien

Lundi 27 Septembre 2010 - 07:59

Un policier dégaine son arme de service et tire sur un chien
Un policier qui fait usage de son arme est toujours traumatisant. Dans la nuit de samedi à dimanche, l'un d'eux décide d'utiliser son arme de service… contre un chien, raconte le Journal de l'Ile.

Des pompiers avaient d'abord été appelés pour capturer deux dogues argentins qui se "promenaient" dans la cité des Lilas. Un jeune volontaire qui exerce depuis peu se retrouve coincé dans un cul-de-sac, menacé par les chiens de plus en plus agressifs.

Un policier décidé alors d'opter pour une solution radicale. Il tire sur l'un des chiens, le tuant sur le coup, tandis que l'autre prend alors la fuite. Les deux chiens s'étaient enfuis du domicile de leur propriétaire, explique-t-on dans le Jir.

Après avoir procédé aux vérifications, ce dernier avait tous les papiers et documents attestant que ses chiens étaient en règle.
Melanie Roddier
Lu 2955 fois




1.Posté par JUBILATION le 27/09/2010 11:38

Ci-dessous, les textes qui concernent la divagation des Animaux, de plus j'ajoute Mélanie, que le fait de tirer et de tuer un Animal, peut-être considéré comme un acte de légitime défense pour autrui, c'était le cas puisque le pompier était acculé dans un cul de sac et les chiens menaçants, le deuxième n'écoutant que son courage s'est enfui et a eu la vie sauve. Maintenant, le jeune pompier peut lui déposer plainte contre le propriétaire surtout, s'il est traumatisé et qu'il en devient dépressif, de plus ce sera en accident de travail.
LA DIVAGATION DES CHIENS ET DES CHATS
Principaux textes :
- articles L. 211-19-1 et suivants du Code Rural,
- articles L.2542-3 et 4 du Code Général des Collectivités Territoriales,
- articles R. 211-11 et 12 du Code Rural
- article 99-6 du règlement sanitaire départemental de la Moselle.

A titre préliminaire, il importe de rappeler la responsabilité première du propriétaire du
chien ou du chat.
Selon l'article 1385 du Code Civil, le propriétaire d'un animal, ou celui qui s'en sert,
pendant qu'il est à son usage, est responsable du dommage que l'animal a causé, soit que
l'animal fût sous sa garde, soit qu'il fût égaré ou échappé.
Selon l'article R. 622-2 du Code Pénal, le fait, par le gardien d'un animal susceptible
de présenter un danger pour les personnes, de laisser divaguer cet animal est puni de
l'amende prévue pour les contraventions de 2ème classe.
Selon l'article L. 211-19-1 du Code Rural, il est interdit de laisser divaguer les
animaux domestiques et les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité.

2.Posté par henri le 27/09/2010 12:20

Les pompiers sont-ils les mieux habilités à entreprendre ce genre d'action ? Ont-ils la formation et le matériel nécessaire ?
Pour en revenir au sujet, je soutiens l'acte du policier. Aux propriétaires de s'en prendre qu'à eux-mêmes !

3.Posté par puce974 le 27/09/2010 13:18

enfin, une histoire de chiens agressifs qui se termine bien car sans personne humaine blessée ou tuée. Si le policier n'était pas intervenu, il aurait pu être accusé de non assistance à personne en danger. Avec la RESPONSABILITE que représente le fait de détenir un chien pouvant potentiellement causer des blessures physiques graves ou mortelles , et je ne parle même pas de la blessure psychologique, je me demande encore comment certains persistent. En cas d'accident, il faut aller bcp plus loin dans la répression des propriétaires.

4.Posté par saint-marien le 27/09/2010 13:34

Des pompiers appelés pour capturer des chiens.... Un jeune volontaire affecté à cette délicate tâche...Des chiens qui deviennent de plus en plus agressifs sans raison apparente.... Bizarre tout ça !
Ne serait-ce pas l'origine étrangère des toutous (argentins tout de même !) qui ne leur a pas permis de montrer patte blanche ??

5.Posté par chikun le 27/09/2010 14:38

Saint marien ne doit pas connaître les dogues argentins : ce sont des chiens très dangereux.
Quand on est devant un dogue argentin agressif il faut bien prendre une décision.
Le policier a bien eu raison de ne pas se "laisser bouffer" par deux clebs classés très dangereux en liberté.
Il faut poursuivre le propriétaire de ces chiens ressemblant étrangement à des pitt-bull. Une clôture infranchissable et un double portail (avec sas, pour sortir la voiture) sont indispensables pour protéger les passants.

6.Posté par Kaotiik le 27/09/2010 22:34

Et pourquoi le policier n'ouvre pas un coup de feu en l'aire ?.. que d'ouvrir directement sur le chien.. ?

7.Posté par Montfort le 28/09/2010 11:27

Dés demain une loi de Naboléon 22 pour expulser les argentins de la Sarkosie. Avec tous les milles d'expulsion Besson pourra repartir en voyage de n'os.

8.Posté par Jubilation le 28/09/2010 12:00

6;Kaotiik :
Parce que en tirant en l'air, il aurait pu descendre un aéronef, un paille en queue ou autres.........

9.Posté par Henri le 28/09/2010 15:50

Réponse au post 6.Posté par Kaotiik le 27/09/2010 22:34
Et pourquoi pas les sommations !

10.Posté par fanydogo le 28/09/2010 19:08

j'adore vos commentaires. Bon par contre le dogue argentin n'est pas un chien dangereux,, c'est un chien de chasse au Puma, j'ai eu une femelle pendant 11 ans qui n'a jamais fait de mal à personne. Mais bon jamais elle n'a eu le droit de se promener seule

11.Posté par Brestir Og le 29/09/2010 09:44

@fanydogo, j'aime : "le dogue argentin n'est pas un chien dangereux,, c'est un chien de chasse au Puma", excusez du peu... -_-

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes