MENU ZINFOS
Faits-divers

Un policier de Saint-André accusé de guet-apens par un avocat


Un homme a été condamné pour avoir poussé son ex-compagne lors d'une dispute. Mais son avocat dénonce un dossier "monté de toute pièce" par la victime et son ami policier.

Par SH - Publié le Mardi 6 Avril 2021 à 17:45 | Lu 5888 fois

Un policier de Saint-André était dans le viseur du bâtonnier Georges-André Hoarau ce mardi au tribunal correctionnel de Saint-Denis. Son client était accusé d’avoir violenté son ex-compagne devant leur enfant de 5 ans, en état d’ivresse, le 27 septembre dernier à Cambuston. Il était jugé ce mardi devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis. 

Fêtant un anniversaire avec sa famille le jour des faits, il l’aurait appelée, ivre, pour qu’elle récupère l’enfant qu’il ne souhaitait plus conduire, au vu de son état. A son arrivée, elle aurait été victime d’insultes et il l’aurait poussée, la faisant tomber au sol, devant le petit. Le prévenu nie les faits, se disant victime de pression de la part de son ex. Selon sa tante, c’est elle qui serait arrivée, agressive, forçant le passage pour entrer chez eux et proférant des insultes. 

"Un dossier monté de toute pièce"
 
Mais qu’en est-il de ce policier que le bâtonnier vise ? "Elle refusait de partir tant que la police n’était pas arrivée", affirme-t-il. "En effet, elle avait appelé un ami policier pour lui venir en aide ; son petit-ami", selon la robe noire. "Il s’agit d’un dossier monté de toute pièce. C’est son ami policier, en civil, qui a ordonné à ses collègues d’embarquer le père, devant son enfant. Mais pour qui il se prend ?", s’indigne-t-il après avoir rappelé : "Cette victime qui souffre et pleure appelle son soi-disant bourreau hier soir pour lui rappeler d’être au tribunal". Un comportement étrange pour une femme qui assure en avoir peur. Le prévenu, quant à lui, n’était pas présent. "C’est plus qu’un doute, c’est une certitude de montage", ajoute le bâtonnier qui n’hésite pas à parler de guet-apens. 
 
Si la procureure a préféré ne pas se prononcer sur la culpabilité du prévenu, la tribunal a estimé que le rapport du médecin indiquant une ecchymose au niveau du bras confirmait les dires de madame. Le prévenu au casier vierge a finalement été condamné à une amende de 1000 euros.




1.Posté par Pinot le 06/04/2021 18:37

C est quoi ce sketch ?

Un policier ivre qui frappe sa femme à Saint André pas vrai, sacrés policiers de Saint André, ils collectionnent toujours un peu plus......des bons.

2.Posté par CA ALORS ... le 06/04/2021 18:26

Encore un policier de st André ! ils sont toujours fourrés dans la rubrique des faits divers et tout le temps du mauvais côté . Quand ce n est pas leur chef ! A st André toujours ...


3.Posté par #lareunionnite le 06/04/2021 21:30


Un vrai nid de champion au commissariat de St André...
On y a droit toute l'année
Les litres de la république... heu pardon l'élite !

4.Posté par Loki le 07/04/2021 08:54

Toutes ces histoires sont sordides. C'est rancoeurs et compagnie. Je ne comprends pas comment on peut évoluer dans un monde aussi toxique. A quoi bon? La vie est courte, des fois plus courte encore... Comment on peut passer son temps à se la pourrir comme ça?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes