Société

“Un père même séparé, a besoin de l’amour de son enfant”

Pierre Royer, séparé de sa femme, se bat depuis la naissance de sa fille de huit ans pour que soit respectée son autorité parentale telle que la définit la loi. Il a décidé de se révolter, cessant de payer pension alimentaire et impôts, considérant qu'il n'a pas "à financer son propre massacre par des organismes qui ne font pas leur travail en matière de parité”. Explications.

Lundi 22 Septembre 2008 - 06:25

“Un père même séparé, a besoin de l’amour de son enfant”
Pierre Royer, aujourd’hui quelle est votre situation ?
Elle est tout simplement catastrophique. Pour ma part, je considère être traité comme un chien, comme un géniteur payeur, accessoire de l’éducation de mes enfants.
On en est encore à la vieille version selon laquelle on doit maintenir un contact avec l’enfant de la part du père. On n’en est toujours pas aux lois sur la parité éducative qui ont été votées pour certaines d’entre elles en 1994.
Vous êtes séparé de votre ex-femme et mère de votre fille depuis quelle date ?
Depuis la naissance de ma fille, à partir du moment où j’ai dû admettre l’idée que je n’aurai aucun droit avec elle.
Quelle est la durée de votre droit de garde ?
Aujourd’hui, on ne parle plus de droit de garde, mais de résidence de l’enfant, qui pour 90 % des cas, est donnée à la maman, et ce pour des doctrines personnelles qui n’ont rien à voir avec le cadre défini de la loi.
Et bien entendu, cela est inacceptable pour les enfants et les pères, comme pour les mères de toutes façons.
Combien de fois votre droit de résidence ou votre droit de garde n’a pas été respecté ?
Jusqu’à maintenant, j’ai déposé huit plaintes pour non présentation d’enfant.
Combien de fois, il y a eu une suite à ces plaintes ?
Jamais. Aucun des éléments que je fournis n’est accepté, pas même l’extrait de naissance de ma fille, où figure la preuve que je suis son père.
Cela fait combien d’années que vous vous battez pour avoir enfin le droit de partager l’autorité parentale ?
Cela fait huit ans, c’est l’âge de ma fille, alors que l’autorité parentale est donnée à la maman et au papa de manière directe et automatique.
Mais dans la réalité, cette autorité parentale devient factice pour le père quand les parents sont séparés. Elle ne nous permet aucun choix dans la vie de nos enfants.
L’autorité parentale du père n’est ni reconnue par les organismes sociaux, ni éducatifs, ni judiciaires. Pour vous donner un exemple, l’école refuse de reconnaître mon autorité parentale.
C’est-à-dire ?
Je n’ai pas accès au carnet de liaison, aux réunions parents-professeurs ou à l’élection des représentants de parents d’élèves, contrairement à ce que la loi dit.
Comment vivez-vous ces tracas judiciaires dans lesquels vous êtes empêtré depuis des années ?
Mal. Très, très mal. Autant pour ma fille que pour nous-mêmes, pour toute ma famille qui n’a même pas le droit de la connaître.
Ma fille vit bien sûr très mal, cette situation, car elle ressent le déchirement qu’il y a entre ses parents. Elle sait aussi qu’elle doit bénéficier de l’éducation des deux parents.
En ce qui me concerne, j’estime qu’un enfant a droit à l’éducation et à l’amour de son père, surtout lorsqu’il se bat pour le lui en donner. Et j’estime qu’un papa même séparé, a besoin et a droit à la présence et à l’amour de son enfant.


Jismy Ramoudou
Lu 5649 fois




1.Posté par Papapio le 15/05/2018 17:09 (depuis mobile)

10 ans plus tard. Rien n.a changé... Les juges et Majistrats ripoux impliqués, eux, continuent à faire la loi avec notre argent, plutôt que la rappeler, les saisies continuent € ça ça compte, semblant de justice, mais vrais pourris...

2.Posté par Bertrand le 06/01/2019 07:32

alors papappio navré que tu en sois toujours au meme stade mais personnellement je n'attendais pas une autre issue
malheureusement pour un père qui se bat pour voir ses enfants, il y en a 20 autres qui sont de vrais égoiste et refont leur vie à toute vitesse en délaissant les enfants de précédentes union
je pense que les juges en ont juste marre de voire des pères irresponsable et ne font que peu de cas ou le père veut s'impliquer
car en général ceux qui s'impliquent au départ 2 ans aprés en moyenne ils ne voient plus leurs enfants régulièrement et 5 ans aprés c'est l'abandon total!!
Tout cela sans oublier ceux qui ne veulent pas payer de pension malgré qu'ils refusent de s'occuper des enfants pour entretenir le crédit de la maison qu'ils ont payer à leur nouvelle femme
les juges anticipent souvent cela en donnant les droits à la mère ! S'ils se mettaient à traquer les maman solo ils se feraient limite incendier par les féministes et une cohorte d'association politiques qui verraient un moyen de gagner des votes pour les élections!
désolé mais certains sujets ne sont pas prêts de changer je suis meme prêt à parier que dans quelques années ou décénnies on va encore plus pourchasser les père séparé car la caf en a marre dêtre assaillie de demande pour récupérer la pension alimentaire!!
les mauvais pères rendent les femmes hargneuses et la politique devra un jour y répondre
tu as payer pour ces cons tout simplement!!!
Bon courage à toi je suppose que ta fille a du bien grandir et ca sur ses 19 ans si j'ai bien compris

3.Posté par Papa le 15/02/2019 14:02 (depuis mobile)

Le problème c''est qu''il y a autant de mauvaises mères que de mauvais pères. Ce qui veut dire aussi qu''il y a autant de bonnes mères que de bons pères.
Mais on reconnait moins facilement une mère toxique. Nous enfants vont en souffrir!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >