MENU ZINFOS
Social

Un nouveau syndicat professionnel à La Réunion pour le service aux particuliers


- Publié le Jeudi 9 Avril 2015 à 15:37

Outre la conjoncture actuelle et le combat à mener contre le travail dissimulé, le secteur des services à la personne est concerné depuis quelques années par une importante actualité législative fiscale et règlementaire. Dans ce contexte, il est essentiel que les
acteurs se mobilisent autour de mêmes valeurs et qu'ils puissent s'appuyer sur une structure d'accompagnement s'ils le souhaitent.

Initiée dans cette dynamique depuis 2006, la Fédération du service aux particuliers, via sa nouvelle représentation régionale, a mené sa première action d'informations et de sensibilisation à La Réunion, le 1er avril. Une quarantaine de personnes y ont participé.

Porté par nombre de particuliers employeurs, d'auto-entrepreneurs et de 120 organismes prestataires, le secteur du service à la personne emploie quelque 12 000 personnes à La Réunion (Insee - 2006). Afin de structurer ce secteur et de l'amener à un développement durable qui intègre pleinement les enjeux de société, la Fédération du service aux particuliers prend attache sur l'île via une représentation locale. Richard Ruz Guindos, représentant de l’entreprise Odom Services, en est le référent territorial régional.

Reconnue comme organisation professionnelle représentative des chefs d'entreprises et des employeurs du secteur des services à la personne, la Fédération du service aux particuliers (FESP) est l'interlocuteur privilégié des pouvoirs publics et de tous les acteurs privés du secteur qui exercent à eux seuls une palette de 21 métiers.

Créée en 2006, au lendemain de la promulgation de la Loi relative au développement des services à la personne, la FESP regroupe à l'échelle nationale plus de 2 900 entreprises qui représentent 80 % des emplois du secteur et 70 % du chiffre d'affaires généré.
De par cette forte représentativité, "la FESP constitue à ce jour la seule organisation patronale du secteur dont les membres couvrent l'ensemble des métiers", souligne Guy Loudière, Directeur du Développement à la FESP.

Du conseil aux adhérents, la structure a vocation à défendre leurs intérêts, accompagner les instances publiques dans leur réflexion et être force de proposition sur le plan législatif. La FESP s'est également fixée comme objectifs de structurer le marché, de développer l'activité tout en maintenant une qualité de service. Avec ces différentes missions, l'organisation se
retrouve régulièrement sur plusieurs fronts.

La FESP a, par exemple, obtenu le maintien du crédit d'impôt à hauteur de 50 % et s'est battue pour retarder d'une année le relèvement du taux de la TVA pour certains services à la personne. Alors que les travaux de petit jardinage, les prestations de service informatique et les cours à domicile hors soutien scolaire sont passés au taux normal de 20 %, les autres restent soumis à La Réunion à une TVA de 8,5 %, voire réduite de 2,1 % selon les services.

Plus récemment, la FESP se félicite d’avoir été entendue par le Président de la République qui a publié une ordonnance modifiant la loi du 13 juin 2013 sur la durée légale hebdomadaire de 24 heures. Cette modification va simplifier les dispositifs contraires à la croissance et l’emploi.

Après des années de négociation paritaire, la Convention collective nationale des entreprises du service à la personne a été étendue fin 2014. L'organisation patronale s'intéresse actuellement au projet de loi d'adaptation de la société au vieillissement, déposé au Sénat le 5 mars dernier. Celui-ci suggère, entre autres, de faire disparaître les agréments qualité délivrés en Préfecture, gage pourtant de professionnalisme. Une pétition nationale a d’ailleurs été lancée à ce sujet.

Au vu de ces quelques exemples, une représentation locale forte de la Fédération des services aux particuliers peut apporter une nouvelle dynamique dans le secteur. D'une part, la FESP aura une approche terrain réaliste des problématiques rencontrées par les acteurs locaux.

L'organisation saura ainsi mieux répondre à leurs besoins et faire entendre leurs difficultés auprès des pouvoirs publics. Elle pourra par ailleurs adapter ses dispositifs d'accompagnement et faciliter le changement de regard sur les services à la personne à La Réunion dont l'image reste à parfaire, peu considérés comme de véritables métiers.

D'autre part, la tendance depuis quelques années est à limiter la portée des incitations fiscale, ce qui risque de déstabiliser le marché alors que le secteur doit se structurer pour enclencher une vitesse de croisière capable de répondre aux enjeux du vieillissement de la population.

Les 21 métiers du secteur des Services à la Personne

La Loi relative au développement des services à la personne de 2005, modifiée par la loi du 23 juillet 2010, a défini comme "services à la personne":
Jardinage – Entretien de la maison et travaux ménagers – Bricolage – Garde d'enfants – Soutien scolaire – Maintien à domicile – Assistance informatique et Internet – Préparation de repas – Livraison de repas – Livraison de linge repassé – Assistance aux personnes handicapées – Garde malade – Aide à la mobilité – Soins et promenades d'animaux de compagnie des personnes dépendantes – Soins d'esthétique pour les personnes dépendantes – Maintien, entretien et vigilance – Assistance administrative – Délivrer les services à la personne.




1.Posté par Payet johny le 28/12/2018 11:54 (depuis mobile)

Bjr besoin explications sur le syndicats merci....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes