MENU ZINFOS
Santé

Un nouveau décès Covid et 209 cas depuis mercredi


Lors de leur point de situation commun ce vendredi après-midi, la préfecture et l'Agence régionale de santé ont annoncé qu'un nouveau décès dû au Covid-19 était à déplorer à La Réunion. 209 nouvelles personnes ont été testées positives au Coronavirus depuis le dernier point de mercredi 18 novembre.

Par Ludovic Grondin - Publié le Vendredi 20 Novembre 2020 à 18:16 | Lu 5029 fois

Durant la semaine du 9 novembre au 15 novembre (semaine 46), le nombre moyen de cas confirmés est de 80 cas par jour (à rapporter aux 95 cas en moyenne de la semaine 45 et aux 76 cas de la semaine 44).

Cette semaine montre une légère décrue par rapport à la semaine précédente pour retrouver le niveau de la semaine 44. Le nombre de cas est stable aux alentours de 600 cas hebdomadaires. En semaine 46, le taux d'incidence est de 66/100 000. Supérieur au « seuil national d'alerte » (50/100 000), il reste néanmoins sensiblement inférieur au taux d'incidence observé pour la France entière (240 cas /100 000)

Il est à noter pour les autres indicateurs :
-       Le nombre de cas importés (retour de voyage) représente 6 % seulement des nouveaux cas de la semaine, soit le taux le plus bas des 3 dernières semaines,
-       le taux d'incidence chez les 15-24 ans reste élevé à 117,7/100 000 mais en diminution par rapport à la semaine précédente (136.8/100 000),
-       le taux d'incidence chez les plus de 74 ans est en baisse par rapport à la semaine précédente,
-       le taux de positivité des tests reste en dessous du seuil de vigilance (inférieur à 5%),
-       le nombre de tests est en légère diminution,
-       le nombre hebdomadaire d'admission en médecine et en réanimation diminue par rapport à la semaine précédente.

 A ce jour, 18 clusters sont actifs et 66 ont été clôturé depuis le mois d'août.

Cette situation appelle à une poursuite de la vigilance de chacun dans l'application des gestes barrières au quotidien et dans toutes les circonstances afin de contenir l'épidémie sur l'île. Le masque doit être porté à chaque fois que la distance d'un mètre ne peut être respectée pour éviter la transmission du virus. Les regroupements de plus de 6 personnes doivent être limités.

Il est tout particulièrement rappelé que :
-       toute personne présentant des symptômes doit se faire dépister au plus vite, soit en contactant son médecin traitant, soit en se rendant dans un laboratoire de biologie médicale ou dans un centre de prélèvement sans rendez-vous ;
-       les voyageurs arrivant à La Réunion doivent se faire dépister à partir de 2 jours après leur arrivée, conformément aux SMS qui leur sont adressés par l'ARS ;
-       chacun est invité à télécharger sur son téléphone portable l'application TousAntiCovid qui facilite l'information des personnes contact et permet ainsi de casser plus vite les chaînes de transmission du virus.

LES CHIFFRES DU 19 ET DU 20 NOVEMBRE

La préfecture et l'Agence Régionale de Santé ont le regret d'annoncer ce vendredi 20 novembre 2020 un décès lié à la covid-19. Hospitalisée au CHU, le patient était âgé de plus de 60 ans et présentait d'importantes comorbidités. Les autorités présentent leurs sincères condoléances à la famille.

Par ailleurs, les autorités confirment 209 nouveaux cas de coronavirus covid-19 enregistrés à La Réunion les 19 et 20 novembre, soit une moyenne journalière de 105 cas sur 2 jours consécutifs.

Parmi les nouveaux cas :
·         150 cas sont classés autochtones,
·         4 cas sont classés importés,
·         6 cas sont classés autochtones secondaires,
·         49 cas sont en cours d'investigation.

Parmi les cas précédemment annoncés en cours d'investigation :
·         171 cas sont classés autochtones,
·         7 cas sont classés importés,
·         3 cas sont classés autochtones secondaires,
·         6 cas sont invalidés suite à des investigations complémentaires.

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE AU 20 NOVEMBRE 2020

Au total, 7 501 cas ont été diagnostiqués sur le territoire depuis l'apparition du premier cas le 11 mars 2020, dont 65 évacuations sanitaires au titre de la solidarité régionale.

Au 20 novembre 2020, hors décès, compte tenu des 6 660 guérisons, 798 cas sont encore actifs à ce jour.

7 396 cas ont été investigués à cette heure par l'ARS, Santé publique France et l'Assurance Maladie, dont 11% sont des cas importés.

Evolution des clusters identifiés

Un cluster est un foyer de contamination ou un regroupement d'au moins 3 cas positifs à la covid-19, qui appartiennent à une même communauté (population générale, quartier...) ou ont participé à un même rassemblement de personnes, au cours d'une période limitée de temps.

Les clusters sont qualifiés d'un niveau de criticité, en fonction de leur potentiel de transmission au sein d'un groupe de population (diffusion communautaire) et de critères de gravité.

Le cluster est dit « maîtrisé » à l'issu d'une période de 7 jours en l'absence de nouveaux cas.

Il est qualifié de « clôturé » si aucun cas n'est identifié au sein d'un cluster au cours d'une période 14 jours.

Il est dit en « diffusion communautaire » lorsque des cas surviennent en dehors de la collectivité dans laquelle le cluster a été identifié initialement.

Les clusters identifiés à ce jour
Au 20 novembre 2020, 18 clusters sont actifs et 66 clusters ont été clôturés. 

Parmi les clusters actifs, on note :
- 6 clusters de « criticité limitée » ;
- 3 clusters de « criticité modérée » ;
- 9 clusters de « criticité élevée ». 

On note par ailleurs :
- 4 clusters maîtrisés ;
- 1 cluster à diffusion communautaire.

Localisation des principaux clusters de criticité modérée ou élevée :
Saint-Denis (3)
La Possession (1)
Saint-Pierre (2)
Saint-Benoit (1)
Saint-Paul (4)
Saint-Joseph (1)

Les causes de contamination dans les clusters identifiés sont diversifiées (établissements de santé et médico-social, milieu professionnel, évènements privés ou publics avec rassemblements de personnes, ...).

·       Dépistage :

 

Un nouveau décès Covid et 209 cas depuis mercredi
Sur la semaine 46, le taux de positivité était de 4,5 % (source SIDEP, ARS). Il est stable par rapport à la semaine précédente et reste inférieur au seuil de vigilance (5%). Le taux de positivité sur les tests voyageurs est de 2%.

Depuis plusieurs semaines, le délai moyen entre la date des premiers signes des symptômes et la date de prélèvement reste stable autour de 3 jours. Mais le délai écoulé entre la date de prescription et la date de réalisation de prélèvement diminue.

 ·       Surveillance en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) :

Depuis novembre, 9 établissements ont réalisé un signalement, dont 7 concernant au moins 1 cas confirmé. Il s'agissait de :

·         2 établissements d'hébergement pour personnes âgées,
·         3 établissements d'hébergement de personnes en situation de handicap
·         2 autres établissements médico-sociaux.

 
·       Surveillance individuelle :

Un nouveau décès Covid et 209 cas depuis mercredi
Après une diminution du nombre de cas en semaine 38 pendant 4 semaines consécutives, le nombre de cas hebdomadaire a augmenté depuis la semaine 42.  En semaine 45 et 46, ce nombre se stabilise autour des 600 cas.

Parmi les cas investigués, on note :
-       des cas toujours essentiellement autochtones
-       une baisse des cas importés

Ces données indiquent une circulation toujours active du virus à La Réunion. 

• Le R (nombre de reproduction ; nombre moyen de personnes qu'une personne malade va contaminer)

A La Réunion, en semaine 46, le nombre de reproduction était de 0,97 (source SIDEP). Il est en diminution par rapport à la semaine précédente (1,16) 

Ces résultats doivent être mis en perspective avec les autres données épidémiologiques.

• Le taux d'incidence (nombre de cas rapportés à la population pour 100 000 habitants)

Du 9 au 15 novembre, le taux d'incidence était de 66/100 000 habitants. Il est en diminution par rapport à la semaine précédente. Il est toutefois supérieur au-dessus du seuil d'alerte (50/100 000 habitants) pour la 4ème semaine consécutive, mais reste significativement en dessous du seuil du niveau national de 240 cas /100 000 habitants.

Même si la tendance est à la diminution, le taux d'incidence dépasse le seuil d'alerte dans toutes les classes d'âge sauf pour les 45-65 ans et plus. 11 communes présentent un taux supérieur à 50/100 000 habitants dont les plus élevés se situent à Saint-Denis, Trois-Bassins, Saint-André et Saint-Paul. 

Contact-tracing

Depuis le 11 mai 2020, le contact tracing autour des cas confirmés signalés est assuré par une plateforme régionale réunissant l'Assurance maladie, l'Agence Régionale de Santé, avec l'appui de la cellule régionale de Santé publique France.

30 à 35 personnels de l'Assurance Maladie et de l'ARS sont mobilisés chaque jour. Près de 2 000 personnes ont été contactées cette semaine et plus de 22 000 depuis le 11 mars.

Application TousAntiCovid : une barrière supplémentaire contre la covid-19

 

Le principe est le suivant : tout en garantissant leur anonymat, TousAntiCovid prévient les personnes qui
ont été à proximité d’une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être
prises en charge le plus tôt possible.

Cette application vient compléter l’action des médecins, de l’Assurance maladie et de l’ARS, en lien
avec Santé publique France.
L’application est téléchargeable sur Apple Store et Google Play :
bonjour.tousanticovid.gouv.fr/
L'application prend en compte les contacts à moins d'un mètre pendant au moins 15 minutes. Les autres utilisateurs avec qui la personne malade est restée en contact prolongé durant sa période de contagiosité sont ainsi avertis par une notification. La période de contagiosité débute à partir des 48h précédent la date de début des symptômes ou sept jours avant son test positif si la personne est asymptomatique.

Les personnes notifiées comme contacts à risque via TousAntiCovid sont invitées à contacter leur médecin.

Une application respectueuse de la vie privée des utilisateurs, conçue par des experts français, « Tous AntiCovid » ne stocke que l'historique de proximité d'un téléphone mobile et aucune autre donnée. Il n'est pas possible de connaitre l'identité d'un utilisateur de l'application, ni qui il a croisé, ni où, ni quand. L'utilisateur peut également faire le choix d'effacer son historique ponctuellement s'il le désire.

Pour en savoir plus, une foire aux questions est à votre disposition : cliquez ici




1.Posté par JORI le 20/11/2020 19:50

Les adeptes de hold up vous diront qu'il avait d'autres maladies et que c'est ça la cause de son décès et non le covid (ce sont aussi les mêmes qui disaient le contraire tout pendant que le département ne comptait aucun mort) et que son espérance de vie était donc déjà réduite voire atteinte. 🤔

2.Posté par parlamer le 20/11/2020 20:06

extrait france soir:
Ce 19 novembre 2020 s’est tenue la commission d’enquête sur les traitements ambulatoires contre la Covid-19 sous la présidence du sénateur Johnson, président de la Sécurité Intérieure. Les professionnels de santé : le Dr McCullough, le Dr Harvey Risch, professeur d’épidémiologie à l’Université de Yale, ainsi que le Dr Fareed, ont fait les déclarations suivantes devant la commission d’enquête sur le traitement ambulatoire pour la Covid-19 :

Il eût été plus rapide de faire un simple résumé mais nous avons tenu à vous apporter les éléments de traduction complet. A lire car tout est important

En résumé

Pour le sénateur Johnson, il y a suffisament de signaux pour que l’on se pose toutes les questions sur les traitements ambulatoires, le rôle des labo pharmaceutiques, le rôle des autorités de santé et de la communauté médicale qui ont poussé jusqu’à empêcher les médecins de prescrire.
Pour lui "les instances médicales internationales, fédérales et étatiques -- les agences et les institutions nous ont laissés tomber".

Le Dr McCullogh a parlé des quatre piliers de réponse à l’épidémie : les mesures de confinements et distanciation sociale, le traitement ambulatoire, l’hôpital et les vaccins.
Il a après mis l’accent sur le peu de considération que l’on avait eu au traitement ambulatoire comme réponse à la crise.

Le Professeur Harvey Risch, de l’université de Yale, a apporté un ensemble de preuves qui permettent une évaluation en faveur de l’hydroxychloroquine/bithérapie démontrant factuellement risque/bénéfice supérieur à celui du remdesivir, les anticorps monoclonaux ou le bamlanivimab difficile à utiliser.


Ces derniers traitements ont reçu une autorisation d’urgence de la FDA (Federal Drug administration) alors que la FDA a refusé l’autorisation d’utilisation d’urgence pour l’hydroxychloroquine.

Ce double standard flagrant pour l’hydroxychloroquine doit être arrêté immédiatement et sa demande d’autorisation d’utilisation d’urgence approuvée. C’est ainsi que nous nous mettrons sur la voie d’un traitement ambulatoire précoce et de la réduction majeure de la mortalité.

3.Posté par tantine le 20/11/2020 20:24

ça sert à quoi de nous saoûler de chiffres qui datent de mars ? et les graphiques c'est pour faire plus convaincant ? on n'en peut plus de vos mensonges et manipulations.

arrêtez de pousser les gens à se faire tester s'ils ne sont pas malades et soignez les quand ils le sont vraiment au lieu de les renvoyer au boulot pour contaminer d'autres personnes !

si on n'a pas compté des dengues et autres maladies parmi les covid, 6660 guérisons sur 7501 ça fait 88% de guérisons. et pour ça vous nous tuez à petits feux et nous supprimez nos libertés les unes après les autres ?

4.Posté par JORI le 20/11/2020 22:13

3.Posté par tantine le 20/11/2020 20:24
Et quelles sont ces libertés qui vous ont été supprimées 😂😂😂

5.Posté par JORI le 20/11/2020 22:14

2.Posté par parlamer le 20/11/2020 20:06
Et vous avez des tuyaux sur le traitement que Trump aurait eu en exclusivité et efficace en 3 jours ? 😂 😂

6.Posté par PATRIOT le 21/11/2020 09:23

@JORI Ce n'est même plus la peine de te répondre, tu n'es en rien intéressant, tes commentaires n'ont ni queue ni tête.

7.Posté par PATRIOT le 21/11/2020 09:28

@Parlamer En 2021 les lobbies pharmaceutiques suivis de ces pseudo politiques et les pro vaccins qui se font démonter de tous les côtés vont devoir serrer les fesses ....

8.Posté par Gaston le 21/11/2020 10:50

@Jori. C’est bien, marre-toi. Liberté de déplacement, liberté de réunion, liberté de voyager. Liberté de prescrire, liberté de parole., liberté de manifester. Ça ira ou tu en veux encore?

9.Posté par Fred B le 21/11/2020 13:11

Taux incidence Réunion : 66
Taux incidence Métropole : 240
On fait 4 fois mieux que la métropole de par notre insularité.
C'est pour ça qu'on n'est pas  confinés et que les commerces ne sont pas pénalisés comme en Métropole.
Il n'y a pas à se plaindre et pourtant.

La covid en France fait 40 000 morts soit 4 fois la grippe.
Sans confinement,  ça aurait fait 3 fois plus soit 120 000 sur 9 mois (de fev a nov) donc 160 000 sur un an soit 16 fois la grippe.

Et dire qu'il y en a qui disent que la covid n'est pas dangereuse.

Le reproche qu'on pourrait faire à l'ARS et au préfet,  c'est de ne pas donner ce type de résultats qui est très parlant et facile à comprendre ou à  retenir...afin de mieux convaincre.

10.Posté par Fred B le 21/11/2020 13:18

A JORI  👋👋

A post 2 - parlamer
Vous copiez collez tel quel, c'est très indigeste.
La prochaine fois, vous ne pourriez pas faire un résumé puis mettre juste le lien si on veut voir les détails.

Il y a peu d'études en faveur de l'hydroxychloroquine.  Il y a celles menées par Raoult évidemment et les études d'autres labos.
1. Toutes les études menées par Raoult ont été jugées non fiables car ne respectant pas des procédures (groupe de contrôle) voire biaisées (patients jeunes en bonne santé) ou même possiblement frauduleuses (rajout de données pour créer une cohérence ? ) .

2.  Des études américaines  en faveur de Raoult ont été invalidées elles aussi car frauduleuses (patients pré traités par un  anti inflammatoire ) .

Votre article doit faire partie du 2, c-à-d possiblement frauduleux.

Raoult est poursuivi en justice par l'ordre des médecins pour charlatanisme.
Son médicament est connu comme ayant un bénéfice / risque mauvais par rapport aux autres médicaments , l'agence française du médicament interdit sa prescription pour covid. Raoult est hors la loi car il continue à prescrire pour la covid y compris les non malades.

Vous continuez à le défendre malgré ça ? 

11.Posté par JORI le 21/11/2020 15:08

6.Posté par PATRIOT le 21/11/2020 09:23
Il est vrai que les vôtres sont très intéressants et surtout sans crédibilités. Toujours pas de nouvelles de votre liste ??. La crédibilité commence déjà par ça!!.

12.Posté par JORI le 21/11/2020 15:10

8.Posté par Gaston le 21/11/2020 10:50
Sauf erreur de ma part toutes ces libertés citées ont toujours cours. Relisez juste les articles du jour qui vous prouvent le contraire.

13.Posté par tantine le 21/11/2020 16:20

merci gaston : interdiction de respirer, interdiction de sortir, interdiction de manger et boire, interdiction de se toucher, de s'embrasser et se serrer la main, interdiction de se rassembler, interdiction de manifester, interdiction de prier, interdiction de danser, interdiction de chanter, interdiction d'assister à des rencontres sportives, interdiction de soigner, interdiction de travailler pour les commerçants, les libraires, les intermittents et les artistes, interdiction de concert, théâtre, cinéma etc...

je ne sais pas à quoi ressemblent les vies de celles et ceux que ça ne dérange pas et qui en réclament encore plus mais y'a de quoi s'interroger..

14.Posté par Fred B le 21/11/2020 18:11

A post 7 - (pas)patriot

Vous dîtes que les lobbies pharmaceutiques,  les pseudo politiques et les pro-vaccin se font démonter....sans aucune argumentation.

Les labos ont créé un vaccin parce que les états l'ont demandé pour protéger leur population . Les chercheurs en Médecine ont fait beaucoup d'années d'études, ce sont des passionnés et leur rôle est de rendre  service en protégeant la santé.
Les personnes âgées ou avec commorbidités sont très demandeuses de ce vaccin. Les labos sont les héros actuels. Vous êtes héros de quoi ?

Les politiques ont été élus même s'ils manquent de représentativité . Il y a un consensus dans l'ensemble entre les partis pour la crise.
Ils ne se font pas "démonter" comme vous dîtes si primitivement.

Une étude médicale espagnole porte sur 13 000 personnes interrogées dans 19 pays fortement touchés. Elle présente ses résultats dans une revue médicale reconnue et lors d'une conférence mondiale sur la santé:
72 % pour, 14 % contre, 14 % qui hésitent.
Dans le monde, les pro-vaccin sont majoritaires très largement.

C'est en France 59 % , en Russie 55 % et en Pologne 56 % qu'il y a le moins  d'adhésion, mais c'est majoritaire quand même.
Ah ben, Poutine il est en panne grave ! Sa population ne lui fait pas confiance, il a le chiffre le plus bas,  ça ne va pas réjouir les conspirationnistes d'extrême droite.....suivez mon regard.

Voilà le lien de l'étude sur France info

https://www.google.com/amp/s/www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-la-defiance-des-populations-a-l-egard-d-un-potentiel-vaccin-pourrait-entraver-la-lutte-contre-l-epidemie-alertent-des-scientifiques_4149543.amp

Une autre étude de moindre ampleur dit la même chose: nette majorité mondiale pour le vaccin.

Il faut arrêter de simplifier et de mentir sur un site d'informations.

Une certaine méfiance pour ce vaccin est parfaitement normale puisque jamais on avait créé un vaccin aussi rapidement et avec une technique inédite. C'est parce qu'il y a un gros financement des états derrière, et que la recherche de vaccin avec la technique de  l'ARN est beaucoup plus rapide que la méthode classique.
Less vaccins ont subi les 3 étapes comme prévu.

De la transparence, être vigilant mais pas parano.

15.Posté par Fred B le 21/11/2020 18:16

A post 13 -tantine
Vous avez  même mis " interdiction de respirer".
Vous mettez vraiment tout ce qui vous passe par la tête.

Par rapport à la métropole,  on est assez libres du fait d'une certaine maîtrise du covid.
Faut  apprendre à  prendre son mal en patience,  c'est difficile pour tout le monde.
On trouve des occupations alternatives.
Vous devriez faire des activités qui rendent optimiste.

16.Posté par JORI le 21/11/2020 22:21

13.Posté par tantine.
C'est sûr que pour arriver à raconter vos incohérences, vous avez dû vous en poser des questions. Hold up a dû passer par là ! 😂 😂 😂

17.Posté par parlamer le 22/11/2020 12:22

L’Express vient de publier une interview d’Anders Tegnell, directeur du service suédois d’épidémiologie qui affirme : “sans masques, la Suède a réussi à contrôler le coronavirus”. D’ailleurs les autorités sanitaires des autres pays nordiques partagent cette opinion.

Et plutôt que de présenter une nouvelle étude spécifique, il s’appuie sur la comparaison des évolutions de l’épidémie en Suède (où le port du masque n’est pas recommandé) et en France (où il est obligatoire).

En Suède, qui n’a jamais confiné, la mortalité globale attribuée au Covid-19 depuis le début de l’épidémie atteint 616/million d’habitants avec une moyenne quotidienne de mortalité quotidienne sur le dernier mois de 10/million

18.Posté par parlamer le 22/11/2020 12:44

le brésil soigne en partie avec l'HCQ

: Les debriefings de FranceSoir sont proposés en association avec BonSens.org. Nous avons interviewé le Dr Alexandre Wolkoff et le Dr Silvia Fonseca, qui partagent leur expérience au Brésil, celle d'un traitement précoce, et d'une médecine au plus près du réel et de l'intérêt du patient.
Retrouvez leur debriefing.

notre pays refuse de soigner la grippe chinoise

et il y a des personnes qui n'ont jamais rien écrit rien produits dans les domaines de l'infectiologie et le médical et qui se permettent de donner des leçons

honte à eux

19.Posté par JORI le 22/11/2020 15:05

17.Posté par parlamer le 22/11/2020 12:22
Comparer la mentalité suédoise avec celle des français !!! 😂 😂. Les suédois respectent les préconisations, gestes barrière, édictées par leur gouvernement. Est-ce le cas en France ?? 😂 😂

20.Posté par Gaston le 22/11/2020 15:06

@ Jori, « sauf erreur de ma part »?? Oui, vous faites erreur, même si je crois plutôt que vous êtes un troll, car seul un troll pourrait nier que la liberté d’informer est en péril, au regard de la loi sécurité actuellement mise ne vote. à l'assemblée. Ou la liberté de prescrire, puisque l’HCQ a été interdire, ou la liberté de penser puisque comme l’indiquait Schiapa il y a peu: « quand on contredit la parole du chef de l’état, on fait un pas vers le terrorisme ». Rendormez-vous. Le sauvetage du pays se fera sans les traîtres.

21.Posté par JORI le 22/11/2020 15:07

18.Posté par parlamer.
Dixit la chaîne conservatrice One America News Network (OANN)??. 😂😂😂

22.Posté par JORI le 22/11/2020 20:58

20.Posté par Gaston le 22/11/2020 15:06
" le troll est un individu bête et méchant, qui aime générer des polémiques quelque soit le sujet de la conversation. ...", c'est exactement vous car tout ce que vous dites est tout simplement faux.
"la liberté d’informer est en péril, au regard de la loi sécurité actuellement mise ne vote", loi votée à une large majorité car vous ne savez même pas ce que contient cette loi.
"la liberté de prescrire, puisque l’HCQ a été interdire", arrêté du 10 juillet 2020 pris à la sortie de l’état d’urgence sanitaire signe le retour au droit commun antérieur en matière de prescription d’hydroxychloroquine
" la liberté de penser ", ah bon!! et que faites vous quand vous critiquez ce gouvernement et vous a t on jugé et mis en taule ????.
Pour sauver un pays "démocratique" encore faut il aller voter!!.

23.Posté par JORILE974 le 23/11/2020 10:03

les gens votent mais le gouvernement fait ce qu'il veut après ne respectant même plus leur programme , la rue ne gouverne pas disait un ancien premier ministre, qui est le bon candidat? nous n'avons pas la réponse votez pour votre candidat préféré si en chemin il ne fait qu'à sa tête c'est la constitution qui est à revoir, voter est un devoir et se faire mettre c'est un droit avec ce gouvernement. les journalistes ont été pris à partis samedi par la police, plus de liberté pour la presse continuons à être des moutons bientôt la muselière et un caleçon sur la tête made in LREM et pour finir la plume ou je pense!

24.Posté par Fred B le 23/11/2020 12:25

A post 17- parlamer

Vous dîtes que la Suède estime avoir contrôlé le virus, et que les autres pays scandinaves le reconnaissent,  ce qui est faux.
Vous avez certainement dû prendre des anciennes déclarations du début de l'épidémie . Pas très honnête.

La Suède a des résultats mitigés.
Depuis le début du covid , elle a sauvegardé son économie.
Mais sa mortalité en proportion finit par rejoindre la France malgré sa discipline.
Beaucoup de dissensions, le 1er ministre regrettait leur choix de non confinement.
Les autres pays scandinaves n'ont absolument pas voulu imiter la Suède et ne le regrettent pas: regarder la Finlande qui a jugulé le virus avec une politique forte et très courte de confinement et aussi de discipline.

De l'autre côté, la Grande Bretagne avait essayé de faire pareil en visant l'immunité collective. Ça a été un échec puisque les contaminations étaient remontées en flèche par manque de discipline à la suédoise, et c'est l'un des pays les plus contaminés au monde en proportion.

En conclusion, c'est très risqué et n'est pas suédois  qui veut.
Ça montre surtout qu'en France , la solution à la suédoise n'aurait jamais marché.

Il faut prendre l'habitude de lire les articles les plus récents car ça évolue vite.
Pas beau le mensonge.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes