MENU ZINFOS
Faits-divers

Un militaire blessé lors d'une embuscade à Mayotte : 7 jeunes condamnés par la cour d'assises


Le numéro 2 de la gendarmerie à Mayotte avait été gravement blessé lors d'un guet-apens en mai 2017. Il avait reçu un parpaing en pleine figure, ce qui avait failli lui coûter la vie. Le procès de ses agresseurs s'est conclu aujourd'hui devant la cour d'assises de Mayotte. Entre 3 et 12 ans de prison ont été requis à l'encontre des accusés. Ces derniers écopent finalement de 4 mois à 12 ans de prison.

Par Isabelle Serre - Publié le Lundi 3 Mai 2021 à 20:21 | Lu 2051 fois

Depuis mercredi 28 avril dernier, 7 jeunes sont jugés devant la cour d'assises de Mayotte, accusés d'avoir gravement blessé un gendarme lors d'une embuscade.

Les faits s'étaient déroulés en 2017 à Pamandzi, commune de Petite Terre, dans laquelle le lieutenant colonel Olivier Pech, commandant en second de la gendarmerie, officiait à cette époque.

Les 7 accusés nés entre 1995 et 2001 avaient, cette nuit du 13 au 14 mai 2017, pris pour cible un lieu où logeaient des gendarmes mobiles. Un dispositif avait été déployé afin de mettre fin au caillassage et interpeller les jeunes. À sa tête, le numéro 2 de la gendarmerie. 
"On tournait en voiture sur Petite Terre avec l’adjoint de la brigade de Pamandzi,. La situation semblait calme. Il nous restait un lieu à voir, et c’est là qu’on est tombés dans l’embuscade", a raconté le militaire revenu à Mayotte avec sa famille spécialement pour le procès.

Alors qu'il venait d'enlever son casque

Il reçoit alors un bloc de béton en plein visage et s'écroule sur le conducteur du véhicule. Souffrant d'un hématome cérébral avec un pronostic vital un temps engagé, le lieutenant colonel est évacué vers La Réunion et ne se réveillera qu'au moment de l'atterrissage à Gillot.

4 ans après les faits et de lourdes interventions en chirurgie faciale, sa vision n’est revenue qu’à 50% indiquent nos confrères du Journal de Mayotte, qui suivent le procès qui se déroule à huis clos.

D'abord ouverte pour tentative de meurtre, l'information judiciaire poursuit la bande de suspects pour violences en réunion, avec guet-apens, sur personne dépositaire de l’autorité publique et avec ITT supérieure à 8 jours. Un crime passible de 15 de réclusion criminelle.

Procès à huis clos

Un huitième mis en cause, âgé de 13 ans au moment des faits, comparait, lui, devant le tribunal pour enfants du fait de son âge.

La victime s'est constituée partie civile, tout comme sa famille. Tous ont subi un long préjudice reconnu par la cour. Entre 3 et 12 ans de prison ont été requis à l'encontre des jeunes hommes. Les condamnations sont de 10 et 12 ans pour les meneurs et de 4 mois à 2 ans pour les accusés secondaires.

L'un des accusés sera lui finalement jugé devant le tribunal pour enfant car il avait 15 ans au moment des faits. Les intérêts civils - le montant du dédommagement pour la victime - seront discutés le 21 juin.




1.Posté par boul le 03/05/2021 22:15

et il faut 4 ans dans cette foutue ripoublique pour réussir à condamner ces déchets de la société.

2.Posté par tonton le 03/05/2021 22:31

Bof, ils ont lutté pour leur ile, leur independance. Rien de condamnable (sauf aux jeux des colonisateurs).

3.Posté par Pmat le 03/05/2021 22:46

Bienvenu à la Réunion ....

4.Posté par Guerre le 04/05/2021 06:29

Mayotte, territoire occupé, lutte contre l'envahisseur. Pour l'instant la France compte encore un peu sur le plan international...ça ne va pas durer. Dans quelques années la Russie et la Chine exigeront que la France se retire de Mayotte, territoire qu'elle occupe illégalement. Et la France sera obligée de le faire.

Amis Comoriens, patience. Votre territoire vous sera restitué très bientôt. Avec les indemnités d'occupation qui vont avec.

5.Posté par cocoloco le 04/05/2021 09:57

2.Posté par tonton le 03/05/2021 22:31

Bof, ils ont lutté pour leur ile, leur independance. Rien de condamnable (sauf aux jeux des colonisateurs).

j aimerais t en mettre un de parpaing dans ta tronche, même si je souhaite les voir indépendants...

6.Posté par Lemurien le 04/05/2021 10:14

Dedommagements
La bonne blague, avec quoi vont ils payer...ils sont insolvables!!

7.Posté par lamentable le 04/05/2021 10:34

Mayotte = Algérie , le même destin !!.. au final indépendance = pauvreté extrême et immigration vers l'ex pays dominateur , en fait un retour vers la colonisation pour des peuples soumis ..

8.Posté par cmoin le 04/05/2021 10:54

Perpétuité!

9.Posté par Choupette le 04/05/2021 12:01

2.Posté par tonton

Vous n'aurez pas volé une petite convocation pour apologie de crime ... .

10.Posté par +1 le 04/05/2021 13:12

2.Posté par tonton le 03/05/2021 22:31

Bof, ils ont lutté pour leur ile, leur independance. Rien de condamnable (sauf aux jeux des colonisateurs).


J'approuve ce commentaire de tonton.
La Cour d'assise de Mayotte n'est pas légale car elle doit se trouver sur un territoire français. Or Mayotte est une île comorienne occupée illégalement par la France.

11.Posté par N'importe quoi le 04/05/2021 13:13

9.Posté par Choupette le 04/05/2021 12:01

2.Posté par tonton

Vous n'aurez pas volé une petite convocation pour apologie de crime ... .


Ce délit n'existe pas.

12.Posté par spartacus974 le 04/05/2021 13:30

Mayotte, territoire occupé, lutte contre l'envahisseur.....
Qui fait travailler les clandestins?Qui héberge les clandestins?Qui fait venir des clandestins?Qui profite de cette population corvéable à merci ?
S'il y avait une volonté de lutter contre cette exploitation de la misère des iles voisines,il y a longtemps que tout serait réglé depuis longtemps.On ne peut pas blâmer tous ces malheureux qui fuient la misère alors que ceux qui profitent de la misère des autres sont souvent connus de tous et exploitent ces miséreux en toute impunité.

13.Posté par rohan le 04/05/2021 23:36

Délinquance juvénile, ils vont atterrir a l'ile de la réunion au centre éducatif fermée de Saint Anne.

14.Posté par i dependance le 05/05/2021 07:03

La France a voulu des territoires qu'elles se demerdent avec tous les enmerdent que cela comporte qu'elle assume ces coneries la reunion en est l'exemple n1

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes