MENU ZINFOS
National

Un médecin sanctionné en Isère après une dispute avec une patiente voilée


- Publié le Jeudi 27 Octobre 2016 à 17:04 | Lu 1822 fois

Un médecin sanctionné en Isère après une dispute avec une patiente voilée
La sanction décidée ce jeudi par l’ordre des médecins de Rhône-Alpes est sévère. Un médecin de l’Isère est frappée d’un mois d’interdiction d’exercer avec sursis. Cette doctoresse avait refusé de soigner une patiente voilée, après une dispute entre elles.
 
Les faits remontent à juin 2015. Une patiente souffrante d’hypertension était venue dans un cabinet au Pont-de-Beauvoisin. Le médecin lui avait prescrit des médicaments. Mais la femme malade avait répondu qu’elle ne supportait pas les médicaments indiqués. La praticienne avait cependant refusé de faire une nouvelle ordonnance. En réponse, la patient avait refusé de payer la consultation.

Une vive altercation s’en est donc suivie. La patiente avait filmé les propos avec son téléphone portable, avant de porter plainte au parquet de Chambéry. L’affaire avait été classée sans suite. Elle avait donc décidé de saisir l’ordre des médecins. Ce dernier a tranché pour une sanction contre leur consœur. 
 
 "Il s’agit d’une condamnation sévère. Nous sommes satisfaits de cette décision. C’est une manière de reconnaître le statut de victime de ma cliente, ce que la justice lui avait refusé", a déclaré à 20 Minutes, Hosni Maati, avocat de la patiente. 





1.Posté par tanguy47 le 27/10/2016 20:39

et après on ira pleurer que l'on est en manque de Médecins, continuons à leur donner raison,....

2.Posté par Candide le 27/10/2016 21:17

Un patient qui exige d'autres médicaments ? C'est quoi ce délire ? On exige quand on paye mais ce n'est pas le cas des consultations et des médicaments en France. Que l'on supprime les cotisations et la sécurité sociale et que chacun se démerde selon ses moyens, cela aura au moins le mérite de ne pas faire d'appel d'air pour les gratteurs de fesses.

3.Posté par poitre le 27/10/2016 21:43

De toutes facons les medecins les socialistes les font venir par milliers, par bateau entiers. Finie la desertification medicale en France.

4.Posté par li le 27/10/2016 21:45

Pourquoi préciser qu elle était voilée si le problème était sur les médicaments et le paiement de la consultation ?

5.Posté par nerd le 27/10/2016 22:12

Alors c'est parce qu'elle est blanche, qu'elle s'adresse mal a une colonisée, donc il va de soit que c'est une raciste naturelle qui n'assume pas ses obligations de repentance raciale.

6.Posté par Dazibao le 27/10/2016 22:35

1. Je répète la question du @4. Que vient faire l'évocation d'un voile dans cette affaire?

2. Manifestement, maintenant en France, le mot voile, signifie pour beaucoup islam. C'est une astuce pour provoquer un "appel d'air raciste"? La preuve au @3. Et si c'était une soeur catho voilée?

3. Cette patiente a eu raison: quand on ne supporte pas certains médicaments prescrits, on est en droit d'en exiger d'autres et le conseil de l'ordre l'a confirmé en sanctionnant la doctoresse.


Il suffit d'un rien pour allumer la mèche raciste. N'allez pas dire à un mécano que vous avez un pneu voilé, de suite, il va appeler la police "venez vite, je tiens la voiture de Daesh"......

7.Posté par Dazibao le 27/10/2016 22:36

- Consentement du patient


Article 36 Conseil national de l'ordre des médecins (article R.4127-36 du code de la santé publique)

Le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas.
Lorsque le malade, en état d'exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposés, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences.
Si le malade est hors d'état d'exprimer sa volonté, le médecin ne peut intervenir sans que la personne de confiance, à défaut, la famille ou un de ses proches ait été prévenu et informé, sauf urgence ou impossibilité.
Les obligations du médecin à l'égard du patient lorsque celui-ci est un mineur ou un majeur protégé sont définies à l'article R. 4127-42.


Conformément à l’article 16-3 du code civil : « Il ne peut être porté atteinte à l'intégrité du corps humain qu'en cas de nécessité médicale pour la personne ou à titre exceptionnel dans l'intérêt thérapeutique d'autrui.

Le consentement de l'intéressé doit être recueilli préalablement hors le cas où son état rend nécessaire une intervention thérapeutique à laquelle il n'est pas à même de consentir. »

Le patient a le droit d'accepter ou de refuser ce que le médecin préconise et non lui impose. Cette liberté du patient est une exigence éthique fondamentale, corollaire du devoir d'information énoncé à l'article précédent. L'information du patient est en effet la condition préalable de son consentement, conséquence qu'il tire de cette information (article 35).

L’article L.1111-4 du code de la santé publique précise à cet égard « Toute personne prend, avec le professionnel de santé et compte tenu des informations et des préconisations qu'il lui fournit, les décisions concernant sa santé.

8.Posté par nerd le 28/10/2016 00:23

En France, oui on choisit ses médicaments, sinon on paye pas. C'est courant. Et si le medecin refuse, le conseil de l'ordre des cons est la pour le rappeler a l'ordre.
https://www.youtube.com/watch?v=SRVKoGJU7Fw

9.Posté par vanille le 28/10/2016 05:16

Post 5
quoi ? assumer ses obligations de repentance raciale....

non mais c'est quoi ce délire ?

10.Posté par cmoin le 28/10/2016 09:39

Elle avait entièrement raison!!!
La voilè a filmé en plus,c'est un coup monté!!!

11.Posté par Zozossi le 28/10/2016 10:25

Soyons honnêtes.
Tout le monde a été témoin au moins une fois de ce genre d'incident devenu banal en France (et en Europe) : provocations d'immigrés cherchant l'incident en hurlant systématiquement au wâââcizme.

C'est exactement ce qui s'est passé ici puisque la patiente voilée accuse le médecin de "ne pas vouloir de musulmans dans son cabinet", ce que celui-ci n'a jamais dit.
Le journaliste de RMC ne dit pas la vérité en prétendant que le médecin avait "refusé de soigner une femme voilée", puisqu'il venait précisément... de la soigner, même si elle-ci n'était pas satisfaite !

La patiente en rajoute dans la provoc (voir la vidéo) en l'accusant d'"avoir mal soigné son fils" parce qu'il était musulman.
Ce genre de propos est insupportable.

Le Conseil de l'Ordre de l'Isère avait classé l'affaire, jugeant que la patiente s'était montrée "extrêmement agressive"; de même que la gendarmerie avait refusé de prendre la plainte.

Les choses auraient dû en rester là si nous ne vivions pas dans un pays mentalement colonisé et culpabilisé en permanence par des assoces favorisant l'immigration massive, et où le pouvoir (ici: l'Ordre régional des Médecins) donne systématiquement raison à l'immigré contre le de souche.

Jamais une patiente lambda blanche de souche n'aurait obtenu une telle mesure de suspension.
Nous sommes en pleine préférence étrangère (le voile musulman étant un article d'importation).

12.Posté par zep le 28/10/2016 10:47

Le résultat d'une belle rose de 1789 actualisé a la sauce 2016 par les metissolatres obligatoires du cac40 corporation, Le fumier a submergé la rose.

13.Posté par Eon le 28/10/2016 11:08

Un médecin n'a pas besoin de voir le visage des patientes .il

14.Posté par le taz le 28/10/2016 12:28

ben ça marche du tonnerre, la méthode touche-pas-a-mon-pote des gauchos...
"vous refusez.... parce que ... islam....

donc ""je"" deviens la victime et c'est toi le méchant (les socialistes avaient pour consigne à l'époque de traiter les méchants de fachos, racistes, etc...)

la france, pays encore civilisé jusqu'en 1981, mais qui s'est SOUMIS aux sauvages et à toutes leur provocations.
je précise, les gauchos ont lutté pendant ces 30 dernières années pour que le français moyen soit condamné et puni à chaque fois qu'il subira les provocations des "autres". qui refusent nos libertés et notre mode de vie.

voyez qui sont les LÂCHES et les traitres, merci qui ???????
merci qui ???????

15.Posté par PATRICK CEVENNES le 28/10/2016 12:32

fukcd473
6.Posté par Dazibao le 27/10/2016 22:35
1. Je répète la question du @4. Que vient faire l'évocation d'un voile dans cette affaire?
C'est le titre de l'article et ce sont bien les faits !

2. Manifestement, maintenant en France, le mot voile, signifie pour beaucoup islam. C'est une astuce pour provoquer un "appel d'air raciste"?
Sauf erreur de ma part, je n'ai jamais lu, vu ou entendu dans la presse un fait divers relatant qu'une catholique ou autre portait un voile. A chaque fois que la presse relate un incident de cette nature, on associe bien le voile aux musulmanes, enfin les reconverties à l'islam. Car sont bien les reconverties qui foutent en majorité le bordel !

16.Posté par Dazibao le 28/10/2016 17:11

@15

Erreur de votre part. Il y a eu le cas (la presse en a fait écho), d'une soeur catholique (religieuse si vous préférez) qui avait exigé de garder son voile (pour la photographie de sa carte d'identité, ce qui est contraire aux règles légales), et Mme CHIRAC saisie par cette congrégation, était intervenue auprès du Préfet concerné aux fins que ses services transgressent la loi. Ce qui fut ordonné par Mme pièces jaunes fut exécuté. Alors le deux poids deux mesures, il y en a marre. La loi doit être appliquée pour tous.

Le problème dans le cas d'espèce, n'est pas le voile, mais l'atteinte aux droits du patient. Tout patient( a droit a des explications et de donner un avis et accord. Il y a des années, pris par une urgence, j'ai eu le même cas avec un médecin qui avait refusé de répondre à ma curiosité médicale sur le médicament prescrit (je ne porte pas de voile ni de babouches), au prétexte que c'était lui le médecin. C'est un médecin qui avait l'habitude de faire des visites éclairs (3 minutes chrono en main) et d'envoyer bouler les patients. Il a appelé la police pour me faire sortir et s'est retrouvé convoqué au commissariat puis devant le conseil de l'ordre avec une sanction dont il se souviendra (la preuve il a déménagé).

Le médecin est là pour éclairer le patient pas pour imposer son "médicament " et surtout pas pour donner SON AVIS PERSONNEL. On va voir un médecin pour avoir un avis médical et non pour entendre un avis politique sur ladite question. Pour cela il suffit d'ouvrir la radio et d'entendre LEPEN.

"Dans la vidéo en cause, on peut voir cette doctoresse dire ne plus vouloir recevoir de femme voilée dans son cabinet et ne pas vouloir de femme voilée en France"(la patiente était vêtue d’un jean, d’une chemise noire, et d’un foulard rose sur un bandeau noir dans ses cheveux). Bref, elle décide au nom de la France.

Elle est donc sortie de son rôle de médecin et a été sanctionnée par un suppositoire d'un mois d'interdiction de travailler. Et cerise sur le gâteau, il y aura certainement une sanction pénale à venir.

Moins lé content: les racistes français ou pas, n'ont rien à faire en France. Qu'ils aillent aux Kerguelen. Vous exigez le respect de la loi, dans ce cas, la loi vaut pour les racistes. D'ailleurs, si on a légiféré en la matière, c'est que le racisme existe. On aurait pas inventé une loi pour quelque chose qui n'existe pas.

Il y a déjà eu un cas similaire dans une autre région et voilà la réponse du médecin, contraint de rétropédaler (il avait exigé le non-port du voile intégral dans son cabinet):

"«J'ai toujours et continue de respecter la loi ainsi que mon serment qui m'impose de recevoir et soigner tous les patients nécessitant des soins. Si, effectivement, j'ai pu demander que la laicité soit respectée dans ma salle d'attente, pour un meilleur vivre ensemble, je rappelle que la notion de «voile intégral» n'est peut-être pas aussi évidente qu'il pourrait y paraître pour un non musulman. Des difficultés d'interprétation peuvent donc être, ponctuellement, relevées, mais ne remettent pas en cause la loi et le code de la santé publique. Chacun doit donc veiller à respecter l'individu et les croyances de l'autre, patient et médecin.»

..............................

Le choix est simple: quand on est médecin on soigne tout le monde et on ne donne que son avis médical. De même, les patients ne doivent pas exiger d'être soigné par un médecin homme ou femme, sinon va te faire soigner chez un marabout de ficelle. Quand on est médecin et que l'on ne veut pas soigner tout le monde, notamment les musulmans, ou les indouistes, ou les taoïstes, ou les chauves, pour ne pas être en transgression avec la loi, on change de métier et on devient charcutier. (quoique charcutier et médecin.....).

Je vous signale que je suis contre le voile intégral mais la loi sur le voile intégral ne s'applique pas dans un cabinet médical. Je cite:

"Il me paraît nécessaire de recadrer notre débat. Il s'agit d'abord de distinguer la différence juridique entre un ETABLISSEMENT PUBLIC et UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC. Un établissement public est, de principe, une propriété publique financée et gérée par un investissement public. Un établissement privé est, de principe, une propriété privée financée et gérée par un investissement privé. Sans entrer dans les détails juridiques trop longs à exposer ici, il faut admettre qu'un cabinet médical libéral est une propriété privée qui reçoit des patients malades, et non pas du public tel que celui du commerce où les gens peuvent s'arrêter, visiter, contempler, admirer et décider d'acheter selon leur convenance. Selon la déontologie, un cabinet médical n'est pas une commerce, mais il est considéré comme un établissement recevant du public de 5è catégorie. Ce classement est, à priori, destiné favoriser l'accès et la sécurité des patients malades. Ce classement n' a pas pour objectif de considérer les patients malades comme des simples clients que dans le commerce. ..... D'ailleurs, il ressort de l'article R.111-1-1 du code de la construction et de l'habitat que le local occupé par le professionnel libéral n'est plus considéré tel un établissement recevant du public dès lors que l'activité du professionnel libéral s'exerce dans le même ensemble de pièces".

Par conséquence, on ne peut pas empêcher une femme de porter un voile intégral dans un cabinet médical. C'est au législateur d'agir et non au médecin de faire sa loi.

17.Posté par Zozossi le 28/10/2016 19:55

@16.Posté par Dazibao

-Vous ne croyez pas que vous exagérez un tout petit peu en mettant sur le même plan UNE exception à la loi pour UNE sœur catholique (religion traditionnelle de la France) autorisée il y a TREIZE ANS à garder son voile sur les cheveux, et les milliers de violations quotidiennes de la loi par des musulmanes (religion étrangère à l'histoire de la France) qui se voilent intégralement le visage, refusant avec arrogance et agressivité de l'enlever quand d'aventure un policier (ou plutôt plusieurs, de peur d'incidents violents) se risque à vouloir faire appliquer la loi?...

-Le média ne présente (évidemment) que la version de la patiente voilée dont la vidéo (tournée par elle) ne rend pas compte des propos qui précèdent et pourraient être à son désavantage.
Le médecin a soigné la femme sans faire aucune remarque.
Selon l'ordre des médecins de l'Isère, la patiente s'est montrée "extrêmement agressive", et on peut comprendre que la discussion ait dégénéré APRES la consultation.
Il est clair que la patiente est d'une extrême mauvaise foi, et insultante, en prétendant que le médecin ne "veut pas soigner les musulmans", et qu'il a mal soigné son fils "parce qu'il était musulman".
Il y a de quoi énerver le médecin et le pousser aux propos contre les femmes voilées qu'il a tenus.

-Enfin, je vous croyais plus averti de la rouerie du système et de son média.
Vous écrivez naïvement:
"Si on a légiféré en la matière, c'est que le racisme existe. On aurait pas inventé une loi pour quelque chose qui n'existe pas."
N'importe qui vous répondra que l'accusation de "racisme" est la plus énorme imposture de la caste en place, qui lui permet de criminaliser à peu près toute opinion déviante pratiquement sur n'importe quoi.
Cette notion est mise à toutes les sauces et permet à un juge militant de condamner à peu près tous les propos mettant en cause l'islam ou un musulman, un Noir, l'immigration, tel jugement sur tel Etat et sa politique, etc.
Il y a des condamnations "anti-racistes" absolument hallucinantes, qui fourniront matière à rire à nos descendants quand notre pays sera débarrassé de ces lois aussi ridicules que scélérates appelées "lois anti-racistes"…

18.Posté par Dazibao le 28/10/2016 22:48

@17

Nous payons notre laxisme (du moins l'incompétence de nos élus). Les français méritent leurs malheurs à force d'élire des corrompus qui flattent l'égo des électeurs puis s'en vont baiser les babouches des dictateurs.

J'ai pris la bonne mesure de ce que vaut le système et les médias.

Mon slogan est "Tous pourris" et surtout les français qui soutiennent le système en élisant et ré-élisant les mêmes.

Comme je le dit souvent, avant d'être élu, tout politicien a été simple citoyen. Il ne devient pas pourri du jour au lendemain, il l'était par nature. Il ne lui manquait que les moyens de l'exprimer. La politique lui donne ces moyens.

Il ressort que si le système est pourri, c'est parce que ceux qui composent ce système est pourri sauf quelques exceptions.

Je déteste l'hypocrisie: les français exigent l'application de l'interdiction du voile intégral dans l'espace public, mais les femmes voilées sont autorisées à débarquer dans nos aéroports parisiens avec protection policière, et à faire leurs emplettes à deux pas de l'Elysée.

On nous dit que l'Arabie a des liens avec le fondamentalisme mais on autorise les princes de ce pays à privatiser nos plages. Arrêtons l'hypocrisie. La classe dirigeante ne cesse de faire aux français des bras d'honneur et les français revotent pour eux. C'est qui les dindons de la farce de la france?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes