MENU ZINFOS
Social

Un mardi noir annoncé sur les routes de La Réunion


Plusieurs mobilisations sont prévues aujourd'hui à La Réunion. Des difficultés sont annoncées sur les routes de l'île.

Par Zinfos974 - Publié le Mardi 5 Juillet 2022 à 06:18

Les transporteurs entrent dans la danse

Les syndicats de transporteurs veulent marquer le coup ce mardi matin. Ils ont été reçus en fin de semaine dernière par la Région et par l'Etat mais n'ont pas obtenu les réponses demandées. Ils souhaitent une réévaluation du prix des carburants ou une détaxe partielle du carburant professionnel. Les travailleurs réclament aussi un assouplissement des conditions de versements de l'ASP (Agence de services et de paiement) et la ristourne de 8 centimes décidée par le Conseil régional.

Les transporteurs expliquent qu'ils ne souhaitent pas "bloquer" les routes pour l'instant. Ils affirment que l'évolution des négociations détermineront le type d'actions qu'ils mettront en place.

Réunion décisive pour les planteurs

Les syndicats d'agriculteurs et les industriels doivent se retrouver ce mardi matin pour un nouvel échange autour de la convention canne 2022-2027. Les planteurs sont remontés contre Tereos et déplorent ne pas être entendus, notamment au niveau de la "Canne Longue Machine". Ils réclament des garanties financières pour commencer la coupe de la canne.

Le préfet de La Réunion a orchestré les dernières négociations et a notamment permis à Albioma et les rhumiers de prendre part à la convention canne. Jacques Billant a demandé une meilleure répartition des bénéfices réalisés. L'Etat a déjà apporté un financement supplémentaire de 3 euros par tonne de cannes pour la bagasse.

Les planteurs espèrent aujourd'hui que Tereos acceptera de faire évoluer sa position lors de la nouvelle réunion en préfecture. L'industriel assure lui ne pas pouvoir agir sans un "filet de sécurité de l'Etat" pour faire face aux changements sur le marché du sucre dans les cinq prochaines années.

Une nouvelle opération coup de poing est organisée par les planteurs. Des agriculteurs organisent un convoi de tracteurs de Saint-Joseph à Sain-Denis ce mardi matin.




1.Posté par riverstar974 le 05/07/2022 07:28

vous nous emmerdez. point barre

2.Posté par Billy le 05/07/2022 08:17

CA NOUS FAIT CHIER MAIS SI Y FAUT CA POUR FAIRE DESCENDRE LE PRIX DE L'ESSENCE POUR TOUSSSSSS ALORS OUIIIIIIIIIIII BLOQUER TOUT EST PARTOUT MEME LE PREFET QU'IL PUISSE PAS SORTIR DE SA PREFECTURE SURTOUT AINSI QUE HUGUETTE EST TOUT C ELUS EN CARTON ..........

3.Posté par kouille en barres le 05/07/2022 08:27

"Demain la décroissance

Le discours de la décroissance est particulièrement diabolique dans son usage : il est une façon de recycler le communisme et de le faire gagner sur le point où il a toujours échoué, à savoir apporter l’abondance.
Du début du XIXe siècle aux années 1990, le communisme a promis un monde meilleur qui serait l’abondance obtenue par la bureaucratie et l’abolition de la propriété privée.
Ce système a échoué puisque partout où le communisme fut appliqué il a conduit à des famines, des épidémies, des arrestations massives.
La victoire du capitalisme est empirique : lui seul apporte l’abondance, c’est-à-dire la capacité à nourrir les populations, à les soigner, à les éduquer.


Face à cet échec, les communistes ont donc renversé leur discours : ils ont critiqué la notion même de croissance et de développement.
Oui, le communisme n’apporte pas la croissance aux peuples et c’est justement une bonne chose, telle est l’apologie de la décroissance.
Et effectivement, cette idéologie conduit bien à la décroissance des peuples.

L’attrait de la décroissance trouve une caisse de résonance importante chez ceux qui ont déjà tout et qui n’ont guère à se préoccuper de se nourrir ou de se soigner.

Elle est une idéologie de riches et d’enfants gâtés. Mais comme toujours, ceux qui la vantent ne la vivent pas : la cohérence entre les idées et les actes n’est pas leur fort."

on va bientot savoir ou on en est...

4.Posté par Toujours les mêmes. le 05/07/2022 08:35

Toujours les mêmes pleureuses qui demandent des subventions avec leurs camions et tracteurs neufs. Les mêmes qui bloquent et qui emmerdent le monde.
Ne donnez rien. Envoyez les gendarmes pour verbaliser !

5.Posté par Blondie le 05/07/2022 08:44

Pourquoi prendre toujours les automobilistes pour des otages ?? Ils vous ont rien fait !! Ces personnes bossent ...Alors réagissez autrement ... faites travailler vos neurones pour manifester et vous faire entendre d'une autre manière...Oh pardon les neurones vous en n'avez pas ...désolé

6.Posté par Citoyens le 05/07/2022 08:47

Moi aussi je gagne moins
Je peux bloquer la route ?
Espérons que la force publique soit appliquée avec zèle comme tous les week-ends

7.Posté par Gasolin le 05/07/2022 08:58

Tiens voilà le retour des " je mor pour le transport"… Ils ont déjà des aides que les autres professions n ont pas et en plus ils veulent le carburant gratuit. Allé marché don !!!
Dommage que les planteurs se laissent embarquer avec eux car leur mouvement à eux est légitime

8.Posté par valeo le 05/07/2022 08:59

Certaines routes ne sont pas autorisées aux tracteurs.
La police fera-t-elle son travail sachant où trouver facilement les contrevenants?

9.Posté par Gratelle le 05/07/2022 09:05

Post 2
Quand mi lit ton commentaire garçon on dirait que le sang est bloqué à l entrée de ton cerveau. Mi connaît y coûte cher de mettre l essence dans ta cupra pou aller faire le kéké tous les week-ends mais faut réfléchir avant de kozer tonton.

10.Posté par domtom le 05/07/2022 09:10

Patientez Dard Malin va envoyer les flics

11.Posté par Blondie le 05/07/2022 09:28

Comme si le préfet et les dirigeants politiques ont à faire que vous bloquez les routes ...ils sont tranquilles dans leur bureau leur fauteuil confortable et dans la clim... Si vous étiez dans le besoin financier vous dormirez pas sur le bitume toute une journée ...Ces pères et mères de famille qui sont obligés d'aller travailler ce sont eux qui payent pour votre attitude ridicule ... y a d'autres moyens pour vous faire entendre ...Bon sang ...réfléchissez un peu.

12.Posté par Vrai kréol le 05/07/2022 09:43

Si les réunionnais étaient solidaires comme en Guadeloupe le niveau de la vie aurait été moins chère ici …
Dommage on a plus tendance à devenir comme les parisiens,chacun pour soi

13.Posté par Tardepeu le 05/07/2022 09:44

"C'est pas la route qui décide" Je donne un sens à cette réflexion. Ce ne sont pas ces pauvres automobilistes que vous prenez en otages qui signeront le papier que vous attendez ! Arrêtez vos conneries, il n'y a vraiment rien dans vos têtes ? Si la canne ne vous rapporte plus, reconvertissez vous sacré bleu.
Mr le Préfet, ordonnez la dispersion de ces gens svp, n'ayez pas peur !!! En arrière plan il y a des vies qui sont suspendues : des enfants, des vieux, des vulnérables.... Ils attendent à la maison, ils son seuls, les automobilistes ont besoin de rentrer chez eux. Svp Mr le Préfet, interdisez..... Merci.

14.Posté par Pierre le 05/07/2022 08:20

Comment se fait il que les banques financent des personnes qui ne survivent à les entendre qu avec des subventions...???
mon banquier ne me prête pas d argent si je ne lui garantie pas mes revenus pendant la durée de mon prêt et en lui apportant de sérieuses garanties.
en résumé : les planteurs et camionneurs demandent des subventions pour travailler le moins possible en tirant un maximum de fric de la collectivité (enfin nous...ceux qui paient des impôts directs ou indirects)

15.Posté par Vache à Lait le 05/07/2022 10:39

Post 2 les Transporteurs font chier, les Transporteurs en métropole roulent à plus de 2 euros le litres et ils ne font pas chier leur monde comme les locaux… qu’ils gèrent mieux leur boite

16.Posté par Tardepeu le 05/07/2022 10:48

Moi aussi je paie le carburant aux prix indiqués. Je travaille à l'autre bout de l'île.
Je peux bloquer la route ?

17.Posté par Toby le 05/07/2022 10:50

Nous sommes tous d'accord pour dire que les taxes en France, les impôts etc...cela gave l'ensemble de la population : professionnels comme particuliers, vieux et jeunes, hommes et femmes, riches ou pas on est tous racketté par l'État et le système.
Nous connaissons tous ou presque la part importante qui va dans les poches de notre gouvernement qui en profite grave et dilapide, détourne, magouille enfin bref !
On est tous concernés !
Donc chers transporteurs, ne vous trompez pas de cible...si bloquez les routes, nous les usagers le la route, nous allons encore plus payer cher nos déplacements car, être bloqué dans les embouteillages c'est pas top et en plus ça consomme plus de carburant...
Vous allez juste énerver la population qui ne veut plus subir comme à chaque fois.
Vous n'êtes pas seul sur les routes, vous n'êtes pas seul au monde.
Allez bloquer ceux qui méritent de l'être...il y a le choix, il suffit de réfléchir un peu et trouver les bonnes personnes à emmerder !!
Ne vous mettez pas La Réunion à dos, on est nous peuple de La Réunion d'accord avec vous.
Ne nous bloquez pas sinon on ne vous soutiens plus !!
Bientôt va débarquer de Paris deux touristes en costards pour nous endormir encore plus !!
Soyons unis tous pour dénoncer cette mise sous tutelle des outre-mer, soyons unis pour nous défendre face à la vengeance post-électorale du gouvernement !!

18.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 06/07/2022 06:26

Oufff j'ai quitté l'ile lundi soir sans encombre et vous saluts bien bas!

ici point de camion, point de planteur, que du soleil et des jolies filles, merci de bien vouloir finir vos

bêtises avant le 12 Aout Merci.

Bonnes vacances à tous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes