Courrier des lecteurs

Un livre écrit par quarante et une personnes, par amitié pour Monseigneur Aubry…

Mercredi 11 Octobre 2017 - 09:04

Un livre écrit par quarante et une personnes, par amitié pour Monseigneur Aubry…
Si chaque ouvrage qui paraît à destination du grand public a son histoire propre, il en est un tout récent qui sort de l’ordinaire…
Tout commence le 10 Mai dernier. Ce jour-là, une quarantaine de ses amis avaient convié Monseigneur Gilbert Aubry à une rencontre dans les locaux de l’Université Catholique à Saint-Denis. Objet : fêter les 75 ans de notre évêque avec, comme cadeau, un gros classeur contenant les lettres et autres messages que chacun et chacune lui adressaient pour cette occasion.

Au moment des discours, la suggestion fut lancée par l’un d’eux : ‘’Et si on confiait l’ensemble des pages à un éditeur pour qu’il en sorte un livre qui sera proposé à la population ? ‘’…

C’est ainsi qu’est née l’idée d’un ouvrage qui est sorti depuis quelques semaines déjà des presses de Graphica, sous la responsabilité de l’AROD (Association Réunionnaise des Œuvres Diocésaines). Son titre : « TRAJECTOIRE… ».

La trajectoire de vie de Gilbert Aubry apparaît sous des plumes aussi différentes quant à l’expression du ressenti de personnes comme Joseph Aubry, l’un de ses petits frères qui, on s’en doute, nous parle du jeune Gilbert, tout juste âgé de 13 ans, qui aura à expliquer à ses cadets les toutes premières choses de la vie ou de Amode Houssen qui vécut, comme DGS de la Ville du Port, la magnifique aventure du Parc Cultuel construit dans la cité portuaire pour fixer dans notre quotidien le vivre ensemble réunionnais. C’est le Swami Advayananda, qui n’a pas oublié la phrase de Gilbert Aubry à un jeune d’origine tamoule lors d’un colloque à l’Hôtel de ville de St-Denis: « Je suis prêt à me battre pour que vous puissiez pratiquer votre religion en toute liberté ». C’est encore Shénaz Bagot (« Ecrire n’est pas mon fort. Mais pour vous, il m’a suffi de me rappeler… ») et André Blay (qui cite Victor Hugo : « Cet homme marchait pur, loin des sentiers obliques, vêtu de probité candide et de lin blanc ») ou encore Ida Camalon (« Il est un homme qu’on choisit comme ami et qui ne vous oublie pas… »).

C’est Maurice Cérisola (« Est-il heureux ?...Est-il timide ?.. ») et Jean Marc Collienne (« Cette force, cette détermination qui peuvent le faire paraître dur et froid, il les avait déjà à trente-trois ans quand il a accepté d’être évêque »), c’est le Père Antoine Dennemont (« On aurait difficilement imaginé Gilbert téléphonant à un confrère pour lui dire : ‘’ je viens casser la croûte avec toi’’ ou arrivant chez lui à l’improviste »), c’est Nassimah Dindar (« De tous les élus, c’est celui que je préfère… ») et Guy Dupont (« Ah, mais au fait, il fut, avec Jean Albany, le promoteur de la Créolie. Sa place ici n’est pas usurpée… ») ou Benjamine Fillot (« Je me dis que, pendant toutes ces années, j’ai été une imbécile heureuse… »), oui, ce sont tous ceux-là qui disent toute leur gratitude à celui qui aura été le plus jeune évêque de France. Se joint à eux Elie Cadet qui, autre originalité de l’ouvrage, nous propose une grille et « quelques mots - à croiser - sur la route de Gilbert Aubry ».

Ce livre, c’est encore l’occasion pour Gabrielle Fontaine de sortir de son album « sa photo du siècle » prise le 3 Mai 1989 avec le Pape Jean Paul II saluant des réunionnais – dont André Thien Ah Koon - au pied de l’avion qui le ramène à Rome. C’est le moment pour Goulam Gangate de dire à notre évêque qu’il a « la tête au ciel, les pieds sur terre, les bras ouverts et le cœur aimant » et de nous apprendre, photo à l’appui, qu’un autre Gilbert Aubry réside à Saint Joseph. C’est encore le Procureur Honoraire Jack Gauthier (« Difficile fut ton chemin. T’y engager t’a demandé du courage… »), le Père Daniel Gavard (« Il faudrait des livres entiers pour dire ce que nous avons reçu de vous, si on voulait tout relater …»), Ho Haï Quang (« Le jour du rendez-vous, j’arrive à l’heure et je n’ai pas dû attendre pour être reçu.. »), Idriss Issop Banian (« Au-delà du dialogue, une fraternelle amitié vécue comme un don du Seigneur… ») ou Alain Junot (« En réalité, ce grand taciturne est fort chaleureux. Il n’a pas souvent le sourire aux lèvres, mais plutôt au cœur et c’est pourquoi on aime le rencontrer aux jours de grandes joies comme aux heures de doute profond ») pour partager avec nous des moments personnels et donc très particuliers vécus avec notre évêque.

Le syndicaliste Paul Junot a appris avec Gilbert Aubry « que là où est la source du problème se trouve la source de la solution » tandis que le Père Labonté, aujourd’hui curé de la Paroisse du Tampon, revit l’instant où, alors âgé de 19 ans, sa mère l’appelait : « Sylvain, il y a l’évêque au téléphone pour toi… ». 

Et puis, comment ne pas être sensible à la plume débordant de poésie de Rose-Andrée De Laburthe ou aux souvenirs de Jean-Claude Lacouture qui eut Gilbert Aubry comme prof de Musique et de Sport au Séminaire de Cilaos ? De même que, sous la plume de Raymond Lauret, le Président du Syndicat des Boulangers Pâtissiers de La Réunion, Norbert Tacoun, nous raconte comment, en Mai 2012, l’évêque de La Réunion était dans son cœur lors d’une bénédiction des pains en la Cathédrale de Notre Dame de Paris.

Et puis, nous avons le récit de Georges-Marie Lépinay, ami de toujours de Gilbert Aubry, qu’il vous faut lire. Vous ne serez pas déçu, avant de découvrir la table d’Ismaël et Syhem Locate où notre évêque dina un soir en compagnie du neveu de Léopold Sédar Senghor.

Raoul Lucas et Jean Raymond Mondon ont su dire tout le respect et l’estime qu’ils portent à celui qui fut leur confident de même que Bernard N… et Corinne Perrier-Lefèvre useront de vers et de slam pour lui souhaiter un bel anniversaire. André Rojat n’a pas oublié ce qu’il doit à l’évêque de La Réunion dans sa mission de Directeur de l’Enseignement catholique de même que Mario Serviable choisit de nous rappeler, citant  Régis Debray, « qu’il n’est pas d’avenir plausible sans une poétique du passé ».

Elles sont trois religieuses, Sœur Gilette Bénard, Sœur Marie-Françoise Koenig et Sœur Marie-Claire Rivière, à souligner dans leur style le « vrai Pasteur d’un Peuple diversifié » qu’a choisi d’être leur évêque. 

Et puis, Russel Torpos, curé de Saint-Gilles-les-Bains, à côté de bien jolies anecdotes, nous apprend que, « Monseigneur : c’est comme cela que j’ai choisi de l’appeler, en toutes circonstances ». Juste après, Pierre-Yves Versini rappelle, entre autres souvenirs, qu’il fut privé d’entraînement à La Redoute pour cause d’indisponibilité du stade en raison de la cérémonie d’ordination sacerdotale d’un certain Gilbert Aubry !... Vient ensuite l’animateur de radio Bernard Vitry qui profite de l’occasion pour apprendre à notre évêque que son père, Max Vitry, fut responsable de l’église adventiste du Port au moment de la création du Parc cultuel… Christian  Vittori n’a pas manqué de rappeler qu’un jour, lors d’une procession… « le voilà qui marche. Il avance, entouré de ses fidèles. Et soudain…hop…le petit miracle réapparait... Il s’agit d’un pigeon…nous dirons une colombe…qui vient se poser sur lui... ».

Et puis, avant les remerciements écrits de sa main par Gilbert Aubry, un mot de Dominique Clain, l’infographiste qui a mis tous les textes dans la forme requise pour que le livre soit une œuvre que l’on a du plaisir à lire, un mot sorti de son cœur…

« TRAJECTOIRE », un livre joliment illustré d’un superbe dessin de Christophe Leroy (du JIR) et de photos de Bruno Bamba, Richard Bouhet, Dominique Clain, Sophie Lefèvre, Anthony Sorret et de la Paroisse de Trois-Mares…

« TRAJECTOIRE » : un livre original, écrit par quarante et une personnes, un livre que vous trouverez dans les trois librairies de l’AROD, à Saint-Denis (Angles des rue St-Jacques et Ste-Marie), à Saint-Pierre (près de la Mairie, au 15, Rue Pierre Raymond Hoareau) et à Saint André (20, Rue de l’Eglise)…
Un des auteurs
Lu 1175 fois



1.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 11/10/2017 11:30

*De VRAIS, VRAIS, VRAIS amis... Oui !

2.Posté par Atterré le 11/10/2017 12:17

Comme on dit en Guyane : Soucé ! ! !

3.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 11/10/2017 12:28

*Incroyable ! Où est Marie-Annick Ramsamy-Dufour ??

4.Posté par JANUS le 11/10/2017 15:01

Je ne comprends pas tout ...

Des amis, de vrais amis qui vous écrivent des messages personnels ...

Et tout à coup ... " pour qu’il en sorte un livre qui sera proposé à la population ? ‘’…

Eh les gars, c'était personnel ou pas vos messages ???

5.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 11/10/2017 15:54

*Et dire que parmi ces quarante-là, quatre au moins sont de vrais amis pour moi... Aussi !

*Par ordre d'entrée en scène: °Paul Junot, °Marie-Françoise Kœnig, °Pierre-Yves Versini, °Christian Vittori...

*"Mon Dieu, protégez-moi de mes amis; de mes ennemis, je m'en occupe..."

6.Posté par polo974 le 11/10/2017 17:17

l'armée des bigots est de sortie...

7.Posté par GIRONDIN le 11/10/2017 19:51

Questions:
il y a l'épisode de cette émission sur réunion 1ere sur la mariage pour tous, où ce mr a demandé à une jeune fille homosexuelle s'il devait l'appeler Monsieur ou madame parce-qu'il ne savait pas qui portait la culotte dans son couple?
Un comble pour un type qui se balade en robe depuis 50 ans!

Y a t'il l'épisode l'épisode dans la même épisode ou ce mr s'étonnait de la qualité des invités ? Mme filain le remettant à sa place et la réponde à lu que c'était elle qui menait les débats et que c'était elle que la invite les personnes et que lu c'est un invité comme les autres?

Nana ou pas?

8.Posté par Quatre pour Juliette le 11/10/2017 20:59 (depuis mobile)

Juliette (post 5), l'ironie n'étant pas toujours comprise, expliquez nous votre pensée ? Les quatre que vous citez sont ils vos amis ou bien vous ont il fait quelque chose ?

9.Posté par Clin d'œil le 11/10/2017 21:10 (depuis mobile)

Les amis d'Ali Baba n'étaient que quarante.

10.Posté par un ami désintéressé le 11/10/2017 21:11 (depuis mobile)

On sent bien la plume de Raymond L. Belle auto-promo.

11.Posté par pense bête le 12/10/2017 06:55 (depuis mobile)

Ce mondieur est seigneur de rien du tout, seul jesus christ est seigneur

12.Posté par Cimendef le 12/10/2017 08:06 (depuis mobile)

Une odeur d''eau bénite se dégage des propos des quarante amis du Monsignor. Vous qui lui avez souhaité ses 75 ans, auriez pu l''inviter à se reposer en prenant sa retraite. Plus de 40 ans de règne ! Il fait dire stop, de l''air et vite.

13.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 12/10/2017 11:13

À Post.4 - JANUS:

*Permettez-moi de vous aider...

*A l'heure du déclin de notre astre épiscopal,les conformistes paniquent: et si ça allait changer ??-!!

*Alors on anticipe: pour graver dans le marbre la déification-réelle de l'évêque Aubry, on se met à quarante (rien que des "références"...) et on "témoigne", sens unique de rigueur. On ne s'est pas concerté, on "fait feu de tout bois"...

*Pourquoi en faire un "livre"? mais pour que ça reste ! (les "messages-perso", c'est nul !) pour que ça SERVE...au bas-peuple réunionnais - qui va se précipiter pour acheter la chose...

*En priant pour que RIEN ne change, JAMAIS, JAMAIS !

14.Posté par Dazibao le 13/10/2017 01:42

Les 40 amis ont répondu à l'appel de AUBRY
"oté amis créoles restent pas dande fé noir".......

15.Posté par Simonzef le 13/10/2017 05:49 (depuis mobile)

Votre anti-monseigneur vous fait écrire des conneries Si mon zef (post 12). C'est le pape qui décide du départ à la retraite de l'évêque. Lui a juste atteint l'âge de la prendre.

16.Posté par Quatre pour Juliette le 14/10/2017 09:21 (depuis mobile)

Mme Caranta, vous n''avez pas répondu à la question: amis ou pas amis cette bande des quatre ? Et si pas, pourquoi? Que vous ont ils fait ?

17.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 14/10/2017 10:14

À Post.16: "Quatre pour Juliette"...

*Incroyable !

*Vous vous élevez à mon niveau, et je vous dis TOUT...

* Mais déjà, Zinfos ne voudra JAMAIS dire ce que j'ai à dire sur ce quatuor...

18.Posté par Quatre pour Juliette le 14/10/2017 22:03 (depuis mobile)

Donc ce ne sont pas des amis... Mais je crois qu'on n'en saura pas plus car elle meme ne doit pas ou plus le savoir.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Août 2019 - 16:05 "Et si le cerveau était bête ?"