Sport Réunion

Un jeune Réunionnais nommé manager d'une team d'esport islandaise

Dimanche 9 Septembre 2018 - 14:22

À tout juste 26 ans, Nicolas Sautron vient d'être nommé coach d'une team e-sport islandaise, la Team Exile. Le jeune homme, qui a grandi à Saint-Paul, se lance aujourd'hui dans une nouvelle aventure, celle de gérer toute une équipe de joueurs professionnels sur un des plus grands succès du jeu vidéo du moment : Overwatch.
Agent d'escale de métier, le jeune homme livre son expérience sur la pratique en ligne d'un jeu vidéo, l'e-sport étant en plein essor. Rencontre.


- Pouvez-vous vous présenter ? 

Je m'appelle Nicolas Sautron, mon pseudonyme dans le monde du jeux vidéo en général est Skwal. J'ai 26ans, je suis agent d'escale et manager d'une équipe e-sport. J'ai grandi à Saint Paul, à La Réunion et j'habite maintenant à Toulouse. Mon parcours scolaire ressemble à celui de pas mal de Réunionnais. J'ai eu mon bac à La Réunion en 2011. Ensuite, j'ai commencé mes études dans le supérieur et en 2014 j'ai poursuivi mes études en métropole, jusqu'à ce que je me lance dans la formation d'agent d'escale.

- Vous venez d’être nommé manager d’une team esport, en quoi cela consiste-t-il ?

Le manager est différent du coach. Le rôle du manager est de gérer l'équipe en tous points. Gérer l'emploi du temps des joueurs, quand ils ont des matchs, quand ils ont leurs entrainements, leurs séances vidéo avec le coach. Tout ce qui est logistique aussi, si on a une compétition, c'est le manager qui va gérer tout ce qui est billets d'avion, hôtels, etc. Tout en tenant compte de leur vie réelle. Certain de mes joueurs vont encore en cours par exemple, il faut faire attention à leur emploi du temps scolaire, leur temps de sommeil etc.

C'est énormément de travail sur la gestion d'équipe. J'ai un contact très humain avec eux aussi. Très souvent, ils viennent me parler en privé pour me raconter leurs soucis. Si je peux les aider, je le fais. Tout ce qui se passe dans leur vie privée, s'ils veulent en parler, je suis là pour eux. Je dois m'occuper de la gestion du staff, avoir les meilleurs coachs, analystes et gérer la composition de l'équipe. Si on doit mettre un joueur sur le banc ou recruter de nouveaux joueurs... Cela fait partie de mon boulot. En bref c'est très complet, je gère l'équipe en général sans toucher à l'aspect tactique du jeu en lui même.

- Pouvez-vous nous en dire plus sur la Team Exile ?

De base, la Team Exile est une équipe islandaise, elle est composée de joueurs et d'un staff venant des quatre coins de l'Europe. On a des joueurs danois, allemand, écossais, espagnol etc. Je m'occupe uniquement de la partie Overwatch mais elle possède aussi une section FIFA et CSGO, des streamers etc. Elle existe depuis mai de cette année, et je trouve incroyable ce qui a été réalisé en si peu de temps.

- Êtes-vous vous même joueur d’Overwatch ? Comment en êtes vous venu à manager une team ? 

Oui, je suis joueur Overwatch mais je ne joue plus à haut niveau. Je l'ai fait pendant 2ans. J'ai joué en Italie, dans le championnat local, dans des équipes européennes aussi, mais j'ai décidé d’arrêter pour me consacrer à mon travail d'agent d'escale. Je voulais vraiment réussir dans ce domaine et je n'avais plus le temps de consacrer 8 à 10h par jour de temps pour les entrainements. J'ai décidé d’arrêter et de devenir manager, et j'aime beaucoup le fait de m'occuper d'une équipe, le contact humain et aussi le fait d'appartenir au groupe et la compétition. J'étais d'abord manager de mon ancienne équipe et au moment où la Team Exile cherchait un manager pour la nouvelle saison, ils m'ont proposé d’être à l'essai pendant quelques semaines. Et voilà, maintenant j'y suis officiellement depuis la semaine dernière.

- Quelle vision avez-vous de l’e-sport et de son développement actuel ?

Là où je suis, l'e-sport évolue très vite, il y a énormément d'argent, d'infrastructures, de compétitions et de ligues. Encore plus aux Etats Unis et en Asie où l'e-sport est presque au même niveau que le sport traditionnel, diffusé à la TV etc. A La Réunion en revanche, il y a une forte demande de la part de la communauté et on retrouve quelques fois des tournois, mais je n'ai pas l'impression que ça se développe réellement. Pour qu'une scène se développe, il faut qu'il y ait de l'argent pour mettre en place des infrastructures, des compétitions et on ne voit pas souvent ce genre d'initiatives de la part des organisations de l’île.

A l'époque je me souviens que j'allais souvent à l'ESXR, je ne sais pas si ça existe toujours mais c'était un événement qui se renouvelait souvent, c'était dans un gymnase à la Possession et c'est, selon moi, l'un des meilleurs events auxquels j'ai participé à La Réunion. Il faudrait plus d’événements de ce genre. Après, je n'ai participé à aucun event réunionnais depuis 2014, mais j'aimerais réellement que l'e-sport à La Réunion se développe et c'est même un but dans ma carrière e-sportive, d'aider comme je peux La Réunion à avancer dans ce domaine.

- Vous êtes joueur semi-pro et streamer, aujourd’hui êtes vous parvenu à gagner votre vie dans l’e-sport ?

J'étais joueur semi-pro oui et je stream très peu sur ma chaîne personnelle, je stream surtout sur une webtv réunionnaise appelée Spotrise. C'est un média que j'ai rejoint en juin de l'année dernière. Je suis en stream au moins une fois par semaine. Je joue à Overwatch ou bien je discute avec des Réunionnais. Ils me posent des questions sur le jeu sur l'e-sport en général. Parfois ils me demandent des conseils etc. Je fais mon possible pour les aider, c'était d'ailleurs mon but quand j'ai rejoint Spotrise, d'aider la Réunion à avancer dans le domaine de l'e-sport et j’espère être utile.

Gagner ma vie dans l'e-sport, c'était mon but au début, mais plus maintenant. Je pourrai, mais depuis que j'ai commencé mon boulot d'agent d'escale, j'ai abandonné cette idée pour me consacrer à cette carrière. Après oui, je ne fais pas le boulot de manager en tant que bénévole et avoir un manager coûte chèr à une équipe mais ce que j'y gagne, je vois ça comme un bonus.

- Quels sont vos projets et vos perspectives d’évolution dans ce domaine ?

Dans ce domaine mon projet est de bosser avec la Team Exile aussi longtemps que possible. C'est une équipe de jeunes talents et ils sont très motivés. Sur du long terme le but est de prouver qu'ils sont capables d'aller loin ensemble et je suis là pour les aider à réaliser ça. Ensuite personnellement, je n'ai pas d'autre projet que celui de bosser avec mon équipe actuelle. Mais si j'ai d'autres offres qui arrivent, bien sûr je les étudierais. En tout cas, je n'ai pas pour projet de faire autre chose que manager une équipe pour le moment, mais je ne sais pas ce que l'avenir me réserve, on verra bien.

- Vivre à La Réunion, un avantage ou un obstacle quand on veut se lancer dans l’e-sport ?

Pour être honnête, si on veut se lancer dans l'e-sport à La Réunion c'est très difficile. A cause du peu d'infrastructure etc. Un problème notable que je remarque avec les Réunionnais qui veulent jouer en Europe, c' est le décalage horaire. La majorité des équipes européennes s'entrainent souvent en soirée. Pour un Réunionnais, cela donne des fins d'entrainement sur les coups de 3h du matin. Si il doit aller en cours ou travailler le lendemain c'est juste impossible d'avoir un temps de sommeil suffisant. Pareil pour les tournois qui commencent souvent tard et donc finissent tard aussi logiquement. J'en parle souvent avec des joueurs qui viennent me poser des questions en stream.

Pour jouer entre Réunionnais, ce qu'il faut faire c'est trouver des joueurs aussi motivés que vous et s’entraîner ensemble, ce qui est difficile à cause du peu de joueurs intéressés par la compétition à La Réunion, ensuite trouver des équipes contre qui s’entraîner ce qui rétrécit les possibilités. Après les joueurs réunionnais peuvent jouer en ligne en Europe, mais il y a là aussi le problème du ping. La connexion de La Réunion est un gros désavantage, mais si on fait abstraction de ça (ce qui est très difficile), il y a moyen de jouer et de faire quelque chose. Si vous faites des essais et que tout se passe bien, une équipe pourrait vous donner un contrat et vous faire venir en Europe. Il faut énormément de travail et beaucoup de motivation, mais tout est possible.

- La communauté Overwatch grandit à La Réunion, quels conseils pourriez-vous donner aux joueurs locaux ?

Le conseil que je pourrai donner est celui que je donne toujours à ceux qui me posent cette question : Si c'est l'e-sport qui vous intéresse, lancez vous et ne lâchez rien. Le monde de la compétition en général est super difficile et ce n'est pas parce qu'il s'agit ici de jeux vidéo que ça change. Il faut se donner les moyens de réussir tout en étant très motivé. Se rapprocher de la communauté pour trouver des joueurs comme vous, qui ont les mêmes but et les mêmes motivations, pour ensuite former une équipe et s’entraîner ensemble. Il n'y a que comme ça que vous pourrez être meilleur si c'est vraiment ce que vous voulez.
A.D
Lu 3996 fois



1.Posté par zozo le 09/09/2018 15:59

et alors !!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Desireless le 09/09/2018 16:25 (depuis mobile)

Mieux vaut lire cette info que d'être aveugle 😱😲😵

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >