Courrier des lecteurs

Un hologramme nommé Hulot

Jeudi 3 Mai 2018 - 12:07

Pour nettoyer définitivement Notre-Dame des Landes, le gouvernement (Macron?) décida d'envoyer la figure de proue de l'écologie étatique, Nicolas Hulot. Et dix mille grenades plus tard, déboula donc, à Nantes, Nicolas Hulot. Je dis dix mille. C'est peut-être vingt ou trente mille.

Il faudra compter le nombre de grenades tirées lors des opérations à Notre-Dame-des-Landes, puisque les ZADistes les ont rassemblées, et regroupées en tas, certainement dans le but d'en faire ultérieurement des œuvres d'art. Si vous voulez en savoir davantage sur le sujet, et notamment apprendre comment la gendarmerie écoule son vieux stock de grenades périmées, allez sur le site d'Arrêt sur Images.

Dix milles grenades plus tard, donc, déboula Nicolas Hulot. Rien qu'à voir son visage apparaître sur BFM, on savait déjà ce qu'il allait dire : « ne confondons pas l'écologie et l'anarchie ».  Ce mot tout droit surgi du XIXe siècle : l'anarchie. Comme disait Luc Peillon, dans Libé, avec une délicieuse fausse naïveté, les ZADistes auraient pourtant tout pour plaire à Macron. 

Ils montent leurs propres entreprises (agricole, artisanale…), font preuve d’innovation, travaillent pour beaucoup sans compter leurs heures, assurant eux-mêmes leur subsistance, avec une énergie et une inventivité qui feraient pâlir de jalousie plus d’un start-upper. Eh oui. Et il faut donc remercier les grenades et leurs lanceurs, de révéler la vraie nature du macronisme. Quant à confondre anarchie et expérimentations de nouvelles formes de société, vécues par le gouvernement comme autant de verrues sur la face du néo-libéralisme, ceci n'est pas à la hauteur de Nicolas Hulot, pourtant bien au courant de ces exercices (il est très proche de Pierre Rabhi, si l'on en croit les multiples conférences communes, et leurs apparitions simultanées dans divers documentaires relatifs à la société de post-croissance) ; c'est là qu'on ressent que l'attrait, puis la pratique du pouvoir, modifient bien des hommes.

L'écologie à la Macron-Hulot, d'accord, à condition qu'elle roule dans les rails qui mènent droit vers la fin du monde. A condition qu'elle remplisse les formulaires de SCIC ou de SCOP, coche les cases, et découpe selon les pointillés. Qu'elle demande l'autorisation de la Chambre d'agriculture et de la FNSEA. A la différence des start-uppers et des pionniers du numérique, il lui est interdit d'expérimenter, d'imaginer, de rêver, de tenter en-dehors des lignes. Comme il fallait s'y attendre, l'opération Hulot ne déboucha donc sur rien. 

Le gouvernement n'avait pas envoyé Hulot avec des ouvertures vers l'autrement. Il avait envoyé l'image de Hulot. L'icône Hulot. Il aurait aussi bien pu envoyer un hologramme, avec le même effet.
Dr Bruno Bourgeon, président d’AID
Lu 465 fois



1.Posté par JORI le 03/05/2018 14:34

"Je dis dix mille. C'est peut-être vingt ou trente mille' ou beaucoup moins puisque vous ne les avez pas compté!!.
Pourquoi comparer les "zadistes" à un start upper??. Ce dernier paie entre autre ses impôts comme tout un chacun sans pour autant squatter un terrain ou un local ne lui appartenant pas. Est ce le cas des "zadistes", qui se sont en plus appropriés des terrains sans rien payer.
Imaginons un instant, un "zadiste" qui viendrait squatter votre terrain et qui sous prétexte de faire pâlir un start upper, vous ne puissiez plus récupérer votre terrain, quelle serait votre attitude??.

2.Posté par miro le 03/05/2018 18:14

zadistes dehors ! .... vous n'avez pas honte de vous approprier des biens par votre seule occupation des terres.
vous avez une mentalité de voleur de grand chemin... vous me dégoutez ...

3.Posté par "VIEUX CREOLE" le 03/05/2018 19:27

Nicolas Hulot "l’icône mondiale" de l' écologisme et de la lutte contre le réchauffement de la Planète ( grâce à son émission-culte "Ushuaïa") est considéré , aujourd'hui , par beaucoup de nos Concitoyens comme" un imposteur" non seulement à cause du montant de sa grosse fortune MAIS surtout par le nombre de ses voitures (dont de cylindrées polluantes et aune électrique) !! FAITES ce que je dis MAIS pas ce que je fais !!! Il n'est donc plus " crédible" mais a décidé de rester à son poste et s'en explique au "Nouvel Obs "de la semaine dernière ...
On comprend pourquoi Donald Trump n'a voulu rien cédé à Macron lors de sa réception à la Maison Blanche ,même pas le 'Petit Quelque chose promis le 14 juillet dernier sur la "Coop 21 de Paris " !!!

4.Posté par GIRONDIN le 03/05/2018 22:18

Bravo !

Et comme dirait ToUtEnMaCrOn (Emmanuel Macron à des étudiants indiens) : "Ne jamais respecter les règles".

Delichiousse, no ?

5.Posté par Marie le 04/05/2018 07:52

à VIEUX CREOLE, et alors s'il est riche c'est quoi le problème.....!

6.Posté par margouillat974 le 04/05/2018 12:33

Le stat-upeur ( la micro-société qui démarre...on ne sait quoi ) est de la famille des dévoreurs de subvention, surtout grâce à Jupiter, qui ne sait plus comment dépenser l' argent de poche que lui laisse l' U.E. Pour qu'une seule start-up française arrive au niveau d'un étudiant en informatique chinois, il va falloir attendre longtemps, au regard du niveau de l'enseignement de cette matière en France !!
Je préfère 1000 fois un groupe de personne vivant en autarcie qu'une bande de geek B.C.B.G. nourrit aux impôts. Quand à traiter les zadistes de voleur de terre, c'est un détail, mais c'est bien l' État qui a exproprié et beaucoup des expropriés sont de retour sur leurs terres. Quel est le plus grand criminel : celui qui prive un paysan de sa terre , ou celui qui la travaille?

7.Posté par margouillat974 le 04/05/2018 12:48

@ Marie : C'est pas le problème d'être riche ou pas, mais c'est le gars qui augmente les taxes sur les carburants en te culpabilisant si ta bagnole hors d'âge marche au diesel, qui vient te faire la leçon sur ta manière peu écologique de consommer les ressources naturelles de notre terre et qui ne tient aucun compte de ses propres recommandations. C'est l'hôpital qui se fout de la charité!!

8.Posté par A mon avis le 04/05/2018 16:59

"Ils montent leurs propres entreprises (agricole, artisanale…), font preuve d’innovation, travaillent pour beaucoup sans compter leurs heures, assurant eux-mêmes leur subsistance, avec une énergie et une inventivité qui feraient pâlir de jalousie plus d’un start-upper."


En effet les "zadistes" ce sont avant tout des gens qui expérimentent une nouvelle forme de société, une nouvelle forme d'agriculture.
Il y a beaucoup de points communs entre "l'occupation" de Notre dame des Landes, et l'occupation du Larzac dans les années 70. A l'époque aussi les "néo-ruraux" du Larzac ont été traités de tous les noms, par les pisse-vinaigre de l'époque.
Le Larzac a été résolu intelligemment, en recréant une nouvelle forme d'économie agricole (au lieu de l'extension du terrain militaire qu'avait souhaité par Michel Debré).

Non gouvernants actuels auront-ils la même intelligence pour résoudre cette affaire ? Rien n'est moins sûr !

9.Posté par JORI le 04/05/2018 21:31

6.Posté par margouillat974 le 04/05/2018 12:33
Parce que selon vous ces expropriés n'auraient pas été indemnisés pour être dépossédés de leurs ex terres??.

10.Posté par JORI le 04/05/2018 21:33

8.Posté par A mon avis le 04/05/2018 16:59
Et qu'est devenu le Larzac??. Est il toujours dans l'expérimentation de sa nouvelle société??.

11.Posté par Nivet le 06/05/2018 15:56

J'ai déjà eu l'occasion d'écrire dans ces colonnes mon ressenti concernant l'affaire de NDDL sous le titre "lorsque son Eminence baisse son slip" !
Nicolas Hulot a été appelé au gouvernement pour répondre à la com' du gouvernement c'est tout. Ce cher Macron l'a instrumentalisé. Si NH est un vrai écologiste et a bien des idées, il n'est absolument pas politique. Il n'a pas sa place au gouvernement. Son passage lui a fait découvrir un nouveau met ragoutant : la couleuvre !
Il en fait une indigestion ! Alors foutons lui la paix et regardons du côté de Macron, le marionnettiste.

A.N.

12.Posté par margouillat974 le 12/05/2018 16:54

@ Jory : demandez aux expropriés de combien sont sous-évalués les biens, surtout quand on n'a pas le bon maire, député ou commissaire aux domaines dans sa manche : vous seriez surpris!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >