MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Un haut cadre musulman du Département appelle à voter contre N. Dindar et Didier Robert qu'il qualifie d'"anti musulmans"


Par - Publié le Jeudi 10 Décembre 2015 à 16:06 | Lu 18556 fois

Photo du site du conseil départemental
Photo du site du conseil départemental
Hassen Ghanty est un des directeurs généraux adjoints (DGA) du conseil général. Il y travaille depuis 30 ans et il est en charge, si l'on en croit le site du Département, du Pôle Stratégie et Gouvernance
 
(affaires Juridiques et Assurances, achats et commande Publique, pilotage, évaluation et contrôle interne et externe, assemblées et politiques d'accueil).

Hassen Ghanty n'a jamais caché ses affinités salafistes. Il porte une longue barbe (ce qui ne signifie pas pour autant que tous les musulmans qui portent la barbe le soient), mais il est connu au conseil général pour sa vision rigoriste de l'islam. Il fait partie de ceux qui ont exigé par exemple une salle de prières pour les musulmans travaillant au Département, ainsi que des temps de repos pour pouvoir prier.

On l'a également soupçonné de faire du prosélytisme, ce qui lui a valu d'être sous surveillance de la part des services officiels.

Hassen Ghanty a longtemps été un proche de Nassimah Dindar mais il y aurait, semble-t-il, de l'eau dans le gaz entre le DGA et sa présidente.

Actuellement en congés maladie pour, je cite, "état dépressif et réactionnel" jusqu'au 31 décembre, ça ne l'empêche pas d'utiliser son téléphone professionnel pour faire ouvertement campagne pour Thierry Robert, mais surtout pour attaquer frontalement sa présidente qu'il qualifie dans un texto, tout comme Didier Robert, d'"anti musulmans" !

Dans ce texto envoyé le 4 décembre dernier à une liste d'employés musulmans du conseil départemental, Hassen Ghanty affirme que "Thierry Robert vient de (l)'appeler. Il est désolé et à fond derrière moi et il me propose s'il est élu (président ou dans la majorité) de me prendre en mobilité comme administrateur à la Région et comme TRES proche collaborateur (directeur général ou directeur général adjoint). Il faut le soutenir demain contre le duo anti musulman Didier / Nassimah qu'il faut sanctionner Inchallah".

Une partie des noms d'une liste uniquement composée d'employés musulmans du conseil départemental à qui Hassen Ghanty envoie régulièrement ses messages
Une partie des noms d'une liste uniquement composée d'employés musulmans du conseil départemental à qui Hassen Ghanty envoie régulièrement ses messages
Deux choses à noter : Le 4 décembre dernier, Thierry Robert n'écartait toujours pas l'idée de devenir président de la Région...

Mais surtout, Hassen Ganthy, qui est toujours fonctionnaire territorial, n'hésite pas à faire de la politique avec un téléphone payé par sa collectivité en faveur de Thierry Robert, et de présenter Nassimah Dindar et Didier Robert comme "anti musulmans". Sans doute que, quand on est un salafiste, la pratique d'un islam modéré à la Réunion ne trouve pas grâce à ses yeux...

Hassen Ghanty a l'habitude de mettre sa religion en avant, même pour obtenir des promotions. Dans un article du 30 avril 2009 intitulé "Nommez moi car nous sommes de la même communauté ", j'avais déjà eu l'occasion de relater les circonstances dans lesquelles il avait été nommé administrateur territorial par Nassimah Dindar.

Dans un courrier que nous avions publié et adressé à Nassimah Dindar, il lui avait expressément demandé de le nommer à ce poste au motif qu'il appartenait à "la même communauté" qu'elle. Ce qui avait été fait...

Aujourd'hui, il ne semble plus très en cour auprès de la présidente du conseil départemental, ce qu'il semble vivre très mal. Quitte à vouloir la faire battre et à la traiter d'"anti musulmans"...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

122.Posté par Boulgoum le 15/12/2015 15:27

124.Posté par madibastard le 15/12/2015 13:34 | Alerter
De La Pitrerie qui se réjouit du salafisme en France,
...........................

Faux. Me réjouir? Vous êtes un dangereux plaisantin amalgameur irréfléchi éjaculateur de haine.

Le message de ce fonctionnaire est:

""Thierry Robert vient de (l)'appeler. Il est désolé et à fond derrière moi et il me propose s'il est élu (président ou dans la majorité) de me prendre en mobilité comme administrateur à la Région et comme TRES proche collaborateur (directeur général ou directeur général adjoint). Il faut le soutenir demain contre le duo anti musulman Didier / Nassimah qu'il faut sanctionner Inchallah"

Qu'est-ce qui a de salafiste dans ce message? Rien, même pas une poussière. Les mots utilisés "anti musulman et s'il plait à Dieu", ne revendiquent en rien cette appartenance "supposée" puisque même Adamo l'a chanté (Inch Allah). On ne peut donc pas le sanctionner sur ce point, mais par contre l'autorité disciplinaire (c'est à dire la Présidente) peut demander une sanction vu la critique émise à son égard, critique hors cadre professionnel. Le fera t-elle? C'est son bizness. Moi ce monsieur je ne le connais pas, mais son initiative est incongrue et mérite d'être sanctionnée. Voilà ma position.

Par contre, c'est le journaliste qui a évoqué son attrait pour le salafisme. Dès il appartient à la police de s'occuper de son cas. Relisez mon post. Il y est écrit:

2. Pour les discours islamistes (?), la Police elle a qu'à faire son job
3. Insulte à la laïcité? L'Etat français paye les curés, les pasteurs en Alsace Lorraine qui sont assimilés fonctionnaires et à la retraite ils perçoivent une retraite de l'Etat....Le Président français est chanoine de Lattran c'est à dire au sein de l'église catholique hiérarchiquement subalterne du Pape.

Heureusement que vous n'êtes pas juge car toute la Reunion serait en tôle pour "apologie de tout mais je ne sais pas de quoi mais ça vous corrigera".

Dommage qu'il n'y ait pas un filtre anti-couillon sur ce site....Il faudrait même une police anti-radicalisation de la couillonisse..


Tenez lisez ceci ça vous éduquera:

"Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République

Faouzi, la quarantaine, est musulman wahhabite. Il porte la djellaba et la barbe, n’écoute plus de musique, mais il lit Flaubert, mange du camembert, réclame un « droit à l’indifférence » et, évidemment, condamne les attentats.
Par Faouzi. citoyen. Publié le 27/11/2015 à 17h07
117 825 visites 537 réactions 3

J’écris cet article, et je ne cesse de m’interroger sur le bien-fondé de ma démarche. Est-il possible pour un athée, un agnostique ou même un chrétien, de comprendre ce que je suis et à quoi j’aspire ? Est-il possible encore, face à mon rapport à Dieu, aux hommes, qu’il se dise « Je n’approuve pas mais je comprends » ?

Baudelaire disait que la plus belle des ruses du Diable est de vous persuader qu’il n’existe pas. J’ai l’impression pour ma part que son chef-d’œuvre est d’avoir persuadé le monde que l’islam est une religion de barbares.

Le Prophète Muhammad a dit :

« L’islam est apparu au début comme quelque chose d’étrange, et il redeviendra une chose étrange. »

Making of
Ce texte nous est arrivé par e-mail dans la soirée du 26 novembre. Après discussion avec son auteur, nous avons choisi de le publier parce que de telles paroles sont trop rares dans l'espace public et nous semblent devoir être entendues, particulièrement aujourd'hui. Les intertitres sont de la rédaction. Xavier de La Porte

Eh bien 1500 ans plus tard, cette parole prophétique se confirme.

Ainsi, lorsque je marche dans les rues de Paris et que l’on murmure à la vue de ma barbe, je me sens comme ces bourreaux de jadis, l’utilité en moins, qu’on ne pouvait croiser sans ressentir un frisson d’horreur. Ces regards noirs, ces commentaires hostiles que j’entends ici et là, m’accompagnent quotidiennement comme un ulcère qu’on n’a plus la force de soigner.

Voici donc un témoignage, une bouteille jetée à la mer, une main tendue à qui voudra, puisque désormais, les chiens ne se contentent plus d’aboyer, mais mordent lorsque la caravane passe, et qu’en tant que musulman pratiquant, Arabe de sexe masculin, j’incarne le mal absolu en France et dans le reste du monde.
Ce qu’être salafi veut dire

Je m’appelle Faouzi, mais je pourrais aussi m’appeler Nadia, Claire ou Nicolas, tous musulmans à tendance salafi ou wahhabite, et tous ayant suivi leurs études dans le système scolaire français.

Tout d’abord, que signifie être salafi ? Le terme musulman devrait suffire, me direz-vous, mais les sectes en islam pullulant, il était devenu vital pour ceux qui désiraient suivre le Coran et la tradition prophétique de manière véridique, de se distinguer d’autres courants aux allégations malhonnêtes – nous y reviendrons plus loin.

Ainsi, être wahhabite ou salafi, c’est être musulman, comme au temps du Prophète. Celui-ci nous ayant prévenu que seuls ceux qui suivraient ses pas seraient sauvés, nous n’accordons d’importance qu’au Coran, aux paroles du Messager d’Allah et à celles de ses Compagnons et ceux qui suivirent, sur deux générations : les Salaf (prédécesseurs). Il s’agit d’être au plus près de la source, pour ne pas dévier.
En France, le religieux crispe

A l’instar des ultra-orthodoxes de la communauté juive, nous pourrions aussi, au lieu du terme salafi, prendre l’appellation de musulmans orthodoxes, dans le sens où nous souhaitons vivre pleinement notre religiosité, dans nos cœurs, nos paroles et nos actes, notre alimentation, notre vêture, bref, dans notre rapport au monde. Chez nous, point de schizophrénie entre sphère privée et publique : là où il n’y a pas Dieu, il y a le Diable.

Je le sais : en France, pour des raisons historiques remontant à la déchristianisation après la Révolution, le religieux, lorsqu’il s’extériorise, fait une tribune, crispe. Le catholicisme a été en grande partie vidé de sa substance, le coup de grâce ayant été donné par Vatican II. Il ne reste plus que la crèche à Noël, le sapin, les boules quoi !

Le peu de fois où j’ai croisé des bonnes sœurs, j’ai ressenti comme un élan de sympathie, elles qui dans leur habillement, leur rapport à Dieu et le renoncement à ce monde, ressemblent aux musulmanes d’ici et d’ailleurs.

Malheureusement, les seules personnes non musulmanes pouvant nous comprendre se trouvent dans des couvents et sont peu audibles dans les médias, le catholicisme, dans l’Hexagone du moins, n’étant plus qu’une coquille vide. Dans d’autres démocraties cependant, et pas la moindre, la plus grande, je remarque qu’amish et mormons vivent leur foi sans être sans cesse stigmatisés.
Je condamne ces fous furieux

Vous me répondrez : ceux-ci ne tuent pas des innocents dans des salles de concert.

C’est vrai, mais j’ai dit que j’étais salafi, un musulman orthodoxe, et pas un kharijite takfiriste. Je l’écrivais au début de cet article, il est important de se distinguer, surtout de ces meurtriers. Le problème voyez-vous, c’est qu’eux aussi se considèrent comme salafi, d’où la nécessité, à mon sens, de changer de nom pour qu’il n’y ait pas confusion. Assurément, je condamne ces fous furieux qui appartiennent à une secte déviante, et que le Prophète a nommé « chiens de l’Enfer ».

Ce mal n’est pas nouveau dans l’histoire des musulmans. Le quatrième calife, Ali, les a combattus, eux qui bien souvent sont plus habités par une soif de carnage que par la foi et qui, face à une argumentation solide, n’ont d’autre réponse que l’anathème.

Toutefois, mes avis étant plus nuancés qu’un « j’aime » sur Facebook, je n’oublie pas aussi, afin d’être juste sans justifier l’injustifiable, que les populations arabes et sunnites sont abandonnées en Irak et en Syrie, aux mains de milices chiites qui pillent, violent et tuent, et qu’aucune coalition ne les protège, à part ces individus.

Je trouvais ces combattants courageux quand ils s’attaquaient à Bachar el-Assad et ses sbires, du moins au début de la révolte syrienne, lorsqu’on ne savait pas trop à qui on avait affaire. Puis l’horreur éclata au visage du monde, des images sales, écœurantes. La fin en islam, mes frères, ne justifie pas les moyens. C’était à vomir de rire, une sorte d’extension de la banlieue dans le domaine syrien. Je les voyais parader sur des vidéos, comme des rappeurs de gangsta rap avec leurs flingues sur fond de chants religieux, décapitant et brûlant des innocents.
Nous sommes les Jedi, eux les Sith

Devinez quoi ? Pour ces égarés, moi qui crois au Dieu unique, qui prie, qui jeûne, qui porte barbe et djellaba, je suis aussi bon à abattre qu’un alcoolique adorateur du Diable, parce que je crois que tout musulman doit obéissance au gouverneur, fut-il pervers, et qu’eux considèrent qu’il n’y a aucun dirigeant musulman sur terre, à l’exception de leur calife.

M’est avis que s’ils avaient connu mon opinion et que je m’étais trouvé au Bataclan, tous les tires se seraient concentrés sur ma personne, car nous sommes ceux qui les combattons le mieux sur le terrain idéologique, et qu’ils nous détestent.

Pour ceux qui n’auraient pas trop compris, histoire de mettre une touche d’humour dans ce sujet grave, nous sommes les Jedi, eux les guerriers Sith, des frères ennemis, notre Force est une foi saine, la leur, une pulsion déviante et meurtrière qui ne se nourrit que d’émotion, et surtout pas de lecture et de méditation.

Je ne suis cependant pas naïf, le fait de condamner clairement le terrorisme takfiriste ne me rend pas plus aimable malheureusement aux yeux de mes concitoyens. Le mal est plus profond en France : on casse du niqab comme on a cassé du curé, Dieu peut être présent mais pas trop. Le prosélytisme agace, qu’il vienne d’un musulman ou d’un témoin de Jéhovah.
L’islam folklorique importé du bled

Ce salafi donc, ce musulman orthodoxe que je suis, a reçu ses bases à l’école française. La France, pays de Descartes, m’a permis de faire la différence entre un islam farci de légendes et l’islam authentique, celui du Prophète et de ses Compagnons, et dont la finalité n’est autre que le paradis.

Car oui, je crois qu’après la mort, il n’y a que deux destinations. J’y crois dur comme fer, une croyance absolue, qui conditionne ma manière de vivre. Croyez-moi, lorsqu’on lit les descriptions de l’enfer et du paradis, l’on devient très motivé à éviter l’un et à rejoindre l’autre. Prier cinq fois par jour, jeûner un mois, payer l’aumône légale vous semblent peu cher payé.

Dans un premier temps, il a été facile de constater que l’islam pratiqué par les papas et les mamans du bled était très suspect. M’étant tourné vers ma religion à l’âge de 20 ans, j’avais grandi dans une famille où l’on buvait de l’alcool, mais où on se refusait de manger du non-halal, où l’on ne priait pas, mais où on respectait strictement le mois de jeûne du ramadan, où l’on invoquait des saints tout en proclamant qu’Allah était le plus grand. Un islam folklorique et sympathique en somme, débordant de pâtisseries au miel durant le mois de ramadan, où légendes, polythéisme et paroles prophétiques se mélangeaient.

Cet islam donc, importé du bled par des parents peu scolarisés, fut rapidement contredit à la lumière des premiers ouvrages que je me procurais, et dont le premier, l’essentiel, le Coran, fut un choc pour moi. Le nom de Moïse y était plus présent que Muhammad, les menaces et les promesses ne laissaient aucune alternative.
Musique et folles soirées d’ivresse

J’avais à cette époque mon joint en bouche, la musique rythmait mes jours et mes nuits, mes études en faculté étaient ponctuées par de folles soirées d’ivresse et l’athéisme était ma religion. Je n’avais jamais jeûné, même pour faire plaisir à ma mère, l’instruction que j’avais reçue au lycée puis à la Sorbonne m’avaient donné une assurance et une arrogance teintées de condescendance vis-à-vis des religions.

Lorsque je me suis intéressé aux croyances de mes aïeux à travers des ouvrages bien documentés, je compris vite que les mains de Fatma, ces noms de soi-disant saints que l’on invoquait à tout va, n’étaient que des pratiques plus proches du polythéisme que de l’islam. Sans barbe et sans djellaba, je me mis à accomplir mes cinq prières par jour, tournant mon visage vers la Mecque, le dos à mes petites copines, et à la drogue douce. On me considérait alors, comme un musulman pondéré, moderne, loin des extrêmes.

Cependant, mes parents, comble de l’ironie, voyaient certaines de mes pratiques comme des innovations religieuses, alors qu’elles apparaissaient clairement dans le Coran et la tradition prophétique. Eux qui ne connaissaient de l’islam que quelques sourates courtes et qui, du fait, de leur connaissance relative de l’arabe littéraire, pensaient bien maîtriser leur religion, tombaient des nus lorsqu’on leur disait qu’égorger un mouton sur la tombe de Sidi Abd As-Salâm pour favoriser la fécondité était un acte polythéiste, très éloigné de la religion de Muhammad.

Mon père me disait alors :

« C’est l’islam qu’on vous a appris en France, ça ! C’est pas le vrai islam ! »

Un jour, à Argenteuil...

Les années passèrent, ma pratique était toujours aussi sérieuse, j’écoutais de la musique car légiférée selon moi, et fumais une clope de temps à autre, tout en discutant sans chaperon, dans le cadre du mariage, avec des musulmanes dans des restos parisiens.

Je croisais parfois des barbus dont je me méfiais instinctivement. Il me semblait que leur pratique rabaissait la mienne, sachant au fond de moi toutefois, sans vouloir me l’avouer, que leur direction était la bonne, mais qu’elle serait trop difficile à assumer pour le moment.

Un jour cependant, j’assistai à Argenteuil à une conférence tenue par deux savants venus du Moyen-Orient. C’était au début des années 2000, et c’était la première fois que j’entendais parler de la salafyia. Leur discours, en clair, était qu’on ne devait accorder de l’importance qu’au Coran, qu’aux paroles du Prophète et de ses Compagnons qu’à travers des preuves authentiques tirées de ce corpus.

Quoi de plus normal pour un musulman, me direz-vous ? C’était bien là le problème : cette évidence, qu’aucun universitaire formé à l’école cartésienne n’aurait pu rejeter, que dis-je, qu’aucun musulman honnête n’aurait pu mettre en doute, était sournoisement combattue et rejetée par certains de mes coreligionnaires.

Ainsi, j’appris durant cette conférence qu’écouter de la musique était interdit, et cela me brisa le cœur. Cet avis ne pouvait venir que d’une secte déviante, que d’extrémistes ! Cependant, ma recherche faite, moi qui avais une formation d’historien, me prouva rapidement que cet avis était très majoritairement reconnu par les savants musulmans, et que les preuves tirées de la tradition prophétique étaient nombreuses.
Combat entre mes passions et ma foi

Pareil sur le fait de porter la barbe sans la tailler à l’exception des moustaches. Les preuves étaient si claires qu’il me semblait que seule une personne très malhonnête pouvait ne pas être d’accord.

Arriva alors ce moment critique, ce combat entre mes passions et ma bonne foi. J’avais déjà gagné le premier round, le plus important, qui avait consisté à reconnaître qu’Allah seul était digne d’être adoré, et que Muhammad était son Prophète, mais aussi à prier, à jeûner, partir en pèlerinage à la Mecque, et payer l’aumône légale.

Le second round tendait vers la perfection religieuse et, d’un autre côté, allait me couper d’avantage de la société française. Je ne badinerai plus avec plus aucune femme, ne les saluerai plus que de la tête, je porterai, quitte à paraître ridicule aux yeux d’ignorants, des pantalons larges qui remonteraient au-dessus des chevilles, ne fumerai plus... « Mais ce sont des broutilles ! Des épluchures ! », s’écrièrent certaines de mes connaissances. « Ces épluchures, mes frères, le Prophète ne les a pas négligées. Que serait ce fruit qu’est la foi sans ces épluchures ? », me fatiguais-je à répéter.

De plus, le paradis ayant plusieurs degrés, je désirais multiplier mes actes de piété pour baigner avant tout dans ce bien-être que seule une adoration sincère et abondante pouvait vous procurer, et comptais atteindre, avec l’aide d’Allah, les plus hauts sommets de l’eden. Je m’étais fait à l’idée que parfois, pour plaire à Dieu, il fallait déplaire aux hommes. Du reste, que sont quelques années de bagne face à une éternité de bonheur ?
Des ouvrages de Rimbaud et Verlaine mis aux enchères à Sotheby's à Paris, le 14 décembre 2010
Des ouvrages de Rimbaud et Verlaine mis aux enchères à Sotheby’s à Paris, le 14 décembre 2010 - BERTRAND GUAY/AFP
Le Prophète et Rimbaud

Cela ne s’arrêta pas à la barbe, la musique, ou la manière de s’habiller. C’était un retour au monothéisme pur, aux actes et paroles du Prophète, sans saint, ni gourou pour déformer ce message originel, quelque chose de très raisonnable en somme, pour un musulman du moins. Je voyais bien que des savants comme Ibn Taymiyya, ou Muhammad Ibn Abd Al-Wahhab, loin d’avoir inventé une prétendue nouvelle doctrine rigoriste, ne disaient rien d’autre que de suivre le Coran et la tradition prophétique de Muhammad telle que la comprenaient ses Compagnons. Qui, mieux que Rimbaud, pour expliquer son œuvre ? Et qui de plus compétant après lui que Verlaine ?

Je comprenais enfin que ce rigorisme prétendu, que tout le monde avait en bouche lorsque l’on parlait du wahhabisme, était sans fondement. C’était l’islam tel qui nous avait été enseigné par notre Prophète qui était rigoureux, du moins pour ceux dont la foi était faible. Dans un monde où les âmes, noyées de loisirs, n’avaient plus le temps de se recueillir, même aux toilettes, je comprenais que des individus priant cinq fois par jour, et jeûnant tout un mois, ne pouvaient apparaître que comme des fanatiques. Ajoutez à cela un grand voile noir ou une barbe...

Je n’avais pas cependant l’impression d’être un extrémiste, j’étais bien loin de l’ascétisme pratiqué par les anciens. Je me disais, afin de m’expliquer ces regards hostiles, que pour une limace, l’escargot avec sa carapace doit apparaître comme un être incroyablement solide.
On ne hait pas ce qui nous a bercés

Du reste, je ne devins pas un musulman orthodoxe du jour au lendemain. La barbe, à mon goût, ne faisait pas partie de la perfection au masculin, et la musique me semblait trop envoûtante pour l’abandonner tout de go. Je reconnaissais cependant bien volontiers le caractère obligatoire de l’un, et le caractère illicite de l’autre. Je comprenais que la salafiya appartenait à la logique, au bon sens, et que les autres tendances comme le soufisme entre autres, où l’on doit être affilié à un maître, et où des transes mystiques avaient pris le pas sur des piliers de l’islam, était loin de la religion originelle pratiquée par les premiers Compagnons.

Cela, grâce à la rigueur scientifique que m’ont enseignée mes professeurs, grâce à l’école de la République, et je la remercie, sans ironie, du fond du cœur.

Cette autre légende aussi, dont abusent certains politiciens pour masquer leur incurie, qui voudrait que nous haïssions l’Occident et sa culture, alors que nous y avons baigné, me fait doucement rire. Il faudrait un cœur vierge et sain pour détester les dérives, et non pas les valeurs de l’Occident. Comme si la liberté chère aux Bédouins, l’égalité que l’on retrouve entre les rangs des fidèles dans les mosquées et la fraternité de la oumma étaient des étrangetés pour les musulmans.

Nous donc, wahhabites de France et de Navarre, qui fredonnons de temps à autre des airs de funk sous la douche, et dont la culture cinématographique et musicale est, à notre plus grande honte, plus grande souvent que notre culture islamique, nous n’avons pas la force d’haïr ce qui nous a bercés. Nous évitons ces péchés que sont pour nous l’alcool, le tabac, la drogue douce ou la musique, comme on évite dans la rue une ex qui vous a trompé et causé un chagrin d’amour, voilà tout.

La haine est exigeante, elle a besoin pour se nourrir d’un tout autre carburant que la pornographie, l’alcool, ou l’andouillette ; produits, du reste, que l’on se procure facilement de nos jours en terre d’islam, et qui suscitent dans ces contrées au mieux le dégoût, au pire l’indifférence, mais certainement pas la haine.
Croit qui veut, mécroit qui veut

Pareillement, cet autre délire : les conversions de force.

Même si je souhaite le bonheur pour tout le monde, c’est-à-dire l’islam, je ne parle qu’à ceux qui veulent m’écouter, j’évite d’être lourd quand on discute religion, ne m’emporte pas quand j’ai affaire à des contradicteurs honnêtes. Je considère que l’islam se mérite, on ne le présente pas comme un mendiant présente sa main.

Bref, croit qui veut, mécroit qui veut, même si parfois, l’enfer étant une réalité, j’ai de la peine pour certains athées endurcis, pétris de générosité, de douceur et de bienveillance, mais à qui il manque l’essentiel : la foi au Dieu unique.

J’ai le même comportement avec certains Maghrébins qui observent les règles de l’islam comme ils observent les étoiles : de loin. D’autant plus que cela concerne souvent une mère, un père, une sœur ou un cousin. Si tu pratiques, tant mieux pour toi, si tu ne pratiques pas, tant pis pour toi, voilà tout.
Je ne te cracherai pas à la gueule

Je serai toujours présent et disponible si tu souhaites un éclaircissement, une réponse. Je le disais plus haut, la haine est exigeante, et je n’ai plus assez d’énergie pour l’alimenter, moi qui suis tant blasé. Je ne te cracherai pas à la gueule, ne t’insulterai pas, toi le faux frère qui, après avoir tourné le dos à l’islam, le piétine avec plus de hargne qu’un identitaire, souhaite sa disparition, et qui, parfois, malgré ses efforts, se fait traiter de sale Arabe.

Enfin, concernant les musulmans suivant d’autres tendances, je leurs dis :

« Si vous pensez que j’ai tort, apportez-moi vos preuves religieuses, pas vos ressentis, et s’il s’avère que vous avez raison, je le reconnaitrai et vous suivrai, car je suis toujours humble face à la vérité, même si là où vous voyez de la lumière, je ne vois que des ombres. »

Enfin, puisqu’il faut conclure, et même si j’aurais pu écrire encore des centaines de pages à ce sujet, je le répète, le clame, le chante, moi qui, quoi que je dise, ne peux avoir aux yeux de certains qu’une nationalité et un discours double, que toute personne tuant des innocents doit être jugée et condamnée, qu’elle soit athée ou musulmane.
Le pire, c’est que j’aime ce pays

Par contre, je souhaite vivre comme je l’entends, à ma manière orthodoxe. Il existe des solutions pour ne pas outrepasser le cadre légal, mon vrai but étant cependant de quitter la France pour une terre d’islam. Dans l’Hexagone, des écoles privées existent pour les enfants musulmans.

Vous ne me verrez dans aucune entreprise publique ou privée, je suis mon propre patron, je prie aux heures légales, sans que personne ne m’en empêche, car prier au boulot en France passe plus mal que fumer une clope entre deux dossiers.

Le pire, voyez-vous, c’est que j’aime ce pays. Ma banlieue, aussi grise et sale qu’elle soit, m’est plus précieuse que le quartier latin pour un Parisien. Je ne serai intégré qu’économiquement – à vrai dire, pour le grand capital, c’est le plus important, non ?
Je mange du camembert et lis Flaubert

Et pourtant, je ne suis pas non plus une sorte de Bédouin dans la ville, je parle français, je rêve en français, je connais les codes, les gauloiseries les plus grasses. M’est avis qu’avec un dirigeant comme Napoléon – le grand, pas le petit –, j’aurais...

Imaginez donc : je salue ma boulangère, supporte l’équipe de France et le PSG, aide les grands-mères à porter leur cabas, lis Gustave Flaubert, mange du camembert et, surtout, ne souhaite tuer personne. Rien qu’avec ça, j’ai l’impression de plus participer à la cohésion de ce pays que certains qui, bien que prônant la mixité sociale, refusent de voir s’installer dans leurs beaux immeubles parisiens des voisins aux origines africaines.

Mais ne craignez rien, je resterai, avant de voler vers d’autres cieux, dans ma banlieue chérie, avec ceux qui me ressemblent et ne frissonnent pas à ma vue. Après tout, certains juifs orthodoxes vivent de cette manière en France, sans que cela ne gêne personne.
Un droit à l’indifférence

Croyez-moi, je ne recherche ni sympathie, ni pitié, je ne veux, à travers cet article, que vous ouvrir quelques minutes les portes de mon cœur saignant, histoire de voir que chez moi aussi, on arrose des fleurs, on pleure, on rit. C’est un droit à l’indifférence que je réclame, voilà tout.

Merci à toi, ô école de la République, de m’avoir fait découvrir Emile Zola, mais merci surtout, de m’avoir offert ces précieux dons que sont la logique et le sens de l’analyse, qui m’ont permis de démasquer cet obscurantisme qu’est l’islam des légendes, et m’ont mené vers cette lumière qu’est l’islam des origines : le wahhabisme".
.........................

Cet article a été publié par le Nouvel Obs. Selon votre raisonnement ce journal se réjouit du salafisme?

121.Posté par madibastard le 15/12/2015 13:34

De La Pitrerie qui se réjouit du salafisme en France, par pure provocation imbécile tel un ado attardé....no comment , je me contenterai de rire le jour ou le GIGN défoncera sa porte au petit matin et qu'un vilain flic zoreil votant FN cherchera une clé usb dans son fondement.!

Si on veut parler invasion ou qui s'invite chez qui, je veux bien, mais faut remonter au début : les barbaresques ont été envahis et colonisés pour faire cesser la colonisation de l'europe par l'empire ottoman !
De plus ce prétexte de la colonisation pour justifier une nouvelle colonisation n'explique pas pourquoi des pays tels que suisse, norvége, suéde, pologne, bulgarie, gréce etc etc sont désormais envahis alors qu'ils n'ont jamais colonisé qui que ce soit ces siècles derniers !

Comprends pas le parallèle avec La Réunion: la France a occupé, peuplé et développé un territoire vide d'habitants., La Réunion ....alors que les fondamentalistes en mode djihad, comme à l'époque de l'empire ottoman, veulent parasiter des pays développés déjà peuplés d' indigènes ( européens de souche) et y imposer de force leur mode de vie.....il n'y a aucun point commun entre ces deux histoires.

120.Posté par Pamphlétaire le 15/12/2015 13:07

Apparemment sa consigne de vote médiatique contre N. Dindar et Didier Robert n'a pas eu l'effet "pei" qu'il espérait... Va t'il y avoir un retour de bâtons?

119.Posté par Alwatani le 15/12/2015 13:00

438...C'est le nombre de djihadistes qui se promènent actuellement en France dans la nature...
Faudrait-il y ajouter aussi ce "sympathique" personnage ?

118.Posté par Boulgoum le 15/12/2015 12:22

87.Posté par A mon avis le 11/12/2015 13:06 | Alerter
On ne tolère pas que l'Eglise catholique donne des consignes de vote !
Il est inadmissible de tolérer des discours islamistes, d'un islam radical salafiste de surcroît !

C'est une intolérable insulte à la laïcité
.....................................

1. Cet homme ne représente que lui-même (c'est un sms privé)
2. Pour les discours islamistes (?), la Police elle a qu'à faire son job
3. Insulte à la laïcité? L'Etat français paye les curés, les pasteurs en Alsace Lorraine qui sont assimilés fonctionnaires et à la retraite ils perçoivent une retraite de l'Etat....Le Président français est chanoine de Lattran c'est à dire au sein de l'église catholique hiérarchiquement subalterne du Pape.

117.Posté par Boulgoum le 15/12/2015 12:15

Correction:
" je vous renvoie"

116.Posté par Boulgoum le 15/12/2015 12:15

118.Posté par madibastard le 15/12/2015 11:28 | Alerter
112 calmos amigo, c'est pareil en métropole, et le cinéma qu'ils font depuis Le Bataclan n'y changera rien..le mal est profondément enraciné !
.................................

Que c'est bon l'effet boomerang: à force d'aller chez les autres, les autres s'invitent chez vous.

Je vous revoie votre post corrigé:

251.Posté par madibastard le 13/12/2015 08:33 | Alerter
250 la France aurait conquis La Réunion au détriment de quelle population indigène ....les tortues, les anguilles et les dodos, et c'est toi qui représente ces animaux ?

Correction:

"Ils auraient conquis la France au détriment de quelle population indigène....."?

115.Posté par madibastard le 15/12/2015 11:28

112 calmos amigo, c'est pareil en métropole, et le cinéma qu'ils font depuis Le Bataclan n'y changera rien..le mal est profondément enraciné !


Super bouquin à ce sujet, " ces maires qui courtisent l'islamisme"...gauche comme droite les coallahbos sont partout dès lors qu'il s'agit de récupérer les voix musulmanes.

114.Posté par tite lectrice le 15/12/2015 08:49

112.Posté par externalisons le 14/12/2015 11:59

Vous avez raison... vive Zinfos974 !!!

Car ici à la Réunion, la communauté musulmane très impliquée dans nos médias locaux veut imposer "sa charia" !!!

Que font Médiapart et le canard déchaine ???

113.Posté par papone le 15/12/2015 08:11

Maintenant que les élections sont faites, nous sommes impatients et curieux de savoir quelles suites le conseil général va donner à cette affaire.

112.Posté par Boulgoum le 14/12/2015 23:11

Je voulais dire "c'est plus sain".....

111.Posté par Choupette le 14/12/2015 17:23

113.Posté par Dignité

" ... s'en prendre ainsi à la Présidente de la Collectivité qui l'emploie".

Qui ne dit mot consent.

Vous semblez oublier qu'ils sont de la même communauté ... .

110.Posté par Dignité le 14/12/2015 13:59

Regardez bien la tronche de cet individu et dites vous bien qu'il travaille dans une Collectivité de la République française.
Voilà où le laxisme de nos élus nous ont conduits.

Ces élus laxistes qui ont permis à la religion la plus intégriste de pénétrer nos institutions.

Ce mec il ...(modération). En plus, il est fou de s'en prendre ainsi à la Présidente de la Collectivité qui l'emploie.

Alors que les salafistes intégristes sont pourchassés en France. Ici, ils se réfugient dans les Institutions de la République.

109.Posté par externalisons le 14/12/2015 11:59

Puisque les scandales sortis par zinfos, qui ne provoquent la plupart du temps même pas un droit de réponse des mis en cause( et pour cause), n'ont aucun effet sur une justice vendue aux makros locaux, il faut faire part de ce genre de sujet à la presse nationale. Ils vont être contents en métropole de voir qu'ils financent le salafisme au sein d'un conseil général...

En métropole, ce genre de dérives serait inconcevable et entraînerait le cas échéant des mises en examens, des licenciements secs... ici ? rien on attend que ça passe, on prend les mêmes et on recommence.

La Réunion n'appartient pas à la République, la Réunion est sous le joug de la féodalité avec les plus médiocres d'entre nous en haut de la pyramide.

C’est dramatique. L’État doit se saisir et placer la toute la Réunion sous tutelle car comme le dit @111, la décentralisation a eu des conséquences dramatiques (vous avez vu les débiles/crapules que l'on a en guise "d'élite" ???), ici départementalisation = féodalisation.

Aux armes citoyens ! Kreols, seul la République nous sauvera !

108.Posté par fredo974 le 13/12/2015 10:00

Ceci est bien la preuve que la Réunion est devenue , depuis la décentralisation , une république bananière!
On voit bien que le moyen de progresser dans la fonction publique territoriale n'est plus le concours mais la forfaiture , le "lèche bottes" des élus , la manipulation...
Rendez vous compte que dimanche vous avez le choix entre :
- une liste avec en numéro deux celle qui a promu ce sinistre individu administrateur territorial et tolère depuis des années ses comportements déviants
- l'autre liste ou le numéro deux a promis s'il est élu de lui donner un haut poste à la Région.
Que fiat le Préfet?
N'existe il plus de contrôle de légalité?
En plus , il est certain que la seule sanction que subira ce triste sire est une mise au placard , avec conservation de son salaire !
Pitoyable !
Et ils sont nombreux comme lui dans les hauts grades de la fonction publique territoriale...

107.Posté par madibastard le 13/12/2015 08:22

oui oui pour sur tu as toujours raison et tu es un champion de la loi...maintenant tu prends tes gouttes et au lit camarade, tout va bien, tu es le meilleur depuis au moins....la nuit des temps !

106.Posté par Je suis expatrié le 13/12/2015 07:10

Ce cher "mr ghanty", devrait être expatrié d'urgence en arabie saoudite ou en iran, il devrait enfin s'y sentir chez lui !
Du vent, du balai !

105.Posté par Boulgoum le 13/12/2015 00:45

102.Posté par madibastard
.....
Exit Dominique maintenant c'est.......

104.Posté par Boulgoum le 13/12/2015 00:43

102.Posté par madibastard le 12/12/2015 09:28 | Alerter
101 non, juste un procédurier aigri qui joue à l'homme de loi ou à "l'expert" sur le web caché sous plusieurs pseudos, c'est très fréquent chez les pervers narcissiques.
...............................

C'est également fréquent chez les éboueurs du web.......compte tenu que "la perversion comme trouble pervers, rapporté à une personnalité perverse, est l'inclination à détourner les choses de leur vraie nature". Cela correspond exactement à votre situation psy.

Pour le reste il suffit de lire la presse et non Pif gadjet

Je cite Le Figaro

"Voilà une décision qui va forcément changer le quotidien de nombreux Français. Les employeurs sont autorisés à lire vos SMS privés que vous envoyez depuis votre téléphone portable professionnel, selon un arrêt de la chambre commerciale de la Cour de cassation. Une décision «destinée à faire jurisprudence» pour tous les salariés à qui l'employeur a confié un téléphone portable professionnel. La plus haute juridiction de l'ordre judiciaire considère que le portable professionnel est un outil de travail et que les SMS envoyés ou reçus par cet appareil «sont présumés avoir un caractère professionnel». «Cette jurisprudence est cohérente avec celle rendue sur les emails et fichiers informatiques» (Cour de cassation, chambre commerciale, 10 février 2015
N° de pourvoi: 13-14779).

Je n'ai donc pas joué à l'homme de loi de la série Joss randall.

Il vous reste donc à vous confesser à l'église de Ste Marie avant d'aller voter, mais dans un "bouche tord" l'hostie y refuse toujours entrer.

103.Posté par Texto Stérone le 12/12/2015 21:57

97 le problème comme toujours c'est la "majorité silencieuse" tellement faible et tolérante qu'elle en arrive vite à tolérer l'intolérable.

Comme le dit l'intervenant (le rabbin Rav Dynovisz) sur cette vidéo : "Je pense sincèrement que pas tous les Allemands étaient nazis mais tous les Allemands ont cautionné Hitler parce qu’ils étaient tous la majorité silencieuse et un dictateur n’a pas besoin d’une majorité active il a besoin d’une majorité silencieuse ».

Ecoutez cette vidéo, que vous soyez chrétien, musulman ou autre et dites ce que vous en pensez.

102.Posté par Un citoyen le 12/12/2015 18:56

C est qui encore ce clown ?.......................

Ce n est pas un fonctionnaire car les statuts de la Fonction Publique interdit une prise de position politique et encore moins être salafiste.............il faut le sanctionner

101.Posté par li le 12/12/2015 17:20

J comprends pas
photo nom et poste en ligne
Et ce type ne bronche pas

Pas de c est de la diffamation ....

Et dinar. et sardine ? ?? No reaction ?

100.Posté par kld le 12/12/2015 10:20

hum, madibastard , je ne suis pas assez fin psychologue pour détecter les "pervers narcissiques" , affaire à suivre, ou à oublier aussi..

99.Posté par madibastard le 12/12/2015 09:28

101 non, juste un procédurier aigri qui joue à l'homme de loi ou à "l'expert" sur le web caché sous plusieurs pseudos, c'est très fréquent chez les pervers narcissiques.

98.Posté par kld le 11/12/2015 22:45

post 99 : oups , un connaisseur ?

97.Posté par antoine le 11/12/2015 22:03

Pourquoi est ce que mon post est censuré, parce que je prétends que Mme Dindar gagne sur toute la ligne ?

96.Posté par Boulgoum le 11/12/2015 21:58

88.Posté par zarab boucané le 11/12/2015 14:01 | Alerter

(Monsieur Ghanty après sa première lettre à la présidente aurait dû au moins recevoir un blâme ou au vu de ses fonctions un avertissement ferme avant licenciement).
..............
Vi koné le principe non bis in idem?

On peut pas blâmer ou avertir et dans la foulée licencier, c'est illégal......

Par contre, pour le sanctionner dans la présente affaire de texto, Mme DINDAR, peut demander à voir le contenu du téléphone utilisé à la condition qu'il s'agisse vraiment d'un téléphone professionnel. Deuxième condition, il ne faut pas qu'il y ait mention dans le texto "privé ou personnel". Si ces deux conditions sont réunies elle a liberté de le sanctionner ou pas. C'est qui détient le pouvoir disciplinaire.

Il demeure une question: la publication du texto (de sa capture d'écran). Ce dernier relève du secret de la correspondance. Il peut avoir violation .

95.Posté par Julien le 11/12/2015 21:34

Le boug la ni fou, la perd la tête,lé triste, mais c est la réalité! La faute à qui? a personne, juste à sa connerie! Li la signe li même son larêt de mort, voir un renvoi sans solde pou faute grave! Pas besoin incrimine d autres personnages!

94.Posté par A l''''Hamode de chez nous le 11/12/2015 20:03

Tolérer l'intolérable n'est pas de la tolérance mais de la lâcheté. En attendant Hamode et autres muslims prosélytes sont en mode sous-marin. Les autres médias couilles molles aussi.

Dans 1 mois on aura déjà tous oublié mais dans quelques temps le FHAINE passera grâce à notre vivre ensemble en forme de démission face à l'obscurantisme abject et rétrograde d'une poignée de prédateurs à barbe.

93.Posté par @Choupette le 11/12/2015 19:40

Donc si on a bien compris : on a le choix entre une liste bello/tr prête à faire un pont d'or à un cinglé intégriste salafiste et DR qui met en numéro 2 une communautariste ?

Le choix entre fondamentalisme et communautarisme islamiste et communautarisme musulman "ordinaire" avec Dindar ?

Le choix entre se casser deux jambes ou une seule ?

Moins de 10% de la population locale et noyautage partout...

Et après on casse les noix des "affreux zoreys" ? en attendant la plupart (pour ne pas dire la totalité) des créoles préfèrent mille fois un employeur zorey à un employeur zarab, vu leurs pratiques peu républicaines et leur mépris des règles du droit social.

Les zoreys ne sont pas communautaristes, eux, ni fondamentalistes. La plupart du temps ils sont ceux qui essaient de faire appliquer le droit,lequel protège en France le faible du fort.

Faites votre choix amigos et amigas et voyez avec qui vous avez intérêt à frayer, voyez qui sont ceux qui abîment le vivre ensemble par leur repli communautariste et leur complexe de supériorité et ceux qui se mélangent, qui sont ouverts sur l'extérieur.

C'est dur mais c'est vrai. ras le bol !

92.Posté par JE SUIS EXPATRIÉ ! le 11/12/2015 19:25

En île de france, un problème un peu similaire !

La tête de liste des Républicains Valérie Pécresse a décidé de saisir la Cnil.
C'est un courrier signé Claude Bartolone daté du jeudi 10 décembre qui est en cause. Dans cette lettre, le candidat socialiste s'adresse aux quelque 6 000 agents du conseil régional en vue de les convaincre du bien-fondé de glisser un bulletin PS dans l'urne dimanche.

On se pose la question de savoir comment Bartolone s'est procuré le fichier d'adresses des agents de la région ! Ce fichier appartient à la collectivité et n'a pas à être utilisé en campagne électorale", proteste-t-on dans l'équipe de campagne de Pécresse. La lettre sera envoyée à la Cnil dans les prochaines heures.


Curieux ces méthodes que la gôôôôche utilise pour essayer de gagner ?
Pour en revenir chez nous, toujours aucun démenti ou condamnation quelconque !
Rien dans les médias non plus ! Heureusement qu'il nous reste un média indépendant n'ayant pas peur de dévoiler certaines manœuvres honteuses de la liste BELLO pour gagner...

91.Posté par Choupette le 11/12/2015 18:40

Aaaah, tout d'même !!!

Y'en a qui ont compris : 91, 87, 88, 86, 84, mais il en fallu du temps !!!

Je précise que le n°2 de la liste de DR n'a rien à chercher là. Le Conseil régional et département sont appelés à disparaître en tant qu'entités séparées pour ne devenir qu'un seul conseil.

Ce qui signifie qu'il n'y aura qu'UN président. Vous suivez ?

Ils noyautent tout pour comploter et instaurer leurs lois !

90.Posté par kld le 11/12/2015 18:25

post 90 a tout dit avec lucidité , merci à lui .

89.Posté par Yabos le 11/12/2015 16:54

La morale de cette histoire est qu'on a la demonsttration des recrutements des cadres et autres au conseil départemental . Musulmans de préférence à compétence égale ou inégale. Arrêtons de voir en Madame Dindar une politique de haute volée. De loin , elle paraît sympathique, mais C'est avant tout une musulmane avec les conséquences qui en découlent. À savoir, priorité aux musulmans. Voilà la réalité tout simplement. Ne votons pas pour elle pour redonner quelques chances aux Réunionnais l'ambda. Merci.

88.Posté par Vincent Caramante le 11/12/2015 16:46

Les commentaires vont bon train. Ceux qui crient à la manipulation au profit du Président sortant, ( à la réflexion, pourquoi pas ? Les assoiffés de pouvoir sont prêts à tout, dans les deux camp). Ceux qui s'offusquent des déclarations d'un Salafiste, radical religieux, fonctionnaire d'une Collectivité Départementale, en qualité de cadre supérieur, par crainte de voir la République et la Laïcité piégées, appellent à soutenir DR, grand sauveur de nos institutions, visionnaire émérite qui propose une nouvelle société pour La Réunion.
D'autres encore y voient un délit de communautarisme, seulement lorsqu'il s'agit des Musulmans, des Tamouls ou des Chinois. Bizarrement, rien sur l'Aristocratie Blanche, ni des colonisateurs qui s'octroient les meilleurs postes de cadres publics et privés, spéculateurs fonciers et immobiliers, financiers et affairistes, groupes médicaux, etc.
Rien non plus sur l'ensemble des Créoles, (Nasion Kaf et Métiss), oki, largement majoritaire dans la précarité, l'illettrisme, ( les enfants diplômés sont exilés avec l'aide de la Région), victimes du clientélisme, du chantage à l'emploi et de l'assistance.
Effectivement, ce cadre administratif est tenu par l'obligation de réserve, comme chaque fonctionnaire d'une collectivité, toutes catégories confondues. Dénoncer cette anomalie uniquement pour ce qui concerne Mr GHANTY, n'est pas objectif, si, parallèlement les détracteurs se taisent sur la mobilisation quasi totale des employés communaux, des Collectivités Départementales et Régionales, des Agglos de Communes, pendant les campagnes électorales, porte à porte, meetings, délégués et assesseurs des bureaux électoraux. L'opinion croit qu'il a l'autorisation de ses supérieurs. En politique tout est possible.
La liste Huguette BELLO, présente des candidats aux méthodes dénoncées plus haut, sans parler des condamnés par la justice pour corruption, fraude, détournements de fonds publics, affairistes, spéculateurs fonciers et immobiliers.
La liste Didier ROBERT a un peu plus de corrompus, de condamnés pour détournements de fonds publics, d'affairistes, des importateurs, de spéculateurs fonciers et immobiliers, de groupes médicaux, etc. Qui peut croire que cette liste sera une garantie pour un changement de société promis par Didier ? Elle est plutôt le reflet d'une aggravation des conditions de nos concitoyens au profit de nantis
Tout cela ne sera pas en faveur d'une mobilisation des électeurs. L'abstention sera bien présente et risque d'être plus importante, malgré les grandes distributions et les promesses.

87.Posté par Joseph le 11/12/2015 16:13

Trop de mansuétude, de bonté, et voilà qu'on vous crache au visage!
Kréol y dit: Y noury pas sien maig!

86.Posté par NAil V. et Hassen G le 11/12/2015 15:55

Un billet brûlant d'actualité : http://www.zinfos974.com/Questions-qui-fachent-sur-l-embauche-de-Nail-Varatchia-au-Conseil-general_a86225.html

Hassen G et Nail V sont dans un bateau et ce bateau s'appelle Conseil Général d'un département de la République Française.

Halte à la forfaiture que l’État fasse le ménage, les institutions républicaines gangrénées par des cinglés fondamentalistes, l'heure est très grave.

Combien de temps les hurluberlus du "vivre aveugle" vont-ils se rouler dans la fange en chantant "c'est nous les plus beaux, les plus gentils, les plus tolérants" ? Heureusement que la Réunion n'est pas indépendante, sans quoi elle serait déjà peut-être une dictature islamiste de plus avec application de la charia malgré les 7 ou 8% à peine de zarabs.

Zarabs républicains, réveillez-vous, brisez la loi du silence et agissez sinon vous finirez amalgamés avec ces dangereux psychopathes !

85.Posté par zarab boucané le 11/12/2015 14:01

Merci pour ces informations Pierrot.

Mais je demande si cela sert encore à quelque chose. Nous réunionnais, nous continuons a voter pour des menteurs, des voleurs, ou par exemple pour des gens qui acceptent ce genre de pratique.
(Monsieur Ghanty après sa première lettre à la présidente aurait dû au moins recevoir un blâme ou au vu de ses fonctions un avertissement ferme avant licenciement).
Dans d'autres pays, ces politiciens n'oseraient même plus se présenter (et je ne parle pas de l'Irak ou de la Russie mais des pays occidentaux et proche de notre culture et de notre mode de vie), ici à la Réunion, on les adores.
Étant zarab moi-même, je condamne ces personnes qui se croient tout permis ou presque à cause de ce que nous représentons à la Réunion.
Peut être oublient-ils trop vite que dans notre pays d'origine et d'ailleurs à peu près partout dans le monde (par exemple regardons l'image que les zindiens ont en métropole), nous sommes considérés comme les pires des parias...

84.Posté par A mon avis le 11/12/2015 13:06

On ne tolère pas que l'Eglise catholique donne des consignes de vote !
Il est inadmissible de tolérer des discours islamistes, d'un islam radical salafiste de surcroît !

C'est une intolérable insulte à la laïcité

STOP au communautarisme !

83.Posté par Hugues Neau le 11/12/2015 12:16

So sexy...

82.Posté par Sara le 11/12/2015 11:46

Pointer votre doigt ds n'importe kel direction, tous les moutons suivront.
Il s'agit d'un agent du conseil général dont la présidente est Nassima elle aussi de confession musulmane.
Nassima est en position 2 sur la liste de Didier.
Donc on ne demande aucun compte à Nassima mais à Mme Bello ?
Plus lé gro plus i marche mém.

81.Posté par saturne974 le 11/12/2015 11:21

Ce genre de personnage n'a rien a faire dans une collectivité, qu'il apprenne d'abord le fondements de la république ; séparation de l'église et de l'état par exemple; mais ceux qui l'ont mis en place par "calcul communautarisme" sont les vrais coupables

80.Posté par Reveur le 11/12/2015 11:15

Si cet homme est réellement impliqué dans un mouvement terroriste et aide ceux-ci...
On attend quoi pour le renvoyer de son poste de fonctionnaire? et le mettre en prison?

Quand au traffic d'influence, utiliser sa religion, sa famille, etc pour influencer les gens et obtenir un avantage ( c'est puni par la loi) mais rien de nouveau en politique, qu'ils soient de droite ou de gauche. Musulman, chrétien, malbar ou autres... Lol

79.Posté par électrice qui veut la vérité le 11/12/2015 11:14

Pourquoi les gros médias réunionnais tels que:

Le JIR dont le propriétaire est Adul Cadjee,.... le Quotidien à la botte de Bello,...

ou les TV radios comme RF zéro dont la journaliste Emmanuelle Haggai est la seule à oser recadrer la diva Bello, contrairement à sa collègue d' Antenne Réunion Yolande Calichama qui s'est laissée manipuler durant toute son interview,

ne se sont pas saisi de ce sujet aussi grave pour notre démocratie locale, à 2 jours d'une élection extrêmement importante pour La Réunion ???

78.Posté par Bertrand le 11/12/2015 11:08

Qui la placé à ce poste !!!! Nassimah qui en a donné des posts à sa communauté ... on ne peut nier cette évidence

77.Posté par tintin le 11/12/2015 10:59

di a li si li lé pa content li retounechez frere en syrie ...(modération)

76.Posté par papone le 11/12/2015 10:53

monsieur Dupuis, j'aurais pprétéré ne pas avoir eu de réponse de votre, plutôt que celle que vous avez écrite ... je ne vois pas pourquoi vous vous justifiez : le texto peut être du 4, mais les agissements de cet individu, vous le dites vous même, datent de très longtemps :
- ce n'est pas le 4 qu'il a exigé une salle de prière et des temps libres pour prier (il semblerait que cette faveur lui a été accordé)
-le prosélytisme ...
-vous dites aussi qu'il aurait été un proche de la présidente( plutôt grave à mon sens)
-sa demande de promotion pour les motifs qu'on peut lire ... etc etc ...
Je me demande donc, comme tous ceux qui lisent l'article: qui a cautionné ses agissements jusqu'ici ?
N'avait -il pas un supérieur capable de mettre bon ordre avant le fameux 4 ....
J'appréciais vos articles M. Dupuis ....

75.Posté par Kafrin péi le 11/12/2015 10:36

Je ne comprends pas l'objet de cet article. Si cet homme fait tout ce que vous écrivez alors que la présidente du CD porte plainte et que la justice fasse son travail.
C'est quand même elle qui l'a nommé administrateur......Qu'elle se débrouille avec lui. Laissez les candidats en dehors de cela.
il est dommage de mélanger le tout. les attentats du 13 novembre ont été très douloureux. Vaut il la peine d'affoler les réunionnais par ce genre de propos.
Laisser les réunionnais faire leur choix "librement".
LIBRES, ÉGAUX et FRATERNELS: c'est ce que nous sommes et devons rester.....

74.Posté par MARIE ANF le 11/12/2015 10:03

Bravo aux premier gagnants de cette première partie des élection ! MAIS, ils ne seront gagnants que s'ils se prononcent au deuxième tour dimanche.
En effet, si on ne se prononce pas enfin, on serait tous perdants.
Un petit mot sur les débats Didier R. et Huguette B; notre Président a fait montre d'une parfaite intégrité et connaissance de son sujet : diriger la Région et nous l'avons constaté...aucun problème particulier en dehors de cette histoire de Cours des comptes qui ne nous concerne pas tous directement, c'est une affaire de constat...
En ce qui concerne le budget du personnel trop important depuis son premier mandat, (interventions d'auditeurs sur radio locale) et bien chers internautes et auditeurs, il ne faut pas oublier que depuis 2004, la Loi, l'Acte II de la décentralisation a transféré plusieurs compétences aux collectivités et, l'Etat devait compenser les dépenses à l'euro près aux collectivités, notamment lors du transferts des compétences des lycées, s'agissant de la Région.
Si dépenses somptueuses il y a dans le domaine de personnels, c'est que la compensation financière par l'Etat n'a sans doute pas été compensée à l'euro près comme prévu ou/et alors l'avancement du personnel plus rapide à la Territoriale..
Cela étant, ne concerne donc pas la gestion que vous pensez être mauvaise du Président actuel.
EN CE QUI CONCERNE LE DROIT DE RESERVE
Sans rentrer dans les histoires de religion.
L'obligation de réserve est imposée par le juge administratif qui entend garantir ainsi la neutralité du service public et l'impartialité de traitement des usagers par les agents publics.
Venant contrebalancer leur liberté d'expression, le devoir de réserve impose aux agents, même en dehors de leur service, de s'exprimer avec une certaine retenue. Afin de respecter le principe de subordination hiérarchique et de neutralité du service public, ils doivent éviter toute manifestation d'opinion de manière à porter atteinte à l'autorité de la fonction.
Le devoir de réserve INTERDIT ainsi de tenir en public des propos outranciers visant les supérieurs hiérarchiques ou dévalorisant l'Administration.
Cet agent se trouve sous le coup d'une sanction disciplinaire pouvant aller jusqu'à la révocation et, s'il occupe un emploi fonctionnel (DGA par exemple), peut voir son détachement prendre fin et retrouver son grade en attendant la décision du conseil de discipline.
Enfin, je voudrais dire quelque mots sur l'une des responsabilités qui pèsera sur notre prochain président de région (IoI je parle au masculin!) la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la république) dont parlait Didier R.
Eh les gas ! les filles ! La Réunion de par cette loi est systématiquement associée aux négociations diplomatiques et commerciales avec les pays de la zone de l'Océan Indien.
La consultation obligatoire de la Réunion avant toute signature d'accord de coopération régionale sera désormais inscrite dans la loi. Cette nouvelle compétence permettra aux élus de la réunion de veiller à la défense des intérêts de notre Ile (conséquences économiques, sociales, culturelles, environnementales ou encore sécuritaires des accords bilatéraux).
Faut bien un homme comme Didier R. ET SON EQUIPE que la commence beaucoup de projets, certains terminés ! et surtout pour faire face à ce que mi vient de développer ci-dessus !!
ON NE CHANGE PAS UNE EQUIPE QUI GAGNE !
Comme l'on dit, il ne faut pas prendre l'ombre pour la proie de l'ombre !

73.Posté par Goutanou974 le 11/12/2015 09:52

arrete la weed tonton la ça va plus et puis on peut pas dire que les musulmans soit des sains aussi...

1 2 3
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes