Justice

Un gramoune en détention pour le nouvel An, "au moins je ne serai pas seul…"

Mercredi 3 Janvier 2018 - 00:51

"C’est une triste affaire dans une triste vie". L’avocate du prévenu décrit un homme qu’il faut aider plutôt que condamner. Ce mardi matin, en comparution immédiate, un Saint-Paulois de 61 ans était devant le tribunal correctionnel.
 
Jeudi dernier, le 28 décembre, à 6 heures du matin, il se trouve en scooter, rue Ruisseau des Noirs à Saint-Denis. Il se dirige vers la rue Général de Gaulle où il percute une BMW qui tournait à gauche. Lui, derrière, voulait allait tout droit. Le conducteur de la BMW s’apprête à faire le constat lorsqu’il remarque l’état du scootériste. En effet, il conduisait avec deux grammes d’alcool par litre de sang… et pas seulement à Saint-Denis mais avait fait la route depuis Bellemène, Saint-Paul.
 
Si les faits n’ont rien de bien palpitants, le débat se concentrait ce mardi de savoir quoi faire de cet homme qui collectionne les mentions sur son casier judiciaire depuis plus de 20 ans. 12 mentions ; cela ne signifie pas 12 condamnations mais quand même. Conduites sous l’effet de l’alcool, sans assurance ni permis, violences et dégradations… Brièvement incarcéré et ayant effectué des travaux d’intérêt général, la justice n’avait pas entendu parler de lui depuis 2015. Mais aujourd’hui, il ne semble pas avoir compris que si l’on boit, on ne conduit pas.
 
"Je ne suis pas un délinquant"

Le procureur parle de "délinquance routière" et d’un "problème d’alcool". La défense peint un portrait bien plus touchant. Ce père de trois enfants qu’il ne voit plus, est séparé de sa femme et a perdu son emploi dans le bâtiment il y a six ans. À 55 ans, difficile de réintégrer le marché du travail. Si son fils l’aurait décrit comme gentil et sociable, personne n’est venu lui rendre visite depuis son accident. Triste détail, il porte les mêmes habits depuis jeudi dernier.
 
Et pour en rajouter à cette triste histoire, la seule personne qu’il voyait était sa mère, mais celle-ci est décédée il y a trois mois. D’où les deux ou trois (grosses) bières à Saint-Paul le 28 décembre.
 
"Je ne suis pas un délinquant", aurait-il affirmé à son avocate qui ajoute que ça ne le dérangeait pas d’être en détention pour les fêtes. "Au moins je ne serai pas seul".
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 6918 fois



1.Posté par Mmm le 03/01/2018 10:41

"Je ne suis pas un délinquant"

ben non ...respecte rien , ni personne, fait des dégâts .....un bon gars quoi ....
et si personnes ne viens le voir.....faut savoir pourquoi ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >